1 Timothée


Vue générale

Depuis le début du dix-huitième siècle, les deux épîtres à Timothée et celle écrite à Tite ont été appelées les épîtres pastorales. Bien que ne correspondant pas exactement à la réalité, cette appellation montre la nature pratique du sujet principal dont traitent les lettres. Pasteur sans expérience, Timothée reçut la responsabilité de la direction de l’église d’Éphèse, assemblée importante. Son père spirituel, l’apôtre Paul, lui écrivit pour l’encourager et l’instruire sur ces différents sujets que sont l’adoration en public, les qualifications requises des responsables de l’église, et la conduite à adopter vis-à-vis de faux enseignements introduits dans l’église. Il donne également à Timothée des instructions relatives aux mesures à prendre avec des groupes de personnes, tels que les veuves, les anciens, les esclaves et les faux docteurs. 1 Timothée contient de nombreuses instructions pour les problèmes qu’affronte toute église naissante et tels qu’ils se présentaient dans la dernière partie du premier siècle de notre ère. Cette lettre montre l’amour profond de l’apôtre pour celui qui était son fils dans la foi et l’accent qu’il met sur la piété, qualification importante de tout serveur de Dieu.

L’auteur

Les critiques modernes ont souvent nié que l’apôtre Paul ait été l’auteur de ces lettres, en raison de caractéristiques linguistiques et de la « théologie avancée » qu’elles contiennent. Cependant, les arguments présentés par ces autorités ne sont pas concluants. Il apparaît plus certain que la première épître à Timothée ait été écrite en Macédoine (probablement à Philippes) aux environs de l’an 63 de notre ère, entre le premier et le second emprisonnement de l’apôtre à Rome.