Jour 73: 14 Mars

Parce que le Tout Puissant a fait pour moi de grandes choses. Son nom est saint, et sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.

(Luc 1:49-50)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui : Nombres 21:1-22:20; Luc 1:26-56; Psaumes 57:1-11 et Proverbes 11:9-11 en version Segond 21.

Nombres 21-22:20

Les serpents brûlants

Le roi d’Arad, un Cananéen qui habitait le sud, apprit qu’Israël venait par la route d’Atharim. Il combattit Israël et emmena des prisonniers. Alors Israël fit ce vœu à l’Eternel: «Si tu livres ce peuple entre mes mains, je vouerai ses villes à la destruction.» L’Eternel exauça Israël et lui livra les Cananéens. On les voua à la destruction, ainsi que leurs villes, et l’on appela cet endroit Horma.

Ils partirent du mont Hor par le chemin de la mer des Roseaux pour contourner le pays d’Edom. Le peuple s’impatienta en route et parla contre Dieu et contre Moïse: «Pourquoi nous avez-vous fait quitter l’Egypte, si c’est pour que nous mourions dans le désert? En effet, il n’y a ni pain, ni eau, et nous sommes dégoûtés de cette misérable nourriture.» Alors l’Eternel envoya des serpents venimeux contre le peuple. Ils mordirent le peuple et beaucoup d’Israélites moururent. Le peuple vint trouver Moïse et dit: «Nous avons péché, car nous avons parlé contre l’Eternel et contre toi. Prie l’Eternel afin qu’il éloigne ces serpents de nous.» Moïse pria pour le peuple, et l’Eternel lui dit: «Fais-toi un serpent venimeux et place-le sur une perche. Toute personne mordue qui le regardera aura la vie sauve.» Moïse fit un serpent en bronze et le plaça sur une perche. Toute personne qui avait été mordue par un serpent et regardait le serpent en bronze avait la vie sauve.

10 Les Israélites partirent et campèrent à Oboth. 11 Ils partirent d’Oboth et campèrent à Ijjé-Abarim, dans le désert qui se trouve vis-à-vis de Moab, du côté du soleil levant. 12 Partis de là, ils campèrent dans la vallée de Zéred. 13 Partis de là, ils campèrent de l’autre côté de l’Arnon, rivière qui coule dans le désert en sortant du territoire des Amoréens. En effet, l’Arnon forme la frontière de Moab, entre Moab et les Amoréens. 14 C’est pourquoi il est parlé, dans le livre des Guerres de l’Eternel, de Vaheb en Supha et ses torrents, de l’Arnon 15 et le cours de ses torrents, qui s’étend du côté d’Ar et touche la frontière de Moab.

16 De là ils allèrent à Beer. C’est à ce puits que l’Eternel dit à Moïse: «Rassemble le peuple, que je leur donne de l’eau.» 17 Alors Israël chanta ce cantique: «Monte, puits! Chantez en son honneur! 18 Puits que des princes ont creusé, que les grands du peuple ont creusé avec le sceptre, avec leurs bâtons!»

19 Du désert ils allèrent à Matthana, de Matthana à Nahaliel, de Nahaliel à Bamoth, 20 de Bamoth à la vallée qui se trouve dans le territoire de Moab, vers le sommet du Pisga, d’où l’on domine le désert.

Victoires d’Israël

21 Israël envoya des messagers à Sihon, le roi des Amoréens, pour lui dire: 22 «Laisse-moi passer par ton pays. Nous n’entrerons ni dans les champs ni dans les vignes, et nous ne boirons pas l’eau des puits. Nous suivrons la route royale jusqu’à ce que nous ayons franchi ton territoire.» 23 Sihon n’accorda pas à Israël l’autorisation de passer sur son territoire. Il rassembla tout son peuple et sortit à la rencontre d’Israël dans le désert. Il vint combattre Israël à Jahats. 24 Israël le frappa du tranchant de l’épée et s’empara de son pays depuis la rivière de l’Arnon jusqu’au torrent du Jabbok, jusqu’à la frontière avec les Ammonites. En effet, la frontière des Ammonites était fortifiée. 25 Israël prit toutes les villes et s’établit dans toutes les villes des Amoréens, à Hesbon et dans toutes les villes qui en dépendaient. 26 Hesbon était la capitale de Sihon, le roi des Amoréens. Il avait fait la guerre au précédent roi de Moab et s’était emparé de tout son pays jusqu’à l’Arnon.

27 C’est pourquoi les poètes disent: «Venez à Hesbon! Que la ville de Sihon soit reconstruite et fortifiée! 28 Oui, *un feu est sorti de Hesbon, une flamme est sortie de la ville de Sihon. Elle a dévoré Ar-Moab, les habitants des hauteurs de l’Arnon. 29 Malheur à toi, Moab! Tu es perdu, peuple de Kemosh! Il a fait de ses fils des fuyards et il a livré ses filles comme prisonnières à Sihon, le roi des Amoréens. 30 Nous avons lancé nos flèches contre eux: de Hesbon à Dibon, tout est détruit. Nous avons étendu nos dévastations jusqu’à Nophach, jusqu’à Médeba.»

31 Israël s’établit dans le pays des Amoréens. 32 Moïse fit faire une reconnaissance à Jaezer, et ils prirent les villes qui en dépendaient et chassèrent les Amoréens qui s’y trouvaient.

33 Ils changèrent ensuite de direction et montèrent par la route du Basan. Og, le roi du Basan, sortit à leur rencontre avec tout son peuple pour les combattre à Edréï. 34 L’Eternel dit à Moïse: «N’aie pas peur de lui, car je le livre entre tes mains ainsi que tout son peuple et son pays. Tu le traiteras comme tu as traité Sihon, le roi des Amoréens qui habitait à Hesbon.» 35 Ils le battirent, lui, ses fils et tout son peuple, sans laisser un seul survivant, et ils s’emparèrent de son pays.

Chapitre 22

Appel de Balak à Balaam

Les Israélites partirent et campèrent dans les plaines de Moab, de l’autre côté du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho.

Balak, fils de Tsippor, vit tout ce qu’Israël avait fait aux Amoréens, et Moab fut très effrayé en face d’un peuple aussi nombreux, il fut saisi de terreur en face des Israélites. Moab dit aux anciens de Madian: «Cette foule va dévorer tout ce qui nous entoure, comme le bœuf broute l’herbe des champs.» Balak, fils de Tsippor, était alors roi de Moab. Il envoya des messagers trouver Balaam, fils de Beor, à Pethor sur l’Euphrate, dans le pays de ses compatriotes, afin de l’appeler et de lui dire: «Un peuple est sorti d’Egypte. Il couvre la surface du pays et il s’est installé vis-à-vis de moi. Viens donc maudire ce peuple pour moi, car il est plus puissant que moi. Peut-être ainsi pourrai-je le battre et le chasser du pays car, je le sais, celui que tu bénis est béni et celui que tu maudis est maudit.»

Les anciens de Moab et ceux de Madian partirent avec des cadeaux pour le devin. Ils arrivèrent chez Balaam et lui rapportèrent les paroles de Balak. Balaam leur dit: «Passez la nuit ici et je vous donnerai réponse d’après ce que l’Eternel me dira.» Les chefs de Moab restèrent donc chez Balaam.

Dieu vint trouver Balaam et dit: «Qui sont ces hommes que tu as chez toi?» 10 Balaam répondit à Dieu: «Balak, fils de Tsippor, le roi de Moab, les a envoyés me dire: 11 ‘Un peuple est sorti d’Egypte. Il couvre la surface du pays. Viens donc le maudire. Peut-être ainsi pourrai-je le combattre et le chasser.’» 12 Dieu dit à Balaam: «Tu ne les accompagneras pas, tu ne maudiras pas ce peuple, car il est béni.» 13 Balaam se leva le lendemain matin et dit aux chefs de Balak: «Partez dans votre pays, car l’Eternel refuse de me laisser vous accompagner.» 14 Les chefs moabites se levèrent, retournèrent auprès de Balak et dirent: «Balaam a refusé de venir avec nous.»

15 Balak envoya de nouveau des chefs. Ils étaient plus nombreux et plus considérés que les précédents. 16 Arrivés chez Balaam, ils lui annoncèrent: «Voici ce que dit Balak, fils de Tsippor: ‘Ne te laisse donc pas empêcher de venir vers moi, 17 car je te rendrai beaucoup d’honneurs et je ferai tout ce que tu me diras. Viens donc maudire ce peuple pour moi.’» 18 Balaam répondit aux serviteurs de Balak: «Même si Balak me donnait sa maison pleine d’argent et d’or, je ne pourrais absolument rien faire qui enfreigne l’ordre de l’Eternel, mon Dieu. 19 Mais maintenant, restez donc ici cette nuit et je saurai ce que l’Eternel me dira encore.» 20 Dieu vint trouver Balaam pendant la nuit et lui dit: «Puisque ces hommes sont venus pour t’appeler, lève-toi, accompagne-les. Mais tu feras ce que je te dirai.» 

Luc 1:26-56

Annonce de la naissance de Jésus

26 Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, 27 chez une vierge fiancée à un homme de la famille de David, appelé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. 28 L’ange entra chez elle et dit: «Je te salue, toi à qui une grâce a été faite, le Seigneur est avec toi. [Tu es bénie parmi les femmes.]» 29 Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. 30 L’ange lui dit: «N’aie pas peur, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. 31 Voici que tu seras enceinte. Tu mettras au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. 32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre. 33 Il régnera sur la famille de Jacob éternellement, son règne n’aura pas de fin.» 34 Marie dit à l’ange: «Comment cela se fera-t-il, puisque je n’ai pas de relations avec un homme?» 35 L’ange lui répondit: «Le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. 36 Voici qu’Elisabeth, ta parente, est elle aussi devenue enceinte d’un fils dans sa vieillesse. Celle que l’on appelait ‘la stérile’ est dans son sixième mois. 37 En effet, rien n’est impossible à Dieu.» 38 Marie dit: «Je suis la servante du Seigneur. Que ta parole s’accomplisse pour moi!» Et l’ange la quitta.

39 A la même époque, Marie s’empressa de se rendre dans une ville de la région montagneuse de Juda. 40 Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. 41 Dès qu’Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant remua brusquement en elle et elle fut remplie du Saint-Esprit. 42 Elle s’écria d’une voix forte: «Tu es bénie parmi les femmes et l’enfant que tu portes est béni. 43 Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne vers moi? 44 En effet, dès que j’ai entendu ta salutation, l’enfant a tressailli de joie en moi. 45 Heureuse celle qui a cru, parce que ce qui lui a été dit de la part du Seigneur s’accomplira.»

46 Marie dit:

«Mon âme célèbre la grandeur du Seigneur

47 et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,

48 parce qu’il a porté le regard sur son humble servante.

En effet, voici, désormais toutes les générations me diront heureuse,

49 parce que le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour moi.

Son nom est saint,

50 et sa bonté s’étend de génération en génération

sur ceux qui le craignent.

51 Il a agi avec la force de son bras,

il a dispersé ceux qui avaient dans le cœur des pensées orgueilleuses.

52 Il a renversé les puissants de leurs trônes

et il a élevé les humbles.

53 Il a rassasié de biens les affamés

et il a renvoyé les riches les mains vides.

54 Il a secouru Israël, son serviteur,

et il s’est souvenu de sa bonté

55 – comme il l’avait dit à nos ancêtres –

en faveur d’Abraham et de sa descendance pour toujours.»

56 Marie resta environ trois mois avec Elisabeth, puis elle retourna chez elle.

Psaumes 57 

Confiance dans la difficulté

Au chef de chœur, sur la mélodie de «Ne détruis pas». Hymne de David, lorsqu’il se réfugia dans la grotte, poursuivi par Saül.

Fais-moi grâce, ô Dieu, fais-moi grâce,

car c’est en toi que mon âme cherche un refuge;

je cherche un refuge à l’ombre de tes ailes

jusqu’à ce que le malheur soit passé.

Je crie au Dieu très-haut,

au Dieu qui agit en ma faveur.

Il m’enverra du ciel le secours,

car celui qui me harcèle me couvre d’insultes.  Pause.

Dieu enverra sa bonté et sa vérité.

Mon âme est au milieu de lions;

je suis entouré d’hommes qui crachent le feu,

d’hommes dont les dents sont des lances et des flèches,

et la langue une épée tranchante.

Elève-toi au-dessus du ciel, ô Dieu,

que ta gloire soit sur toute la terre!

Ils avaient tendu un piège sous mes pas

pour me faire plier;

ils avaient creusé une fosse devant moi:

ils y sont tombés.  Pause.

Mon cœur est rassuré, ô Dieu, mon cœur est rassuré;

je chanterai, je ferai retentir mes instruments.

Réveille-toi, mon âme, réveillez-vous, mon luth et ma harpe!

Je veux réveiller l’aurore.

10 Je te louerai parmi les peuples, Seigneur,

je te chanterai parmi les nations,

11 car ta bonté s’élève jusqu’au ciel,

et ta vérité atteint les nuages.

12 Elève-toi au-dessus du ciel, ô Dieu,

que ta gloire resplendisse sur toute la terre!

Proverbes 11:9-11

Par sa bouche, l’impie perd son prochain,

tandis que les justes sont délivrés par leur connaissance.

10 Quand les justes sont heureux, la ville est dans la joie,

et quand les méchants disparaissent, on pousse des cris d’allégresse.

11 La ville prospère grâce à la bénédiction des hommes droits,

mais elle est démolie par la bouche des méchants.

Dans la lecture de Luc, aujourd’hui, Dieu a promis à Zacharie, à Elisabeth et à Marie qu’il ferait quelque chose d’important à travers eux. Dans chaque cas, ils ont dit « oui », et Dieu a travaillé sa volonté parfaite à travers leurs vies. En tant que serviteurs de Dieu, nous devons accueillir les manières par lesquelles Dieu veut travailler à travers nous. Nous pouvons le faire en ouvrant nos Bibles et en étudiant les exemples de ceux qui nous ont précédés. Lorsque nous nous abandonnons à Jésus et nous nous offrons volontiers comme Zacharie, Elisabeth et Marie, Dieu travaille souvent de façon significative afin d’accomplir ses désirs à travers nous.

Texte biblique de la Bible Version Segond 21
Copyright © 2007 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation.
Tous droits réservés.
www.universdelabible.net    www.societebiblique.com