Jour 304 : 31 Octobre

Mon âme, bénis l’Eternel!
Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom!
Mon âme, bénis l’Eternel,
Et n’oublie aucun de ses bienfaits!
(Psaumes 103.1-2)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui : Lamentations 4:1-5:22 ; Hébreux 2:1-18 ; Psaumes 103:1-22 et Proverbes 26:23 en version Nouvelle Edition de Genève.

Lamentations 4-5

Situations déplorables pendant le siège de Jérusalem

1 Eh quoi! l’or a perdu son éclat!

L’or pur est altéré!

Les pierres du sanctuaire sont dispersées

Aux coins de toutes les rues!

Les nobles fils de Sion,

Estimés à l’égal de l’or pur,

Sont regardés, hélas! comme des vases de terre,

Ouvrage des mains du potier!

Les chacals même présentent la mamelle,

Et allaitent leurs petits;

Mais la fille de mon peuple est devenue cruelle

Comme les autruches du désert.

La langue du nourrisson s’attache à son palais,

Desséchée par la soif;

Les enfants demandent du pain,

Et personne ne leur en donne.

Ceux qui se nourrissaient de mets délicats

Périssent dans les rues;

Ceux qui étaient élevés dans la pourpre

Embrassent les fumiers.

Le châtiment de la fille de mon peuple est plus grand

Que celui de Sodome,

Détruite en un instant,

Sans que personne ait porté la main sur elle.

Ses princes étaient plus éclatants que la neige,

Plus blancs que le lait;

Ils avaient le teint plus vermeil que le corail;

Leur figure était comme le saphir.

Leur aspect est plus sombre que le noir;

On ne les reconnaît pas dans les rues;

Ils ont la peau collée sur les os,

Sèche comme du bois.

Ceux qui périssent par l’épée sont plus heureux

Que ceux qui périssent par la faim,

Qui tombent exténués,

Privés du fruit des champs.

10 Les femmes, malgré leur tendresse,

Font cuire leurs enfants;

Ils leur servent de nourriture,

Au milieu du désastre de la fille de mon peuple.

11 L’Eternel a épuisé sa fureur,

Il a répandu son ardente colère;

Il a allumé dans Sion un feu

Qui en dévore les fondements.

12 Les rois de la terre n’auraient pas cru,

Aucun des habitants du monde n’aurait cru

Que l’adversaire, que l’ennemi entrerait

Dans les portes de Jérusalem.

13 Voilà le fruit des péchés de ses prophètes,

Des iniquités de ses sacrificateurs,

Qui ont répandu dans son sein

Le sang des justes!

14 Ils erraient en aveugles dans les rues,

Souillés de sang;

On ne pouvait

Toucher leurs vêtements.

15 Eloignez-vous, impurs! leur criait-on,

Eloignez-vous, éloignez-vous, ne nous touchez pas!

Ils sont en fuite, ils errent çà et là;

On dit parmi les nations: Ils n’auront plus leur demeure!

16 L’Eternel les a dispersés dans sa colère,

Il ne tourne plus les regards vers eux;

On n’a eu ni respect pour les sacrificateurs,

Ni pitié pour les vieillards.

17 Nos yeux se consumaient encore,

Et nous attendions vainement du secours;

Nos regards se portaient avec espérance

Vers une nation qui ne nous a pas délivrés.

18 On épiait nos pas,

Pour nous empêcher d’aller sur nos places;

Notre fin s’approchait, nos jours étaient accomplis…

Notre fin est arrivée!

19 Nos persécuteurs étaient plus légers

Que les aigles du ciel;

Ils nous ont poursuivis sur les montagnes,

Ils nous ont dressé des embûches dans le désert.

20 Celui qui nous faisait respirer, l’oint de l’Eternel,

A été pris dans leurs fosses,

Lui de qui nous disions:

Nous vivrons sous son ombre parmi les nations.

21 Réjouis-toi, tressaille d’allégresse, fille d’Edom,

Habitante du pays d’Uts!

Vers toi aussi passera la coupe;

Tu t’enivreras, et tu seras mise à nu.

22 Fille de Sion, ton iniquité est expiée;

Il ne t’enverra plus en captivité.

Fille d’Edom, il châtiera ton iniquité,

Il mettra tes péchés à découvert.

Chapitre 5

Situation après la conquête de Jérusalem

1 Souviens-toi, Eternel, de ce qui nous est arrivé!

Regarde, vois notre opprobre!

Notre héritage a passé à des étrangers,

Nos maisons à des inconnus.

Nous sommes orphelins, sans père;

Nos mères sont comme des veuves.

Nous buvons notre eau à prix d’argent,

Nous payons notre bois.

Nous sommes poursuivis, le joug sur le cou;

Nous sommes épuisés, nous n’avons point de repos.

Nous avons tendu la main vers l’Egypte, vers l’Assyrie,

Pour nous rassasier de pain.

Nos pères ont péché, ils ne sont plus,

Et c’est nous qui portons la peine de leurs iniquités.

Des esclaves dominent sur nous,

Et personne ne nous délivre de leurs mains.

Nous cherchons notre pain au péril de notre vie,

Devant l’épée du désert.

10 Notre peau est brûlante comme un four,

Par l’ardeur de la faim.

11 Ils ont déshonoré les femmes dans Sion,

Les vierges dans les villes de Juda.

12 Des chefs ont été pendus par leurs mains;

La personne des vieillards n’a pas été respectée.

13 Les jeunes hommes ont porté la meule,

Les enfants chancelaient sous des fardeaux de bois.

14 Les vieillards ne vont plus à la porte,

Les jeunes hommes ont cessé leurs chants.

15 La joie a disparu de nos cœurs,

Le deuil a remplacé nos danses.

16 La couronne de notre tête est tombée!

Malheur à nous, parce que nous avons péché!

17 Si notre cœur est souffrant,

Si nos yeux sont obscurcis,

18 C’est que la montagne de Sion est ravagée,

C’est que les renards s’y promènent.

19 Toi, Eternel, tu règnes à jamais;

Ton trône subsiste de génération en génération.

20 Pourquoi nous oublierais-tu pour toujours,

Nous abandonnerais-tu pour de longues années?

21 Fais-nous revenir vers toi, ô Eternel, et nous reviendrons!

Donne-nous encore des jours comme ceux d’autrefois!

22 Nous aurais-tu entièrement rejetés,

Et t’irriterais-tu contre nous jusqu’à l’excès?

Hébreux 2

Un si grand salut

1 C’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles.

Car, si la parole annoncée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance ont reçu une juste rétribution, comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut? Le salut annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu, Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté.

Abaissement volontaire de Christ

En effet, ce n’est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir dont nous parlons.

Or, quelqu’un a rendu quelque part ce témoignage:

Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui,

Ou le fils de l’homme, pour que tu prennes soin de lui?

Tu l’as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges,

Tu l’as couronné de gloire et d’honneur,

Tu as mis toutes choses sous ses pieds.

En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui ne lui soit soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises.

Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte; ainsi par la grâce de Dieu, il a souffert la mort pour tous.

10 Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, ait élevé à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut.

11 Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’un seul. C’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères,

12 lorsqu’il dit:

J’annoncerai ton nom à mes frères,

Je te célébrerai au milieu de l’assemblée.

13 Et encore:

Je me confierai en toi.

Et encore:

Me voici, moi et les enfants que Dieu m’a donnés.

14 Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il rende impuissant celui qui avait la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable; 15 ainsi il délivre tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude.

16 Car assurément ce n’est pas à des anges qu’il vient en aide, mais c’est à la postérité d’Abraham.

17 En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il soit un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple; 18 car, du fait qu’il a souffert lui-même et qu’il a été tenté, il peut secourir ceux qui sont tentés.

Psaumes 103

Hymne de louange

1 De David.

Mon âme, bénis l’Eternel!

Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom!

Mon âme, bénis l’Eternel,

Et n’oublie aucun de ses bienfaits!

C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités,

Qui guérit toutes tes maladies;

C’est lui qui délivre ta vie de la fosse,

Qui te couronne de bonté et de miséricorde;

C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse,

Qui te fait rajeunir comme l’aigle.

L’Eternel fait justice,

Il fait droit à tous les opprimés.

Il a manifesté ses voies à Moïse,

Ses œuvres aux enfants d’Israël.

L’Eternel est miséricordieux et compatissant,

Lent à la colère et riche en bonté;

Il ne conteste pas sans cesse,

Il ne garde pas sa colère à toujours;

10 Il ne nous traite pas selon nos péchés,

Il ne nous punit pas selon nos iniquités.

11 Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre,

Autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent;

12 Autant l’orient est éloigné de l’occident,

Autant il éloigne de nous nos transgressions.

13 Comme un père a compassion de ses enfants,

L’Eternel a compassion de ceux qui le craignent.

14 Car il sait de quoi nous sommes formés,

Il se souvient que nous sommes poussière.

15 L’homme! ses jours sont comme l’herbe,

Il fleurit comme la fleur des champs.

16 Lorsqu’un vent passe sur elle, elle n’est plus,

Et le lieu qu’elle occupait ne la reconnaît plus.

17 Mais la bonté de l’Eternel dure à jamais pour ceux qui le craignent,

Et sa miséricorde pour les enfants de leurs enfants,

18 Pour ceux qui gardent son alliance,

Et se souviennent de ses commandements afin de les accomplir.

19 L’Eternel a établi son trône dans les cieux,

Et son règne domine sur toutes choses.

20 Bénissez l’Eternel, vous ses anges,

Qui êtes puissants en force, et qui exécutez ses ordres,

En obéissant à la voix de sa parole!

21 Bénissez l’Eternel, vous toutes ses armées,

Qui êtes ses serviteurs, et qui faites sa volonté!

22 Bénissez l’Eternel, vous toutes ses œuvres,

Dans tous les lieux de sa domination!

Mon âme, bénis l’Eternel!

Proverbes 26:23

23 Comme des scories d’argent appliquées sur un vase de terre,

Ainsi sont des lèvres brûlantes et un cœur mauvais.

Dieu est soucieux de la justice et de la miséricorde : « L’Eternel fait justice, il fait droit à tous les opprimés » (Ps 103.6). Comme le corps de Christ dans ce monde et dans une famille de croyants, l’œuvre de Dieu se manifeste souvent à travers nous, son peuple. Comment vous appelle t-il aujourd’hui à être Ses mains et Ses pieds dans ce monde ?

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Nouvelle Edition de Genève
Copyright © 1979 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation. Tous droits réservés.
www.universdelabible.net         www.societebiblique.com