2 Pierre


Vue générale

Si 1 Pierre est une épitre de joie pleine d'espérance au sein de la souffrance, 2 Pierre est une épitre de vérité fidèle opposée à la fausseté. Elle commence d’ailleurs par une exposition franche de la vérité divine fondée sur la Parole prophétique et les témoignages qui lui ont été rendus. Elle met en garde contre les faux docteurs qui essaient de remplacer la Parole de Dieu par des paroles humaines. Elle se termine par une nouvelle affirmation de cette réalité future qu’est la venue du Seigneur qui détruira le monde et marquera l’avènement d’un nouveau ciel et d’une nouvelle terre.

L’auteur

De nombreux érudits modernes estiment que le style grec de la deuxième épitre de Pierre est relativement différent de celui de la première. En dépit des jugements de ces érudits, l’Église a traditionnellement regardé cette épitre comme l’œuvre de l’apôtre Pierre. La différence de style s’explique assez facilement : Pierre disposait d’un secrétaire différent ; il s’adressait à une assemblée unique plutôt qu’à un groupe d’églises et il écrivait avec moins de hâte parce qu’il se trouvait devant une situation et un problème différents. Quand il fait allusion dans cette seconde épitre à une autre lettre, il ne s’agit pas de la première épitre de Pierre, mais plutôt d’une autre qui est perdue. Les circonstances de la composition reflètent une Église infectée par des hérésies de nature gnostiques ; ces fausses doctrines conduisaient à un comportement licencieux. Seule une bonne compréhension de la sagesse divine à la lumière du retour du Seigneur dans les derniers jours, permettra de réfuter ces erreurs. Il est difficile de comprendre pourquoi l’Église a tant tardé à reconnaitre cette épitre. Peut-être cela provient-il du fait que l’église à qui elle était adressée était peu connue. Si cela avait été énoncé clairement, comme c’est le cas dans 1 Pierre, il aurait alors été facile de vérifier l’authenticité de cette lettre.