1 Thessaloniciens


Vue générale

Fondée par Paul lors de son second voyage missionnaire (cf. Actes 17), l’église de Thessalonique était composée de convertis juifs, de Grecs religieux, de femmes nobles et de nombreux païens. Après avoir quitté cette ville, Paul y envoya Timothée qui lui fit remettre ensuite un rapport, tandis que l’apôtre se trouvait à Corinthe. De nombreux Thessaloniciens étaient ébranlés moralement par la mort de leurs bien-aimés ; d’autres étaient oisifs ou vivaient dans le désordre. Certains étaient tentés de retourner vers leurs anciens vices païens. La persécution faisait rage dans cette région. Certains calomniaient les motivations et le caractère même de l’apôtre Paul, d’autres espéraient ardemment le revoir bientôt. En réponse au rapport que lui présenta Timothée, Paul écrivit de Corinthe une lettre pour louer les Thessaloniciens en raison de leur foi, pour défendre son apostolat et pour établir des liens plus étroits entre lui-même et cette église ; puis, pour exhorter ces chrétiens à la pureté morale, à l’amour fraternel et à la fidélité dans le travail quotidien. Il les réconforte dans leur tristesse à cause de la mort de leurs bien-aimés et leur affirme qu’ils seront délivrés du jugement à venir, au jour du Seigneur ; puis il les exhorte à veiller attentivement et à vivre dans l’ordre, au sein de l’assemblée et dans leur propre maison.

L’auteur

Les épîtres aux Thessaloniciens doivent leur importance non seulement au fait qu’elles comptent parmi les premières écrites par l’apôtre Paul, et révèlent une grande partie du caractère de son ministère et des conditions de vie de l’église à cette époque, mais également de l’enseignement qu’elles contiennent concernant la seconde venue de Christ. La première épître aux Thessaloniciens fut écrite à Corinthe en l’an 51 de notre ère.