Ruth


Vue générale

Le livre de Ruth décrit la direction providentielle apportée par Dieu dans la vie et les aventures d’une famille israélite. A cause de la mort du père et de ses deux fils dans un pays étranger, le nom et l’héritage d’uen famille se trouvent menacés. Mais l’extrémité à laquelle l’homme se trouve réduit est l’occasion pour Dieu de se manifester. Grâce à l’action d’une compatriote qui avait une noble conception de ses obligations, la descendance familiale ne sera pas interrompue. L’union de Boaz l’Hébreu avec Ruth la Moabite servira à Dieu de moyen pour accomplir Son dessein et Sa grâce. Par rapport au message de l’ensemble des Ecritures, le livre présente un aperçu de l’histoire de Noël et de la Pentecôte. La généalogie qu’il contient culmine dans l’ordre théocratique auquel appartient le roi David, qui reçoit la promesse que sa descendance engendrera le Messie. Tout ceci arrive avec l’aide de l’inclusion d’une Moabite, qui ouvre ainsi la portée pentecôtiste de la signification universelle du messie : Il n’est pas le Sauveur du seul Israël, ma s de toute la race humaine.

L’auteur

Dans la traduction grecque et celles qui la suivirent, le livre de Ruth suit celui des Juges. C’est parce qu’il retrace une histoire qui se situe à leur époque. Dans la Bible hébraïque, il fait partie de ce que l’on appelle les Écrits Saints (les hagiographes), qui sont une subdivision des cinq rouleaux lus en public lors des grandes fêtes d’Israël. L’histoire de Ruth se terminant à l’époque de la moisson, ce récit était lu, d’ordinaire, lors des la fête des Semaines ou fête de la Moisson – qui fut appelée plus tard la fête de la Pentecôte. Son auteur est inconnu ; le verset 1 du premier chapitre nous dit que l’histoire se passe « au temps du gouvernement des juges », ce qui semble indiquer que cette même époque appartenait déjà au passé. La manière dont l’auteur parle de David et de sa généalogie nous montre qu’il connaissait bien le règne magnifique de ce roi. Ce détail est favorable à une date de composition contemporaine de la période glorieuse de la royauté en Israël, c’est-à-dire dans les dernières années du règne de David ou peu de temps après.