Joël


Vue générale

Une invasion de sauterelles venait de dévaster le pays de Juda. Joël, le fils de Pethuel, réfléchissait à cette calamité, lorsque la Parole de Dieu lui fut adressée. Il devient un grand prophète qui annonça à son peuple les implications divines de cette catastrophe. Le livre qui porte son nom contient le sermon que Joël prononça à cette occasion.

Le prophète présente l’invasion de sauterelles comme celle d’une grande armée humaine qui, au fur et à mesure qu’elle avance, laisse derrière elle une terre dévastée. Joël sait que Dieu œuvre par le moyen de cette invasion d’insectes. Il s’agit en réalité de l’armée de Dieu et le jour de l’invasion n’est autre que le jour du Seigneur – le jour où Il décide de juger un peuple pécheur. Le prophète pousse le peuple à se repentir, et promet que Dieu reviendra alors sur Sa décision et annulera Son jugement.

Il est évident que le ministère de Joël eut plus de succès que celui des autres prophètes, car l’annulation du jugement de Dieu est la preuve de la repentance du peuple. « J’éloignerai de vous l’ennemi du nord (c’est-à-dire les sauterelles) … je vous restaurerai les années qu’ont dévorées la sauterelle, le grillon, le criquet … ». Telle est l’assurance exprimée par le prophète au nom de Dieu.

Mais le sermon de Joël n’était pas terminé. Des jugement bien plus terribles attendaient le monde, ou tout au moins ceux de ses habitants qui ne voudraient pas reconnaître la souveraineté de Dieu, ou adhéreraient aux valeurs éthiques des nations païennes. Dieu répandra librement Son Esprit sur tout Son peuple, mais les nations païennes seront jugées et punies. Le peuple de Dieu sera épargné, lors de la manifestation de ce jugement. Puis Juda et Jérusalem deviendront merveilleusement prospères et seront éternellement bénis par sa divine présence.

C’est en ces termes que Joël exprima l’espoir humain et la promesse divine de la souveraineté de Dieu dans le monde, qui feront que Sa volonté sera exécutée sur la terre comme au ciel. Les royaumes de la terre ne seront plus car on dira alors : « Le royaume du monde est passé à notre Seigneur et à son Christ. Il régnera aux siècles des siècles ! » (Ap. 11.15).

L’auteur

Nous ne savons rien de Joël, le fils de Pethuel. Son nom signifie « le Seigneur est Dieu » et il s’agit d’un nom commun hébreu qui était très courant au temps de l’Ancien Testament. Les nombreuses références de Joël à la ville de Jérusalem semblent indiquer que le prophète y avait sa résidence.

Nous ne pouvons situer dans le temps l’invasion de sauterelles qui sert d’arrière-plan au livre. Les opinions diffèrent de manière relativement importantes quant à la date de composition du livre, les une favorisent une date ancienne (peut-être le règne de Joas, ver la fin du neuvième siècle avant J.-C.), les autres préconisant une date postexilique. Le fait que l’invasion de sauterelles soit appelée le « jour du Seigneur » (expression utilisée plus tard pour désigner le jour du jugement dernier) et la place occupée par le livre au début des petits prophètes, semblent favoriser la date plus ancienne. Le message du livre ne dépend certes pas de sa date de composition et est toujours d’actualité.