Aggée


Vue générale

La prophétie d’Aggée, qui appartient à la période postexilique, est un appel lancé aux chefs et au peuple pour qu’ils reconstruisent le temple, détruit soixante ans auparavant. Le prophète expose de manière directe la théorie fausse mais dominante selon laquelle l’œuvre de Dieu est secondaire et doit passer après la résolution des problèmes économiques. Il montre que ceux-ci représentent un jugement parce qu’ils ont négligé Son œuvre. Le prophète assure ses auditeurs que si les chefs et le peuple répondent à son appel, Dieu les aidera ; il les encourage à repousser les comparaisons dénigrantes et leur promet que l’accomplissement de la volonté et de l’œuvré de Dieu de leur part sera suivi d’une amélioration des circonstances matérielles qui les environnent. Il termine son message par une confirmation du choix divin du gouverneur Zorobabel et de sa signification messianique.

L’auteur

La prophétie est très exactement datée (520 avant J.-C.) et est certainement l’œuvre de cet Aggée dont elle porte le nom et qui est mentionnée à côté de Zacharie dans Esdras au chapitre 5, verset 1 ainsi qu’au chapitre 6, verset 14. En dehors de sa contribution à la reconstruction du temple, nous ne connaissons rien de la vie de ce prophète. Son style direct et tranchant convient à merveille à sa mission de reproche et d’encouragement.