Jour 87: 28 Mars

O vous, les malheureux, voyez, réjouissez-vous!
Oui, vous qui vous tournez vers Dieu, que la vie vous soit accordée!
Car l’Eternel entend les cris des malheureux,
il ne méprise pas ceux qui lui appartiennent quand ils sont en prison

(Psaumes 69:33-34)

Aujourd’hui : Deutéronome 9:1-10:22; Luc 8:4-21; Psaumes 69:20-37 et Proverbes 12:2-3 en version la Bible du Semeur.

Deutéronome 9-10

Israël est un peuple rebelle

1  —Ecoute, Israël! Te voilà aujourd’hui sur le point de franchir le Jourdain pour aller à la conquête de nations plus grandes et plus puissantes que toi, qui vivent dans des villes importantes, fortifiées par des remparts montant jusqu’au ciel.

Ce sont des peuples puissants, des géants de la race des Anaqim. Tu les connais et tu as entendu dire: «Qui peut résister aux descendants d’Anaq?»

Mais sache aussi aujourd’hui que l’Eternel ton Dieu marche lui-même devant toi comme un feu dévorant; il détruira ces peuples, il les fera plier devant toi, si bien que tu prendras possession de leur territoire et tu les feras périr sans tarder, comme l’Eternel te l’a promis.

Lorsque l’Eternel ton Dieu les aura dépossédés en ta faveur, ne t’avise pas de penser: «C’est parce que je suis juste que l’Eternel m’a fait venir pour prendre possession de ce pays.» Non! C’est à cause de la perversité de ces nations qu’il va les chasser devant toi.

Ce n’est vraiment pas parce que tu es juste, ou que tu as la droiture dans le cœur, que tu vas entrer en possession de leur pays; en vérité, c’est parce que ces nations sont perverses que l’Eternel ton Dieu va les déposséder en ta faveur. C’est aussi pour tenir la promesse que l’Eternel a faite avec serment à tes ancêtres Abraham, Isaac et Jacob.

Sache donc bien que ce n’est pas parce que tu es juste que l’Eternel ton Dieu te donne ce bon pays en possession; en fait, tu es un peuple rebelle.

—Rappelle-toi — et ne l’oublie jamais — combien tu as provoqué la colère de l’Eternel ton Dieu dans le désert: depuis le jour où vous êtes sortis du pays d’Egypte jusqu’à votre arrivée en ce lieu-ci, vous n’avez cessé de lui désobéir.

Souvenez-vous en particulier à quel point vous avez irrité l’Eternel au mont Horeb: il s’est emporté contre vous au point de vouloir vous exterminer.

Quand j’étais monté sur la montagne pour recevoir les tablettes de pierre de l’alliance que l’Eternel avait conclue avec vous, je suis resté là-haut durant quarante jours et quarante nuits sans manger ni boire.

10 L’Eternel m’a remis les deux tablettes de pierre écrites du doigt de Dieu. Elles portaient toutes les paroles qu’il vous avait adressées du milieu du feu sur la montagne le jour où vous étiez tous assemblés.

11 Au bout de quarante jours et quarante nuits, l’Eternel m’a remis les deux tablettes de pierre de l’alliance 12 et il m’a dit: «Va, redescends vite de cette montagne, car ton peuple que tu as conduit hors d’Egypte s’est corrompu; ils se sont vite détournés de la voie que je leur avais commandé de suivre. Ils se sont fabriqué une idole de métal fondu.»

13 Puis il a ajouté: «J’ai observé ce peuple: c’est un peuple rebelle.

14 Laisse-moi faire: je vais les détruire et j’effacerai tout souvenir d’eux de dessous le ciel, mais je ferai de toi le père d’une nation plus puissante et plus nombreuse que celle-ci.»

15 Alors, je m’en suis retourné, je suis redescendu de la montagne qui était encore tout embrasée, tenant des deux mains les deux tablettes de l’alliance.

16 J’ai regardé et j’ai constaté qu’en effet vous aviez commis un péché contre l’Eternel, votre Dieu: vous vous étiez fabriqué une idole de métal fondu en forme de veau, vous vous étiez vite détournés de la voie que l’Eternel vous avait prescrite.

17 Alors j’ai pris les deux tablettes, et je les ai jetées à terre des deux mains et les ai brisées sous vos yeux.

18 Ensuite, je me suis effondré devant l’Eternel et suis resté comme la première fois sans manger ni boire durant quarante jours et quarante nuits à cause du grand péché que vous aviez commis en faisant ce que l’Eternel juge mauvais et par lequel vous aviez provoqué sa colère.

19 Car je redoutais cette colère, cette fureur, dont l’Eternel était animé contre vous au point de vouloir vous détruire. Mais cette fois encore, l’Eternel m’a exaucé.

20 Il était aussi très irrité contre Aaron, au point de vouloir le détruire, et j’ai aussi prié pour Aaron.

21 Quant à l’objet de votre péché, ce veau que vous aviez fabriqué, je l’ai pris et je l’ai jeté au feu, je l’ai mis entièrement en pièces, puis je l’ai broyé jusqu’à le réduire en poussière et j’ai dispersé cette poussière dans le torrent qui descend de la montagne.

22 —A Tabeéra, à Massa, à Qibroth-Hattaava, vous avez continuellement provoqué la colère de l’Eternel.

23 Lorsque l’Eternel voulut vous faire quitter Qadech-Barnéa, il vous a commandé: «Allez-y! Prenez possession du pays que je vous ai donné!» Mais vous avez désobéi à l’Eternel votre Dieu, vous n’avez pas eu confiance en lui, et vous ne l’avez pas écouté.

24 Depuis que je vous connais, vous êtes désobéissants à l’Eternel.

25 Je me suis donc effondré devant l’Eternel et je suis resté prosterné devant lui pendant quarante jours et quarante nuits, car il parlait de vous détruire.

26 Je l’implorais en disant: «Seigneur Eternel, ne détruis pas ton peuple, celui qui t’appartient, que tu as magistralement délivré en le faisant sortir d’Egypte avec puissance.

27 Souviens-toi de tes serviteurs Abraham, Isaac et Jacob! Ne tiens pas compte du caractère rebelle de ce peuple, de sa méchanceté et de son péché!

28 Sinon les gens du pays d’où tu nous as fait sortir risquent de dire: Si l’Eternel leur a fait quitter l’Egypte pour les faire mourir dans le désert, c’est parce qu’il n’était pas capable de les faire entrer dans le pays dont il leur avait parlé, ou: C’est parce qu’il les détestait.

29 Et pourtant, ils sont ton peuple, celui qui t’appartient et que tu as fait sortir d’Egypte en déployant ta grande puissance.»

Chapitre 10

1  —Alors, l’Eternel m’a dit: «Taille-toi deux tablettes de pierre pareilles aux premières et viens me trouver sur la montagne; tu fabriqueras aussi un coffre en bois.

J’inscrirai sur les tablettes les paroles qui étaient gravées sur les premières que tu as brisées et tu les déposeras dans le coffre.»

Je fabriquai donc un coffre en bois d’acacia et je taillai deux tablettes de pierre semblables aux premières. Après quoi, je gravis la montagne, les deux tablettes en main.

L’Eternel écrivit sur les nouvelles tablettes comme il l’avait fait sur les premières, les dix commandements qu’il vous avait communiqués sur la montagne du milieu du feu, le jour où vous étiez assemblés, et il me les remit.

Je m’en retournai et redescendis de la montagne. Puis je déposai les tablettes dans le coffre que j’avais fabriqué: elles y sont restées comme l’Eternel me l’avait ordonné.

Les Israélites partirent des puits des descendants de Yaaqân pour Moséra. C’est là que mourut Aaron, et qu’il fut enseveli. Eléazar, son fils, lui succéda comme grand-prêtre.

De là, ils partirent pour Goudgoda, puis de là pour Yotbata où abondent les cours d’eau.

C’est à cette époque que l’Eternel choisit la tribu de Lévi pour porter le coffre de l’alliance de l’Eternel et se tenir en sa présence, pour être à son service et pour bénir le peuple en son nom — comme elle l’a fait jusqu’à ce jour.

C’est pour cela que la tribu de Lévi n’a reçu ni part, ni patrimoine foncier comme ses tribus-sœurs; c’est l’Eternel ton Dieu qui est son patrimoine, comme il le lui a promis.

10 Moi donc, je suis resté sur la montagne pendant quarante jours et quarante nuits, comme la première fois. Et cette fois-ci encore, l’Eternel m’exauça et renonça à vous détruire.

11 Il me dit: «Lève-toi, va prendre la tête de ce peuple pour qu’ils partent à la conquête du pays que j’ai promis par serment à leurs ancêtres!»

12 —Et maintenant, Israël, qu’attend de toi l’Eternel ton Dieu? Simplement que tu le révères en suivant toutes les voies qu’il t’a prescrites, en l’aimant et en le servant de tout ton cœur et de tout ton être, 13 en observant ses commandements et ses lois que je te prescris aujourd’hui pour ton bien.

14 Voici: le ciel, et même les cieux les plus élevés, appartiennent à l’Eternel ton Dieu ainsi que la terre et tout ce qu’elle contient.

15 Et pourtant, c’est uniquement à tes ancêtres que l’Eternel s’est attaché pour les aimer, et c’est leurs descendants, c’est-à-dire vous, qu’il a choisis parmi tous les peuples, comme vous le constatez aujourd’hui.

16 Opérez donc aussi une circoncision dans votre cœur et ne vous rebellez plus contre l’Eternel; 17 car l’Eternel votre Dieu est le Dieu suprême et le Seigneur des seigneurs, le grand Dieu, puissant et redoutable, qui ne fait pas de favoritisme et ne se laisse pas corrompre par des présents.

18 Il rend justice à l’orphelin et à la veuve et témoigne son amour à l’étranger en lui assurant le pain et le vêtement.

19 Vous aussi, vous aimerez l’étranger parmi vous, car vous avez été étrangers en Egypte.

Israël face à un choix

20 —C’est l’Eternel ton Dieu que tu révéreras, c’est à lui que tu rendras un culte, à lui seul que tu t’attacheras, et si tu prêtes serment, c’est par son nom que tu le feras.

21 Il est le sujet de tes louanges, il est ton Dieu; c’est lui qui a accompli pour toi ces œuvres extraordinaires et redoutables dont tu as été témoin.

22 Tes ancêtres vinrent en Egypte au nombre de soixante-dix, et maintenant l’Eternel ton Dieu t’a rendu aussi nombreux que les étoiles du ciel.

Luc 8:4-21

La parabole du semeur

Une grande foule, ayant afflué de chaque ville, s’était rassemblée autour de lui. Alors Jésus leur raconta cette parabole:

Un semeur sortit pour faire ses semailles. Pendant qu’il répandait sa semence, des grains tombèrent au bord du chemin, furent piétinés par les passants, et les oiseaux du ciel les mangèrent. D’autres tombèrent sur de la pierre. A peine eurent-ils germé que les petits plants séchèrent parce que le sol n’était pas assez humide. D’autres grains tombèrent au milieu des ronces; celles-ci poussèrent en même temps que les bons plants et les étouffèrent. Mais d’autres tombèrent dans la bonne terre; ils germèrent et donnèrent du fruit: chaque grain en produisit cent autres.

Et Jésus ajouta: Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende!

Les disciples lui demandèrent ce que signifiait cette parabole.

10 Il leur dit: Vous avez reçu le privilège de connaître les secrets du royaume de Dieu, mais pour les autres, ces choses sont dites en paraboles. Ainsi, bien qu’ils regardent, ils ne voient pas; bien qu’ils entendent, ils ne comprennent pas.

11 Voici donc le sens de cette parabole: La semence, c’est la Parole de Dieu. 12 «Au bord du chemin»: ce sont les personnes qui écoutent la Parole, mais le diable vient l’arracher de leur cœur pour les empêcher de croire et d’être sauvées. 13 «Sur de la pierre»: ce sont ceux qui entendent la Parole et l’acceptent avec joie; mais, comme ils ne la laissent pas prendre racine en eux, leur foi est passagère. Lorsque survient l’épreuve, ils abandonnent tout. 14 «La semence tombée au milieu des ronces» représente ceux qui ont écouté la Parole, mais en qui elle est étouffée par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, de sorte qu’elle ne donne pas de fruit. 15 Enfin, «la semence tombée dans la bonne terre», ce sont ceux qui, ayant écouté la Parole, la retiennent dans un cœur honnête et bien disposé. Ils persévèrent et ainsi portent du fruit.

La parabole de la lampe

16 Personne n’allume une lampe pour la cacher sous un récipient, ou la mettre sous un lit; on la place, au contraire, sur un pied de lampe pour que ceux qui entrent dans la pièce voient la lumière. 17 Tout ce qui est caché maintenant finira par être mis en lumière, et tout ce qui demeure secret sera finalement connu et paraîtra au grand Jour. 18 Faites donc attention à la manière dont vous écoutez, car à celui qui a, on donnera encore davantage; mais à celui qui n’a pas, on ôtera même ce qu’il croit avoir.

La vraie famille de Jésus

19 La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver; mais ils ne purent pas l’approcher à cause de la foule.

20 On lui fit dire: Ta mère et tes frères sont là-dehors et ils voudraient te voir.

21 Mais Jésus leur répondit: Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui font ce qu’elle demande.

Psaumes 69:20-37

20 Toi, tu connais ma honte, tu sais que l’on m’insulte, qu’on se moque de moi.

Ils sont là, devant toi, tous mes persécuteurs.

21 Leurs outrages m’atteignent, ils m’ont brisé le cœur, je ne m’en remets pas;

j’espère un geste de sympathie en ma faveur, mais mon attente est vaine,

quelqu’un qui me console, mais je n’en trouve pas.

22 Ils ont mis du poison dans le pain que je mange.

Pour étancher ma soif, ils m’offrent du vinaigre.

23 Que leurs banquets deviennent un piège devant eux,

que leur prospérité soit comme un traquenard!

24 Que leurs yeux s’obscurcissent au point de ne plus voir,

fais-leur courber le dos continuellement!

25 Que ton indignation se déverse sur eux!

Que ta colère ardente les atteigne!

26 Que les lieux où ils campent soient dévastés,

que leurs demeures soient privées d’habitants!

27 Ils se sont acharnés sur celui que tu as frappé,

ils se sont répandus en commérages sur les malheurs de ceux que tu avais blessés.

28 Charge-les donc de tous leurs crimes,

et ne les traite pas comme des innocents!

29 Que leurs noms soient rayés du livre des vivants!

Qu’ils ne soient pas inscrits parmi les justes!

30 Je suis malheureux et je souffre,

mais ton secours, ô Dieu, me mettra à l’abri.

31 Alors je te louerai, ô Dieu, dans mes cantiques,

et je proclamerai ta gloire par ma reconnaissance.

32 Voilà, ô Eternel, qui te plaît plus qu’un bœuf ou qu’un taureau

ayant sabots et cornes.

33 O vous, les malheureux, voyez, réjouissez-vous!

Oui, vous qui vous tournez vers Dieu, que la vie vous soit accordée!

34 Car l’Eternel entend les cris des malheureux,

il ne méprise pas ceux qui lui appartiennent quand ils sont en prison.

35 Que le ciel et la terre entonnent ses louanges

et que les mers l’acclament avec ce qui y vit!

36 Car Dieu viendra sauver la ville de Sion et il rebâtira les cités de Juda.

On y habitera, on les possédera.

37 Quant à la descendance des serviteurs de l’Eternel, elle en héritera,
et ceux qui l’aiment y feront leur demeure.

Proverbes 12:2-3

L’homme de bien s’attire la faveur de l’Eternel,

mais Dieu condamne celui qui forge des desseins coupables.

La méchanceté n’affermit la position de personne,

mais celui qui est droit ne sera pas déraciné.

Dieu dit aux Israélites qu’il leur donnait la terre non pas à cause de leur propre fait mais à cause de l’alliance qu’il avait conclue avec leurs pères. Pour certains d’entre nous qui lisons le passage de Deutéronome d’aujourd’hui, il est peut-être difficile de comprendre l’ordre que donne Dieu de détruire chaque humain au pays de Canaan. Mais nous devons placer ce récit dans son contexte : les fils d’Anak étaient des gens méchants. Qui sait en quoi consistait leur histoire ou comment Dieu avait travaillé parmi eux? Nous savons cependant que Dieu est juste et cet ordre était sa manière d’exercer sa justice. Dieu nous a donné un esprit capable de remettre en question et de prendre une décision, mais nous devons, en fin de compte lui soumettre nos doutes et nos questions et nous humilier à la lumière de son autorité.

Ces remarques sont issues de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Bible du Semeur
Copyright © 1999 Biblica
www.biblica.com
Demande de reproduction en cours.