Jour 82: 23 Mars

Peuples, bénissez notre Dieu,
Faites retentir sa louange!
Il a conservé la vie à notre âme,
Et il n’a pas permis que notre pied chancelle.
(Psaumes 66:8-9)

Aujourd’hui : Nombres 36:1 – Deutéronome 1:46; Luc 6:1-6:11; Psaumes 66:1-20 et Proverbes 11:24-26 en Nouvelle Edition de Genève.

Nombres 36

Complément de la loi sur l’héritage

1 Les chefs de la famille de Galaad, fils de Makir, fils de Manassé, d’entre les familles des fils de Joseph, s’approchèrent et parlèrent devant Moïse et devant les princes, chefs de famille des enfants d’Israël.

Ils dirent: L’Eternel a ordonné à mon seigneur de donner le pays en héritage par le sort aux enfants d’Israël. Mon seigneur a aussi reçu de l’Eternel l’ordre de donner l’héritage de Tselophchad, notre frère, à ses filles.

Si elles se marient à l’un des fils d’une autre tribu des enfants d’Israël, leur héritage sera retranché de l’héritage de nos pères et ajouté à celui de la tribu à laquelle elles appartiendront; ainsi sera diminué l’héritage qui nous est échu par le sort.

Et quand viendra le jubilé pour les enfants d’Israël, leur héritage sera ajouté à celui de la tribu à laquelle elles appartiendront, et il sera retranché de celui de la tribu de nos pères.

Moïse transmit aux enfants d’Israël les ordres de l’Eternel. Il dit: La tribu des fils de Joseph a raison.

Voici ce que l’Eternel ordonne au sujet des filles de Tselophchad: elles se marieront à qui elles voudront, pourvu qu’elles se marient dans une famille de la tribu de leurs pères.

Aucun héritage parmi les enfants d’Israël ne passera d’une tribu à une autre tribu, mais les enfants d’Israël s’attacheront chacun à l’héritage de la tribu de ses pères.

Et toute fille, possédant un héritage dans les tribus des enfants d’Israël, se mariera à quelqu’un d’une famille de la tribu de son père, afin que les enfants d’Israël possèdent chacun l’héritage de leurs pères.

Aucun héritage ne passera d’une tribu à une autre tribu, mais les tribus des enfants d’Israël s’attacheront chacune à son héritage.

10 Les filles de Tselophchad se conformèrent à l’ordre que l’Eternel avait donné à Moïse.

11 Machla, Thirtsa, Hogla, Milca et Noa, filles de Tselophchad, se marièrent aux fils de leurs oncles; 12 elles se marièrent dans les familles des fils de Manassé, fils de Joseph, et leur héritage resta dans la tribu de la famille de leur père.

13 Tels sont les commandements et les lois que l’Eternel donna par Moïse aux enfants d’Israël, dans les plaines de Moab, près du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho.

Deutéronome

Nous arrivons maintenant au dernier livre du Pentateuque. C’est le livre du Deutéronome, qui de manière littérale, signifie “la deuxième loi”. C’est un récit de la loi ou de la Thora pour le peuple juif. C’est en fait plus profond que cela puisque ce sont les dernières paroles de Moïse.

Sous le leadership de Moïse, nous avons vu Dieu agir de manière miraculeuse, sauver ses enfants, les réunir en un peuple, établir une culture, tout cela sous la direction attentive de Moïse dont ont lira aussi les dernières paroles de celui-ci. Car Moïse est sur le point de mourir.

En traversant certains des chemins que nous avons déjà parcouru dans le passé, nous allons ressentir une version plus passionnée de ce récit. Moïse sait que sa fin est proche, sa vie arrive à son terme et il sait qu’il va passer la responsabilité du leadership à Josué. Moïse rappelle au peuple d’où ils sont venus, là où ils sont, là où ils vont et il les exhorte, ce faisant, à obéir aux paroles du Seigneur. S’ils obéissent, les promesses de Dieu s’accompliront.

Deutéronome est organisé en trois messages finaux de Moïse. Le premier est le rappel de ce qui s’est passé au Mont Sinaï quand Dieu est descendu sur la montagne et a rencontré le peuple, lorsque les 10 commandements ont été donnés. Tout le chemin effectué jusque là, là où ils sont, c’est-à-dire à Moab, de l’autre côté du Jourdain, et proches de la Terre Promise. Il leur parle en urgence et leur lance cet appel, celui d’être fidèles à Dieu. Son second discours est le rappel du don des 10 commandements, mettant l’accent sur le premier commandement. Il leur explique comment cela se passera lorsqu’ils auront traversé le Jourdain, les tentations qu’ils rencontreront et l’importance fondamentale de la fidélité et de l’obéissance, une fois encore, à Dieu. L’obéissance est la clé qui les conduirait au succès et leur seul espoir pour un avenir.

Son troisième et dernier discours fait la revue d’où ils viennent, de qui ils sont, et où ils vont. C’est son dernier plaidoyer, sur la fidélité à Dieu, et il leur rappelle l’alliance avec Dieu. Il les met en garde contre la désobéissance et les conséquences de la fracture de l’alliance. Et enfin il donne ses dernières instructions pour son successeur, ses instructions finales au peuple et sa dernière bénédiction sur le peuple.

Moïse, ce fameux homme, qui bébé a été placé dans un panier sur une rivière, a grandi dans la maison de Pharaon, a tué un Égyptien et a fui dans le désert, uniquement pour être appelé et convoqué par Dieu dans un buisson en feu, et sommé de retourner en Égypte libérer son peuple ! A travers les plaies et manques de confiance, le peuple a été sauvé et il a été leur leader depuis. Moïse a eu, en de multiples manières, la responsabilité de sauver le peuple d’Israël parce qu’à plusieurs reprises, Dieu était prêt à les anéantir et à tout recommencer.  On a vu Moïse et Aaron à maintes occasions la face contre terre devant Dieu, intercédant pour le peuple. Et nous voici à la fin,  Moïse bénit le peuple une dernière fois, s’en alla pour ne plus jamais être vu. Et il meurt. C’est là où se termine le livre du Deutéronome.

DEUTERONOME 1

Moïse rappelle les paroles de l’Eternel à Horeb

1 Voici les paroles que Moïse adressa à tout Israël, de l’autre côté du Jourdain, dans le désert, dans la plaine, vis-à-vis de Suph, entre Paran, Tophel, Laban, Hatséroth et Di-Zahab.

Il y a onze journées depuis Horeb, par le chemin de la montagne de Séir, jusqu’à Kadès-Barnéa.

Dans la quarantième année, au onzième mois, le premier du mois, Moïse parla aux enfants d’Israël selon tout ce que l’Eternel lui avait ordonné de leur dire.

C’était après qu’il eut battu Sihon, roi des Amoréens, qui habitait à Hesbon, et Og, roi de Basan, qui habitait à Aschtaroth et à Edréï.

De l’autre côté du Jourdain, dans le pays de Moab, Moïse commença à expliquer cette loi, et dit:

L’Eternel, notre Dieu, nous a parlé à Horeb, en disant: Vous avez assez demeuré dans cette montagne.

Tournez-vous, et partez; allez à la montagne des Amoréens et dans tout le voisinage, dans la plaine, sur la montagne, dans la vallée, dans le midi, sur la côte de la mer, au pays des Cananéens et au Liban, jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate.

Voyez, j’ai mis le pays devant vous; allez, et prenez possession du pays que l’Eternel a juré de donner à vos pères, Abraham, Isaac et Jacob, et à leur postérité après eux.

Dans ce temps-là, je vous dis: Je ne puis pas, à moi seul, vous porter.

10 L’Eternel, votre Dieu, vous a multipliés, et vous êtes aujourd’hui aussi nombreux que les étoiles du ciel.

11 Que l’Eternel, le Dieu de vos pères, vous augmente mille fois autant, et qu’il vous bénisse comme il vous l’a promis!

12 Comment porterais-je, à moi seul, votre charge, votre fardeau et vos contestations?

13 Prenez dans vos tribus des hommes sages, intelligents et connus, et je les mettrai à votre tête.

14 Vous me répondîtes, en disant: Ce que tu proposes de faire est une bonne chose.

15 Je pris alors les chefs de vos tribus, des hommes sages et connus, et je les mis à votre tête comme chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante, et chefs de dix, et comme ayant autorité dans vos tribus.

16 Je donnai, dans le même temps, cet ordre à vos juges: Ecoutez vos frères, et jugez selon la justice les différends de chacun avec son frère ou avec l’étranger.

17 Vous n’aurez point égard à l’apparence des personnes dans vos jugements; vous écouterez le petit comme le grand; vous ne craindrez aucun homme, car c’est Dieu qui rend la justice. Et lorsque vous trouverez une cause trop difficile, vous la porterez devant moi, pour que je l’entende.

18 C’est ainsi que je vous prescrivis, dans ce temps-là, tout ce que vous aviez à faire.

Incrédulité à Kadès-Barnéa

19 Nous partîmes d’Horeb et nous parcourûmes en entier ce grand et affreux désert que vous avez vu; nous prîmes le chemin de la montagne des Amoréens, comme l’Eternel, notre Dieu, nous l’avait ordonné, et nous arrivâmes à Kadès-Barnéa.

20 Je vous dis: Vous êtes arrivés à la montagne des Amoréens, que l’Eternel, notre Dieu, nous donne.

21 Vois, l’Eternel, ton Dieu, met le pays devant toi; monte, prends-en possession, comme te l’a dit l’Eternel, le Dieu de tes pères; ne crains point, et ne t’effraie point.

22 Vous vous approchâtes tous de moi, et vous dîtes: Envoyons des hommes devant nous, pour explorer le pays, et pour nous faire un rapport sur le chemin par lequel nous y monterons et sur les villes où nous arriverons.

23 Cet avis me parut bon; et je pris douze hommes parmi vous, un homme par tribu.

24 Ils partirent, traversèrent la montagne, et arrivèrent jusqu’à la vallée d’Eschcol, qu’ils explorèrent.

25 Ils prirent dans leurs mains des fruits du pays, et nous les présentèrent; ils nous firent un rapport, et dirent: C’est un bon pays, que l’Eternel, notre Dieu, nous donne.

26 Mais vous ne voulûtes point y monter, et vous fûtes rebelles à l’ordre de l’Eternel, votre Dieu.

27 Vous murmurâtes dans vos tentes et vous dîtes: C’est parce que l’Eternel nous hait, qu’il nous a fait sortir du pays d’Egypte, afin de nous livrer entre les mains des Amoréens et de nous détruire.

28 Où monterions-nous? Nos frères nous ont fait perdre courage, en disant: C’est un peuple plus grand et de plus haute taille que nous; ce sont des villes grandes et fortifiées jusqu’au ciel; nous y avons même vu des enfants d’Anak.

29 Je vous dis: Ne vous épouvantez pas, et n’ayez pas peur d’eux.

30 L’Eternel, votre Dieu, qui marche devant vous, combattra lui-même pour vous, selon tout ce qu’il a fait pour vous sous vos yeux en Egypte,

31 puis au désert, où tu as vu que l’Eternel, ton Dieu, t’a porté comme un homme porte son fils, pendant toute la route que vous avez faite jusqu’à votre arrivée en ce lieu.

32 Malgré cela, vous n’eûtes point confiance en l’Eternel, votre Dieu,

33 qui allait devant vous sur la route pour vous chercher un lieu de campement, la nuit dans un feu afin de vous montrer le chemin où vous deviez marcher, et le jour dans une nuée.

34 L’Eternel entendit le bruit de vos paroles. Il s’irrita, et jura, en disant:

35 Aucun des hommes de cette génération méchante ne verra le bon pays que j’ai juré de donner à vos pères,

36 excepté Caleb, fils de Jephunné; il le verra, lui, et je donnerai à lui et à ses enfants le pays sur lequel il a marché, parce qu’il a pleinement suivi la voie de l’Eternel.

37 L’Eternel s’irrita aussi contre moi, à cause de vous, et il dit: Toi non plus, tu n’y entreras point.

38 Josué, fils de Nun, ton serviteur, y entrera; fortifie-le, car c’est lui qui mettra Israël en possession de ce pays.

39 Et vos petits enfants, dont vous avez dit: Ils deviendront une proie! et vos fils, qui ne connaissent aujourd’hui ni le bien ni le mal, ce sont eux qui y entreront, c’est à eux que je le donnerai, et ce sont eux qui le posséderont.

40 Mais vous, tournez-vous, et partez pour le désert, dans la direction de la mer Rouge.

41 Vous répondîtes, en me disant: Nous avons péché contre l’Eternel; nous monterons et nous combattrons, comme l’Eternel, notre Dieu, nous l’a ordonné. Et vous ceignîtes chacun vos armes, et vous fîtes le projet téméraire de monter à la montagne.

42 L’Eternel me dit: Dis-leur: Ne montez pas et ne combattez pas, car je ne suis pas au milieu de vous; ne vous faites pas battre par vos ennemis.

43 Je vous parlai, mais vous n’écoutâtes point; vous fûtes rebelles à l’ordre de l’Eternel, et vous montâtes audacieusement à la montagne.

44 Alors les Amoréens, qui habitent cette montagne, sortirent à votre rencontre, et vous poursuivirent comme font les abeilles; ils vous battirent en Séir, jusqu’à Horma.

45 A votre retour, vous pleurâtes devant l’Eternel; mais l’Eternel n’écouta point votre voix, et ne vous prêta point l’oreille.

46 Vous restâtes à Kadès, où le temps que vous y avez passé fut de longue durée.

Luc 6:1-11

Jésus, maître du sabbat

1 Il arriva, un jour de sabbat [appelé second-premier], que Jésus traversait des champs de blé. Ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient, après les avoir froissés dans leurs mains.

Quelques pharisiens leur dirent: Pourquoi faites-vous ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat?

Jésus leur répondit: N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui; comment il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de proposition, en mangea, et en donna à ceux qui étaient avec lui, bien qu’il ne soit permis qu’aux sacrificateurs de les manger?

Et il leur dit: Le Fils de l’homme est maître même du sabbat.

Jésus guérit un homme le jour du sabbat

Il arriva, un autre jour de sabbat, que Jésus entra dans la synagogue, et qu’il enseignait. Il s’y trouvait un homme dont la main droite était sèche.

Les scribes et les pharisiens observaient Jésus, pour voir s’il ferait une guérison le jour du sabbat: c’était afin d’avoir sujet de l’accuser.

Mais il connaissait leurs pensées, et il dit à l’homme qui avait la main sèche: Lève-toi, et tiens-toi là au milieu. Il se leva, et se tint debout.

Et Jésus leur dit: Je vous demande s’il est permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer.

10 Alors, promenant ses regards sur eux tous, il dit à l’homme: Etends ta main. Il le fit, et sa main fut guérie.

11 Ils furent remplis de fureur, et ils se consultèrent pour savoir ce qu’ils feraient à Jésus.

Psaumes 66

Bénédictions après l’épreuve

1 Au chef des chantres. Cantique. Psaume.

Poussez vers Dieu des cris de joie,

Vous tous, habitants de la terre!

Chantez la gloire de son nom,

Célébrez sa gloire par vos louanges!

Dites à Dieu: Que tes œuvres sont redoutables!

A cause de la grandeur de ta force, tes ennemis te flattent.

Toute la terre t’adore et chante en ton honneur;

Elle chante ton nom. – Pause.

Venez et contemplez les œuvres de Dieu!

Il est redoutable quand il agit sur les fils de l’homme.

Il changea la mer en une terre sèche,

On traversa le fleuve à pied:

Alors nous nous réjouîmes en lui.

Il domine éternellement par sa puissance,

Ses yeux observent les nations:

Que les rebelles ne s’élèvent pas! – Pause.

Peuples, bénissez notre Dieu,

Faites retentir sa louange!

Il a conservé la vie à notre âme,

Et il n’a pas permis que notre pied chancelle.

10 Car tu nous as éprouvés, ô Dieu!

Tu nous as fait passer au creuset comme l’argent.

11 Tu nous as amenés dans le filet,

Tu as mis sur nos reins un pesant fardeau,

12 Tu as fait monter des hommes sur nos têtes;

Nous avons passé par le feu et par l’eau.

Mais tu nous en as tirés pour nous donner l’abondance.

13 J’irai dans ta maison avec des holocaustes,

J’accomplirai mes vœux envers toi:

14 Pour eux mes lèvres se sont ouvertes,

Et ma bouche les a prononcés dans ma détresse.

15 Je t’offrirai des brebis grasses en holocauste,

Avec la graisse des béliers;

Je sacrifierai des brebis avec des boucs. – Pause.

16 Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu, et je raconterai

Ce qu’il a fait à mon âme.

17 J’ai crié à lui de ma bouche,

Et la louange a été sur ma langue.

18 Si j’avais conçu l’iniquité dans mon cœur,

Le Seigneur ne m’aurait pas exaucé.

19 Mais Dieu m’a exaucé,

Il a été attentif à la voix de ma prière.

20 Béni soit Dieu,

Qui n’a pas rejeté ma prière,

Et qui ne m’a pas retiré sa bonté!

Proverbes 11:24-26

24 Tel, qui donne libéralement, devient plus riche;

Et tel, qui épargne à l’excès, ne fait que s’appauvrir.

25 L’âme bienfaisante sera rassasiée,

Et celui qui arrose sera lui-même arrosé.

26 Celui qui retient le blé est maudit du peuple,

Mais la bénédiction est sur la tête de celui qui le vend.

Relisez le Psaume 66:10 et méditez là dessus. Nos défauts sont extraits de nous quand Dieu nous teste, tout comme les impuretés sont extraites de l’argent en combustion. Quel est le but d’un tel raffinage pour nous en tant que disciples de Dieu? Considérez les raisons pour lesquelles nous devrions remercier Dieu de nous tester de cette façon.

Ces remarques sont issues de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Nouvelle Edition de Genève
Copyright © 1979 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation. Tous droits réservés.
www.universdelabible.net         www.societebiblique.com