Jour 364 : 30 Décembre

Puis je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle …
(Apocalypse 21:1)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui Malachie 1:1-2:17, Apocalypse 21:1-27, Psaumes 149:1-9 et Proverbes 31:10-24 en version La Bible du Semeur.

Le livre de Malachie est le dernier des 12 prophètes mineurs et aussi le dernier livre de l’Ancien Testament. Il se passera 400 ans avant que Dieu envoie un autre prophète, Jean le Baptiste. Comme avec les autres prophètes précédemment lus, le message central de Dieu est clair : « revenez à moi », associé avec la promesse de restauration. Dans le cas de Malachie, il parle aussi aux prêtres qui ont simplement commencé à ne pas prendre la loi de Dieu au sérieux.  Par exemple, la Loi de Moïse exigeait des sacrifices purs et sans tache. Mais les prêtres acceptaient les animaux aveugles et difformes. Dans la culture, les hommes ont commencé à traiter les femmes de leur jeunesse avec un manque de respect et ils s’attendaient encore à ce que Dieu agrée leurs sacrifices ! Nous retrouvons donc la même histoire alors qu’écrivain et livre sont différents.

Bien sûr, les parallèles sont frappants et il n’est nul besoin d’être un expert en théologie pour appliquer les circonstances à notre culture d’aujourd’hui. Dieu n’est pas satisfait quand nous lui désobéissons et la raison n’est pas qu’il est un tyran centré sur lui-même. C’est parce qu’il sait ce qui est le mieux pour nous en toutes circonstances. Ainsi donc nous concluons l’Ancien Testament avec un oracle du Seigneur annoncé à travers son serviteur, Malachie : « revenez à Dieu ».

Malachie 1-2

1  Proclamation, parole que l’Eternel a adressée à Israël par l’intermédiaire de Malachiee.

L’amour de l’Eternel pour son peuple

—Moi, je vous ai aimés, déclare l’Eternel. Et vous me demandez: «En quoi donc nous as-tu aimés?» Esaü n’est-il pas le frère de Jacob? demande l’Eternel. Or, j’ai aimé Jacob, et j’ai écarté Esaü: j’ai fait de ses montagnes un pays désolé, et j’ai livré son patrimoine aux chacals du désert.
Edom peut bien dire: «Nous avons été démolis, mais nous rebâtirons ce qui n’est plus que ruines.» Mais le Seigneur des armées célestes déclare: Eux, ils rebâtiront, moi, je démolirai. On appellera leur pays: «le territoire de la méchanceté, le peuple contre qui, toujours, l’Eternel sera en colère». Et vous le verrez de vos yeux, et vous direz: «L’Eternel est très grand, même au-delà du territoire d’Israël.»

—Le Seigneur des armées célestes s’adresse à vous les prêtres: Un fils honore un père, un serviteur son maître. Si je suis votre père, où donc sont les honneurs qui me sont dûs? Si je suis votre maître, pourquoi ne me révérez-vous pas? Et puis vous demandez: «En quoi t’avons-nous méprisé?»
Vous apportez sur mon autel des aliments impurs et puis vous demandez: «En quoi t’avons-nous profané?» C’est en disant: «La table de l’Eternel n’a guère d’importance.» Quand, pour le sacrifice, vous venez présenter un animal aveugle, n’y a-t-il rien de mal? Et quand vous présentez une bête éclopée ou un agneau malade, n’y a-t-il rien de mal? Offrez-le donc à votre gouverneur! Sera-t-il content de vous? Ou vous fera-t-il bon accueil? dit l’Eternel, le Seigneur des armées célestes.
Ensuite, après avoir agi ainsi, vous venez supplier Dieu d’avoir pitié de vous! Vous fera-t-il bon accueil? C’est là ce que demande le Seigneur des armées célestes.
10 Qui enfin, parmi vous, se décidera à fermer les portes de mon Temple, pour que vous n’allumiez plus inutilement le feu sur mon autel? Je n’ai aucun plaisir en vous, dit l’Eternel, le Seigneur des armées célestes. Je n’accepte pas l’offrande de vos mains. 11 Car, du soleil levant jusqu’au soleil couchant, ma renommée sera très grande au milieu des nations, et partout, en tout lieu, de l’encens me sera offert et des offrandes pures. Car, parmi les nations, ma renommée sera très grande, dit l’Eternel, le Seigneur des armées célestes.
12 Mais vous, vous m’outragez lorsque vous dites: «La table du Seigneur est méprisable, et ce qu’elle nous rapporte en aliments est vraiment dérisoire.» 13 «Quel fardeau!», dites-vous, et vous me dédaignez, déclare l’Eternel, le Seigneur des armées célestes. Vous apportez ici des bêtes dérobées, boiteuses ou malades; ce sont là vos offrandes. Croyez-vous que je vais les accepter de vous? demande l’Eternel. 14 Maudit soit le tricheur qui a, dans son troupeau, un beau mouton, un mâle, et le promet par vœu, puis qui offre au Seigneur une bête tarée. Car je suis un grand Roi, déclare l’Eternel, le Seigneur des armées célestes, et les nations me craignent.

Chapitre 2

1  —Maintenant, c’est à vous, prêtres, que s’adresse cet avertissement. Si vous n’écoutez pas, si vous ne prenez pas à cœur de m’honorer, dit l’Eternel, le Seigneur des armées célestes, alors j’enverrai la malédiction contre vous. Et vos bénédictions, j’en ferai des malédictions. Oui, j’en fais des malédictions car aucun, parmi vous, ne prend à cœur de m’honorer.
Je vais détruire votre postérité et vous jeter à la figure les excréments des bêtes que vous offrez en sacrifice lors de vos fêtes, et puis l’on vous emportera au dehors, avec eux. Et vous reconnaîtrez que je vous ai donné cet avertissement afin que mon alliance avec Lévi subsiste, déclare l’Eternel, le Seigneur des armées célestes. J’ai conclu mon alliance avec lui pour lui accorder la vie et le bien-être. Je les lui ai donnés pour qu’il me révère, et il m’a révéré, il tremblait devant moi. Sa bouche dispensait un enseignement vrai, et l’on ne trouvait sur ses lèvres aucune fausseté. Il vivait avec moi dans la paix et avec droiture, il a détourné de leurs fautes un grand nombre de gens.
Car le prêtre doit s’attacher à enseigner la connaissance, c’est vers lui que l’on vient pour recevoir l’enseignement. Il est le messager du Seigneur des armées célestes. Mais vous vous êtes écartés du bon chemin: par votre enseignement, vous avez fait tomber beaucoup de gens dans le péché. Oui, vous avez rompu l’alliance avec Lévi, déclare le Seigneur des armées célestes. Alors, de mon côté, je vous ai livrés au mépris et au dédain de tout le peuple, puisque vous, vous ne suivez pas les voies que j’ai prescrites et que vous avez montré de la partialité quand vous donnez vos instructions.

Les mariages mixtes

10 Ne sommes-nous pas tous enfants d’un père unique? N’avons-nous pas été créés par un seul Dieu? Comment donc pouvons-nous agir avec traîtrise chacun envers son compatriote et profaner ainsi l’alliance conclue avec nos pères?
11 Le peuple de Juda a été infidèle, et l’on a perpétré une abomination en Israël et à Jérusalem: Juda a profané le sanctuaire de l’Eternel, le lieu qu’il affectionne, en épousant des femmes adorant des dieux étrangers. 12 Que l’Eternel retranche à ceux qui agissent ainsi, enfants et descendance, et tout membre des familles de Jacob qui serait susceptible de présenter l’offrande à l’Eternel, le Seigneur des armées célestes.

Les divorces

13 Voici une autre faute que vous avez commise: vous inondez de larmes l’autel de l’Eternel, vous le couvrez de pleurs et de gémissements, parce que l’Eternel ne fait plus aucun cas de toutes vos offrandes et qu’il n’accepte plus de recevoir de vous ce que vous présentez.
14 Vous demandez: —Pourquoi en est-il ainsi?
Parce que l’Eternel a été le témoin entre chacun de vous et la femme que vous avez épousée lorsque vous étiez jeune et que vous avez trahie. Elle était ta compagne, et tu avais conclu une alliance avec elle.
15 Un homme en qui subsiste un reste de bon sens ne ferait pas cela!
Mais vous me répliquez: —Alors qu’a fait cet homme-là — Abraham — dont nous avons l’exemple?
Eh bien, il cherchait une descendance qui lui vienne de Dieu. Restez donc dans votre bon sens, et ne trahissez pas la femme de votre jeunesse.
16 —Car je hais le divorce, déclare l’Eternel, Dieu d’Israël. Renvoyer sa femme, c’est comme maculer de sang son propre vêtement en commettant un acte de violence, déclare l’Eternel, le Seigneur des armées célestes.
Restez donc dans votre bon sens et n’agissez pas en traîtres!

Dieu fera justice

17 Vous lassez l’Eternel par vos discours, et puis vous demandez:
—En quoi te lassons-nous?
C’est parce que vous dites:
—Quiconque fait le mal est bien vu de l’Eternel. Il a plaisir à ces gens-là.
Ou bien encore:
—Où est le Dieu de la justice?

Apocalypse 21

Septième vision: le nouveau ciel et la nouvelle terre

1  Puis je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’existait plus. Je vis la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, descendre du ciel, d’auprès de Dieu, belle comme une mariée qui s’est parée pour son époux. Et j’entendis une forte voix, venant du trône, qui disait: Voici la Tente de Dieu avec les hommes. Il habitera avec eux; ils seront ses peuples et lui, Dieu avec eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux. La mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni plainte, ni souffrance. Car ce qui était autrefois a définitivement disparu.
Alors celui qui siège sur le trône déclara: —Voici: je renouvelle toutes choses. Il ajouta: —Ecris que ces paroles sont vraies et entièrement dignes de confiance.
Puis il me dit: —C’en est fait! Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et le but. A celui qui a soif, je donnerai, moi, à boire gratuitement à la source d’où coule l’eau de la vie. Tel sera l’héritage du vainqueur. Je serai son Dieu et il sera mon fils. Quant aux lâches, aux infidèles, aux dépravés, meurtriers et débauchés, aux magiciens, aux idolâtres et à tous les menteurs, leur part sera l’étang ardent de feu et de soufre, c’est-à-dire la seconde mort.

Alors l’un des sept anges qui tenaient les sept coupes pleines des sept derniers fléaux vint me parler: —Viens, me dit-il, je te montrerai la Mariée, l’Epouse de l’Agneau. 10 Il m’emmena en esprit sur une grande et haute montagne, d’où il me fit voir la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu. 11 Elle rayonnait de la gloire divine. Son éclat rappelait celui d’une pierre très précieuse, celui d’un jaspe d’une transparence cristalline. 12 Elle était entourée d’une grande et haute muraille, percée de douze portes gardées par douze anges, et sur ces portes étaient gravés les noms des douze tribus d’Israël. 13 Les portes étaient orientées trois vers l’est, trois vers le nord, trois vers le sud et trois vers l’ouest. 14 La muraille reposait sur douze fondements qui portaient les noms des douze apôtres de l’Agneau.
15 Mon interlocuteur tenait, en guise de mesure, un roseau d’or pour mesurer la ville, ses portes et sa muraille. 16 La ville était bâtie en carré, sa longueur égalait sa largeur. L’ange mesura donc la ville avec son roseau et trouva douze mille stades, sa longueur, sa largeur et sa hauteur étant d’égale dimension. 17 Il mesura aussi la muraille et trouva cent quarante-quatre coudées, d’après la mesure humaine employée par l’ange. 18 La muraille était construite en jaspe, la ville elle-même était d’or pur, transparent comme du cristal pur. 19 Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de toutes sortes de pierres précieuses, le premier de jaspe, le second de saphir, le troisième de chalcédoine, le quatrième d’émeraude, 20 le cinquième de sardoine, le sixième de cornaline, le septième de chrysolite, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième de turquoise, le douzième d’améthyste. 21 Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était faite d’une seule perle. L’avenue principale de la ville était d’or pur, transparent comme du cristal.
22 Je ne vis aucun temple dans la ville: son temple, c’est le Seigneur, le Dieu tout-puissant, ainsi que l’Agneau. 23 La ville n’a besoin ni du soleil, ni de la lune pour l’éclairer, car la gloire de Dieu l’illumine et l’Agneau lui tient lieu de lampe. 24 Les nations marcheront à sa lumière et les rois de la terre viendront lui apporter leur gloire. 25 Tout au long du jour, les portes de la ville resteront ouvertes, car il n’y aura plus de nuit. 26 On y apportera tout ce qui fait la gloire et l’honneur des nations. 27 Rien d’impur ne pourra y pénétrer. Nul homme qui se livre à des pratiques abominables et au mensonge n’y entrera. Seuls y auront accès ceux qui sont inscrits dans le livre de vie de l’Agneau.

Psaumes 149

Le Seigneur aime son peuple

1  Célébrez l’Eternel!
Chantez pour l’Eternel un cantique nouveau!
Célébrez ses louanges dans l’assemblée de ses fidèles!

Exulte de joie, Israël: il est ton Créateur!
Que les fils de Sion
éclatent d’allégresse à cause de leur roi!

Qu’ils le louent par des danses,
qu’ils le célèbrent avec le tambourin et avec la cithare!

Car l’Eternel prend plaisir en son peuple,
et il accorde aux humbles le salut pour parure.

Que ses fidèles exultent de fierté,
qu’ils crient de joie quand ils sont sur leur couche,
et qu’ils exaltent Dieu à pleine voix.

Qu’ils tiennent aussi dans leurs mains l’épée à deux tranchants
pour punir les nations
et pour châtier les peuples.

Ils chargeront leurs rois de chaînes
et ils mettront aux fers leurs dignitaires
pour accomplir sur eux le jugement prescrit.

C’est l’honneur qui revient à chacun des fidèles.
Célébrez l’Eternel!

Proverbes 31:10-24

10 Heureux celui qui trouve une femme vaillante,
elle a bien plus de prix que des perles précieuses.

11 Son mari a confiance en elle,
il ne manquera pas de biens dans sa maison.

12 Tous les jours de sa vie, elle lui fait du bien,
et non du mal.

13 Elle cherche avec soin du lin et de la laine
et elle les travaille de ses mains diligentes.

14 Comme un vaisseau marchand,
elle amène des vivres de loin en sa demeure.

15 Quand il fait nuit encore, elle est déjà debout,
préparant pour sa maisonnée ce qu’il faut pour manger
et elle distribue leurs tâches à toutes ses servantes.

16 Elle pense à un champ, alors elle l’achète.
Du fruit de son travail, elle plante une vigne.

17 Avec plein d’énergie, elle se met à l’œuvre
et active ses bras.

18 Elle constate que ses affaires marchent bien.
Jusque tard dans la nuit, sa lampe est allumée.

19 Ses mains filent la laine
et ses doigts tissent des vêtements.

20 Elle ouvre largement la main à l’indigent
et tend les bras au pauvre.

21 Pour elle et tous les siens, peu importe la neige,
car toute sa famille est revêtue de doubles vêtements.

22 Elle se fait des couvertures,
elle a des vêtements de fin lin et de pourpre.

23 Son mari est connu aux portes de la ville.
Car il y siège avec les responsables du pays.

24 Elle tisse elle-même des habits et les vend,
elle fait des ceintures qu’elle cède aux marchands.

Dans Malachie, nous lisons que les prêtres avaient transgressé l’ordre de Dieu de ne lui présenter pour sacrifice que les plus purs des animaux (cf. Lev 1:3). Il pourrait être facile pour certains d’entre nous de secouer la tête face à ce flagrant mépris pour le Seigneur, parce que nous n’aurions sûrement jamais fait la même chose. N’est-ce pas ? La Bible dit que nous sommes appelés à être des sacrifices vivants, saints et agréables à Dieu (cf. Rom 12:1). Cependant, lorsque nous présentons à Dieu les fruits abîmés et usés de notre vie, ne déshonorons nous pas Dieu exactement comme les prêtres l’avaient fait? Au contraire, nous sommes appelés à sacrifier le meilleur de notre temps, de nos talents et de nos richesses. Renoncer à notre propre vie c’est embrasser pleinement la vie de Christ. L’apôtre Paul l’a exprimé ainsi: «Pour moi, en effet, la vie, c’est le Christ, et la mort est un gain» (Ph 1:21). Par sa Parole, Dieu nous assure que si nous nous donnons entièrement à lui, il en fera de même pour nous.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Bible du Semeur
Copyright © 1999 Biblica
www.biblica.com
Demande de reproduction en cours.