Jour 348 : 14 Décembre

La parole de l’Éternel fut adressée à Jonas, fils d’Amitthaï, en ces mots: …
(Jonas 1:1)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui Jonas 1:1-4:11, Apocalypse 5:1-14, Psaumes 133:1-3 et Proverbes 29:26-27 en version Louis Segond.

Jonas est un homme du 8ème siècle avant Jésus-Christ qui a vécu au nord de Nazareth, dans le royaume du nord, Israël, pendant le règne de Jéroboam II. Bien qu’il ait été un prophète, sa mission n’a pas consisté à appeler Israël à la repentance, ni de prédire la destruction des ennemis d’Israël. Sa mission a été unique. Il lui a été demandé d’aller dans le pays de Ninive, les ennemis de Dieu, ennemis d’Israël, et de les appeler à la repentance. Bien sûr, c’est comme si Jonas avait tiré à la courte paille et qu’il avait décroché le mauvais rôle. Il ne veut pas aller là-bas et faire ce qui lui est demandé. Il n’est pas du tout content et sa fierté et sa peur le mènent sur un navire pour s’en aller très rapidement dans une direction opposée.

L’histoire de Jonas, bien sûr, est bien connue à cause du gros poisson. Jonas finit dans le ventre de ce gros poisson et après trois jours de repentance, il est recraché sur la rive. Nous avons ici une préfiguration du Christ dans cette histoire. Il y a aussi des parallèles évidents dans notre propre vie. Quand nous permettons à la peur et spécialement à la fierté de nous conduire vers la désobéissance, nous nous trouvons dans la fuite. Or vouloir fuir Dieu est futile. C’est chose impossible. Dieu nous aime assez pour ne jamais cesser d’aller à notre recherche. 

Bien que Jonas se soit trouvé dans le ventre de ce gros poisson, ce poison est devenue son salut. Il se serait sûrement noyé dans la mer et cela aurait été la fin de l’histoire, une fin d’histoire beaucoup moins remarquable. Un prophète désobéit à Dieu, monte sur un bateau, navigue dans une direction opposée et se noie. C’est le salut que le Seigneur a envoyé à travers le poisson et cela en fait une histoire remarquable. Bien que l’expédition ait dû se révéler assez inconfortable, Dieu a utilisé un gros poisson pour délivrer Jonas vivant, sain et sauf, sur la rive.

Nous pouvons trouver que notre voyage a quelque chose de similaire. C’est important de considérer le fait que peut-être Dieu ne nous punit pas. Peut-être que Dieu est en train de venir à notre secours et de nous sauver.

Jonas 1-4

Jonah

1 La parole de l’Éternel fut adressée à Jonas, fils d’Amitthaï, en ces mots: Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle! car sa méchanceté est montée jusqu’à moi.
Et Jonas se leva pour s’enfuir à Tarsis, loin de la face de l’Éternel. Il descendit à Japho, et il trouva un navire qui allait à Tarsis; il paya le prix du transport, et s’embarqua pour aller avec les passagers à Tarsis, loin de la face de l’Éternel.
Mais l’Éternel fit souffler sur la mer un vent impétueux, et il s’éleva sur la mer une grande tempête. Le navire menaçait de faire naufrage. Les mariniers eurent peur, ils implorèrent chacun leur dieu, et ils jetèrent dans la mer les objets qui étaient sur le navire, afin de le rendre plus léger.
Jonas descendit au fond du navire, se coucha, et s’endormit profondément. Le pilote s’approcha de lui, et lui dit: Pourquoi dors-tu? Lève-toi, invoque ton Dieu! peut-être voudra-t-il penser à nous, et nous ne périrons pas.
Et il se rendirent l’un à l’autre: Venez, et tirons au sort, pour savoir qui nous attire ce malheur. Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Jonas. Alors ils lui dirent: Dis-nous qui nous attire ce malheur. Quelles sont tes affaires, et d’où viens-tu? Quel est ton pays, et de quel peuple es-tu?
Il leur répondit: Je suis Hébreu, et je crains l’Éternel, le Dieu des cieux, qui a fait la mer et la terre.
10 Ces hommes eurent une grande frayeur, et ils lui dirent: Pourquoi as-tu fait cela? Car ces hommes savaient qu’il fuyait loin de la face de l’Éternel, parce qu’il le leur avait déclaré.
11 Ils lui dirent: Que te ferons-nous, pour que la mer se calme envers nous? Car la mer était de plus en plus orageuse.
12 Il leur répondit: Prenez-moi, et jetez-moi dans la mer, et la mer se calmera envers vous; car je sais que c’est moi qui attire sur vous cette grande tempête.
13 Ces hommes ramaient pour gagner la terre, mais ils ne le purent, parce que la mer s’agitait toujours plus contre eux. 14 Alors ils invoquèrent l’Éternel, et dirent: O Éternel, ne nous fais pas périr à cause de la vie de cet homme, et ne nous charge pas du sang innocent! Car toi, Éternel, tu fais ce que tu veux. 15 Puis ils prirent Jonas, et le jetèrent dans la mer. Et la fureur de la mer s’apaisa. 16 Ces hommes furent saisis d’une grande crainte de l’Éternel, et ils offrirent un sacrifice à l’Éternel, et firent des voeux.

17  L’Éternel fit venir un grand poisson pour engloutir Jonas, et Jonas fut dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits.

Jonas 2

1  Jonas, dans le ventre du poisson, pria l’Éternel, son Dieu.  Il dit:
Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, et il m’a exaucé; du sein du séjour des morts j’ai crié, et tu as entendu ma voix.  Tu m’as jeté dans l’abîme, dans le coeur de la mer, et les courants d’eau m’ont environné; toutes tes vagues et tous tes flots ont passé sur moi.  Je disais: Je suis chassé loin de ton regard! Mais je verrai encore ton saint temple.  Les eaux m’ont couvert jusqu’à m’ôter la vie, l’abîme m’a enveloppé, les roseaux ont entouré ma tête.  Je suis descendu jusqu’aux racines des montagnes, les barres de la terre m’enfermaient pour toujours; mais tu m’as fait remonter vivant de la fosse, Éternel, mon Dieu!
 Quand mon âme était abattue au dedans de moi, je me suis souvenu de l’Éternel, et ma prière est parvenue jusqu’à toi, dans ton saint temple. 8 Ceux qui s’attachent à de vaines idoles éloignent d’eux la miséricorde.  Pour moi, je t’offrirai des sacrifices avec un cri d’actions de grâces, j’accomplirai les voeux que j’ai faits: le salut vient de l’Éternel.
10  L’Éternel parla au poisson, et le poisson vomit Jonas sur la terre.

Jonas 3

1 La parole de l’Éternel fut adressée à Jonas une seconde fois, en ces mots: Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et proclames-y la publication que je t’ordonne!
Et Jonas se leva, et alla à Ninive, selon la parole de l’Éternel. Or Ninive était une très grande ville, de trois jours de marche. Jonas fit d’abord dans la ville une journée de marche; il criait et disait: Encore quarante jours, et Ninive est détruite! Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits.
La chose parvint au roi de Ninive; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre. Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands; Que les hommes et les bête, les boeufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d’eau! Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables! Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s’il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point?
10 Dieu vit qu’ils agissaient ainsi et qu’ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas.

Jonas 4

1 Cela déplut fort à Jonas, et il fut irrité. Il implora l’Éternel, et il dit: Ah! Éternel, n’est-ce pas ce que je disais quand j’étais encore dans mon pays? C’est ce que je voulais prévenir en fuyant à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal. Maintenant, Éternel, prends-moi donc la vie, car la mort m’est préférable à la vie.
L’Éternel répondit: Fais-tu bien de t’irriter?
Et Jonas sortit de la ville, et s’assit à l’orient de la ville, là il se fit une cabane, et s’y tint à l’ombre, jusqu’à ce qu’il vît ce qui arriverait dans la ville. L’Éternel Dieu fit croître un ricin, qui s’éleva au-dessus de Jonas, pour donner de l’ombre sur sa tête et pour lui ôter son irritation. Jonas éprouva une grande joie à cause de ce ricin. Mais le lendemain, à l’aurore, Dieu fit venir un ver qui piqua le ricin, et le ricin sécha. Au lever du soleil, Dieu fit souffler un vent chaud d’orient, et le soleil frappa la tête de Jonas, au point qu’il tomba en défaillance. Il demanda la mort, et dit: La mort m’est préférable à la vie.
Dieu dit à Jonas: Fais-tu bien de t’irriter à cause du ricin? Il répondit: Je fais bien de m’irriter jusqu’à la mort.
10 Et l’Éternel dit: Tu as pitié du ricin qui ne t’a coûté aucune peine et que tu n’as pas fait croître, qui est né dans une nuit et qui a péri dans une nuit. 11 Et moi, je n’aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des animaux en grand nombre!

Apocalypse 5

1 Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte: Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder. Et l’un des vieillards me dit: Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.
Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant:
Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; 10 tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.
11 Je regardai, et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. 12 Ils disaient d’une voix forte: L’agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange.
13 Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient: A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles!
14 Et les quatre êtres vivants disaient: Amen! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent.

Psaumes 133

1 Cantique des degrés. De David. Voici, oh! qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble!
C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, qui descend sur le bord de ses vêtements.
C’est comme la rosée de l’Hermon, qui descend sur les montagnes de Sion; car c’est là que l’Éternel envoie la bénédiction, la vie, pour l’éternité.

Proverbes 29:26-27

26 Beaucoup de gens recherchent la faveur de celui qui domine, mais c’est l’Éternel qui fait droit à chacun.
27 L’homme inique est en abomination aux justes, et celui dont la voie est droite est en abomination aux méchants.

Vous pouvez vous demander comment Jonas pouvait être si obtus. Mais réfléchissez à la façon dont l’histoire de Jonas reflète les réalités de votre propre vie. Par exemple, votre orgueil, votre arrogance et votre rébellion ne vous ont-ils jamais poussés à fuir Dieu ? N’avez-vous jamais été conscients du fait que Dieu a peut-être essayé de vous envoyer un message par le biais d’une certaine situation ? Face à la destruction apparemment certaine, avez-vous déjà crié vers Dieu pour qu’Il vienne à votre secours ? Et lorsque Dieu s’est manifesté d’une manière remarquable, avez-vous oublié de Lui en être reconnaissant ? Les histoires de la Bible servent souvent de miroirs pour nos propres situations. A travers celles-ci, nous voyons que nous sommes bien souvent coupables des péchés similaires à ceux évoqués dans ces histoires. La Parole de Dieu dans les Ecritures est valable pour nous tous et pour tous les temps, passé, présent et futur, on y voit la profondeur de notre péché et de la façon dont la miséricorde de Dieu peut aller encore plus loin.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Bible Louis Segond. Domaine public.