Jour 34: 3 Février

Du fond de mon cœur, je me dis, de ta part : « Tournez-vous vers moi ! »
Oui, c’est vers toi que je me tourne, ô Eternel !  (Psaumes 27:8)

Aujourd'hui : Exode 17:8 - 19:15, Matthieu 22:34 - 23:12, Psaumes 27:7-14, Proverbes 6:27-35 en version La Bible du Semeur.

Exode 17:8 - 19:15

Le combat contre les Amalécites

Les Amalécites vinrent attaquer Israël à Rephidim. Alors Moïse dit à Josué : Choisis-nous des guerriers et demain tu iras combattre les Amalécites. Moi, je me tiendrai au sommet de la colline, avec le bâton de Dieu à la main.

10 Josué se conforma aux instructions de Moïse. Il alla combattre les Amalécites, tandis que Moïse, Aaron et Hour montèrent au sommet de la colline. 11 Or, lorsque Moïse levait la main, Israël avait l’avantage dans la bataille, et lorsqu’il la laissait retomber, Amalec l’emportait. 12 Comme les bras de Moïse se fatiguaient, Aaron et Hour prirent une pierre qu’ils placèrent sous lui pour le faire asseoir dessus, et ils lui soutinrent les bras, chacun d’un côté ; ainsi ses bras tinrent ferme jusqu’au coucher du soleil, 13 et Josué remporta la victoire sur les Amalécites à la pointe de l’épée.

14 L’Eternel dit à Moïse : Consigne cela par écrit pour qu’on en garde le souvenir​ et déclare à Josué que j’effacerai complètement le souvenir d’Amalec de sous le ciel.

15 Moïse érigea un autel qu’il appela Adonaï-Nissi (Le Seigneur est ma bannière), 16 puis il ajouta : Puisqu’on s’est attaqué au trône de l’Eternel, l’Eternel fera la guerre à Amalec de génération en génération.

La visite de Jéthro

18 Jéthro, prêtre de Madian et beau-père de Moïse, apprit tout ce que Dieu avait fait en faveur de Moïse et d’Israël son peuple, il apprit comment Dieu avait fait sortir les Israélites d’Egypte. Alors il emmena Séphora, la femme de Moïse, que celui-ci avait précédemment laissé repartir chez elle, ainsi que les deux fils de Séphora. L’aîné s’appelait Guershom (Emigré en ces lieux) parce que Moïse avait dit : « Je suis un émigré dans une terre étrangère ». Il avait nommé le cadet Eliézer (Mon Dieu me secourt) en disant : « Le Dieu de mon père m’a secouru et m’a délivré de l’épée du pharaon. »

Jéthro se rendit donc auprès de Moïse, dans le désert, avec la femme et les fils de Moïse, près de la montagne de Dieu où Moïse avait dressé son camp. Il lui fit annoncer : Moi, Jéthro, ton beau-père, je viens te rendre visite avec ta femme et tes deux fils.

Moïse sortit à la rencontre de son beau-père, se prosterna devant lui et l’embrassa. Ils prirent réciproquement de leurs nouvelles, puis entrèrent sous la tente. Moïse raconta à son beau-père tout ce que l’Eternel avait fait au pharaon et aux Egyptiens pour délivrer Israël ; il lui parla aussi de toutes les difficultés qu’ils avaient rencontrées en chemin, et lui dit comment l’Eternel les en avait délivrés. Jéthro se réjouit de tout le bien que l’Eternel avait fait à Israël qu’il avait délivré des Egyptiens.

10 – Loué soit l’Eternel, s’écria-t-il, qui vous a délivrés des Egyptiens et du pharaon, qui a libéré le peuple de la domination des Egyptiens. 11 A présent, je reconnais que l’Eternel est plus grand que tous les dieux, car il l’a montré alors qu’on tyrannisait les Israélites.

12 Puis Jéthro, beau-père de Moïse, offrit à Dieu un holocauste et des sacrifices. Aaron et tous les responsables d’Israël vinrent partager le repas sacré avec le beau-père de Moïse en présence de Dieu.

Le conseil de Jéthro

13 Le lendemain, Moïse siégea pour rendre justice au peuple. Du matin au soir, les gens se tinrent devant lui. 14 Lorsque le beau-père de Moïse vit toute la peine que celui-ci se donnait pour le peuple, il lui dit : Pourquoi agis-tu de cette façon pour traiter les affaires du peuple ? Pourquoi sièges-tu seul et pourquoi tout ce monde attend-il debout du matin au soir pour se présenter devant toi ?

15 Moïse lui répondit : C’est que les gens viennent me trouver pour consulter Dieu. 16 Lorsqu’ils ont un différend, ils viennent à moi, et je sers d’arbitre entre les parties ; je leur fais connaître les ordonnances et les lois de Dieu.

17 Le beau-père de Moïse lui dit : Ta façon de faire n’est pas bonne. 18 Tu finiras, à coup sûr, par t’épuiser – toi et le peuple qui est avec toi – car la tâche dépasse tes forces. Tu ne peux pas l’accomplir seul. 19 Maintenant écoute le conseil que je vais te donner, et que Dieu te vienne en aide. Ton rôle est de représenter le peuple auprès de Dieu et de porter les litiges devant lui. 20 Tu dois aussi leur communiquer ses ordonnances et ses lois, leur enseigner la voie à suivre et la conduite à tenir. 21 Pour le reste, choisis parmi le peuple des hommes de valeur, qui craignent Dieu, respectueux de la vérité, incorruptibles ; tu les placeras à la tête du peuple comme chefs de « milliers », chefs de « centaines », chefs de « cinquantaines » et chefs de « dizaines ». 22 Ils seront en tout temps à la disposition du peuple pour juger les affaires ordinaires et ils ne porteront devant toi que les affaires importantes, mais ils jugeront eux-mêmes les cas faciles à régler. Allège ainsi ta charge ! Qu’ils la portent avec toi ! 23 Si tu agis comme je te le conseille et que Dieu te dirige, tu pourras tenir bon et tous ces gens arriveront chez eux dans de bonnes conditions.

24 Moïse suivit le conseil de son beau-père et fit tout ce que celui-ci lui avait suggéré. 25 Il choisit dans tout Israël des hommes capables et les plaça à la tête du peuple comme chefs de « milliers », de « centaines », de « cinquantaines » et de « dizaines ». 26 Ils étaient constamment à la disposition du peuple pour rendre la justice, réglant eux-mêmes les cas faciles et portant devant Moïse les affaires difficiles. 27 Moïse prit congé de son beau-père qui reprit le chemin de son pays.

Chapitre 19

L’alliance du Sinaï

L’arrivée au mont Sinaï

Le troisième mois après leur départ d’Egypte, ce jour même, les Israélites arrivèrent au désert du SinaïAprès être partis de Rephidim, ils entrèrent dans ce désert et y dressèrent leur camp en face de la montagne.

Dieu adopte Israël

Moïse gravit la montagne pour aller vers Dieu. D’en haut, Dieu l’appela et lui dit : Voici comment tu parleras aux descendants de Jacob et ce que tu annonceras aux Israélites : « Vous avez vu vous-mêmes comment j’ai traité les Egyptiens et comment je vous ai portés comme sur des ailes d’aigle pour vous faire venir jusqu’à moiMaintenant, si vous m’obéissez et si vous restez fidèles à mon alliance, vous serez pour moi un peuple précieux parmi tous les peuples, bien que toute la terre m’appartienne. Oui vous, vous serez pour moi un royaume de prêtres, une nation sainte. » Telles sont les paroles que tu transmettras aux Israélites.

Moïse retourna au camp, convoqua les responsables du peuple et leur transmit toutes les paroles de l’Eternel. Alors le peuple s’écria à l’unanimité : Nous ferons tout ce que l’Eternel a dit.

Moïse rapporta à l’Eternel la réponse du peuple.

L’Eternel dit à Moïse : Voici que je viendrai te trouver au sein d’une épaisse nuée pour que le peuple entende lorsque je parlerai avec toi et qu’ils aient pour toujours confiance en toi.

Et Moïse rapporta à l’Eternel les paroles du peuple.

La purification rituelle

10 L’Eternel dit à Moïse : Va trouver le peuple et demande-lui d’accomplir aujourd’hui et demain des rites de purification et de laver leurs vêtements. 11 Qu’ils se tiennent prêts pour après-demain, car ce jour-là, je descendrai sur le mont Sinaï à la vue de tout le peuple. 12 Tu leur fixeras des limites autour de la montagne et tu leur donneras cet avertissement : « Gardez-vous bien de gravir cette montagne et même de vous en approcher ; quiconque s’en approchera sera puni de mort. 13 Si quelqu’un transgresse cet ordre, on ne le touchera pas, mais on le lapidera ou on le percera de flèches. Qu’il s’agisse d’une bête ou d’un homme, il ne restera pas en vie. C’est seulement lorsque la corne du bélier sonnera que certainsmonteront sur la montagne. »

14 Moïse redescendit de la montagne vers le peuple pour lui faire accomplir les rites de purification. Ils lavèrent aussi leurs vêtements. 15 Puis il leur dit : Tenez-vous prêts pour après-demain. Abstenez-vous d’ici-là de tout rapport sexuel.

Matthieu 22:34-23:12

Le plus grand commandement

34 En apprenant que Jésus avait réduit au silence les sadducéens, les pharisiens se réunirent. 35 L’un d’entre eux, un enseignant de la Loi, voulut lui tendre un piège. Il lui demanda : 36 Maître, quel est, dans la Loi, le commandement le plus grand ?

37 Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. 38 C’est là le commandement le plus grand et le plus important. 39 Et il y en a un second qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40 Tout ce qu’enseignent la Loi et les prophètes est contenu dans ces deux commandements.

Controverse sur l’identité du Messie

41 Comme les pharisiens se trouvaient rassemblés là, Jésus les interrogea à son tour : 42 Quelle est votre opinion au sujet du Messie ? D’après vous, de qui descend-il ?

– De David, lui répondirent-ils.

43 – Alors, comment se fait-il que David, parlant sous l’inspiration de l’Esprit de Dieu, l’appelle Seigneur ? En effet, il déclare :

44 Le Seigneur a dit à mon Seigneur :
Viens siéger à ma droite
jusqu’à ce que j’aie mis |tes ennemis |à terre sous tes pieds.

45 Si donc David l’appelle son Seigneur, comment est-il possible que le Messie soit son descendant ?

46 Nul ne fut capable de lui donner un mot de réponse et, à partir de ce jour-là, personne n’osa plus lui poser de question.

Chapitre 23

La condamnation des chefs religieux

Alors Jésus, s’adressant à la foule et à ses disciples, dit : Les spécialistes de la Loi et les pharisiens sont chargés d’enseigner la Loi de Moïse. Faites donc tout ce qu’ils vous disent, et réglez votre conduite sur leur enseignement. Mais gardez-vous de prendre modèle sur leurs actes, car ils parlent d’une manière et agissent d’une autre.

Ils lient de pesants fardeaux et les placent sur les épaules des hommes ; mais ils ne bougeraient même pas le petit doigt pour les déplacer. Dans tout ce qu’ils font, ils agissent pour être vus des hommes. Ainsi, les petits coffrets à versets qu’ils portent pendant la prière sont plus grands que ceux des autres, et les franges de leurs manteaux plus longuesIls affectionnent les meilleures places dans les banquets et les sièges d’honneur dans les synagogues. Ils aiment qu’on les salue sur les places publiques et qu’on les appelle « Maître ».

Mais vous, ne vous faites pas appeler « Maître », car pour vous, il n’y a qu’un seul Maître, et vous êtes tous frères. Ne donnez pas non plus à quelqu’un, ici-bas, le titre de « Père », car pour vous, il n’y a qu’un seul Père : le Père céleste. 10 Ne vous faites pas non plus appeler chefs, car un seul est votre Chef : Christ.

11 Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. 12 Car celui qui s’élève sera abaissé ; et celui qui s’abaisse sera élevé.

Psaumes 27:7-14 

O Eternel, écoute mon appel car je t’invoque.
Accorde-moi la grâce de me répondre.
Du fond de mon cœur, je me dis, de ta part : « Tournez-vous vers moi ! »
Oui, c’est vers toi que je me tourne, ô Eternel,
ne te détourne pas de moi
et ne repousse pas ton serviteur avec colère !
Toi qui m’as secouru,
ne me délaisse pas ! Ne m’abandonne pas,
ô Dieu, toi qui es mon Sauveur !
10 Si mon père et ma mère devaient m’abandonner,
l’Eternel me recueillerait.
11 Enseigne-moi la voie que tu veux que je suive, ô Eternel,
et conduis-moi par un sentier égal,
puisque mes ennemis me guettent.
12 Ne m’abandonne pas aux désirs de mes adversaires
lorsque de faux témoins se dressent contre moi,
respirant la violence.
13 Que deviendrais-je si je n’avais pas l’assurance |d’expérimenter la bonté |de l’Eternel
au pays des vivants ?

14 Attends-toi donc à l’Eternel !
Sois fort ! Affermis ton courage !
Oui, attends-toi à l’Eternel !

Proverbes 6:27-35

27 Peut-on mettre du feu dans sa poche
sans que les vêtements s’enflamment ?
28 Peut-on marcher sur des braises sans se brûler les pieds ?
29 De même, celui qui court après la femme de son prochain ne demeurera pas indemne ;
s’il la touche, il ne saurait rester impuni.
30 On ne méprise pas celui qui a volé
pour assouvir sa faim parce qu’il n’avait rien à manger.
31 Pourtant s’il est découvert, il devra restituer sept fois plus,
et il donnera tout ce qu’il a dans sa maison.
32 Mais celui qui commet un adultère avec une femme est dépourvu de sens,
agir ainsi, c’est se détruire soi-même ;
33 celui qui fait cela ne récoltera que souffrances et déshonneur,
sa honte ne s’effacera jamais.
34 Car la jalousie met le mari en fureur,
il sera sans pitié au jour de la vengeance.
35 Il ne se laissera apaiser par aucune indemnité ;
il ne l’acceptera pas, même si tu multiplies les présents.

Texte biblique de la Bible du Semeur
Copyright © 1999 Biblica
www.biblica.com

Demande de reproduction en cours.