Jour 339 : 5 Décembre

Celui qui croit que Jésus est le Christ est né de Dieu.
(1 Jean 5:1)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui Osée 1:1-3:5, 1 Jean 5:1-21, Psaumes 124:1-8 et Proverbes 29:5-8 en version Bible en français courant.

Osée
Le thème du mariage est souvent utilisé dans la Bible pour représenter l’amour de Dieu pour son peuple, spécialement dans l’Ancien Testament, entre Dieu et ceux avec qui il a établi une alliance : les enfants d’Israël. C’est une métaphore appropriée parce que nous voyons souvent le peuple de Dieu se compromettre, commettre l’adultère, et la réaction de Dieu envers eux est tout-à-fait compréhensible. Il réagit comme un amant bafoué, profondément concerné par son amour perdu. Nulle part ailleurs dans la Bible, un livre de prophétie n’est plus clairement présenté que le livre d’Osée.

Dieu va demander à Osée d’utiliser sa propre vie telle une prophétie vivante. Il lui demande d’épouser une prostituée du nom de Gomer car cette situation représente l’idolâtrie, l’adultère et la prostitution d’Israël. Le couple a des enfants et chacun d’eux va porter un nom qui parlera directement à Israël. Gomer est infidèle envers Osée et Osée divorce d’avec elle de la même manière que Dieu est en train de repousser Israël. Dans une volte-face, Osée part à la poursuite de Gomer une fois encore. Cette femme qui a été infidèle, qui a joué la prostitution, doit en fait se faire racheter par Osée, ce qui représente la passion de Dieu pour son peuple, au point même d’aller la secourir et de payer le prix pour celle qu’il aime. C’est une belle image de l’amour de Dieu pour nous dans le magnifique livre d’Osée.

Nous disposons également d’une bonne image de notre trahison lorsque nous partons à la recherche d’autres amours. Beaucoup d’entre nous ont expérimenté un cœur brisé ou ont eu la sensation d’être trahi dans leur vie. Le livre d’Osée offre une bonne image de ce à quoi cela ressemble aux yeux de Dieu.

Osée 1-3

1 Paroles que le Seigneur a communiquées à Osée, fils de Beéri, alors que Jéroboam, fils de Joas, était roi d’Israël. C’était aussi l’époque des rois de Juda Ozias, Yotam, Ahaz et Ézékias.

La famille du prophète, premier message de Dieu

2 Voici comment le Seigneur commença de parler à son peuple par l’intermédiaire d’Osée. Il dit à celui-ci :

« Va, épouse une femme

qui pratique la prostitution sacrée ;

les enfants que tu auras d’elle

seront des enfants de prostituée.

En effet, le peuple du pays

se livre à une vraie prostitution

en se détournant de moi, le Seigneur. »

3-4 Alors Osée alla épouser Gomer, fille de Diblaïm. Elle lui donna un fils, et le Seigneur dit à Osée :

« Tu l’appelleras Jizréel,

car j’interviendrai d’ici peu

contre les descendants de Jéhu

pour le crime commis à Jizréel.

Je mettrai fin à la royauté

dans la nation d’Israël.

5 Un de ces jours, je briserai

la force militaire d’Israël

dans la plaine de Jizréel. »

6 Gomer, de nouveau enceinte, mit au monde une fille. Et le Seigneur dit à Osée :

« Tu l’appelleras Mal-Aimée,

car je cesse d’aimer les gens d’Israël.

Je leur retire tout mon amour.

7 « Mais je continue d’aimer les gens de Juda. Au contraire, moi le Seigneur leur Dieu, je les sauverai, et cela sans recourir ni à l’arc ou à l’épée, ni aux combats, ni aux chevaux ou aux cavaliers. »

8-9 Après avoir sevré Mal-Aimée, Gomer fut encore enceinte et mit au monde un fils. Et le Seigneur dit à Osée :

« Tu l’appelleras Étranger

car vous, les gens d’Israël,

vous n’êtes pas mon peuple,

et moi je ne suis rien pour vous. »

Chapitre 2

Le grand jour de Jizréel

1 Mais un jour les gens d’Israël

seront devenus trop nombreux

pour être recensés,

tels les grains de sable

impossibles à compter

sur le bord de la mer.

Et là même où Dieu leur disait :

“Vous n’êtes pas mon peuple”,

il les nommera au contraire :

“Fils du Dieu vivant”.

2 Alors Juda et Israël

retrouveront leur unité,

ils se donneront un chef unique

et seront maîtres du pays.

Voilà le grand jour de Jizréel !

3 Dites de la part du Seigneur

à vos frères et à vos sœurs :

“Mon peuple” et “Bien-Aimée”.

Israël, épouse infidèle

4-5 « Accusez Israël, votre mère,

ne vous en privez pas, dit le Seigneur,

car elle n’est plus ma femme

et je ne suis plus son mari.

« Qu’elle ôte de son visage

les marques de sa prostitution !

Qu’elle enlève d’entre ses seins

les signes de son adultère !

Sinon je la mettrai toute nue,

dans l’état où elle était

au jour de sa naissance !

Je changerai son territoire

en désert, en terre aride ;

je la ferai mourir de soif.

6-7 « Je n’aime pas ses enfants :

ce sont des enfants de prostituée,

car leur mère s’est prostituée,

celle qui les a mis au monde

s’est conduite honteusement.

Elle se disait en effet :

“Je veux courir après mes amants,

eux qui me donnent mon pain et mon eau,

ma laine et mon lin, mon huile et mon vin.”

8-9 « Mais moi, le Seigneur,

je vais lui barrer la route

par une haie d’épines ;

je vais l’entourer d’un mur

pour l’empêcher désormais

de trouver son chemin.

C’est en vain qu’elle essaiera

de rejoindre ses amants ;

elle cherchera à les atteindre,

mais sans le moindre succès.

Alors elle se dira :

“Il faut que je revienne

à mon premier mari,

car j’étais heureuse alors,

bien plus qu’aujourd’hui !”

10 « Elle ne se rendait pas compte que

c’est moi qui lui donnais

le blé, le vin et l’huile fraîche ;

c’est moi qui l’enrichissais

de l’argent et de l’or

dont elle s’est servie pour Baal.

11 C’est pourquoi, je vais lui reprendre

mon blé au temps de la moisson

et mon vin au temps des vendanges.

Je vais lui arracher ma laine et mon lin,

qui lui servaient à se couvrir.

12 Oui, je la déshabillerai, pour sa honte,

sous le regard de ses amants.

Personne ne m’en empêchera.

13 Je mettrai fin à ses réjouissances,

à ses pèlerinages,

à ses fêtes de nouvelle lune,

à ses sabbats et autres cérémonies.

14 Je détruirai ses vignes et ses figuiers,

dont elle disait : “C’est le salaire

que m’ont versé mes amants.”

J’en ferai un terrain broussailleux

où les animaux des champs

viendront prendre leur nourriture.

15 Je lui ferai payer ainsi

le temps qu’elle consacrait

à Baal et aux dieux de cette espèce.

Elle leur offrait des sacrifices,

se parait d’anneaux et de colliers,

elle courait après ses amants,

et moi, elle m’oubliait,

déclare le Seigneur.

16 Je vais donc la reconquérir

et la reconduire au désert,

et je retrouverai sa confiance.

17 De là, je lui rendrai ses vignes ;

la sinistre vallée d’Akor

deviendra pour elle une porte

ouvrant sur l’espérance.

Elle m’y suivra volontiers,

comme lorsqu’elle était jeune,

comme au temps de la sortie d’Égypte. »

Le jour de la réconciliation

18 « En ce jour-là, dit le Seigneur,

elle m’appellera “mon mari”

et non plus “mon Baal, mon Maître”.

19 J’écarterai de son langage

le nom même de Baal

et des dieux de cette espèce,

on ne le prononcera plus.

20 Alors je conclurai pour mon peuple

un pacte solennel

avec les bêtes dans les champs,

les oiseaux dans les airs

et les bestioles sur le sol.

Je casserai et jetterai hors du pays

les arcs, les épées, toutes les armes,

et je permettrai à mon peuple

de dormir enfin tranquille.

21 Israël, c’est pour toujours

que je t’obtiendrai en mariage.

Pour t’obtenir je paierai le prix :

la loyauté et la justice,

l’amour et la tendresse.

22 Oui, je t’obtiendrai par la fidélité.

Alors tu me reconnaîtras

comme le Seigneur.

23 En ce jour-là, dit le Seigneur,

je serai un Dieu qui répond :

je répondrai aux besoins du ciel,

qui répondra aux besoins de la terre,

24 laquelle répondra aux besoins du blé,

du vin nouveau et de l’huile fraîche ;

et tout cela répondra

aux besoins de Jizréel.

25 J’implanterai Jizréel dans le pays,

j’aimerai Mal-Aimée,

je dirai à Étranger :

“Mon peuple, c’est toi”,

et lui me répondra : “Mon Dieu.” »

Chapitre 3

Mise à l’épreuve

1-5 Le Seigneur me dit : « Eh bien ! une fois encore aime cette femme qui a un amant et vit dans l’adultère. Aime-la comme moi, le Seigneur, j’aime les gens d’Israël, bien qu’ils se tournent vers d’autres dieux et raffolent des gâteaux de raisin. » Je récupérai donc ma femme au prix de quinze pièces d’argent et de six hectolitres d’orge. Et je lui dis : « Pendant longtemps tu resteras chez moi, et tu renonceras à pratiquer la prostitution. Tu devras renoncer à tout rapport amoureux, et moi, j’y renoncerai de même à ton égard. » En effet, les gens d’Israël resteront longtemps privés de roi et de chefs, de sacrifices et de pierres sacrées, privés aussi de ce qui sert à consulter Dieu. Plus tard, ils reviendront au Seigneur, ils se tourneront vers leur Dieu et vers le descendant de David, leur roi. Dans l’avenir, ils chercheront respectueusement la présence du Seigneur et les biens qu’il donne.

1 Jean 5:1-21

Notre victoire sur le monde

1-5 Quiconque croit que Jésus est le Christ est enfant de Dieu ; et quiconque aime un père aime aussi les enfants de celui-ci. Voici à quoi nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu : c’est en aimant Dieu et en mettant ses commandements en pratique. En effet, aimer Dieu implique que nous obéissions à ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, car tout enfant de Dieu est vainqueur du monde. Et le moyen de remporter la victoire sur le monde, c’est notre foi. Qui donc est vainqueur du monde ? Seul celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu.

Le témoignage rendu au sujet de Jésus-Christ

6-12 C’est Jésus-Christ qui est venu à nous avec l’eau de son baptême et avec le sang de sa mort. Il est venu non pas avec l’eau seulement, mais avec l’eau et le sang. Et l’Esprit Saint témoigne que cela est vrai, car l’Esprit est la vérité. Il y a donc trois témoins : l’Esprit Saint, l’eau et le sang, et tous les trois sont d’accord. Nous acceptons le témoignage des hommes ; or, le témoignage de Dieu a bien plus de poids, et il s’agit du témoignage qu’il a rendu au sujet de son Fils. Ainsi, celui qui croit au Fils de Dieu possède en lui-même ce témoignage ; mais celui qui ne croit pas en Dieu fait de lui un menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu au sujet de son Fils. Voici ce témoignage : Dieu nous a donné la vie éternelle et cette vie nous est accordée en son Fils. Celui qui a le Fils a cette vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

La vie éternelle

13-21 Je vous ai écrit cela afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. Nous pouvons regarder à Dieu avec assurance, car il nous écoute si nous demandons quelque chose de conforme à sa volonté. Sachant donc qu’il écoute nos prières, nous avons aussi la certitude d’obtenir ce que nous lui avons demandé. Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui ne mène pas à la mort, il faut qu’il prie et Dieu donnera la vie à ce frère. Ceci est valable pour ceux dont les péchés ne mènent pas à la mort. Mais il y a un péché qui mène à la mort, et ce n’est pas à propos d’un tel péché que je demande de prier. Toute mauvaise action est un péché, mais tout péché ne mène pas forcément à la mort. Nous savons qu’aucun enfant de Dieu ne continue à pécher, car le Fils de Dieu le garde et le Mauvais ne peut rien contre lui. Nous savons que nous appartenons à Dieu et que le monde entier est au pouvoir du Mauvais. Nous savons que le Fils de Dieu est venu et qu’il nous a donné l’intelligence nous permettant de reconnaître le Dieu véritable. Nous demeurons unis au Dieu véritable grâce à son Fils Jésus-Christ. C’est lui le Dieu véritable, c’est lui la vie éternelle. Mes enfants, gardez-vous des faux dieux !

Psaumes 124:1-8

Si le Seigneur n’avait pas été pour nous…

1 Chant des pèlerinages, appartenant au recueil de David.

Si le Seigneur n’avait pas été pour nous…

– qu’Israël répète :

2 « Si le Seigneur n’avait pas été pour nous » –

quand les hommes se sont dressés contre nous,

3 quand leur fureur a pris feu contre nous,

ils nous auraient engloutis tout vifs.

4 Alors le courant nous aurait emportés,

le torrent nous aurait submergés.

5 Alors les eaux bouillonnantes seraient passées sur nous.

6 Merci au Seigneur de ne pas nous avoir laissés

comme une proie entre leurs dents !

7 Nous nous en sommes tirés

comme un oiseau échappe au filet du braconnier :

le filet s’est rompu, nous étions libres.

8 Notre secours vient du Seigneur lui-même,

qui a fait le ciel et la terre.

Proverbes 29:5-8

5 Qui flatte ses amis place un piège sur son propre chemin.

6 Les méchants sont prisonniers de leurs propres torts, alors que les justes débordent de joie.

7 Le juste sait reconnaître le droit des indigents, le méchant n’a pas cette intelligence.

8Les frondeurs mettent une ville entière en effervescence, les sages apaisent la colère.

N’avez-vous jamais eu le sentiment d’être noyé dans les problèmes ou d’être émotionnellement détruit par un désaccord avec une autre personne ? Psaume 124.6 nous rappelle que durant de telles circonstances, nous devons dire  « Merci au Seigneur de ne pas nous avoir laissés comme une proie entre leurs dents ! ». Quand nous sommes enlisés, coincés et sans espoir, Dieu nous sauve. Notre espérance ne dépend pas de ce que nous voyons ou ce que nous faisons. Notre espérance est en Dieu seul. Loué soit le Seigneur!

 

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.