Jour 337 : 3 Décembre

Mes enfants, n’aimons pas seulement en paroles, avec de beaux discours ; faisons preuve d’un véritable amour qui se manifeste par des actes.
(1 Jean 3:18)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui Daniel 11:2-35; 1 Jean 3:17-24; Psaumes 122:1-9; Proverbes 29:1 en version Bible en français courant.

Daniel 11:2-35

La guerre entre les rois du Nord et du Sud

2-35 Et maintenant, voici le message digne de foi que j’ai à te transmettre : “Trois rois vont se succéder au gouvernement de la Perse, suivis d’un quatrième qui accumulera des richesses plus grandes encore que ses prédécesseurs. Lorsque ses richesses lui auront donné suffisamment de puissance, il mettra tout en œuvre contre le royaume de Grèce. Mais un guerrier deviendra roi de Grèce. A la tête d’un empire étendu, il agira comme bon lui semblera. Toutefois, quand il sera bien établi, son pouvoir royal sera brisé et son royaume sera disloqué aux quatre coins de l’horizon. Ce ne sont pas ses descendants qui lui succéderont : le pouvoir royal sera réparti entre d’autres gens, mais ceux-ci n’atteindront pas la puissance qu’il avait. “Celui qui régnera sur le royaume du Sud sera puissant, mais l’un de ses généraux deviendra plus puissant que lui et exercera un pouvoir plus étendu que le sien. Au bout de quelques années, ils concluront un pacte : la fille du roi du Sud épousera le roi du Nord pour rétablir l’entente. Mais elle ne conservera pas son pouvoir. Son mari lui-même ne restera pas en vie, et leur enfant non plus. Elle aussi perdra la vie en ce temps-là, tout comme son entourage, son père et son mari. Un membre de sa famille prendra la place de son père et viendra menacer l’armée du roi du Nord dans ses propres forteresses. Il attaquera cette armée et la vaincra. Il emmènera comme butin en Égypte les statues des dieux du pays, ainsi que les précieux ustensiles d’or et d’argent qui leur étaient consacrés. Puis, durant quelques années, il se tiendra à distance du roi du Nord. Ensuite, celui-ci se rendra dans le royaume du Sud, puis regagnera son pays. “Les fils du roi du Nord se prépareront à la guerre en rassemblant des troupes extrêmement nombreuses. L’un d’eux se mettra en campagne et, avec ses soldats, franchira la frontière comme un torrent qui déborde. En regagnant ensuite son pays, il attaquera une ville fortifiée de l’ennemi. Exaspéré, le roi du Sud lancera une offensive contre le roi du Nord ; celui-ci mettra sur pied des troupes nombreuses, mais elles tomberont au pouvoir de l’adversaire. Le roi du Sud tirera orgueil de cette grande victoire ; toutefois, malgré les milliers de soldats qu’il fera mourir, il ne triomphera pas. Le roi du Nord mettra sur pied de nouvelles troupes, plus nombreuses que les précédentes. Au bout de quelques années, il reviendra avec cette grande armée équipée d’un matériel imposant. A cette époque-là, beaucoup de gens prendront position contre le roi du Sud ; même des gens de ton peuple, Daniel, des partisans de la violence, se soulèveront contre lui, afin que se réalise une certaine vision. Mais ils échoueront. Le roi du Nord viendra donc, élèvera un remblai contre une ville fortifiée et s’en emparera. L’armée du Sud, malgré ses troupes d’élite, ne pourra lui résister, elle n’en aura pas la force. L’envahisseur agira comme bon lui semblera, puisque rien ne lui résistera. Il s’installera dans le plus beau des pays, après y avoir semé la destruction. Puis il décidera d’intervenir avec toute la puissance de son royaume et fera semblant d’agir avec droiture : il donnera sa fille en mariage au roi du Sud, avec l’intention d’entraîner le pays de son ennemi dans la ruine, mais cette ruse ne réussira pas du tout. Ensuite il dirigera ses regards vers les régions côtières et s’emparera de plusieurs territoires, jusqu’à ce qu’un chef étranger mette fin à son arrogance et en fasse retomber les conséquences sur lui. Il tournera alors ses regards sur les cités fortifiées de son propre pays, mais sans pouvoir en tirer profit ; au contraire, il mourra sans laisser de traces. Son successeur enverra un homme piller le plus glorieux édifice du royaume ; peu de temps après, ce roi sera brisé, mais non pas publiquement, ni au cours d’une guerre. “Son successeur sera un personnage méprisable à qui l’on n’aura pas confié la dignité royale. En pleine paix, cet homme viendra s’emparer de la royauté par des intrigues. Aucune armée d’invasion ne pourra tenir devant lui ; il les écrasera toutes, et il tuera un chef du peuple de l’alliance. Il profitera des traités conclus avec lui pour user de tromperie, et sa puissance sera de plus en plus grande, malgré le petit nombre de ses partisans. En pleine paix, il se rendra dans les régions les plus prospères de la province pour faire ce que ses ancêtres n’avaient jamais osé faire : il pillera le pays et distribuera le butin et les richesses à ses partisans. Il projettera même d’attaquer des forteresses. Mais tout cela ne durera qu’un certain temps. “Convaincu de sa force et de son courage, il partira avec une grande armée contre le roi du Sud. Ce dernier se préparera à combattre avec une armée très grande et extrêmement puissante, mais il ne parviendra pas à lui résister, car il sera victime de manœuvres sournoises. En effet, des gens de son propre entourage le trahiront, tandis que son armée sera en campagne, et un grand nombre de soldats mourront. Les deux rois se retrouveront à la même table, mais comme ils auront le cœur rempli de méchanceté, ils n’échangeront que des paroles mensongères. Leur discussion ne servira à rien, car l’affaire ne s’achèvera qu’au temps fixé. Le roi du Nord partira pour son pays en emportant de grandes richesses. Au passage il interviendra, comme il l’aura projeté, contre le peuple avec qui Dieu a fait alliance, puis il rentrera chez lui. “Le moment venu, le roi du Nord se rendra de nouveau dans le royaume du Sud, mais cette fois les choses ne se dérouleront pas comme la fois précédente. Des gens de l’ouest, arrivant par bateaux, viendront s’opposer à lui. Découragé, il rebroussera chemin ; il tournera de nouveau sa rage contre le peuple avec qui Dieu a fait alliance, tout en se concertant avec ceux qui seront infidèles à l’alliance. Des soldats envoyés par lui prendront position devant le sanctuaire fortifié et le profaneront. Ils interdiront le sacrifice qu’on offre chaque jour à Dieu et dresseront sur l’autel ‘l’Horreur abominable’. Le roi lui-même, par ses flatteries, amènera des gens à rejeter l’alliance. Mais tous ceux qui sont fidèles à Dieu resteront fermes dans leur façon d’agir. Les plus intelligents parmi ceux-ci en instruiront beaucoup d’autres ; pendant quelque temps, on assassinera certains d’entre eux, on en brûlera d’autres, on en jettera d’autres encore en prison, après les avoir dépouillés de leurs biens. Au cours de ces persécutions, ils ne recevront que peu d’aide, car beaucoup de ceux qui se joindront à eux le feront par hypocrisie. Parmi les gens intelligents, plusieurs succomberont, et leur mort servira à purifier le peuple, à l’affiner, à le blanchir, pour le moment où viendra la fin. – En effet, ce ne sera pas encore le temps de la fin. –

1 Jean 3:17-24

17-18 Si quelqu’un, ayant largement de quoi vivre, voit son frère dans le besoin mais lui ferme son cœur, comment peut-il prétendre qu’il aime Dieu ? Mes enfants, n’aimons pas seulement en paroles, avec de beaux discours ; faisons preuve d’un véritable amour qui se manifeste par des actes.

L’assurance devant Dieu

19-24 Voilà comment nous saurons que nous appartenons à la vérité. Voilà comment notre cœur pourra se sentir rassuré devant Dieu. En effet, même si notre cœur nous condamne, nous savons que Dieu est plus grand que notre cœur et qu’il connaît tout. Et si, mes chers amis, notre cœur ne nous condamne pas, nous pouvons regarder à Dieu avec assurance. Nous recevons de lui tout ce que nous demandons, parce que nous obéissons à ses commandements et faisons ce qui lui plaît. Voici ce qu’il nous commande : c’est que nous croyions au nom de son Fils Jésus-Christ et que nous nous aimions les uns les autres, comme le Christ nous l’a ordonné. Celui qui obéit aux commandements de Dieu demeure uni à Dieu et Dieu est présent en lui. Voici comment nous savons que Dieu demeure en nous : c’est grâce à l’Esprit Saint qu’il nous a donné.

Psaumes 122:1-9

Vœux de paix pour Jérusalem

1 Chant des pèlerinages, appartenant au recueil de David.

Quelle joie, quand on m’a dit :

« Nous allons à la maison du Seigneur ! »

2 Nos pas s’arrêtent enfin chez toi, Jérusalem,

3 Jérusalem, ville bien bâtie,

bien ceinturée de ses murailles.

4 C’est chez toi que les tribus d’Israël, les tribus du Seigneur,

viennent en pèlerinage pour louer le Seigneur.

Telle est la règle en Israël.

5 C’est chez toi aussi que se trouve le trône du descendant de David,

où il siège pour rendre la justice.

6 Demandez la paix pour Jérusalem :

« Que ceux qui t’aiment, Jérusalem,

jouissent de la tranquillité !

7 Que la paix règne dans tes murs,

et la tranquillité dans tes belles maisons !

8 Pour l’amour de mes compagnons, de mes frères,

je fais pour toi des vœux de paix.

9 Pour l’amour de la maison du Seigneur mon Dieu,

je demande pour toi le bonheur. »

Proverbes 29:1

1 Qui refuse obstinément les critiques sera détruit soudain et de manière irrémédiable.

L’amour est plus qu’un sentiment, c’est une action. Jean nous indique que nous savons ce qu’est l’amour, parce que Jésus a donné Sa vie pour nous (voir 1 Jean 3.16 – “Voici comment nous savons ce qu’est l’amour : Jésus-Christ a donné sa vie pour nous. Donc, nous aussi, nous devons être prêts à donner notre vie pour nos frères.”). La vie de Jésus est l’ultime représentation de l’amour que l’on peut éprouve pour quelqu’un – un sacrifice. Alors, quel type d’action pouvons-nous entreprendre pour démontrer notre amour pour les autres ? Nous montrons notre amour pour les autres, lorsque nous les aidons. Nous mettons leurs désirs en premier. Nous les servons sans rien attendre en retour. Les occasions existent, il suffit d’aller à leur rencontre.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.