Jour 335 : 1 Décembre

Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, … Mais celui qui a de la haine pour son frère se trouve dans l’obscurité.
(1 Jean 2:10-11).

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui Daniel 8:1-27, 1 Jean 2:1-17, Psaumes 120:1-7 et Proverbes 28:25-26 en version Bible en français courant.

Daniel 8

Deuxième vision : le Bélier et le Bouc

1-14 « Durant la troisième année du règne de Baltazar, moi, Daniel, j’eus une nouvelle vision, après celle que j’avais eue précédemment. Voici ce que je vis alors : Je me voyais à Suse, ville forte de la province d’Élam, au bord de la rivière nommée Oulaï. Tandis que je regardais, je vis un bélier qui se tenait sur le bord de la rivière. Il avait deux cornes de grande taille ; toutefois celle qui avait poussé en dernier était plus grande que l’autre. Je vis le bélier donner des coups de cornes en direction de l’ouest, du nord et du sud. Aucune autre bête n’était capable de lui résister, et on ne pouvait arracher personne à son pouvoir. Il agissait comme bon lui semblait et sa puissance ne cessait pas de grandir. « Pendant que je réfléchissais à tout cela, je vis un bouc arriver de l’occident ; il parcourait toute la terre sans même toucher le sol. Ce bouc avait une corne impressionnante entre les yeux. Il arriva près du bélier à deux cornes que j’avais vu sur le bord de la rivière, et il se précipita sur lui de toutes ses forces. Je le vis atteindre le bélier, s’acharner à le frapper et lui briser les deux cornes. Il jeta à terre le bélier, qui était incapable de lui résister, et il le foula aux pieds ; personne ne put l’arracher à son pouvoir. La force du bouc grandit énormément. Mais lorsqu’il fut au sommet de sa puissance, la grande corne se brisa ; à sa place, quatre autres cornes impressionnantes poussèrent, orientées vers les quatre coins de l’horizon. « De l’une d’elles, la plus petite, sortit une nouvelle corne, qui étendit sa puissance démesurée vers le sud, l’est et le plus beau des pays. Elle se dressa également contre les êtres célestes, elle jeta à terre plusieurs d’entre eux, ainsi que plusieurs astres, et elle les foula aux pieds. Elle s’attaqua même au chef des êtres célestes, supprima le sacrifice qu’on lui offrait chaque jour et profana l’emplacement de son sanctuaire. Les êtres célestes furent livrés avec perversité en son pouvoir, en même temps que le sacrifice de chaque jour. La corne jeta à terre le culte fidèle. Elle réussit dans tout ce qu’elle entreprit. « J’entendis alors un ange qui parlait. Un autre ange lui demanda : “Combien de temps dureront les événements annoncés par la vision ? Pendant combien de temps le sacrifice quotidien sera-t-il supprimé, la perversité dévastatrice régnera-t-elle, le sanctuaire et les êtres célestes seront-ils foulés aux pieds ?” Le premier ange lui répondit : “Il faut que s’écoulent 2 300 soirs et matins. Ensuite le sanctuaire sera consacré de nouveau.” »

L’interprétation de la deuxième vision

15-27 « Tandis que moi, Daniel, je contemplais cette vision et que j’essayais d’en comprendre la signification, un être qui ressemblait à un homme vint se placer en face de moi. Et j’entendis une voix, venant de la rivière Oulaï, lui crier : “Gabriel, explique à cet homme la vision qu’il a eue.” Gabriel s’approcha de l’endroit où je me tenais. Terrifié, je me jetai le visage contre terre, mais il me dit : “Toi qui n’es qu’un homme, sache pourtant que cette vision concerne la fin des temps.” Pendant qu’il me parlait, j’avais toujours le visage contre terre et je perdis connaissance. Il me toucha et me remit debout, puis il me dit : “Je vais te révéler ce qui arrivera au moment, déjà fixé, où la colère de Dieu prendra fin. Le bélier à deux cornes que tu as vu représente les empires mède et perse. Le bouc, c’est le royaume grec ; la grande corne placée entre ses yeux représente le premier roi. Lorsque la corne fut brisée, quatre autres cornes poussèrent à sa place : ce sont quatre royaumes qui prendront la place du précédent, mais qui n’auront pas sa puissance. Quand ces royaumes toucheront à leur fin et que les pécheurs auront mis le comble à leur péché, un roi arrogant et expert en tromperies surgira. Sa puissance grandira, sans pourtant que cela vienne de lui-même. Il causera des ravages extraordinaires ; il réussira dans tout ce qu’il entreprendra, allant jusqu’à exterminer des gens puissants et même le peuple qui appartient en propre à Dieu. Plein d’habileté, il parviendra à tromper les autres. Dans son orgueil, il exterminera beaucoup de gens qui se croient en sécurité, et il se dressera contre le Prince des princes. C’est alors qu’il sera brisé, sans intervention humaine. Voilà l’explication digne de foi de ce que tu as vu au sujet des soirs et des matins. Mais garde cette vision secrète, car elle concerne une époque encore lointaine.” A ce moment-là, moi, Daniel, je m’effondrai et je fus ensuite malade pendant quelques jours. Lorsque je fus rétabli, je repris mon service auprès du roi. J’étais encore bouleversé par cette vision, car je ne la comprenais pas. »

1 Jean 2:1-17

Le Christ vient à notre aide

1-6 Mes enfants, je vous écris ceci afin que vous ne commettiez pas de péché. Mais si quelqu’un en commet, nous avons un avocat auprès du Père : Jésus-Christ, le juste. Car Jésus-Christ s’est offert en sacrifice pour le pardon de nos péchés, et non seulement des nôtres, mais aussi de ceux du monde entier. Si nous obéissons aux commandements de Dieu, nous pouvons avoir la certitude que nous connaissons Dieu. Si quelqu’un affirme : « Je le connais », mais n’obéit pas à ses commandements, c’est un menteur et la vérité n’est pas en lui. Par contre, si quelqu’un obéit à sa parole, l’amour de Dieu est véritablement parfait en lui. Voilà comment nous pouvons avoir la certitude d’être unis à Dieu. Celui qui déclare demeurer uni à lui doit vivre comme Jésus a vécu.
Le commandement nouveau

7-17 Mes chers amis, ce n’est pas un commandement nouveau que je vous écris ; c’est le commandement ancien, que vous avez reçu dès le commencement. Ce commandement ancien est le message que vous avez déjà entendu. Pourtant, c’est un commandement nouveau que je vous écris, dont la vérité se manifeste en Christ et en vous aussi. En effet, l’obscurité s’en va et la véritable lumière resplendit déjà. Celui qui prétend vivre dans la lumière, tout en haïssant son frère, se trouve encore dans l’obscurité. Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et ainsi il n’y a rien en lui qui puisse l’entraîner dans l’erreur. Mais celui qui a de la haine pour son frère se trouve dans l’obscurité ; il marche dans l’obscurité sans savoir où il va parce que l’obscurité l’a rendu aveugle. Je vous écris, mes enfants, parce que vos péchés sont pardonnés grâce au nom de Jésus-Christ. Je vous écris, pères, parce que vous connaissez celui qui a existé dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le Mauvais. Je vous écris, mes enfants, parce que vous connaissez le Père. Je vous écris, pères, parce que vous connaissez celui qui a existé dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous êtes forts : la parole de Dieu demeure en vous et vous avez vaincu le Mauvais. N’aimez pas le monde, ni rien de ce qui appartient au monde. Si quelqu’un aime le monde, il ne lui est plus possible d’aimer le Père. En effet, voici ce qui appartient au monde : la volonté de satisfaire ses propres désirs ou de posséder ce que l’on voit, ainsi que l’orgueil fondé sur les biens terrestres. Eh bien, tout cela vient non pas du Père, mais du monde. Le monde est en train de passer, ainsi que tout ce que l’on y trouve à désirer ; mais celui qui fait la volonté de Dieu vit pour toujours.

Psaumes 120:1-7

Prière d’un homme injustement accusé

1 Chant des pèlerinages.

Quand j’étais dans la détresse,

j’ai appelé le Seigneur et il m’a répondu.

2 « Seigneur, délivre-moi des gens qui mentent

et font de faux serments. »

3 Quelle peine Dieu va-t-il vous infliger,

vous qui faites de faux serments ?

4 – Eh bien, une volée de flèches de guerre,

aiguisées aux braises de genêt !

5 Quel malheur pour moi d’avoir à vivre parmi des barbares

et d’habiter au milieu des sauvages !

6 J’ai vécu trop longtemps

parmi ceux qui détestent la paix.

7 Dès que je parle de paix,

eux, ils choisissent la guerre.

Proverbes 28:25-26

25 Un homme avide provoque des querelles, mais celui qui se confie dans le Seigneur connaîtra la prospérité.

26 Il est insensé de se fier aux impulsions de son cœur, seul celui qui se conduit avec sagesse échappe au danger.

Prière : Père, je te remercie pour ce mois supplémentaire à étudier Ta Parole. Aide-moi à ne pas me laisser distraire et à me détourner de ce que tu as à me dire. Aide moi aussi à garder précieux le temps que je passse à étudier Ta parole. Avec Ton aide, j’ai l’intention de finir cette année renforcé dans ma foi. Je Te fais confiance pour toujours me corriger, me guider, me réconforter, me discipliner et me conduire. J’ai mis ma foi en Toi seul. Amen.

Cette prière est issue de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduite en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.