Jour 309 : 5 Novembre

Ce Melchisédek était, … roi de Salem et prêtre du Dieu très-haut … qui a rencontré Abraham et à  qui Abraham a donné le dixième de tout son butin.
(Hébreux 7:1-2)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui Ézéchiel 12:1-14:11; Hébreux 7:1-17; Psaumes 105:37-45 et Proverbes 27:3 en version Bible en français courant.

Ézéchiel 12:1 – 14:11

Ézékiel donne un présage de l’exil

1-20 Le Seigneur m’adressa la parole : « Toi, l’homme, tu vis parmi un peuple récalcitrant ! Ils ont des yeux, mais ils refusent de voir, ils ont des oreilles, mais ils refusent d’entendre, tellement ils sont récalcitrants ! Eh bien, rassemble les affaires nécessaires à un déporté et prépare ton départ en plein jour, sous les yeux de tous. Quitte l’endroit où tu habites pour t’exiler dans un autre lieu. Fais-le sous le regard de tout le monde : ils comprendront peut-être ainsi à quel point ils sont récalcitrants. Pendant la journée et en leur présence, tu sortiras tes affaires de chez toi et puis, le soir, tu partiras sous leurs yeux comme part un déporté. Toujours sous leur regard, tu pratiqueras une ouverture dans le mur de la ville et feras passer tes affaires par là. Qu’ils te voient les placer sur ton épaule et les emporter dans l’obscurité. Tu te couvriras le visage de façon à ne pas voir où tu vas. En effet je fais de toi un signe d’avertissement pour les Israélites. » Je fis ce que le Seigneur m’avait ordonné : pendant la journée je sortis de chez moi les affaires nécessaires à un déporté et, le soir, je pratiquai une ouverture dans le mur avec la main. Les gens me virent partir dans l’obscurité avec mon baluchon sur l’épaule. Le lendemain matin, le Seigneur m’adressa la parole : « Toi, l’homme, n’as-tu pas entendu les Israélites, ce peuple récalcitrant, te demander ce que tu faisais là ? Réponds-leur donc : “Le Seigneur Dieu vous déclare que ceci est un message pour le prince qui règne à Jérusalem et pour tous les Israélites qui y habitent.” Dis-leur que tu as agi ainsi en signe d’avertissement, car ils iront en déportation, en exil. Le prince qui les gouverne chargera ses affaires sur son épaule dans l’obscurité et quittera la ville. On pratiquera une ouverture dans le mur pour lui permettre de sortir. Il se couvrira le visage pour ne pas voir où il va. Et moi, le Seigneur, je vais lui tendre un piège et le capturer. Je l’emmènerai dans le pays des Babyloniens qu’il ne pourra pas voir mais où il mourra. Je disperserai aux quatre vents tous les membres de son entourage, toute sa garde et son armée, puis je les poursuivrai de mon épée. Quand je les disperserai parmi des peuples et dans des pays étrangers, ils seront convaincus que je suis le Seigneur. Cependant je laisserai quelques hommes échapper à la guerre, à la famine et à la peste : ils pourront raconter aux populations parmi lesquelles ils se trouveront combien leur conduite a été abominable, et elles seront convaincues, elles aussi, que je suis le Seigneur. » Le Seigneur m’adressa la parole : « Toi, l’homme, mange ton pain en tremblant et bois ton eau avec crainte et appréhension. Puis tu transmettras ce message à toute la nation : Le Seigneur Dieu le déclare, les habitants de Jérusalem qui sont restés sur le territoire d’Israël mangeront et boiront dans l’angoisse et l’accablement. En effet, leur pays sera dévasté parce que ceux qui y vivent l’ont rempli de violence. Les villes seront vidées de leurs habitants et la campagne deviendra un désert. Ainsi vous serez convaincus que je suis le Seigneur. »

La parole du Seigneur va se réaliser

21-28 Le Seigneur m’adressa la parole : « Toi, l’homme, dis-moi, pourquoi entend-on parmi vous répéter ce proverbe au sujet du pays d’Israël : “Le temps passe et aucune vision ne se réalise” ? Eh bien, dis-le aux Israélites, je déclare, moi, le Seigneur Dieu, que je ne laisserai plus citer ce proverbe, on ne le répétera plus en Israël. Dis-leur par contre : “Le temps où toutes les visions vont se réaliser est proche.” On ne présentera plus de visions imaginaires ni de prédictions trompeuses aux Israélites. En effet, c’est moi, le Seigneur, qui parle et ce que j’annonce se produira sans tarder. Oui, c’est de votre vivant, peuple récalcitrant, que je réaliserai mes menaces, je l’affirme, moi, le Seigneur Dieu. » Il m’adressa encore la parole : « Toi, l’homme, les Israélites affirment que tes visions actuelles ne se réaliseront pas avant longtemps et que ce que tu dis de ma part concerne une époque éloignée. Eh bien, dis-leur que je le déclare, moi, le Seigneur Dieu, je réaliserai sans tarder toutes mes menaces. C’est moi qui l’affirme. »

Chapitre 13

Contre les faux-prophètes

1-16 Le Seigneur m’adressa la parole : « Toi, l’homme, dénonce de ma part ceux qui se prétendent prophètes en Israël et prophétisent de leur propre initiative. Dis-leur d’écouter mes paroles. Je le déclare, moi, le Seigneur Dieu, le malheur va s’abattre sur ces prophètes insensés ! Ils suivent leur propre inspiration et inventent leurs visions. Israélites, vos prophètes sont comme les chacals qui rôdent dans les ruines ! Ils ne sont pas allés réparer les brèches de la muraille et ils n’ont pas construit de mur pour vous protéger de la guerre au jour du Seigneur. Ils ont des visions imaginaires et leurs prédictions sont mensongères. Ils disent : “Voici ce que le Seigneur affirme”, alors que moi, le Seigneur, je ne les ai pas envoyés. Ils espèrent pourtant que je confirmerai leurs paroles ! Or je leur dis : “Vos visions ne sont-elles pas imaginaires et vos prédictions mensongères ? Vous prétendez transmettre ce que le Seigneur affirme, alors que je ne vous ai même pas parlé ! Eh bien, je vous le déclare, moi, le Seigneur Dieu : puisque vous avez répandu des illusions et annoncé des mensonges, je vais intervenir contre vous.” Voilà ce que j’affirme, moi, le Seigneur Dieu ! « Je manifesterai ma puissance contre les prophètes qui ont des visions imaginaires et font des prédictions mensongères. Ils n’auront pas de place dans l’assemblée de mon peuple, ils ne seront pas inscrits sur la liste des membres du peuple d’Israël et ils ne retourneront pas dans leur pays. Ainsi ils seront convaincus que je suis le Seigneur Dieu. « Les prophètes trompent mon peuple en affirmant que tout va bien quand tout va mal. Les gens de mon peuple construisent un mur et eux se contentent de le recouvrir de badigeon. Eh bien, dis à ces badigeonneurs : Le mur s’écroulera ! Une averse va survenir, des grêlons tomberont, une tempête éclatera. Quand le mur s’écroulera, on vous demandera à quoi a servi le badigeon dont vous l’aviez recouvert. C’est bien là ce que je vous déclare, moi, le Seigneur Dieu : Ma colère va déchaîner une tempête, et ma fureur des pluies torrentielles. Dans mon indignation j’enverrai des grêlons destructeurs. Je démolirai le mur que vous avez badigeonné, je l’abattrai à ras de terre, ses fondations apparaîtront. Il s’écroulera, vous serez écrasés dessous, et vous serez convaincus alors que je suis le Seigneur. Je donnerai libre cours à ma colère contre le mur et contre ceux qui l’ont recouvert de badigeon. On vous dira : “Le mur est détruit ! C’en est fini de ceux qui le badigeonnaient, fini des prophètes israélites qui prédisaient l’avenir de Jérusalem et avaient des visions optimistes alors que tout allait mal !” Je l’affirme, moi, le Seigneur Dieu. »

Contre les magiciennes

17-23 « Quant à toi, l’homme, adresse-toi aux femmes d’Israël qui prophétisent de leur propre initiative, et dénonce leur imposture. Transmets-leur ce que je déclare, moi, le Seigneur Dieu : Le malheur va s’abattre sur vous ! Vous cousez des rubans sur tous les poignets et vous confectionnez des foulards pour les gens de tous âges afin d’obtenir un pouvoir sur leur vie. Vous voulez vous approprier la vie des membres de mon peuple tout en sauvegardant la vôtre. Vous me déshonorez devant mon peuple pour quelques poignées d’orge ou quelques bouchées de pain. En mentant à mon peuple trop crédule, vous apportez la mort à ceux qui ne la méritent pas et vous faites vivre ceux qui en sont indignes. C’est pourquoi je vous le déclare, moi, le Seigneur Dieu, je vais agir contre vos rubans avec lesquels vous emprisonnez la vie des autres. Je les déchirerai en les arrachant de vos bras et je délivrerai ceux que vous avez capturés. Je déchirerai vos foulards et je libérerai mon peuple de votre pouvoir. Vous ne pourrez plus en faire votre proie et vous serez convaincues alors que je suis le Seigneur. Par vos mensonges, vous avez découragé des justes, auxquels je ne voulais pas de mal, et vous avez encouragé des méchants à persister dans leur mauvaise conduite au péril de leur vie. Eh bien, c’en est fini de vos visions imaginaires et de vos prédictions. Je vais libérer mon peuple de votre pouvoir. Ainsi vous serez convaincues que je suis le Seigneur. »

Chapitre 14

Israël doit rejeter les idoles

1-11 Un jour quelques anciens d’Israël vinrent s’asseoir devant moi pour me consulter. Alors le Seigneur me dit : « Je m’adresse à toi, l’homme, parce que ces gens-là ont le cœur dominé par leurs sales idoles ; ils ne quittent pas des yeux ce qui est à l’origine de leurs fautes. Pensent-ils que je vais me laisser consulter par eux ?Transmets-leur donc ce que je leur déclare, moi, le Seigneur Dieu : Si un Israélite se laisse dominer par ses idoles et ne quitte pas des yeux l’origine même de sa faute, et qu’il vienne ensuite consulter le prophète, moi, le Seigneur, je serai amené à lui répondre moi-même. Je le ferai en fonction des nombreuses idoles qu’il adore. Ma réponse bouleversera les Israélites qui m’ont abandonné par amour pour leurs sales idoles. C’est pourquoi, dis aux Israélites : “Le Seigneur Dieu vous le demande, changez d’attitude, abandonnez vos idoles et renoncez à toutes vos pratiques abominables.” « Si un Israélite ou un étranger installé en Israël m’abandonne, s’il se laisse dominer par ses idoles, s’il ne quitte pas des yeux l’origine même de sa faute, et qu’il vienne ensuite consulter le prophète pour connaître ma volonté, moi, le Seigneur, je serai amené à lui répondre moi-même. J’interviendrai contre cet homme, j’en ferai un exemple qui deviendra proverbial, je le retrancherai de mon peuple et vous serez convaincus ainsi que je suis le Seigneur. « Si un prophète se laisse égarer au point de répondre lui-même, c’est que moi, le Seigneur, je l’aurai amené à s’égarer. Je manifesterai ma puissance contre lui et je l’excluerai d’Israël, mon peuple. Un tel prophète et celui qui le consulte sont tous les deux responsables de la même faute et ils en subiront les conséquences. De cette façon, les Israélites n’iront plus se perdre loin de moi, ils ne se rendront plus impurs par leurs nombreuses désobéissances, mais ils seront mon peuple et je serai leur Dieu. Je l’affirme, moi, le Seigneur Dieu. »

Hébreux 7:1-17

Melkisédec, roi et prêtre

Melchisadek

1-14 Ce Melkisédec était roi de Salem et prêtre du Dieu très-haut. Lorsque Abraham revenait de la bataille où il avait vaincu les rois, Melkisédec est allé à sa rencontre et l’a béni. Abraham lui a donné un dixième de tout ce qu’il avait pris. Le nom de Melkisédec, tout d’abord, signifie « roi de justice » ; de plus, il était roi de Salem, ce qui veut dire « roi de paix ». On ne lui connaît ni père, ni mère, ni aucun ancêtre ; on ne parle nulle part de sa naissance ou de sa mort. Il est semblable au Fils de Dieu : il demeure prêtre pour toujours. Remarquez comme il est grand ! Abraham le patriarche lui a donné un dixième de son butin. Or, ceux des descendants de Lévi qui sont prêtres ont l’ordre, selon la loi, de demander un dixième de tout au peuple d’Israël, c’est-à-dire à leurs propres compatriotes, qui pourtant sont eux aussi des descendants d’Abraham. Melkisédec n’appartenait pas à la descendance de Lévi, mais il a obtenu d’Abraham le dixième de ce qu’il avait pris ; de plus, il a béni celui qui avait reçu les promesses de Dieu. Or, sans aucun doute, celui qui bénit est supérieur à celui qui est béni. Les descendants de Lévi, qui reçoivent le dixième des biens, sont des hommes mortels ; mais dans le cas de Melkisédec, une telle part est revenue à quelqu’un qui vit, comme l’atteste l’Écriture. Enfin, on peut dire ceci : quand Abraham a payé le dixième de ses biens, Lévi l’a payé aussi, lui dont les descendants reçoivent le dixième de tout. Car bien que Lévi ne fût pas encore né, il était en quelque sorte déjà présent dans son ancêtre Abraham quand Melkisédec vint à sa rencontre. La prêtrise lévitique était à la base de la loi donnée au peuple d’Israël. Or, si les prêtres lévitiques avaient réalisé une œuvre parfaite, il n’aurait pas été nécessaire qu’apparaisse un prêtre différent, dans la tradition de Melkisédec et non plus dans la tradition d’Aaron. Car lorsque la prêtrise est changée, on doit aussi changer la loi. Et notre Seigneur, auquel ces paroles se rapportent, appartient à une autre tribu, dont personne n’a jamais effectué le service de prêtre à l’autel. Il est bien connu qu’il se rattachait, de naissance, à la tribu de Juda, dont Moïse n’a rien dit quand il a parlé des prêtres.
Un autre prêtre semblable à Melkisédec

15-17 Voici un fait qui rend tout cela encore plus évident : l’autre prêtre qui est apparu est semblable à Melkisédec. Il n’est pas devenu prêtre d’après des règles relatives à la descendance humaine ; il l’est devenu par la puissance d’une vie qui n’a pas de fin. En effet, l’Écriture l’atteste :

« Tu seras prêtre pour toujours

dans la tradition de Melkisédec. »

Psaumes 105:37-45

37Puis il fit sortir les siens chargés d’argent et d’or.

Dans leurs tribus, personne ne traînait les pieds.

38En Égypte, on se réjouit de leur départ,

tant était forte la crainte qu’ils inspiraient.

39 Pour les protéger, le Seigneur déploya un rideau de fumée.

La nuit un feu les éclairait.

40 Mais ils réclamèrent.

Le Seigneur fit alors venir des cailles

et il les rassasia du pain du ciel.

41 Il ouvrit un rocher, l’eau se mit à couler,

traversant le désert comme un fleuve.

42 C’est qu’il se rappelait la divine promesse

qu’il avait faite à son serviteur Abraham.

43 Son peuple avait le cœur en fête quand il le fit sortir,

ceux qu’il avait choisis poussaient des cris de joie.

44 Puis il leur donna les terres d’autres nations,

et ils profitèrent du travail d’autres peuples,

45 afin qu’ils se tiennent à ses commandements

et observent ses instructions.

Alléluia, vive le Seigneur !

Proverbes 27:3

3 Une pierre peut être lourde et du sable pesant, la rancune d’un imbécile pèse plus lourd encore.

Dieu révéla à Ezéchiel que les anciens d’Israël avaient érigé des idoles dans leur cœur. De l’extérieur, ils ont tenté d’adorer Dieu, mais de l’intérieur, ils ont satisfait leurs propres désirs et ont adoré de vaines idoles. En réponse, Dieu a dit qu’il allait permettre qu’ils subissent les dures conséquences de leur péché. Quand nous trébuchons et tombons, les choses dans lesquelles nous mettons notre foi s’effondrent devant nous, révélant notre besoin pour le seul qui est toujours présent. Est-il agréable de tomber ? Certainement pas. Cela est-il nécessaire ? Dieu semble le penser.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.