Jour 308 : 4 Novembre

Ne te vante pas de ce que tu feras demain,
car tu ne sais pas même ce qui arrivera aujourd’hui.
(Proverbes 27:1)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui :Ézéchiel 10:1-11:25, Hébreux 6:1-20, Psaumes 105:16-36 et Proverbes 27:1-2 en version Bible en français courant.

Ézéchiel 10-11

Dieu se manifeste de nouveau à Ézékiel

1-17 Je remarquai alors la voûte qui se trouvait au-dessus de la tête des chérubins. On y voyait une sorte de pierre de saphir ; sa forme était semblable à celle d’un trône. Dieu dit à l’homme habillé de lin : « Pénètre dans le tourbillon sous les chérubins. Remplis tes mains de braises que tu prendras entre les chérubins, puis va les répandre sur la ville. » Je vis l’homme y aller. Pendant qu’il s’y rendait, les chérubins se trouvaient dans la partie droite du temple et un nuage de fumée remplissait la cour intérieure. La glorieuse présence du Seigneur s’éleva au-dessus des chérubins pour se diriger vers le seuil du temple. Le nuage vint alors remplir le temple tandis que la cour était tout illuminée par la glorieuse présence du Seigneur. Le bruit produit par les ailes des chérubins s’entendait jusque dans la cour extérieure. On aurait dit que le Dieu tout-puissant faisait gronder le tonnerre. L’homme habillé de lin se tenait près d’une roue ; il était allé se placer là lorsque Dieu lui avait donné l’ordre de prendre du feu dans le tourbillon, au milieu des chérubins. L’un des chérubins étendit la main vers le feu proche de lui. Il en retira des braises et en remplit les mains de l’homme qui les emporta. Des sortes de mains humaines apparaissaient sous les ailes des chérubins. Je remarquai aussi quatre roues, une à côté de chacun des chérubins. Ces roues offraient l’aspect scintillant d’une pierre précieuse. Elles avaient toutes une apparence semblable et paraissaient s’imbriquer les unes dans les autres. Elles pouvaient se déplacer dans les quatre directions sans avoir à pivoter. Elles se dirigeaient là où était tournée la tête des chérubins et avançaient sans pivoter. Tout le corps, le dos, les mains et les ailes des chérubins étaient couverts de reflets brillants, ainsi que les quatre roues. J’entendis qu’on donnait le nom de “tourbillon” à ces roues. Chaque chérubin avait quatre faces : la première était celle d’un chérubin, la seconde celle d’un homme, la troisième celle d’un lion et la quatrième celle d’un aigle. Les chérubins s’élevèrent dans l’espace : c’étaient les mêmes êtres que j’avais vus sur les rives du Kébar. Quand ils se déplaçaient, les roues se déplaçaient avec eux ; quand ils déployaient leurs ailes pour s’élever de terre, les roues ne s’écartaient pas d’eux. S’ils s’arrêtaient, elles s’arrêtaient ; s’ils s’élevaient dans l’espace, elles s’élevaient également, car la volonté des êtres vivants animait les roues.

Le Seigneur quitte le temple

18-22 La glorieuse présence du Seigneur s’éleva du seuil du temple et alla se poser au-dessus des chérubins. Ceux-ci déployèrent leurs ailes pour partir et je les vis s’élever de terre, eux et les roues en même temps qu’eux. Ils s’arrêtèrent près de la porte orientale du temple et la glorieuse présence du Dieu d’Israël brillait au-dessus d’eux. Sur les rives du Kébar, j’avais vu les mêmes êtres se tenir au-dessous du Dieu d’Israël, et je compris que c’étaient des chérubins. Chacun avait quatre faces, quatre ailes et des sortes de mains humaines sous leurs ailes. Leurs faces étaient tout à fait semblables à celles des êtres que j’avais vus sur les rives du Kébar. Les chérubins avançaient chacun droit devant soi.

Chapitre 11

Jérusalem va être jugée pour ses crimes

1-13 L’Esprit du Seigneur me souleva de terre et me transporta à la porte orientale du temple. Près de l’entrée, je vis vingt-cinq hommes et je reconnus parmi eux deux des chefs du peuple, Yazania, fils d’Azour, et Pelatia, fils de Benaya. L’Esprit me dit : « Toi, l’homme, voilà ceux qui projettent des actions malfaisantes et répandent des conseils désastreux dans Jérusalem. Ils affirment : “Pendant un certain temps, on ne construira plus ici de maisons ! La ville est comme une marmite et nous sommes la viande conservée à l’intérieur.” Eh bien, toi, l’homme, dénonce-les en parlant comme prophète. » L’Esprit du Seigneur s’empara alors de moi et m’ordonna de parler ainsi : « Voici ce que déclare le Seigneur : Je sais ce que vous dites, gens d’Israël, et je connais les pensées qui vous viennent à l’esprit ! Vous avez commis tant de meurtres dans cette ville que les rues sont jonchées de cadavres. C’est pourquoi, moi, le Seigneur Dieu, je vous le déclare : La ville est bien comme une marmite, mais la viande c’est ceux que vous y avez tués. Quant à vous, je vous en chasserai. Vous avez peur de la guerre ? Eh bien, je vous enverrai la guerre, je l’affirme, moi, le Seigneur Dieu. Je vous chasserai de la ville et vous livrerai à un pouvoir étranger, j’exécuterai ma sentence contre vous. J’exercerai ma justice à l’intérieur même des frontières d’Israël en vous faisant mourir à la guerre. Vous serez convaincus ainsi que je suis le Seigneur. Cette ville ne sera pas pour vous comme une marmite et vous ne serez pas la viande qu’elle conserve, mais vous subirez ma justice à l’intérieur même des frontières d’Israël. Vous serez convaincus alors que je suis le Seigneur, celui dont vous n’avez pas observé les règles ni appliqué les lois, parce que vous avez suivi les coutumes des peuples qui vous entourent. » Pendant que je transmettais ce message de la part de Dieu, Pelatia, fils de Benaya, mourut. Je tombai la face contre terre et m’écriai d’une voix forte : « Oh, Seigneur Dieu, vas-tu faire mourir tous les Israélites qui restent ? »

Dieu rassemblera le peuple dispersé

14-21 Le Seigneur me dit : « Je m’adresse à toi, l’homme, au sujet de tes compatriotes, tes propres frères, tous les Israélites déportés. Les habitants de Jérusalem leur donnent ce conseil : “Restez donc loin de la présence du Seigneur, car c’est à nous qu’il a accordé la possession de ce pays.” Eh bien, transmets à tes compagnons de déportation ce que je déclare, moi, le Seigneur Dieu : “Je vous ai envoyés dans des pays lointains, parmi des peuples étrangers, mais, même là, je suis présent parmi vous, comme dans un sanctuaire”. Transmets-leur donc ce que je déclare encore, moi, le Seigneur Dieu : “Je vous rassemblerai hors des peuples et des pays dans lesquels je vous ai dispersés et je vous donnerai à nouveau le pays d’Israël. Quand vous y arriverez, vous supprimerez toutes les pratiques idolâtriques et révoltantes qui y existent. Je vous donnerai à tous un même cœur, je vous animerai d’un esprit nouveau ; j’enlèverai votre cœur insensible comme une pierre et je le remplacerai par un cœur réceptif. Ainsi vous suivrez les règles que je vous ai données, vous serez attentifs à mes lois et vous les appliquerez ; vous serez mon peuple et je serai votre Dieu. Quant à ceux qui adorent des idoles et agissent de manière révoltante en suivant les penchants de leur cœur, je leur ferai subir les conséquences de leur conduite.” Je l’affirme, moi, le Seigneur Dieu. »

Le Seigneur quitte Jérusalem

22-25 Les chérubins déployèrent alors leurs ailes et les roues se mirent en mouvement en même temps qu’eux ; la glorieuse présence du Dieu d’Israël brillait au-dessus d’eux. Ensuite la glorieuse présence du Seigneur s’éleva au-dessus du centre de la ville et alla s’arrêter sur la montagne située à l’est de Jérusalem. Dans la même vision, je sentis l’Esprit de Dieu me soulever de terre et me ramener auprès des déportés en Babylonie. Alors la vision que j’avais eue cessa, et je racontai aux déportés tout ce que le Seigneur m’avait fait voir.

Hébreux 6:1-20

1-12 Ainsi, tournons-nous vers un enseignement d’adulte, en laissant derrière nous les premiers éléments du message chrétien. Nous n’allons pas poser de nouveau les bases de ce message : la nécessité de se détourner des actions néfastes et de croire en Dieu, l’enseignement au sujet des baptêmes et de l’imposition des mains, l’annonce de la résurrection des morts et du jugement éternel. Progressons ! C’est là ce que nous allons faire, si Dieu le permet. En effet, qu’en est-il de ceux qui retombent dans leur ancienne vie ? Ils ont reçu une fois la lumière de Dieu. Ils ont goûté au don céleste et ont eu part au Saint-Esprit. Ils ont senti combien la parole de Dieu est bonne et ils ont fait l’expérience des puissances du monde à venir. Et pourtant, ils retombent dans leur ancienne vie ! Il est impossible de les amener une nouvelle fois à changer de vie, car, pour leur part, ils remettent le Fils de Dieu sur la croix et l’exposent publiquement aux insultes. Lorsqu’une terre absorbe la pluie qui tombe fréquemment sur elle, et produit des plantes utiles à ceux pour qui elle est cultivée, Dieu la bénit. Mais si elle produit des buissons d’épines et des chardons, elle ne vaut rien ; elle sera bientôt maudite par Dieu et finira par être brûlée. Cependant, même si nous parlons ainsi, mes chers amis, nous sommes convaincus que vous êtes sur la bonne voie, celle du salut. Dieu n’est pas injuste. Il n’oubliera pas votre activité, ni l’amour que vous avez montré à son égard par les services que vous avez rendus et que vous rendez encore aux autres chrétiens. Mais nous désirons que chacun de vous fasse preuve du même zèle jusqu’à la fin, afin que votre espérance se réalise pleinement. Ne devenez donc pas paresseux, mais suivez l’exemple de ceux qui croient avec persévérance et qui reçoivent ainsi ce que Dieu a promis.

La ferme promesse de Dieu

13-20 Quand Dieu fit sa promesse à Abraham, il l’accompagna d’un serment formulé en son propre nom, car il n’y avait personne de plus grand que lui par qui le faire. Il déclara : « Je jure de te bénir abondamment et de t’accorder de très nombreux descendants. » Abraham attendit avec patience, et il obtint ce que Dieu avait promis. Quand les hommes prêtent serment, ils le font au nom de quelqu’un de plus grand qu’eux, et le serment est une garantie qui met fin à toute discussion. Or, Dieu a voulu montrer encore plus clairement à ceux qui devaient recevoir les biens promis que sa décision était irrévocable ; c’est pourquoi il ajouta un serment à la promesse. Il y a donc deux actes irrévocables, dans lesquels il est impossible que Dieu mente. Ainsi, nous qui avons trouvé un refuge en lui, nous sommes grandement encouragés à saisir avec fermeté l’espérance qui nous est proposée. Cette espérance est pour nous comme l’ancre de notre vie. Elle est sûre et solide, et pénètre à travers le rideau du templecéleste jusque dans le sanctuaire intérieur. C’est là que Jésus est entré avant nous et pour nous, car il est devenu grand-prêtre pour toujours dans la tradition de Melkisédec.

Psaumes 105:16-36

16 Il provoqua la famine dans le pays,

et le pain vint à manquer.

17 Mais il envoya un homme pour précéder ses protégés :

c’était Joseph, qui fut vendu comme esclave.

18 On lui imposa des chaînes aux pieds,

on lui passa le cou dans un collier de fer,

19 jusqu’au moment où la parole qu’il reçut du Seigneur

prouva quel genre d’homme il était.

20 Le roi donna l’ordre de le libérer,

le maître des peuples le fit relâcher.

21 Il le nomma chef de son administration,

et maître de tout ce qu’il possédait,

22 pour éduquer les ministres à sa guise

et enseigner la sagesse aux vieux conseillers.

23 Après quoi Jacob vint en Égypte,

Israël fut l’hôte du pays de Cham.

24 Le Seigneur rendit son peuple très prolifique

et plus puissant que ses adversaires.

25 Il changea les sentiments des Égyptiens,

qui se mirent à haïr son peuple

et cherchèrent à duper ses fidèles.

26 Alors il envoya son serviteur Moïse,

et Aaron, qu’il avait choisi.

27 Chez les Égyptiens, tous deux réalisèrent

les prodiges que Dieu leur avait ordonnés ;

au pays de Cham, ils firent des interventions marquantes.

28 Ainsi Dieu fit venir l’obscurité, et le pays fut noyé dans la nuit,

sans que personne s’oppose à sa parole.

29 Il changea l’eau en sang

et fit périr les poissons qui s’y trouvaient.

30 Le pays fut envahi de grenouilles

jusque dans les appartements royaux.

31 Sur l’ordre de Dieu arrivèrent des mouches piquantes

et des moustiques sur tout le territoire.

32 Au lieu de pluie, il envoya la grêle,

et la foudre qui mit le feu dans le pays ;

33 il détruisit vignes et figuiers,

et cassa les arbres de la région.

34 Sur un autre ordre de Dieu arrivèrent des sauterelles,

des criquets pèlerins innombrables,

35 qui dévorèrent toute la végétation,

tous les produits du sol.

36 Enfin, dans les familles d’Égypte,

Dieu frappa de mort tous les fils aînés,

le plus précieux produit de leur vigueur.

Proverbes 27:1-2

1 Ne te vante pas de ce que sera demain, car tu ignores ce qui se produira aujourd’hui.
2 Laisse aux autres le soin de chanter tes louanges. Qu’un étranger le fasse plutôt que toi-même !

Avez-vous déjà ressenti le besoin de stabilité et de constance au milieu des tempêtes de la vie ? Et pourtant, beaucoup de ces choses auxquelles nous nous accrochons sont incertaines et même peu fiables. L’auteur de l’épître aux Hébreux nous rappelle que même lorsque nous nous sentons dépassés, il y a une ancre pour nos âmes. Dieu nous a donné une promesse indéfectible qui perdure même lorsque tout s’estompe. Il nous a promis un héritage incorruptible lors de la rédemption finale, garanti par Jésus, notre souverain sacrificateur. C’est en cette promesse que nous pouvons reposer notre espérance, celle de pouvoir trouver le point d’ancrage indestructible au milieu des tempêtes de la vie.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.