Jour 305 : 1er Novembre

Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs …
(Hébreux 3:7)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui : Ézéchiel 1:1-3:15 ; Hébreux 3:1-19 ; Psaumes 104:1-23 et Proverbes 26:24-26 en version Nouvelle Edition de Genève.

Ézéchiel 1-3:15

Après avoir mené notre barque à travers les prophéties d’avertissement de Jérémie et après les avoir vu se réaliser avec la chute de Jérusalem et la fuite du peuple juif en exil à Babylone dans le livre des Lamentations, nous nous retrouvons sur le point d’entamer le livre d’Ézéchiel.

Le premier des deux prophètes de l’exil à Babylone, Ézéchiel, prophétisa au peuple juif durant les deux premières décennies de l’exil à Babylone. Fidèle à son habitude, le prophète prophétise, mais les gens sont trop occupés à essayer de s’assimiler à leur nouvelle culture pour écouter.

Ézéchiel contient également des descriptions, des visions quasi cinématographiques qui à bien des égards, se rapprochent des visions de Jean depuis l’île de Patmos où il écrivit le livre de l’Apocalypse. Ces parallèles sont souvent contre examinés dans les études eschatologiques, les études sur la fin des temps. Cela ne fait pas du livre d’Ézéchiel un livre inaccessible. Les visions ont un grand impact sur Ézéchiel lui-même, personnellement. Si nous nous permettons d’approcher le livre et son imagerie avec le point de vue du cœur plutôt que d’essayer de le voir avec une sorte de logique linéaire A, B, C, il se passe ceci puis cela et on arrive à la fin, nous serons en mesure de nous délecter de ces textures riches et profondes, et nous le verrons, avec les mêmes yeux que ceux qui contemplent un lever de soleil, plutôt que de ceux qui lisent les journaux du matin.

Le livre d’Ézéchiel est très prometteur pour nous aujourd’hui. Il est l’un des livres de prophéties les plus pertinents dont nous disposions. Ces mots ont pu être prononcés il y a des milliers d’années, et ils l’ont été, mais c’est comme s’ils étaient prononcés aujourd’hui et nous avons encore une fois la possibilité d’ignorer ou alors d’embrasser ce que Dieu dit.

Vision d’Ezéchiel: la gloire de l’Eternel

1 La trentième année, le cinquième jour du quatrième mois, comme j’étais parmi les captifs du fleuve du Kebar, les cieux s’ouvrirent, et j’eus des visions divines.

Le cinquième jour du mois – c’était la cinquième année de la captivité du roi Jojakin – la parole de l’Eternel fut adressée à Ezéchiel, fils de Buzi, le sacrificateur, dans le pays des Chaldéens, près du fleuve du Kebar; et c’est là que la main de l’Eternel fut sur lui.

Je regardai, et voici, il vint du septentrion un vent impétueux, une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répandait de tous côtés une lumière éclatante, au centre de laquelle brillait comme de l’airain poli, sortant du milieu du feu.

Au centre encore, apparaissaient quatre animaux, dont l’aspect avait une ressemblance humaine.

Chacun d’eux avait quatre faces, et chacun avait quatre ailes.

Leurs pieds étaient droits, et la plante de leurs pieds était comme celle du pied d’un veau; ils étincelaient comme de l’airain poli.

Ils avaient des mains d’homme sous les ailes à leurs quatre côtés; et tous les quatre avaient leurs faces et leurs ailes.

Leurs ailes étaient jointes l’une à l’autre; ils ne se tournaient point en marchant, mais chacun marchait droit devant soi.

10 Quant à la figure de leurs faces, ils avaient tous une face d’homme, tous les quatre une face de lion à droite, tous les quatre une face de bœuf à gauche, et tous les quatre une face d’aigle.

11 Leurs faces et leurs ailes étaient séparées par le haut; deux de leurs ailes étaient jointes l’une à l’autre, et deux couvraient leurs corps.

12 Chacun marchait droit devant soi; ils allaient où l’Esprit les poussait à aller, et ils ne se tournaient point dans leur marche.

13 L’aspect de ces animaux ressemblait à des charbons de feu ardents, c’était comme l’aspect des flambeaux, et ce feu circulait entre les animaux; il jetait une lumière éclatante, et il en sortait des éclairs.

14 Et les animaux couraient et revenaient comme la foudre.

15 Je regardais ces animaux; et voici, il y avait une roue sur la terre, près des animaux, devant leurs quatre faces.

16 A leur aspect et à leur structure, ces roues semblaient être en chrysolithe, et toutes les quatre avaient la même forme; leur aspect et leur structure étaient tels que chaque roue paraissait être au milieu d’une autre roue.

17 En cheminant, elles allaient de leurs quatre côtés, et elles ne se tournaient point dans leur marche.

18 Elles avaient une circonférence et une hauteur effrayantes, et à leur circonférence les quatre roues étaient remplies d’yeux tout autour.

19 Quand les animaux marchaient, les roues cheminaient à côté d’eux; et quand les animaux s’élevaient de terre, les roues s’élevaient aussi.

20 Ils allaient où l’Esprit les poussait à aller; et les roues s’élevaient avec eux, car l’esprit des animaux était dans les roues.

21 Quand ils marchaient, elles marchaient; quand ils s’arrêtaient, elles s’arrêtaient; quand ils s’élevaient de terre, les roues s’élevaient avec eux, car l’esprit des animaux était dans les roues.

22 Au-dessus des têtes des animaux, il y avait comme un ciel de cristal resplendissant, qui s’étendait sur leurs têtes dans le haut.

23 Sous ce ciel, leurs ailes étaient droites l’une contre l’autre, et ils en avaient chacun deux qui les couvraient, chacun deux qui couvraient leurs corps.

24 J’entendis le bruit de leurs ailes, quand ils marchaient, pareil au bruit de grosses eaux, ou à la voix du Tout-Puissant; c’était un bruit tumultueux, comme celui d’une armée; quand ils s’arrêtaient, ils laissaient tomber leurs ailes.

25 Et il se faisait un bruit qui partait du ciel étendu sur leurs têtes, lorsqu’ils s’arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes.

26 Au-dessus du ciel qui était sur leurs têtes, il y avait quelque chose de semblable à une pierre de saphir, en forme de trône; et sur cette forme de trône apparaissait comme une figure d’homme placé dessus en haut.

27 Je vis encore comme de l’airain poli, comme du feu, au-dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour; depuis la forme de ses reins jusqu’en haut, et depuis la forme de ses reins jusqu’en bas, je vis comme du feu, et comme une lumière éclatante, dont il était environné.

28 Tel l’aspect de l’arc qui est dans la nue en un jour de pluie, ainsi était l’aspect de cette lumière éclatante, qui l’entourait: c’était une image de la gloire de l’Eternel. A cette vue, je tombai sur ma face, et j’entendis la voix de quelqu’un qui parlait.

Chapitre 2

Mission d’Ezéchiel

1 Il me dit: Fils de l’homme, tiens-toi sur tes pieds, et je te parlerai.

Dès qu’il m’eut adressé ces mots, l’Esprit entra en moi et me fit tenir sur mes pieds; et j’entendis celui qui me parlait.

Il me dit: Fils de l’homme, je t’envoie vers les enfants d’Israël, vers ces peuples rebelles, qui se sont révoltés contre moi; eux et leurs pères ont péché contre moi, jusqu’au jour même où nous sommes.

Ce sont des enfants à la face impudente et au cœur endurci; je t’envoie vers eux, et tu leur diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel.

Qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas – car c’est une famille de rebelles – ils sauront qu’un prophète est au milieu d’eux.

Et toi, fils de l’homme, ne les crains pas et ne crains pas leurs discours, quoique tu aies auprès de toi des ronces et des épines, et que tu habites avec des scorpions; ne crains pas leurs discours et ne t’effraie pas de leurs visages, quoiqu’ils soient une famille de rebelles.

Tu leur diras mes paroles, qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas, car ce sont des rebelles.

Et toi, fils de l’homme, écoute ce que je vais te dire! Ne sois pas rebelle, comme cette famille de rebelles! Ouvre ta bouche, et mange ce que je te donnerai!

Je regardai, et voici, une main était étendue vers moi, et elle tenait un livre en rouleau.

10 Il le déploya devant moi, et il était écrit en dedans et en dehors; des lamentations, des plaintes et des gémissements y étaient écrits.

Ézéchiel 3

1 Il me dit: Fils de l’homme, mange ce que tu trouves, mange ce rouleau, et va, parle à la maison d’Israël!

J’ouvris la bouche, et il me fit manger ce rouleau.

Il me dit: Fils de l’homme, nourris ton ventre et remplis tes entrailles de ce rouleau que je te donne! Je le mangeai, et il fut dans ma bouche doux comme du miel.

Il me dit: Fils de l’homme, va vers la maison d’Israël, et dis-leur mes paroles!

Car ce n’est point vers un peuple ayant un langage obscur, une langue inintelligible, que tu es envoyé; c’est à la maison d’Israël.

Ce n’est point vers de nombreux peuples ayant un langage obscur, une langue inintelligible, dont tu ne comprends pas les discours. Si je t’envoyais vers eux, ils t’écouteraient.

Mais la maison d’Israël ne voudra pas t’écouter, parce qu’elle ne veut pas m’écouter; car toute la maison d’Israël a le front dur et le cœur endurci.

Voici, j’endurcirai ta face, pour que tu l’opposes à leur face; j’endurcirai ton front, pour que tu l’opposes à leur front.

Je rendrai ton front comme un diamant, plus dur que le roc. Ne les crains pas, quoiqu’ils soient une famille de rebelles.

10 Il me dit: Fils de l’homme, reçois dans ton cœur et écoute de tes oreilles toutes les paroles que je te dirai!

11 Va vers les captifs, vers les enfants de ton peuple; tu leur parleras, et, qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas, tu leur diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel.

12 Et l’Esprit m’enleva, et j’entendis derrière moi le bruit d’un grand tumulte: Bénie soit la gloire de l’Eternel, du lieu de sa demeure!

13 J’entendis le bruit des ailes des animaux, frappant l’une contre l’autre, le bruit des roues auprès d’eux, et le bruit d’un grand tumulte.

14 L’Esprit m’enleva et m’emporta. J’allais, irrité et furieux, et la main de l’Eternel agissait sur moi avec puissance.

15 J’arrivai à Thel-Abib, vers les exilés qui demeuraient près du fleuve du Kebar, et dans le lieu où ils se trouvaient; là je restai sept jours, stupéfait au milieu d’eux.

Hébreux 3

Christ, supérieur à Moïse

1 C’est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l’apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons, Jésus, qui a été fidèle à celui qui l’a établi, comme le fut Moïse dans toute sa maison.

Car il a été jugé digne d’une gloire d’autant supérieure à celle de Moïse que celui qui a construit une maison a plus d’honneur que la maison même.

Chaque maison est construite par quelqu’un, mais celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu.

Pour Moïse, il a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, pour rendre témoignage de ce qui devait être annoncé; mais Christ l’est comme Fils sur sa maison; et sa maison, c’est nous, pourvu que nous retenions [fermement jusqu’à la fin] la confiance et l’espérance dont nous nous glorifions.

Le repos de Dieu

C’est pourquoi, selon ce que dit le Saint-Esprit:

Aujourd’hui, si vous entendez sa voix,

N’endurcissez pas vos cœurs, comme lors de la révolte,

Au jour de la tentation dans le désert,

Où vos pères me tentèrent

Pour m’éprouver, et ils virent mes œuvres

Pendant quarante ans.

10 Aussi je fus irrité contre cette génération, et je dis:

Ils ont toujours un cœur qui s’égare,

Ils n’ont pas connu mes voies.

11 Je jurai donc dans ma colère:

Ils n’entreront pas dans mon repos!

12 Prenez garde, frères, que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant.

13 Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu’on peut dire: Aujourd’hui! afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché.

14 Car nous sommes devenus participants de Christ, pourvu que nous retenions fermement jusqu’à la fin l’assurance que nous avions au commencement, 15 pendant qu’il est dit:

Aujourd’hui, si vous entendez sa voix,

N’endurcissez pas vos cœurs, comme lors de la révolte.

16 Qui furent, en effet, ceux qui se révoltèrent après avoir entendu sa voix, sinon tous ceux qui étaient sortis d’Egypte sous la conduite de Moïse?

17 Et contre qui Dieu fut-il irrité pendant quarante ans, sinon contre ceux qui péchèrent, et dont les cadavres tombèrent dans le désert?

18 Et à qui jura-t-il qu’ils n’entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi?

19 Aussi voyons-nous qu’ils ne purent y entrer à cause de leur incrédulité.

Psaumes 104:1-23

Louange au Dieu de la création

1 Mon âme, bénis l’Eternel!

Eternel, mon Dieu, tu es infiniment grand!

Tu es revêtu d’éclat et de magnificence!

Il s’enveloppe de lumière comme d’un manteau;

Il étend les cieux comme un pavillon.

Il forme avec les eaux le faîte de sa demeure;

Il prend les nuées pour son char,

Il s’avance sur les ailes du vent.

Il fait des vents ses messagers,

Des flammes de feu ses serviteurs.

Il a établi la terre sur ses fondements,

Elle ne sera jamais ébranlée.

Tu l’avais couverte de l’abîme comme d’un vêtement,

Les eaux s’arrêtaient sur les montagnes;

Elles ont fui devant ta menace,

Elles se sont précipitées à la voix de ton tonnerre.

Des montagnes se sont élevées, des vallées se sont abaissées,

Au lieu que tu leur avais fixé.

Tu as posé une limite que les eaux ne doivent point franchir,

Afin qu’elles ne reviennent plus couvrir la terre.

10 Il conduit les sources dans des torrents

Qui coulent entre les montagnes.

11 Elles abreuvent tous les animaux des champs;

Les ânes sauvages y étanchent leur soif.

12 Les oiseaux du ciel habitent sur leurs bords,

Et font résonner leur voix parmi les rameaux.

13 De sa haute demeure, il arrose les montagnes;

La terre est rassasiée du fruit de tes œuvres.

14 Il fait germer l’herbe pour le bétail,

Et les plantes pour les besoins de l’homme,

Afin que la terre produise de la nourriture,

15 Le vin qui réjouit le cœur de l’homme,

Et fait plus que l’huile resplendir son visage,

Et le pain qui soutient le cœur de l’homme.

16 Les arbres de l’Eternel se rassasient,

Les cèdres du Liban, qu’il a plantés.

17 C’est là que les oiseaux font leurs nids;

La cigogne a sa demeure dans les cyprès,

18 Les montagnes élevées sont pour les boucs sauvages,

Les rochers servent de retraite aux damans.

19 Il a fait la lune pour marquer les temps;

Le soleil sait quand il doit se coucher.

20 Tu amènes les ténèbres, et il fait nuit:

Alors tous les animaux des forêts sont en mouvement;

21 Les lionceaux rugissent après la proie,

Et demandent à Dieu leur nourriture.

22 Le soleil se lève: ils se retirent,

Et se couchent dans leurs tanières.

23 L’homme sort pour se rendre à son ouvrage,

Et à son travail, jusqu’au soir.

Proverbes 26:24-26

24 Par ses lèvres celui qui hait se déguise,

Et il met au-dedans de lui la tromperie.

25 Lorsqu’il prend une voix douce, ne le crois pas,

Car il y a sept abominations dans son cœur.

26 S’il cache sa haine sous la dissimulation,

Sa méchanceté se révélera dans l’assemblée.

Hébreux 3.13, « Encouragez-vous les uns les autres, jour après jour, aussi longtemps qu’on peut dire aujourd’hui, afin qu’aucun d’entre vous ne se laisse tromper par le péché et ne s’endurcisse ». L’auteur de l’épître aux Hébreux utilise une illustration concernant l’incrédulité d’Israël dans le désert (vs. 7-11) afin d’avertir ses lecteurs à ne pas abandonner Jésus. Pour éviter qu’une telle incrédulité envahisse nos propres vies et continuer à nous« encourager les uns les autres chaque jour », nous devons nous réunir tous les jours autour de la Parole de Dieu et prendre le temps pour la communion fraternelle avec d’autres croyants. Ne laissez pas ces leçons que les Israélites ont apprises se perdre, Dieu veut que nous restions fermement connectés à Lui et également aux autres. Ainsi, notre foi serait renforcée selon la volonté de Dieu.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Nouvelle Edition de Genève
Copyright © 1979 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation. Tous droits réservés.
www.universdelabible.net         www.societebiblique.com