Jour 303 : 30 Octobre

Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied?
(Hébreux 1:13)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui : Lamentations 3:1-66 ; Hébreux 1:1-14 ; Psaumes 102:1-29 et Proverbes 26:21-22 en version Nouvelle Edition de Genève.

Lamentations 3

Souffrances et consolations de Jérémie

1 Je suis l’homme qui a vu la misère

Sous la verge de sa fureur.

Il m’a conduit, mené dans les ténèbres,

Et non dans la lumière.

Contre moi il tourne et retourne sa main

Tout le jour.

Il a fait dépérir ma chair et ma peau,

Il a brisé mes os.

Il a bâti autour de moi,

Il m’a environné de poison et de douleur.

Il me fait habiter dans les ténèbres,

Comme ceux qui sont morts dès longtemps.

Il m’a entouré d’un mur, pour que je ne sorte pas;

Il m’a donné de pesantes chaînes.

J’ai beau crier et implorer du secours,

Il ne laisse pas accès à ma prière.

Il a fermé mon chemin avec des pierres de taille,

Il a détruit mes sentiers.

10 Il a été pour moi un ours en embuscade,

Un lion dans un lieu caché.

11 Il a détourné mes voies, il m’a déchiré,

Il m’a jeté dans la désolation.

12 Il a tendu son arc, et il m’a placé

Comme un but pour sa flèche.

13 Il a fait entrer dans mes reins

Les traits de son carquois.

14 Je suis pour tout mon peuple un objet de raillerie,

Chaque jour l’objet de leurs chansons.

15 Il m’a rassasié d’amertume,

Il m’a enivré d’absinthe.

16 Il a brisé mes dents avec des cailloux,

Il m’a couvert de cendre.

17 Tu m’as enlevé la paix;

Je ne connais plus le bonheur.

18 Et j’ai dit: Ma force est perdue,

Je n’ai plus d’espérance en l’Eternel!

19 Quand je pense à ma détresse et à ma misère,

A l’absinthe et au poison;

20 Quand mon âme s’en souvient,

Elle est abattue au-dedans de moi.

21 Voici ce que je veux repasser en mon cœur,

Ce qui me donnera de l’espérance.

22 Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées,

Ses compassions ne sont pas à leur terme;

23 Elles se renouvellent chaque matin.

Oh! que ta fidélité est grande!

24 L’Eternel est mon partage, dit mon âme;

C’est pourquoi je veux espérer en lui.

25 L’Eternel a de la bonté pour qui espère en lui,

Pour l’âme qui le cherche.

26 Il est bon d’attendre en silence

Le secours de l’Eternel.

27 Il est bon pour l’homme

De porter le joug dans sa jeunesse.

28 Il se tiendra solitaire et silencieux,

Parce que l’Eternel le lui impose;

29 Il mettra sa bouche dans la poussière,

Sans perdre toute espérance;

30 Il présentera la joue à celui qui le frappe,

Il se rassasiera d’opprobres.

31 Car le Seigneur

Ne rejette pas à toujours.

32 Mais, lorsqu’il afflige,

Il a compassion selon sa grande miséricorde;

33 Car ce n’est pas volontiers qu’il humilie

Et qu’il afflige les enfants des hommes.

34 Quand on foule aux pieds

Tous les captifs du pays,

35 Quand on viole la justice humaine

A la face du Très-Haut,

36 Quand on fait tort à autrui dans sa cause,

Le Seigneur ne le voit-il pas?

37 Qui dira qu’une chose arrive,

Sans que le Seigneur l’ait ordonnée?

38 N’est-ce pas de la volonté du Très-Haut que viennent

Les maux et les biens?

39 Pourquoi l’homme vivant se plaindrait-il?

Que chacun se plaigne de ses propres péchés.

40 Recherchons nos voies et sondons-les,

Et retournons à l’Eternel;

41 Elevons nos cœurs et nos mains

Vers Dieu qui est au ciel:

42 Nous avons péché, nous avons été rebelles!

Tu n’as point pardonné!

43 Tu t’es caché dans ta colère, et tu nous as poursuivis;

Tu as tué sans miséricorde;

44 Tu t’es enveloppé d’un nuage,

Pour fermer l’accès à la prière.

45 Tu nous as rendus un objet de mépris et de dédain

Au milieu des peuples.

46 Ils ouvrent la bouche contre nous,

Tous ceux qui sont nos ennemis.

47 Notre partage a été la terreur et la fosse,

Le ravage et la ruine.

48 Des torrents d’eau coulent de mes yeux,

A cause de la ruine de la fille de mon peuple.

49 Mon œil fond en larmes, sans repos,

Sans relâche,

50 Jusqu’à ce que l’Eternel regarde et voie

Du haut des cieux;

51 Mon œil me fait souffrir,

A cause de toutes les filles de ma ville.

52 Ils m’ont donné la chasse comme à un oiseau,

Ceux qui sont à tort mes ennemis.

53 Ils ont voulu mettre fin à ma vie dans une fosse,

Et ils ont jeté des pierres sur moi.

54 Les eaux ont inondé ma tête;

Je disais: Je suis perdu!

55 J’ai invoqué ton nom, ô Eternel,

Du fond de la fosse.

56 Tu as entendu ma voix:

Ne ferme pas l’oreille à mes soupirs, à mes cris!

57 Au jour où je t’ai invoqué, tu t’es approché,

Tu as dit: Ne crains pas!

58 Seigneur, tu as défendu la cause de mon âme,

Tu as racheté ma vie.

59 Eternel, tu as vu ce qu’on m’a fait souffrir:

Rends-moi justice!

60 Tu as vu toutes leurs vengeances,

Tous leurs complots contre moi.

61 Eternel, tu as entendu leurs outrages,

Tous leurs complots contre moi,

62 Les discours de mes adversaires, et les projets

Qu’ils formaient chaque jour contre moi.

63 Regarde quand ils sont assis et quand ils se lèvent:

Je suis l’objet de leurs chansons.

64 Tu leur donneras un salaire, ô Eternel,

Selon l’œuvre de leurs mains;

65 Tu les livreras à l’endurcissement de leur cœur,

A ta malédiction contre eux;

66 Tu les poursuivras dans ta colère, et tu les extermineras

De dessous les cieux, ô Eternel!

Hébreux 1

Hébreux est l’un des livres doctrinales les plus importantes du Nouveau Testament. Il est également l’une des exhortations les plus convaincantes pour garder la foi et y rester fidèle.

Bien qu’elle soit authentique, la lettre comporte une petite anomalie parce que nous ne connaissons pas vraiment ses origines. L’apôtre Paul est crédité de la paternité du livre dans plusieurs traditions, ce qui est quand même très peu probable. On ne sait pas vraiment à quels Hébreux le livre s’adressait. Cela aurait pu être aux chrétiens juifs à Jérusalem ou de ceux de Rome. L’herméneutique biblique est l’étude des origines d’une écriture sacrée, son pourquoi et son comment, croyant que Dieu a inspiré une écriture à un moment précis et ce moment précis a son importance pour notre interprétation, ce que nous ne pouvons pas vraiment faire avec le livre des Hébreux, même si nous pouvons nous en approcher. Timothée, le fils spirituel de Paul est mentionné dans la lettre, ce qui justifie sa contemporainéité avec les écrits de Paul, peut-être un peu après.

Ce qui est très clair, c’est que la persécution a commencé à prendre place dans la communauté juive, même si ce n’est pas le martyre. Il s’est passé que les chrétiens juifs et les sympathisants juifs et chrétiens ont commencé à souffrir du ridicule. On les regarde avec mépris. Ils sont relégués en marge de la culture car considérés comme étant non pertinents et bizarres. Ce qui est aussi le cas de nos cultures du monde d’aujourd’hui avec les médias modernes qui essaient de stigmatiser les disciples du Christ comme étant non pertinents, arriérés et un peu bizarre.

Les pressions exercées sur les chrétiens d’origine juive à cause de cela ont fait que beaucoup d’entre eux se sont en quelque sortes repliés dans leurs boiseries, cachant leur foi. Tout cela ne nous semble t-il pas familier ? Ils faisaient leur possible pour se fondre dans la masse. Dans le même temps, d’autres tournaient complètement le dos à la foi et revenaient au judaïsme.

La lettre aux Hébreux intervient pour encourager les chrétiens juifs à rester fidèle à Jésus, à ne pas tourner le dos à leurs anciennes traditions. Alors, il les encourage à tenir bon et à travers eux, nous encourage à nous en tenir fermement à l’espoir que nous avons en Christ, sans la moindre hésitation. C’est un message très important pour les croyants d’ aujourd’hui, donné brillamment à travers l’héritage juif et au travers de l’Ancien Testament.

Dieu a parlé par son Fils

1 Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils; il l’a établi héritier de toutes choses; par lui il a aussi créé l’univers.

Le Fils est le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et il soutient toutes choses par sa parole puissante. Il a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts.

Le Fils de Dieu supérieur aux anges

Il est devenu d’autant supérieur aux anges qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur.

Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit:

Tu es mon Fils,

Je t’ai engendré aujourd’hui?

Et encore:

Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils?

Et de nouveau, lorsqu’il introduit dans le monde le premier-né, il dit:

Que tous les anges de Dieu l’adorent!

De plus, il dit des anges:

Il fait de ses anges des esprits, et de ses serviteurs une flamme de feu.

Mais il a dit au Fils:

Ton trône, ô Dieu, est éternel;

Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité;

Tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité;

C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint

D’une huile de joie au-dessus de tes collègues.

10 Et encore:

Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre,

Et les cieux sont l’ouvrage de tes mains;

11 Ils périront, mais tu subsistes;

Ils vieilliront tous comme un vêtement,

12 Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés;

Mais toi, tu restes le même,

Et tes années ne finiront point.

13 Et auquel des anges a-t-il jamais dit:

Assieds-toi à ma droite,

Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied?

14 Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut?

Psaumes 102

Prière dans la détresse

1 Prière d’un malheureux, lorsqu’il est abattu et qu’il répand sa plainte devant l’Eternel.

Eternel, écoute ma prière,

Et que mon cri parvienne jusqu’à toi!

Ne me cache pas ta face au jour de ma détresse!

Incline vers moi ton oreille quand je crie!

Hâte-toi de m’exaucer!

Car mes jours s’évanouissent en fumée,

Et mes os sont enflammés comme un tison.

Mon cœur est frappé et se dessèche comme l’herbe;

J’oublie même de manger mon pain.

Mes gémissements sont tels

Que mes os s’attachent à ma chair.

Je ressemble au pélican du désert,

Je suis comme le chat-huant des ruines;

Je n’ai plus de sommeil, et je suis

Comme l’oiseau solitaire sur un toit.

Chaque jour mes ennemis m’outragent,

Et c’est par moi que jurent mes adversaires en fureur.

10 Je mange la poussière au lieu de pain,

Et je mêle des larmes à ma boisson,

11 A cause de ta colère et de ta fureur;

Car tu m’as soulevé et jeté au loin.

12 Mes jours sont comme l’ombre à son déclin,

Et je me dessèche comme l’herbe.

13 Mais toi, Eternel! tu règnes à perpétuité,

Et ta mémoire dure de génération en génération.

14 Tu te lèveras, tu auras pitié de Sion;

Car le temps d’avoir pitié d’elle,

Le temps fixé est à son terme;

15 Car tes serviteurs en aiment les pierres,

Ils en chérissent la poussière.

16 Alors les nations craindront le nom de l’Eternel,

Et tous les rois de la terre ta gloire.

17 Oui, l’Eternel rebâtira Sion,

Il se montrera dans sa gloire.

18 Il est attentif à la prière du misérable,

Il ne dédaigne pas sa prière.

19 Que cela soit écrit pour la génération future,

Et que le peuple qui sera créé célèbre l’Eternel!

20 Car il regarde du lieu élevé de sa sainteté;

Du haut des cieux l’Eternel regarde sur la terre,

21 Pour écouter les gémissements des captifs,

Pour délivrer ceux qui vont périr,

22 Afin qu’ils publient dans Sion le nom de l’Eternel,

Et ses louanges dans Jérusalem,

23 Quand tous les peuples s’assembleront,

Et tous les royaumes, pour servir l’Eternel.

24 Il a brisé ma force dans la route,

Il a abrégé mes jours.

25 Je dis: Mon Dieu, ne m’enlève pas au milieu de mes jours,

Toi, dont les années durent éternellement!

26 Tu as anciennement fondé la terre,

Et les cieux sont l’ouvrage de tes mains.

27 Ils périront, mais tu subsisteras;

Ils s’useront tous comme un vêtement;

Tu les changeras comme un habit, et ils seront changés.

28 Mais toi, tu restes le même,

Et tes années ne finiront point.

29 Les fils de tes serviteurs habiteront leur pays,

Et leur postérité s’affermira devant toi.

Proverbes 26:21-22

21 Le charbon produit un brasier, et le bois du feu; ainsi un homme querelleur échauffe une dispute.

22 Les paroles du rapporteur sont comme des friandises, elles descendent jusqu’au fond des entrailles.

Le livre des Lamentations de Jérémie contient des réflexions tristes sur la destruction de Jérusalem. Les Babyloniens avaient détruit la ville bien-aimée de Jérémie et exilé le peuple afin de devenir des esclaves. Alors que la plupart d’entre nous n’ont probablement pas connu une dévastation aussi grave que les Israélites ont endurée, tout le monde a eu au moins une ou deux expériences traumatisantes dans sa vie. C’est à ce moment-là que nous voulons expérimenter le réconfort au milieu de la tristesse et le désespoir. Jérémie a constaté que ce réconfort vient de la miséricorde de Dieu. « Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme » (La 3.22). Peu importe ce à quoi nous sommes confrontés, tous les jours quand le soleil se lève, nous pouvons choisir de suivre les voies du Saint Esprit. Nous pouvons choisir de faire confiance à Dieu, car il est fidèle et son amour infaillible dure à jamais.

Ces commentaires sont issus de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduite en français par nos soins.

Texte biblique de la Nouvelle Edition de Genève
Copyright © 1979 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation. Tous droits réservés.
www.universdelabible.net         www.societebiblique.com