Jour 30: 30 Janvier

Toutes les voies de l’Eternel sont amour et fidélité
pour ceux qui sont fidèles à son alliance et obéissent à ses commandements.

(Psaumes 25:10)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui: Exodus 10:1-12:13 ; Matthew 20:1-28 ; Psaumes 25:1-11 et Proverbes 6:6-11 en version La Bible du Semeur.

Exode 10-12:13

Huitième fléau: les sauterelles

1 L’Eternel dit à Moïse:
—Va trouver le pharaon, car c’est moi qui ai fait qu’il s’entête ainsi que ses hauts fonctionnaires, afin d’accomplir mes signes miraculeux au milieu d’eux

et afin que tu racontes à tes enfants et à tes petits-enfants comment j’ai traité les Egyptiens et quels signes miraculeux j’ai accomplis au milieu d’eux. Ainsi vous saurez que je suis l’Eternel.

Moïse et Aaron se rendirent donc chez le pharaon et lui dirent:
—Voici ce que te dit l’Eternel, le Dieu des Hébreux: «Combien de temps encore refuseras-tu de t’humilier devant moi? Laisse aller mon peuple pour qu’il me rende un culte!

Si tu refuses de le laisser partir, dès demain, je ferai envahir ton territoire par les sauterelles.

Elles recouvriront complètement le pays au point qu’on ne pourra plus voir le sol; elles dévoreront ce qui a échappé à la grêle et tous les arbres qui poussent dans vos campagnes.

Elles envahiront ton palais, les maisons de tous tes hauts fonctionnaires et celles de tous les Egyptiens. Jamais tes pères, ni tes ancêtres les plus lointains n’ont rien vu de pareil depuis qu’ils occupent ce pays.»
Là-dessus, Moïse tourna le dos au pharaon et sortit de chez lui.

Les hauts fonctionnaires du pharaon lui dirent:
—Combien de temps encore cet homme-là va-t-il faire notre malheur? Laisse donc partir ces gens pour qu’ils rendent leur culte à l’Eternel leur Dieu. Ne vois-tu pas encore que l’Egypte court à sa ruine?

On rappela Moïse et Aaron auprès du pharaon qui leur dit:
—Allez rendre un culte à l’Eternel votre Dieu. Mais quels sont ceux qui iront?

Moïse répondit:
—Nous irons avec nos enfants et nos vieillards, nos fils et nos filles, nous emmènerons notre petit et notre gros bétail: car nous allons célébrer une fête en l’honneur de l’Eternel.

10 Le pharaon répliqua:
—Que l’Eternel soit avec vous, lorsque je vous laisserai partir avec vos enfants! Il est clair que vous avez de mauvaises intentions!

11 Mais ça ne se passera pas ainsi! Que seuls les hommes aillent rendre un culte à l’Eternel, puisque c’est là ce que vous me demandez!
Sur quoi on les chassa de chez le pharaon.

12 L’Eternel dit à Moïse:
—Etends la main sur l’Egypte pour y faire venir les sauterelles. Qu’elles envahissent le pays, qu’elles dévorent toute la végétation du pays, tout ce que la grêle a épargné.

13 Moïse leva son bâton sur l’Egypte, et l’Eternel fit souffler un vent d’orient sur le pays tout ce jour-là et toute la nuit. Le lendemain matin, le vent avait amené les sauterelles.

14 Elles s’abattirent sur toute l’Egypte et se posèrent sur tout le territoire en si grand nombre que jamais on n’avait vu et jamais on ne reverra pareil fléau.

15 Elles recouvrirent tout le pays. La terre fut obscurcie. Elles dévorèrent toute la végétation, tous les fruits des arbres qui subsistaient après la grêle, de sorte qu’il ne resta aucun brin de verdure ni aux arbres ni dans les champs de toute l’Egypte.

16 Le pharaon fit convoquer d’urgence Moïse et Aaron et leur dit:
—J’ai péché contre l’Eternel votre Dieu et contre vous.

17 Maintenant donc: pardonne, je te prie, mon péché cette fois encore, et priez l’Eternel votre Dieu pour qu’il me débarrasse de ce fléau meurtrier.

18 Moïse sortit de chez le pharaon et pria l’Eternel.

19 Et l’Eternel fit souffler un violent vent d’ouest qui emporta les sauterelles et les précipita dans la mer des Roseaux. Il n’en resta pas une seule sur tout le territoire de l’Egypte.

20 Mais l’Eternel rendit obstiné le cœur du pharaon, qui ne laissa pas partir les Israélites.

Neuvième fléau: les ténèbres

21 L’Eternel dit à Moïse:
—Lève la main vers le ciel et que l’Egypte soit plongée dans les ténèbres de sorte que l’on doive y tâtonner!

22 Moïse étendit la main vers le ciel et le pays d’Egypte fut entièrement plongé pendant trois jours dans des ténèbres opaques.

23 Pendant ces trois jours, on ne se voyait plus l’un l’autre et personne ne bougeait de l’endroit où il se trouvait. Par contre, il y avait de la lumière dans les lieux habités par les Israélites.

24 Le pharaon fit convoquer Moïse et lui dit:
—Allez rendre un culte à l’Eternel. Vos enfants pourront vous accompagner. Seul votre petit et votre gros bétail resteront ici.

25 Moïse répliqua:
—C’est toi-même qui nous fourniras les animaux pour les sacrifices et les holocaustes à notre Dieu

26 et, en plus, nos troupeaux nous accompagneront. Pas une bête ne restera ici, car nous choisirons dans notre cheptel des victimes pour les offrir à l’Eternel notre Dieu. Tant que nous ne serons pas arrivés là-bas, nous ne saurons pas nous-mêmes ce que nous offrirons pour le culte de l’Eternel.

27 Mais l’Eternel rendit le cœur du pharaon obstiné, de sorte qu’il refusa de laisser partir le peuple.

28 —Va-t’en d’ici, cria-t-il à Moïse, et prends garde! Ne reparais plus jamais en ma présence! Car le jour où tu paraîtras en ma présence, tu mourras.

29 Moïse répondit:
—Tu l’auras voulu! Je ne reparaîtrai plus en ta présence.

Chapitre 11

L’annonce du dernier fléau

1 L’Eternel dit à Moïse:
—Je vais encore faire venir un fléau pour frapper le pharaon et l’Egypte. Après cela, il vous laissera partir d’ici; et même, il vous chassera définitivement de son pays.

Va donc parler au peuple: que chacun demande à son voisin, et chacune à sa voisine, des objets d’or et d’argent.

L’Eternel fit gagner au peuple la faveur des Egyptiens, Moïse lui-même était un personnage très respecté par les hauts fonctionnaires du pharaon et par la population.

Moïse dit au pharaon:
—Voici ce que l’Eternel déclare: «Au milieu de la nuit, j’irai et je parcourrai l’Egypte

et tout fils aîné dans ce pays mourra, depuis le fils aîné du pharaon qui est sur le trône jusqu’à celui de la servante qui fait tourner la meule, ainsi que tout premier-né du bétail.

De grands cris s’élèveront dans tout le pays comme il n’y en a jamais eu et comme il n’y en aura plus de semblable.

Mais chez les Israélites, on n’entendra pas même un chien aboyer contre un homme ou une bête. Vous saurez ainsi que l’Eternel fait une distinction entre l’Egypte et Israël.

Alors tous tes hauts fonctionnaires qui t’entourent viendront me trouver et se jetteront à mes pieds en suppliant: Va-t’en, toi et tout le peuple qui marche à ta suite. Après cela, oui, je partirai.»
Moïse sortit alors de chez le pharaon dans une grande colère.

L’Eternel lui avait dit:
—Le pharaon ne vous écoutera pas, afin que mes prodiges se multiplient en Egypte.

10 Moïse et Aaron accomplirent donc tous ces prodiges en présence du pharaon. Mais l’Eternel rendit son cœur obstiné, de sorte qu’il ne laissa pas les Israélites quitter son pays.

Chapitre 12

La Pâque

1 L’Eternel parla à Moïse et à Aaron en Egypte. Il leur dit:

—Ce mois-ci sera pour vous le premier mois de l’année.

Donnez à toute la communauté d’Israël les instructions suivantes: Le dixième jour de ce mois, que chaque maison ou chaque famille se procure un agneau.

Si dans une maison on est trop peu nombreux pour manger un agneau, qu’on s’associe à la famille voisine la plus proche en tenant compte du nombre de personnes; et l’on choisira l’agneau en fonction de ce que chacun peut manger.

Vous prendrez un agneau ou un chevreau sans défaut, un mâle âgé d’un an.

Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois: ce jour-là, tout l’ensemble de la communauté d’Israël immolera ces agneaux à la nuit tombante.

On prendra de son sang et l’on en badigeonnera les deux montants et le linteau de la porte des maisons où il sera mangé.

On en rôtira la viande et on la mangera cette nuit-là avec des pains sans *levain et des herbes amères.

Vous n’en mangerez rien qui soit à moitié cuit ou bouilli dans l’eau, tout sera rôti au feu avec la tête, les pattes et les abats.

10 Vous n’en garderez rien pour le lendemain. S’il reste quelque chose jusqu’au lendemain, vous le brûlerez.

11 Vous le mangerez à la hâte, prêts à partir: la ceinture nouée aux reins, les sandales aux pieds et le bâton à la main. Ce sera la Pâque que l’on célébrera en l’honneur de l’Eternel.

12 Je parcourrai l’Egypte cette nuit-là et je frapperai tout premier-né dans le pays, homme et bête, et j’exercerai ainsi mes jugements contre tous les dieux de l’Egypte; je suis l’Eternel.

13 Le sang sera pour vous un signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, je passerai par-dessus vous. Ainsi le fléau destructeur ne vous atteindra pas lorsque je frapperai l’Egypte.

Matthieu 20:1-28

La parabole du vigneron et de ses ouvriers

1 —Voici, en effet, à quoi ressemble le royaume des cieux: un propriétaire sort le matin de bonne heure afin d’embaucher des ouvriers pour travailler dans son vignoble. Il convient avec eux de leur donner comme salaire une pièce d’argent pour la journée, puis il les envoie dans sa vigne. Vers neuf heures du matin, il sort de nouveau et en aperçoit d’autres qui se tiennent sur la place du marché sans rien faire. Il leur dit: «Vous aussi, allez travailler dans ma vigne et je vous paierai correctement.»

Ils y vont. Il sort encore vers midi, puis vers trois heures de l’après-midi et, chaque fois, il agit de la même manière.

Enfin, étant ressorti à cinq heures du soir, il en trouve encore d’autres sur la place. Il leur dit:
«Pourquoi restez-vous ainsi toute la journée à ne rien faire?» 7 «C’est que personne ne nous a embauchés.»  «Eh bien, vous aussi, allez travailler dans ma vigne!»

Le soir, le propriétaire du vignoble dit à son administrateur: «Fais venir les ouvriers et donne-leur la paye. Tu commenceras par ceux qui ont été engagés les derniers, pour finir par les premiers.» Les ouvriers embauchés à cinq heures du soir se présentent d’abord et touchent chacun une pièce d’argent. 10 Puis vient le tour des premiers engagés: ils s’attendent à recevoir davantage, mais eux aussi touchent chacun une pièce d’argent.

11 Lorsqu’ils la reçoivent, ils manifestent leur mécontentement à l’égard du propriétaire: 12 «Ceux-là sont arrivés les derniers, disent-ils, ils n’ont travaillé qu’une heure, et tu leur as donné autant qu’à nous qui avons travaillé dur toute la journée sous la forte chaleur.» 13 Mais le maître répond à l’un d’eux: «Mon ami, dit-il, je ne te fais pas le moindre tort. Une pièce d’argent: n’est-ce pas le salaire sur lequel nous étions daccord? 14 Prends donc ce qui te revient et rentre chez toi. Si cela me fait plaisir de donner au dernier arrivé autant qu’à toi, cela me regarde.15 Ne puis-je pas disposer de mon argent comme je le veux? Ou bien, m’en veux-tu parce que je suis bon?»

16 Voilà comment les derniers seront les premiers et comment les premiers seront les derniers.

Ce qui attend Jésus à Jérusalem

17 Alors qu’il montait à Jérusalem, Jésus prit les Douze à part et leur dit, en cours de route:

18 Voici, nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme y sera livré aux chefs des prêtres et aux *spécialistes de la Loi. Ils le condamneront à mort, 19 et le remettront entre les mains des païens pour qu’ils se moquent de lui, le battent à coups de fouet et le clouent sur une croix. Puis, le troisième jour, il ressuscitera.

Grandeur et service

20 Alors, la femme de Zébédée, la mère de Jacques et de Jean, s’approcha de Jésus avec ses fils. Elle se prosterna devant lui pour lui demander une faveur 21 Que désires-tu? lui demanda-t-il.  Elle lui répondit: —Voici mes deux fils. Promets-moi de faire siéger l’un à ta droite, l’autre à ta gauche, dans ton royaume.

22 Jésus leur répondit: Vous ne vous rendez pas compte de ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire?  —Oui, lui répondirent-ils, nous le pouvons.

23 Alors Jésus reprit: Vous boirez, en effet, ma coupe, mais quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, il ne m’appartient pas de vous l’accorder. Ces places reviendront à ceux pour qui mon Père les a préparées.

24 En entendant cela, les dix autres s’indignèrent contre les deux frères. 25 Alors Jésus les appela tous auprès de lui et dit: Vous savez ce qui se passe dans les nations: les chefs politiques dominent sur leurs peuples et les grands personnages font peser sur eux leur autorité. 26 Qu’il n’en soit pas ainsi parmi vous. Au contraire: si quelqu’un veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur, 27 si quelqu’un veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. 28 Car le Fils de l’homme n’est pas venu pour se faire servir, mais pour servir lui-même et donner sa vie en rançon pour beaucoup.

Psaumes 25:1-11

Montre-moi la voie que tu veux que je suive!

De David.

En toi, mon Dieu, j’ai mis ma confiance. Ne permets pas que je sois dans la honte,
et que mes ennemis se réjouissent de mon sort.

Aucun de ceux qui s’attendent à toi ne connaîtra jamais la honte.
Mais honte à ceux qui te trahissent sans raison.

O Eternel, montre-moi le chemin,
enseigne-moi quelle est la voie que tu veux que je suive.

Dirige-moi selon ta vérité et instruis-moi!
Car c’est toi le Dieu qui me sauve,
et je m’attends à toi à longueur de journée.

Eternel, souviens-toi: tu es,
depuis toujours, un Dieu compatissant et plein d’amour.

Ne tiens plus compte de ces péchés de ma jeunesse, de mes fautes passées,
mais traite-moi selon ta grâce, ô Eternel, toi qui es bon!

Oui, l’Eternel est bon, et il est juste:
il indique aux pécheurs le chemin qu’il faut suivre.

Les humbles, il les guide sur la voie droite;
il leur enseigne le chemin qu’il prescrit.

10 Toutes les voies de l’Eternel sont amour et fidélité
pour ceux qui sont fidèles à son alliance et obéissent à ses commandements.

11 Pour l’amour de ton nom, ô Eternel,
pardonne mon péché qui est si grand.

Proverbes 6:6-11

Le paresseux

Toi qui es paresseux, va donc voir la fourmi,
observe son comportement et tu apprendras la sagesse.

Elle n’a ni surveillant,
ni contremaître, ni chef.

Durant l’été, elle prépare sa nourriture,
au temps de la moisson, elle amasse ses provisions.

Et toi, paresseux, combien de temps vas-tu rester couché?
Quand donc sortiras-tu de ton sommeil pour te lever?

10 «Je vais faire juste un petit somme, dis-tu, juste un peu m’assoupir,
rien qu’un peu croiser les mains et rester couché un instant.»

11 Mais pendant ce temps, la pauvreté s’introduit chez toi comme un rôdeur,
et la misère comme un pillard.

A plusieurs reprises Dieu a donné à Pharaon l’occasion de s’humilier pour sauver son pays, mais le cœur de Pharaon est resté dur. Il a refusé de reconnaître la puissance de Dieu et a beaucoup souffert à cause de cela. Nous devons veiller à ne pas commettre la même erreur. Dieu est notre libérateur, qui se bat pour notre liberté. Dieu ne nous permettra pas à nous croyants, d’avoir des idoles dans nos vies ou de placer autre chose au-dessus de la liberté retrouvée grâce à son amour. Au fil de notre lecture de l’Ancien Testament, nous verrons ce principe illustré à plusieurs reprises. Dieu n’est pas un tyran, il n’a pas besoin d’affirmer sa puissance. Dieu sait que la désobéissance et le péché nous détruira, et il ira très loin pour nous sauver de nous-mêmes. Ce n’est qu’en nous remettant entièrement au Seigneur que nous pourrons expérimenter la véritable liberté.

Ces remarques sont issues de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Bible du Semeur
Copyright © 1999 Biblica
Demande de reproduction en cours.