Jour 283 : 10 Octobre

Dieu des armées célestes, reviens enfin!
Jette un regard du haut du ciel et vois!
Occupe-toi de cette vigne!
(Psaumes 80:15, voir ci-dessous.)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui : Jérémie 14:11-16:15; 1 Thessaloniciens 2:13-3:13; Psaumes 80:1-20 et Proverbes 25:1-5

Jérémie 14:11-16:15

11-12 Le Seigneur me dit : « Ne m’adresse aucune demande en faveur de ce peuple. Même s’ils jeûnent, je n’écouterai pas leurs supplications. Même s’ils m’offrent des sacrifices et des offrandes, je ne les accepterai pas. Mais j’en finirai avec eux par la guerre, la famine et la peste. »

13 Je répondis : « Hélas ! Seigneur Dieu, les prophètes leur disent : “Vous ne subirez ni la guerre ni la famine, mais Dieu vous donnera une vraie prospérité, et cela ici même.” »

14-16 Le Seigneur me répliqua : « Ces prophètes prétendent parler de ma part. C’est un mensonge, car je ne les ai pas envoyés, je ne leur ai donné aucun ordre, je ne leur ai rien dit. Ce qu’ils vous annoncent n’est que fausses révélations, prédictions sans valeur, inventions trompeuses ! C’est pourquoi voici ce que moi, le Seigneur, je déclare contre ces prophètes : Je ne les ai pas envoyés, mais ils prétendent annoncer de ma part qu’ils n’y aura ni guerre ni famine dans ce pays. Eh bien, c’est justement par la guerre et la famine qu’ils vont finir jusqu’au dernier ! Quant au peuple auquel ils ont adressé leurs prédictions, il sera terrassé dans les rues de Jérusalem du fait de la guerre et de la famine. Il n’y aura personne pour ensevelir ces gens, leurs femmes, leurs fils ou leurs filles. Ainsi je reverserai sur eux le mal qu’ils ont commis.

17 « Voici ce que tu devras leur dire :

Je voudrais que mes yeux

ruissellent de larmes,

sans répit, de jour et de nuit,

car mon pauvre peuple

a subi un grand désastre,

sa blessure est vraiment inguérissable.

18 Si je sors dans les champs,

je ne vois que des morts,

victimes de la guerre.

Si je rentre en ville,

je ne vois que des morts,

victimes de la faim.

Les prophètes, les prêtres

ont parcouru le pays :

ils ne comprennent pas. »

le peuple

19 « Seigneur, as-tu donc rejeté Juda ?

Es-tu dégoûté de Sion ?

Pourquoi nous infliges-tu

des blessures inguérissables ?

Nous avions l’espoir

que tout s’arrangerait,

mais il n’arrive rien de bon.

Nous attendions le moment

où nos maux seraient guéris,

mais voici la terreur.

20 Seigneur, nous savons

que nous avons mal agi,

nous reconnaissons

les torts de nos parents.

Nous sommes coupables envers toi.

21 Ton honneur est en jeu ;

ne montre pas de mépris

pour ton trône glorieux,

ne t’en désintéresse pas.

Pense à l’engagement

que tu as pris envers nous,

ne le romps pas.

22 Parmi les faux dieux des nations,

en existe-t-il un

qui puisse provoquer la pluie ?

Est-ce le ciel qui donne les averses,

n’est-ce pas toi, Seigneur ?

Notre Dieu, c’est en toi

que nous mettons notre espoir,

car c’est toi qui fais tout cela. »

 

Chapitre 15

1-2 Le Seigneur me dit : « Même si Moïse et Samuel intervenaient auprès de moi, je ne me laisserais pas fléchir en faveur de ce peuple. Débarrasse-moi de sa présence, et qu’il s’en aille ! Si on te demande : “Où irons-nous ?”, tu répondras : “Voici ce que déclare le Seigneur :

A chacun son sort :

aux uns la peste, à d’autres le massacre,

à d’autres la famine, à d’autres l’exil !”

3-4 « J’interviendrai contre eux de ces quatre manières, déclare le Seigneur ; l’épée les massacrera, les chiens les traîneront plus loin, les vautours et enfin les chacals les dévoreront et les feront disparaître. Ainsi tous les royaumes du monde seront épouvantés en les voyant. C’est la conséquence des méfaits que Manassé, fils d’Ézékias et roi de Juda, a commis à Jérusalem. »
Le Seigneur en a assez

5 « Jérusalem, dit le Seigneur,

il n’y a plus personne

pour avoir pitié de toi,

personne pour te plaindre,

personne qui se dérange

pour demander de tes nouvelles.

6 C’est toi, dit le Seigneur,

qui n’a plus voulu de moi

et m’as tourné le dos.

Alors je suis intervenu

pour en finir avec toi,

car j’en ai assez de me laisser apitoyer.

7 Dans chaque ville du pays,

j’ai brandi ma fourche à vanner ;

j’ai dispersé mon peuple,

je l’ai laissé dépérir

en le privant de ses enfants,

mais ils n’ont pas changé de conduite.

8 J’ai fait chez eux plus de veuves

qu’il n’y a de grains de sable

au bord de la mer.

J’ai terrassé en plein midi

la mère du jeune guerrier ;

j’ai fait soudain fondre sur elle

le tremblement de l’angoisse.

9 Celle qu’on honorait

d’avoir eu sept enfants

n’est tout à coup plus rien.

Elle a perdu le souffle,

son soleil s’est couché

au beau milieu du jour.

C’est la honte pour elle,

c’est le déshonneur.

Quant à ceux qui survivront,

je les livrerai au massacre

face à leurs ennemis »,

déclare le Seigneur.

Jérémie se plaint, Dieu lui confirme sa mission

Jérémie

10 Quel malheur pour moi, ma mère,

que tu m’aies mis au monde !

Pour tout le pays,

je ne suis qu’un homme contesté,

un homme à qui l’on en veut.

Je n’ai pourtant ni prêté

ni emprunté de l’argent,

mais tout le monde me maudit.

11 Le Seigneur avait pourtant dit : « J’ai promis

de te délivrer pour ton bonheur.

J’ai promis d’amener

tes adversaires à te supplier

dans la détresse ou le malheur.

12 Le fer peut-il casser

l’acier ou le bronze ? »

le Seigneur

13 « Juda, je livre au pillage

tes biens et tes trésors,

sans compensation pour toi.

C’est le prix de toutes les fautes

que tu as commises

sur tout ton territoire.

14 Je t’asservis à tes ennemis

dans un pays dont tu ne sais rien ;

car ma colère a pris feu,

je suis furieux contre toi. »

Jérémie

15 Mais toi, Seigneur, tu sais bien

tout ce qui me concerne.

Pense à moi, interviens pour moi,

venge-moi de mes persécuteurs.

Que je n’aie pas à pâtir

de ta patience envers eux !

Reconnais-le : c’est pour toi

que je supporte les insultes.

16 Dès qu’il m’arrivait une parole de toi,

je la dévorais ;

elle causait ma joie

et me mettait le cœur en fête,

car je te suis consacré,

Seigneur, Dieu de l’univers.

17 Je n’ai pas été m’amuser

en m’asseyant parmi les rieurs.

Mais tu m’as forcé à rester à l’écart,

rempli de ton indignation.

18 Pourquoi ma souffrance

est-elle sans fin ?

Pourquoi ma blessure

est-elle inguérissable

et refuse-t-elle de se cicatriser ?

Vraiment tu m’as trompé,

comme un ruisseau irrégulier

où l’on n’est pas sûr de trouver de l’eau !

 

19 Voici ce que déclara le Seigneur :

« Si tu reviens à moi,

je te reprendrai à mon service.

Si tu es prêt à exprimer

non plus des propos sans valeur

mais ce qui mérite d’être dit,

tu seras mon porte-parole.

C’est aux gens de Juda

de s’aligner sur toi,

et non pas à toi de t’aligner sur eux !

20 Je ferai de toi, face à eux,

un mur de bronze inébranlable.

Ils te combattront,

mais ne pourront rien contre toi,

car je suis avec toi

pour te sauver, te délivrer,

déclare le Seigneur.

21 Je t’arracherai aux griffes des méchants,

je te libérerai du pouvoir de ces brutes. »

 

Chapitre 16

Solitude de Jérémie

1-4 Je reçus cette parole du Seigneur : « Tu ne dois pas te marier, me dit-il, et avoir des fils ou des filles dans ce pays. Voici en effet ce que je déclare, moi le Seigneur, au sujet des fils et des filles qui naîtront dans ce pays, ainsi que de leurs pères et de leurs mères : ils auront une mort cruelle, il n’y aura personne pour les pleurer ou les enterrer, mais ils resteront comme du fumier à la surface du sol. La guerre et la famine auront raison d’eux, et leurs cadavres serviront de pâture aux vautours et aux chacals. »

5-7 Voici encore ce que le Seigneur me déclara : « N’entre pas dans une maison mortuaire, n’assiste pas aux funérailles, n’apporte à personne tes condoléances, car je retire à ce peuple mon amitié, ma bonté et mon affection. Dans ce pays, riches ou pauvres mourront sans personne pour les enterrer, les pleurer ou exprimer de la tristesse par des entailles sur le corps ou des cheveux tondus. Il n’y aura personne pour partager le pain avec la famille en deuil et la consoler, personne non plus pour offrir la coupe de consolation à ceux qui ont perdu un père ou une mère.

8-9 « N’entre pas davantage dans une maison où l’on fait un festin ; ne t’assieds pas pour manger et boire avec les convives. Car voici ce que je déclare, moi le Seigneur de l’univers et le Dieu d’Israël : “Je vais mettre fin aux bruits de fête, aux cris de joie et aux chants des jeunes mariés. Et vous resterez en vie pour voir cela !”

10-13 « Quand tu auras transmis ce message à ce peuple, il est possible qu’on te demande : “Pour quelle raison le Seigneur a-t-il décrété contre nous ce grand malheur ? Quel est notre tort ? Quelle faute avons-nous commise contre le Seigneur notre Dieu ?” Tu répondras alors : “C’est parce que vos parents m’ont abandonné et qu’ils se sont attachés à des dieux étrangers, pour leur rendre un culte et s’incliner devant eux, déclare le Seigneur. Ils m’ont abandonné, ils n’ont pas observé mes enseignements. Quant à vous, vous agissez plus mal encore que vos parents ; chacun de vous suit son intention mauvaise au lieu d’écouter ce que je dis. C’est pourquoi, je vais vous chasser de ce pays dans un autre qui ne représente rien pour vous, pas plus que pour vos parents. Là-bas, jour et nuit, vous rendrez un culte à ces dieux étrangers, parce que moi, je ne vous accorderai aucune faveur.” »
Le grand retour

14-15 « Le jour vient, déclare le Seigneur, où l’on prêtera serment non plus en déclarant “Je le jure par le Seigneur vivant, qui a retiré d’Égypte les Israélites !”, mais “Je le jure par le Seigneur vivant, qui a retiré les Israélites du pays du nord et des autres pays où il les avait chassés !” Je les ferai revenir, en effet, sur leur sol, celui que j’ai donné à leurs ancêtres. »

 

1 Thessaloniciens 2:13-3:13

13-16 Nous remercions sans cesse Dieu pour une autre raison encore : Quand nous vous avons annoncé la parole de Dieu, vous l’avez écoutée et accueillie non comme une simple parole humaine, mais comme la parole de Dieu, ce qu’elle est réellement. Ainsi, elle agit en vous, les croyants. Frères, vous avez passé par la même expérience que les Églises de Judée, qui appartiennent à Dieu et croient en Jésus-Christ. Vous avez souffert de la part de vos compatriotes ce qu’elles ont souffert de la part des Juifs. Ceux-ci ont mis à mort le Seigneur Jésus et les prophètes, et ils nous ont persécutés. Ils déplaisent à Dieu et sont ennemis de tous les hommes ! Ils veulent nous empêcher d’annoncer aux autres peuples le message qui peut les sauver. Ils complètent ainsi la série de péchés qu’ils ont commis dans tous les temps. Mais la colère de Dieu les a finalement atteints.
Paul désire revoir les Thessaloniciens

17-20 Quant à nous, frères, nous avons dû nous séparer de vous pour quelque temps, de corps et non de cœur, bien sûr. Mais nous avions un tel désir de vous revoir que nous avons redoublé d’efforts pour y parvenir. Nous avons donc voulu retourner chez vous, et moi, Paul, j’ai essayé de le faire plus d’une fois. Mais Satan nous en a empêchés. C’est vous, en effet, vous et personne d’autre, qui êtes notre espérance, notre joie et le signe de victoire dont nous pourrons être fiers devant notre Seigneur Jésus quand il viendra. Oui, vous êtes notre sujet de gloire et de joie !

Chapitre 3

1-5 Finalement, nous n’avons plus pu supporter cette attente. Nous avons alors décidé de rester seuls à Athènes et nous vous avons envoyé Timothée, notre frère ; il est collaborateur de Dieu pour la diffusion de la Bonne Nouvelle du Christ. Il devait vous fortifier et vous encourager dans votre foi, afin qu’aucun de vous ne se laisse abattre par les persécutions que nous subissons. Vous le savez vous-mêmes, de telles persécutions font partie du plan de Dieu à notre égard. En effet, lorsque nous étions encore auprès de vous, nous vous avons prévenus que nous allions être persécutés ; c’est ce qui est arrivé, vous le savez bien. C’est pourquoi, comme je ne pouvais plus supporter cette attente, j’ai envoyé Timothée s’informer de votre foi. Je craignais que le diable ne vous ait tentés et que toute notre peine soit devenue inutile.

6-10 Mais maintenant, Timothée nous est revenu de chez vous, et il nous a donné de bonnes nouvelles de votre foi et de votre amour. Il nous a dit que vous pensez toujours à nous avec affection et que vous désirez nous revoir tout comme nous désirons vous revoir. Ainsi, au milieu de toutes nos détresses et de toutes nos souffrances, nous avons été réconfortés à votre sujet, frères, grâce à votre foi. Maintenant nous revivons puisque vous demeurez fermes dans l’union avec le Seigneur. Comment pourrions-nous assez remercier notre Dieu à votre sujet, à cause de toute la joie que vous nous donnez devant lui ? Jour et nuit, nous lui demandons avec ardeur de nous permettre de vous revoir personnellement et de compléter ce qui manque encore à votre foi.

11-13 Que Dieu lui-même, notre Père, et notre Seigneur Jésus nous ouvrent le chemin qui conduit chez vous ! Que le Seigneur fasse croître de plus en plus l’amour que vous avez les uns pour les autres et envers tous les humains, à l’exemple de l’amour que nous avons pour vous. Qu’il fortifie vos cœurs, pour que vous soyez saints et irréprochables devant Dieu notre Père, quand notre Seigneur Jésus viendra avec tous ceux qui lui appartiennent. Amen.

 

Psaumes 80:1-20

O Berger d’Israël, écoute !

1 Du répertoire du chef de chorale. Accompagnement sur guitares. Psaume commémoratif appartenant au recueil d’Assaf.

2 O Berger d’Israël, écoute ;

toi qui guides ton peuple comme un troupeau,

toi qui as ton trône au-dessus des chérubins,

manifeste-toi.

3 Sous le regard de tes tribus, Éfraïm, Benjamin et Manassé,

déploie ta puissance et viens nous sauver.

4 Dieu, rétablis-nous,

fais-nous bon accueil et nous serons sauvés.

 

5 Seigneur, Dieu de l’univers,

jusqu’à quand seras-tu fumant de colère

en réponse à la prière de ton peuple ?

6 Tu nourris les tiens de chagrin,

tu les enivres de larmes à pleines mesures.

7 Tu fais de nous l’enjeu des querelles de nos voisins,

à plaisir nos ennemis nous tournent en ridicule.

8 Dieu de l’univers, rétablis-nous,

fais-nous bon accueil et nous serons sauvés.

 

9 Tu as déplanté d’Égypte une vigne,

tu as chassé des peuples pour la replanter,

10 tu as fait place nette devant elle.

Alors elle poussa des racines, occupa tout le pays :

11 elle couvrit les montagnes de son ombre ;

ses rameaux grimpèrent sur les plus grands cèdres.

12 Elle étendit ses sarments jusqu’à la mer

et ses pousses jusqu’au fleuve.

 

13 Pourquoi as-tu défoncé sa clôture ?

Tu laisses ainsi les passants la piller,

14 le sanglier des forêts la ravage,

les animaux sauvages viennent y brouter.

15 Reviens, Dieu de l’univers ;

du haut du ciel, regarde, vois ce qui arrive,

et interviens pour cette vigne.

16 Protège ce que tu as toi-même planté

– ce fils que tu as fait grandir.

 

17 Que ceux qui l’ont brûlée et rasée

disparaissent devant tes menaces.

18 Que ta main reste posée sur le roi qui siège à ta droite,

sur cet homme que tu as fait grandir.

19 Alors nous ne nous écarterons plus de toi,

tu nous rendras la vie, et c’est toi que nous adorerons.

20 Seigneur, Dieu de l’univers, rétablis-nous,

fais-nous bon accueil et nous serons sauvés.

 

Proverbes 25:1-5

1 Voici d’autres proverbes de Salomon rassemblés par des hommes de l’entourage d’Ézékias, roi de Juda.

2 Nous honorons Dieu parce qu’il tient certaines choses cachées. Nous honorons les rois parce qu’ils examinent le fond des choses.

3 Nous ne savons pas jusqu’où s’élève le ciel ni jusqu’où va la profondeur de la terre. Nous ne connaissons pas davantage les pensées des rois.

4 Si l’on ôte ses impuretés à l’argent, l’orfèvre en tirera un objet d’art.

5 Si l’on ôte les gens malfaisants de l’entourage du roi, celui-ci affermira son pouvoir en pratiquant la justice.

Prière : Père céleste, purifie-moi, car tu as fait de moi un héritier du royaume des cieux. C’est quelque chose que je ne comprends pas, je ne peux pas comprendre la profondeur de ton amour et la façon par laquelle tu es venu restaurer et sauver tes enfants. Retire les iniquités de ma vie, Seigneur. Que ton visage brille sur moi. Amen

Cette prière est issue de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduite en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.