Jour 280 : 7 Octobre

Dans tout ce que vous pouvez dire ou faire, agissez au nom du Seigneur Jésus, en remerciant Dieu le Père par lui.
(Colossiens 3:17)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui : Jérémie 8:8-9:26; Colossiens 3:1-17; Psaumes 78:32-55 et Proverbes 24:27 en version Bible en français courant.

Jérémie 8:8-9:25

Les faux sages

8 Vous prétendez :

« Nous sommes des sages,

c’est nous qui avons la Loi du Seigneur. »

Mais comment osez-vous prétendre cela,

quand ceux qui transcrivent la Loi

sont des faussaires qui tordent son sens ?

 

9 C’est la honte pour les sages ;

ils ne savent plus où ils en sont,

les voilà pris au piège.

Puisqu’ils ne veulent pas

de la Parole du Seigneur,

leur sagesse, à quoi donc leur sert-elle ?


Ceux qui prétendent que tout va bien

10 « C’est pourquoi, dit le Seigneur,

je donne leurs femmes à d’autres

et leurs champs à ceux qui les prendront.

Car du plus petit au plus grand,

tous ne cherchent que leur profit ;

du prophète au prêtre,

tous sont des tricheurs.

11 Ils traitent à la légère

le désastre de mon peuple,

en déclarant : “Tout va bien,

tout va très bien”,

alors que tout va mal.

12 Éprouvent-ils quelque regret

des horreurs qu’ils ont commises ?

Pas le moins du monde !

Reconnaître leurs torts

est quelque chose qu’ils ignorent.

C’est pourquoi, dit le Seigneur,

ils seront au nombre des victimes

quand j’interviendrai contre eux ;

ils se retrouveront à terre ! »

Déception de Dieu, déception du peuple

le Seigneur

13 « Si je veux recueillir

quelque chose chez eux,

je ne trouve aucun raisin sur la vigne,

dit le Seigneur,

aucune figue sur le figuier ;

le feuillage est flétri.

Je les laisse donc aux passants. »

le peuple

14 « Pourquoi restons-nous sur place ?

Rassemblons-nous plutôt,

entrons dans les villes fortifiées,

et attendons-y la mort.

Oui, le Seigneur notre Dieu

nous réduit au silence,

il nous fait boire l’eau empoisonnée,

car nous sommes en faute envers lui.

15 Nous avions l’espoir

que tout s’arrangerait,

mais il n’arrive rien de bon.

Nous attendions le moment

où nos maux seraient guéris,

mais voici la terreur.

16 Déjà l’ennemi est à Dan ;

de là-bas on entend

le souffle de ses chevaux.

Au bruit de leurs hennissements

toute la terre tremble.

Ils arrivent, et tout y passe,

le pays et ce qu’il contient,

la ville et sa population. »

le Seigneur

17 « Je vais envoyer contre vous

des serpents venimeux.

Impossible de les charmer ;

ils vous mordront », déclare le Seigneur.

Le chagrin de Jérémie

Jérémie

18 J’ai le cœur serré.

Il n’y a pas de remède

pour guérir mon chagrin.

19 Écoutez : c’est mon peuple

qui appelle au secours

d’un bout à l’autre du pays :

« Le Seigneur n’est-il plus à Sion,

et Sion n’a-t-elle plus de roi ? »

le Seigneur

« Pourquoi m’ont-ils provoqué

en adorant leurs idoles,

ces bricoles de l’étranger ? »

Jérémie

20 La moisson est passée,

l’été touche à sa fin,

et nous attendons encore

d’être délivrés.

21 Le désastre de mon peuple

me brise complètement ;

je suis en deuil,

en proie à la désolation.

22 En Galaad n’y a-t-il plus

de baume calmant ou de médecin ?

Pourquoi la plaie de mon peuple

ne peut-elle se cicatriser ?

23 Ah, comme je voudrais

que ma tête soit pleine d’eau

et mes yeux des fontaines de larmes !

Je passerais mes jours et mes nuits

à pleurer les morts de mon peuple !

Chapitre 9

Un peuple envahi par le mensonge

1 Ah, si je pouvais être au désert

dans un refuge pour voyageurs !

J’aurais laissé mon peuple

et serais parti loin de lui.

C’est une bande de déserteurs,

ils sont tous adultères

à l’égard du Seigneur.

2 « Leur langue est une arme menaçante,

dit le Seigneur.

Ce n’est pas grâce à la vérité

mais grâce au mensonge

qu’ils règnent dans le pays.

Ils vont de méfait en méfait,

ils n’ont aucune relation avec moi,

déclare le Seigneur.

3 Que chacun se méfie des autres !

Défiez-vous même d’un frère,

c’est un nouveau Jacob,

il vous dupera sûrement ;

même l’ami vous calomnie.

4 Chacun trompe son prochain,

aucun ne dit la vérité ;

ils sont habitués à mentir.

Ils ont si mal agi

qu’ils sont hors d’état de revenir à moi.

5 Ils passent d’une violence à l’autre,

d’un mensonge à un autre mensonge.

Ils refusent toute relation avec moi »,

dit le Seigneur.

6 C’est pourquoi voici ce que déclare

le Seigneur de l’univers :

« Je vais les purifier par le feu,

les faire passer au creuset.

Comment réagir autrement

à la méchanceté de mon peuple ?

7 La langue de ces gens

est une flèche meurtrière

ce qu’ils disent est mensonger :

ils ont des mots aimables

pour leur prochain,

mais dans le secret de leur cœur

ils lui préparent un piège.

8 Ne faut-il pas que j’intervienne

contre ces gens-là, déclare le Seigneur,

et que je tire vengeance

d’une pareille nation ? »

Le temps des pleurs et des complaintes

9 Sur les montagnes je laisse éclater

mes pleurs et ma plainte ;

j’entonne une lamentation

sur les pâturages du pays.

Car tout y est brûlé,

plus personne n’y passe.

On n’y entend plus

le bêlement des troupeaux.

Oiseaux comme animaux

ont disparu, tous sont partis.

10 « Je vais faire de Jérusalem

un tas de ruines, dit le Seigneur,

un repaire de chacals,

et des villes de Juda un désert sinistre

complètement inhabité. »

11 Y a-t-il un homme assez sage

pour expliquer cela ?

Si le Seigneur lui a parlé,

qu’il fasse connaître

pourquoi le pays est en ruine,

pourquoi il n’est plus qu’un désert

où personne ne passe !

12-17 Le Seigneur dit encore : « C’est parce qu’ils ont abandonné l’enseignement que je leur avais donné, ils ont refusé d’écouter et de suivre ce que je leur disais. Ils ont suivi leur intention de s’adonner à la religion des Baals, à laquelle leurs parents les avaient habitués. Voici donc ce que moi, le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël, je déclare : je vais nourrir ce peuple d’amertume, je vais lui faire boire de l’eau empoisonnée. Je les disperserai parmi des nations qu’ils ne connaissaient pas, ni eux ni leurs parents, et je les ferai poursuivre par la guerre jusqu’à ce que j’en aie fini avec eux. » Voilà ce que déclare le Seigneur de l’univers.

le peuple

« Attention, convoquez les pleureuses,

qu’elles viennent !

Envoyez chercher des professionnelles,

qu’elles se dépêchent de venir

entonner leur complainte à notre sujet !

Que nous ayons les yeux pleins de larmes,

et les paupières mouillées de pleurs ! »

Jérémie

18 Du côté de Sion

on entend une complainte :

« Dans quel triste état nous sommes,

quelle honte pour nous

de quitter le pays

et de voir nos maisons abattues ! »

19 Vous, les femmes, écoutez donc

cette parole du Seigneur ;

ouvrez vos oreilles à ce qu’il dit.

Enseignez la complainte à vos filles,

que chacune apprenne à sa voisine

cette lamentation :

20 « La mort monte par nos fenêtres,

elle entre dans nos belles maisons,

elle fauche les enfants dans les rues

et les jeunes gens sur les places. »

le Seigneur

21 « Toi, Jérémie, ajoute

ce que je déclare, moi le Seigneur :

Les cadavres humains

sont étendus par terre

comme du fumier

à la surface des champs,

comme des épis coupés,

que personne ne ramasse

derrière les moissonneurs. »

La vraie sagesse : connaître le Seigneur

22 Voici ce que déclare le Seigneur :

« Que l’homme sage

ne se vante pas d’être sage !

Que l’homme fort

ne se vante pas d’être fort !

Que le riche

ne se vante pas d’être riche !

23 Si quelqu’un veut se vanter,

qu’il se vante plutôt

d’être capable de me connaître

et de savoir que moi, le Seigneur,

je travaille pour la bonté,

le droit et l’ordre sur la terre.

Ce sont de telles gens qui me plaisent », déclare le Seigneur.

Avertissement aux soi-disant circoncis

24-25 « Le jour vient, déclare le Seigneur, où j’interviendrai contre tous ceux qui sont circoncis pour la forme : Égyptiens, Judéens, Édomites, Ammonites, Moabites, ainsi que les populations du désert qui se rasent les tempes. Car toutes ces nations sont sans vraie circoncision et Israël dans son ensemble ne s’est pas circoncis pour le Seigneur. »

Colossiens 3:1-17

1-4 Vous avez été ramenés de la mort à la vie avec le Christ. Alors, recherchez les choses qui sont au ciel, là où le Christ siège à la droite de Dieu. Préoccupez-vous de ce qui est là-haut et non de ce qui est sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. Votre véritable vie, c’est le Christ, et quand il paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui en participant à sa gloire.

La vie ancienne et la vie nouvelle

5-11 Faites donc mourir tout ce qui est terrestre en vous : l’immoralité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs et l’avarice (car l’avarice, c’est de l’idolâtrie). Ce sont de telles fautes qui attirent la colère de Dieu sur ceux qui s’opposent à lui. Voilà comment vous vous conduisiez autrefois quand votre vie était dominée par ces péchés.

Mais maintenant, rejetez tout cela : la colère, l’irritation et la méchanceté. Qu’aucune insulte ou parole grossière ne sorte de votre bouche. Ne vous mentez pas les uns aux autres, car vous avez abandonné votre vieille nature avec ses habitudes et vous vous êtes revêtus de la nouvelle nature : vous êtes des êtres nouveaux que Dieu, notre Créateur, renouvelle continuellement à son image, pour que vous le connaissiez parfaitement. Il n’importe donc plus que l’on soit non-Juif ou Juif, circoncis ou incirconcis, non civilisé, primitif, esclave ou homme libre ; ce qui compte, c’est le Christ qui est tout et en tous.

12-17 Vous faites partie du peuple de Dieu ; Dieu vous a choisis et il vous aime. C’est pourquoi vous devez vous revêtir d’affectueuse bonté, de bienveillance, d’humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous les uns les autres ; et si l’un de vous a une raison de se plaindre d’un autre, pardonnez-vous réciproquement, tout comme le Seigneur vous a pardonné. Et par-dessus tout, mettez l’amour, ce lien qui vous permettra d’être parfaitement unis. Que la paix du Christ règne dans vos cœurs ; c’est en effet à cette paix que Dieu vous a appelés, en tant que membres d’un seul corps. Soyez reconnaissants. Que la parole du Christ, avec toute sa richesse, habite en vous. Instruisez-vous et avertissez-vous les uns les autres avec une pleine sagesse. Chantez à Dieu, de tout votre cœur et avec reconnaissance, des psaumes, des hymnes et des cantiques inspirés par l’Esprit. Tout ce que vous faites, en paroles ou en actions, faites-le au nom du Seigneur Jésus, en remerciant par lui Dieu le Père.

Psaumes 78:32-55

32 Malgré tout ils commettaient de nouvelles fautes,

ils ne croyaient pas à ses merveilles.

33 Alors, d’un souffle, il balayait leur existence,

mettait fin à leur vie par un malheur soudain.

34 Quand la mort survenait, alors ils se tournaient vers Dieu,

ils revenaient à lui et cherchaient son appui.

35 Ils se rappelaient qu’il était leur Rocher,

que le Dieu très-haut était leur défenseur.

36 Mais ils n’étaient pas sincères,

ce qu’ils lui disaient n’était pas vrai,

37 ils ne lui étaient pas fermement attachés,

ils trahissaient leur engagement envers lui.

38 Mais lui, il leur gardait son affection,

il pardonnait leurs torts, il renonçait à les exterminer.

Bien souvent, il retint sa colère et fit taire son indignation,

39 se rappelant qu’ils n’étaient que des hommes,

un souffle qui s’en va pour ne plus revenir.

 

40 Que de fois, au désert, ils s’opposèrent à lui

et le provoquèrent dans ces lieux arides !

41 Ils recommençaient à le mettre au défi,

ils offensaient l’unique vrai Dieu, le Dieu d’Israël.

42 Ils oubliaient ce qu’il avait fait pour eux

quand il les avait délivrés de l’adversaire.

43 Ils oubliaient les interventions marquantes

qu’il avait réalisées en Égypte,

ses prodiges dans la région de Soan :

44 l’eau des canaux changée en sang

et rendue imbuvable pour les Égyptiens.

45 Les mouches piquantes, qui leur suçaient le sang,

et les grenouilles qui dévastaient tout.

46 Leurs récoltes livrées aux criquets,

le produit de leur travail aux sauterelles.

47 Leurs vignobles ravagés par la grêle

et leurs sycomores par des pluies torrentielles.

48 Leur bétail soumis à la grêle

et leurs troupeaux à la foudre.

49 A la fin, Dieu lâcha contre les Égyptiens

sa colère ardente, sa fureur déchaînée,

tout un commando d’anges de malheur.

50 Donnant libre cours à sa colère,

il ne leur envoya pas seulement la mort,

mais les soumit tout vivants au pire fléau :

51 dans les familles égyptiennes, chez les descendants de Cham,

il frappa de mort les fils aînés, le premier produit de leur vigueur.

52 Puis il fit partir son peuple

comme un troupeau qui sort de la bergerie ;

il conduisit les siens au désert,

comme on conduit ses brebis.

53 Il les mena en sûreté, à l’abri de la peur,

et la mer recouvrit leurs ennemis.

 

54 Puis il les fit venir dans sa Terre Sainte,

à la montagne qu’il avait conquise.

55 Il expulsa devant eux des populations

dont il leur répartit le territoire en lots héréditaires ;

il installa les tribus d’Israël chez les Cananéens eux-mêmes.

Proverbes 24:27

27 N’envisage de bâtir une maison qu’après avoir terminé tes travaux au-dehors et préparé tes champs pour la récolte.

 C’est parce que le peuple de Juda avait rejeté Dieu et était devenu esclave du péché que Jérémie exprima son immense et profonde tristesse. Jérémie déclara: « Je suis brisé par la douleur de la fille de mon peuple, je suis dans la tristesse, et l’épouvante me saisit » (Jérémie 8.21). Dieu, notre Père, veut que nous abandonnions toutes les choses qui nous empêchent de vivre en communion intime avec lui. Bien que Dieu se préoccupe de notre restauration, afin de nous renouveler, de nous sanctifier, et de nous ramener à Lui quand nous nous sommes écartés de ses commandements, Il doit, parfois, nous discipliner. N’avez-vous jamais ressenti ce poids « écrasant » lorsque vous vous êtes retrouvé témoin du péché d’une autre personne ? Y avait-il quelque chose que vous auriez pu faire ou que vous avez faite pour aider cette personne à trouver la restauration dans le Seigneur ?

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.