Jour 256: 13 Septembre

S_13

Aujourd’hui : Ésaïe 12:1-14:32; 2 Corinthiens 13:1-14; Psaumes 57:1-12 et Proverbes 23:9-11 en version Bible en français courant.

Au reste, frères, soyez dans la joie, perfectionnez-vous, consolez-vous, ayez un même sentiment, vivez en paix; et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous.
(2 Corinthiens 13:11)

Ésaïe 12-14

Louange au Dieu Sauveur

Peuple libéré, tu diras ce jour-là :
« Seigneur, je veux te louer ;
j’avais mérité ta colère,
mais tu ne m’en veux plus,
tu m’as réconforté.
Voici le Dieu qui m’a sauvé ;
je me sens en sécurité, je n’ai plus peur.
Ma grande force, c’est le Seigneur ;
il est mon sauveur. »
Avec joie vous puiserez
aux sources du salut.
Ce jour-là, vous direz :
« Louez le Seigneur,
dites bien haut qui est Dieu,
annoncez à tout le monde
quels sont ses exploits,
rappelez à tous
quel grand nom est le sien.
Célébrez le Seigneur par vos chants,
car il a fait de grandes choses.
Qu’on les fasse connaître
dans le monde entier ! »
Population de Sion, manifeste ta joie,
pousse des cris d’enthousiasme,
car il est grand,
celui qui est chez toi,
l’unique vrai Dieu, le Dieu d’Israël.

Chapitre 13

La fin de Babylone

Message qu’Ésaïe, fils d’Amots reçut du Seigneur ; il est intitulé « Babylone» :

« Sur une montagne dénudée,
dressez un signal, dit le Seigneur.
Avertissez à grands cris les guerriers.
Faites-leur signe de la main, qu’ils entrent
par les portes des volontaires !
Je commande moi-même
aux hommes qui me sont consacrés,
j’ai convoqué mes soldats d’élite,
les joyeux champions de mon honneur,
pour manifester ma colère. »
Écoutez ce bruit sur les montagnes :
on dirait une foule immense.
Écoutez ce grondement de royaumes,
de nations rassemblées.
Le Seigneur de l’univers
passe en revue l’armée qui va combattre.
Ils arrivent d’un pays lointain,
du bout de l’horizon,
pour dévaster tout le pays :
c’est le Seigneur et ceux dont il se sert
pour manifester sa fureur.
Entonnez une complainte,
car le jour du Seigneur n’est pas loin,
il vient comme un désastre,
envoyé par le Dieu Très-Grand.
C’est pourquoi tous les bras sont inertes,
les hommes perdent courage.
Les voilà démoralisés,
saisis de douleurs et de crampes,
se tordant de souffrance
comme une femme au moment d’accoucher.
Ils se tournent stupéfaits l’un vers l’autre,
leur visage est brûlant d’émotion.
Voici venir le jour du Seigneur,
jour de colère impitoyable
et d’ardente indignation.
Il va réduire le pays
en un désert sinistre,
et en exterminer les coupables.
10 Les étoiles dans le ciel
et les constellations
cessent de scintiller.
Le soleil, dès qu’il se lève, est obscurci,
et la lune ne répand plus sa clarté.
11 « J’interviendrai, dit le Seigneur,
contre la méchanceté du monde,
contre les crimes des méchants.
Je mettrai fin à l’orgueil des insolents,
et je rabattrai la fierté des tyrans.
12 Je rendrai les humains
plus rares que l’or fin,
plus rares que l’or d’Ofir. »
13 Le ciel sera ébranlé,
la terre sursautera sur place,
sous l’effet de la colère
du Seigneur de l’univers,
le jour où éclatera
son ardente indignation.
14 Alors on croira voir
des gazelles effarouchées
ou des moutons sans surveillance :
chacun rejoindra son peuple,
chacun regagnera son pays.
15 Le premier qu’on trouvera
sera criblé de flèches,
et quiconque sera pris
tombera sous les coups d’épée.
16 Ils verront leurs enfants écrasés,
leurs maisons pillées, leurs femmes violées.
17 « Je vais leur susciter
des ennemis, les Mèdes,
ces gens indifférents à l’argent
et qui font fi de l’or, dit le Seigneur.
18 Leurs flèches abattent les jeunes gens ;
ils n’épargnent pas les nouveau-nés,
ils sont sans pitié pour les enfants. »
19 Babylone, joyau de l’empire,
fière parure des Babyloniens,
subira le bouleversement
que Dieu a infligé jadis
à Sodome et à Gomorrhe.
20 Pour toujours Babylone
restera dépeuplée,
de siècle en siècle inhabitée.
Même les nomades
n’y dresseront pas leur tente,
même les bergers
n’y feront pas de halte.
21 Mais les chats sauvages
y auront leur gîte,
et les hiboux
hanteront ses maisons.
Les autruches y feront leur demeure
et les boucs y danseront.
22 Les hyènes trouveront un abri
dans les châteaux de la ville,
et les chacals
dans ses palais d’agrément.
Le moment est proche, il arrive,
Babylone n’aura pas
un seul jour de sursis.

Chapitre 14

Le retour des exilés

Oui, le Seigneur montrera qu’il aime les descendants de Jacob, il montrera encore qu’il a choisi Israël. Il réinstallera les siens sur leur territoire, les immigrés se joindront à eux et s’associeront au peuple de Jacob.

Les peuples étrangers devront se charger de ramener Israël dans sa patrie. Et là, sur le sol qui appartient au Seigneur, Israël prendra possession d’eux comme esclaves, hommes et femmes. Il gardera prisonniers ceux qui l’avaient fait prisonnier, il sera le maître de ceux qui le dominaient.

La fin du roi de Babylone

Israël, quand le Seigneur t’aura rendu la tranquillité après tant de souffrances et de tourments, après le dur esclavage auquel tu as été soumis, tu entonneras ce chant satirique sur le roi de Babylone :

Comment est-ce possible ?
C’est la fin du dictateur,
la fin de l’oppression !
Le Seigneur a brisé
le pouvoir féroce, le bâton de tyran,
qui portait aux peuples
des coups furieux et incessants,
domptait rageusement les nations
et les persécutait
sans la moindre retenue.
La terre tout entière
a enfin trouvé le calme,
on éclate en cris de joie.
Les arbres aussi se réjouissent
de la fin du tyran.
Les cyprès lui disent,
avec les cèdres du Liban :
« Depuis que tu es dans la tombe,
on ne monte plus nous abattre. »
En bas, dans le monde des morts,
on s’agite à cause de toi, tyran,
en prévision de ta venue.
Pour toi on réveille les ombres,
tous ceux qui avaient été
de grands chefs sur la terre ;
on fait lever de leur trône
tous les rois des nations.
10 Ils prennent tous la parole
et te disent :
« Toi aussi, te voilà sans force,
dans le même état que nous ! »
11 Ton luxe a été jeté
au fond du monde des morts,
au son de tes harpes.
Ton matelas, c’est la pourriture,
et ta couverture, la vermine.

12 Comment est-ce possible ?
Te voilà tombé du haut du ciel,
toi l’astre brillant du matin !
Te voilà jeté à terre,
toi le vainqueur des nations !
13 Tu te disais :
« Je monterai jusqu’au ciel,
je hisserai mon trône
plus haut que les étoiles de Dieu,
je siégerai sur la montagne
où les dieux tiennent leur conseil,
à l’extrême nord.
14 Je monterai au sommet des nuages,
je serai l’égal du Dieu très-haut. »
15 Mais c’est au monde des morts,
jusqu’au fond de la fosse,
que tu as dû descendre.
16 Ceux qui t’y voient venir
t’observent attentivement,
ils te regardent fixement :
« Est-ce bien ça, demandent-ils,
l’homme qui faisait trembler la terre,
mettait à mal les royaumes,
17 changeait le monde en désert,
rasait les villes et refusait
de libérer ses prisonniers ? »
18 Tous les rois des nations, oui tous
ont l’honneur de reposer
chacun dans son tombeau.
19 Mais toi, tu es jeté dehors,
on t’a privé de tombe,
comme un enfant mort-né
qui fait horreur,
comme un cadavre piétiné.
Tu es couvert de tués,
de gens massacrés.
Ils sont descendus jusqu’aux dalles
qui pavent le fond de la fosse,
20 mais tu ne les rejoindras pas
au cimetière,
car tu as ruiné ton pays,
tu as saigné ton peuple.
Plus jamais on ne prononcera
le nom de ta race criminelle.
21 Préparez le massacre des fils
pour les crimes de leurs pères,
de peur qu’ils ne se relèvent
pour reconquérir la terre
et la couvrir de villes.

22 « Je me dresserai contre les Babyloniens, déclare le Seigneur de l’univers, je supprimerai le nom de Babylone, et toute trace d’elle, toute descendance. 23 Je ferai d’elle un marécage, le domaine des butors. Je l’éliminerai à grands coups de balai, déclare le Seigneur de l’univers. »

La fin de toutes les oppressions

24 Le Seigneur de l’univers
a fait ce serment :
« Je le jure, ce que j’ai prévu,
c’est ce qui arrivera ;
ce que j’ai décidé,
voilà ce qui se produira !
25 Je briserai la puissance assyrienne
dans mon propre pays ;
sur mes montagnes je la piétinerai.
Elle imposait aux miens
le joug de sa domination,
je la ferai disparaître.
Elle avait chargé leurs épaules
d’un fardeau pesant,
je les en débarrasserai. »
26 Telle est la décision
que le Seigneur a prise
pour toute la terre,
et la menace qu’il adresse
à toutes les nations.
27 Quand le Seigneur de l’univers
a pris une décision,
qui pourrait la faire échouer ?
Quand il menace du poing,
qui pourrait l’en détourner ?

Avertissement aux Philistins

28 Ce message date de l’année où mourut le roi Ahaz.

29 Vous tous, Philistins,
le bâton qui vous frappait
a beau être brisé,
ne vous en réjouissez pas.
Car du cadavre du serpent
naîtra un autre serpent
plus dangereux encore,
et de son oeuf sortira
un dragon volant.
30 Les plus misérables seront alors
comme un troupeau au pâturage,
les malheureux auront enfin
repos et sécurité.
Mais toi, Philistie,
l’ennemi te fera dépérir
jusqu’à la racine en t’affamant,
il massacrera tes survivants.
31 Vous, les villes fortifiées,
entonnez une complainte
et poussez des cris.
L’ensemble de la Philistie
a perdu tout courage :
un nuage de fumée
arrive en effet du nord.
Chez l’ennemi, personne
n’est absent au rassemblement.

32 Que faut-il répondre
aux envoyés des Philistins ?
— Ceci : le Seigneur lui-même
a fondé Sion ;
c’est là que les pauvres de son peuple
trouveront un refuge sûr.

2 Corinthiens 13

Derniers avertissements et salutations

C’est la troisième fois que je vais me rendre chez vous. Comme il est écrit : « Toute affaire doit être réglée sur le témoignage de deux ou trois personnes. » J’ai un avertissement à donner à ceux qui ont péché autrefois et à tous les autres ; je l’ai déjà donné durant ma seconde visite chez vous, mais je le répète maintenant que je suis absent : la prochaine fois que j’irai vous voir, je ne serai indulgent pour personne. Vous désirez la preuve que le Christ parle par moi, et vous l’aurez. Le Christ n’est pas faible à votre égard, mais il manifeste sa puissance parmi vous. Certes, quand il a été cloué sur une croix, il était faible, mais maintenant il vit par la puissance de Dieu. Dans l’union avec lui, nous sommes faibles nous aussi ; mais, nous vous le montrerons, nous vivons avec lui par la puissance de Dieu.

Mettez-vous à l’épreuve, examinez vous-mêmes si vous vivez dans la foi. Vous reconnaissez que Jésus-Christ est parmi vous, n’est-ce pas ? A moins que l’examen ne soit un échec pour vous. Cependant, je l’espère, vous reconnaîtrez que nous n’avons pas échoué, nous. Nous prions Dieu que vous ne fassiez aucun mal ; nous désirons non pas démontrer par là notre réussite, mais vous voir pratiquer le bien, même si nous semblons échouer. Car nous ne pouvons rien faire contre la vérité de Dieu, nous ne pouvons qu’agir pour elle. Nous nous réjouissons quand nous sommes faibles tandis que vous êtes forts. Par conséquent, nous demandons aussi dans nos prières que vous deveniez parfaits. 10 Voici pourquoi je vous écris tout cela en étant loin de vous : c’est pour ne pas avoir, une fois présent, à vous traiter durement avec l’autorité que le Seigneur m’a donnée, autorité qui a pour but de faire progresser votre communauté et non de la détruire.

11 Et maintenant, frères, adieu ! Tendez à la perfection, encouragez-vous les uns les autres, mettez-vous d’accord, vivez en paix, et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous.

12 Saluez-vous les uns les autres d’un baiser fraternel.

Tous les croyants vous adressent leurs salutations.

13 Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous.

Psaumes 57

Du répertoire du chef de chorale. A chanter sur l’air de « Ne laisse pas détruire… » Poème appartenant au recueil de David. Il fait allusion à la fuite de David dans la caverne pour échapper à Saül.

Ô Dieu, accorde-moi ton appui, ne tarde pas,
car c’est près de toi que je cherche refuge ;
je viens à l’abri, sous ta protection,
jusqu’à ce que l’épreuve soit passée.
J’en appelle au Dieu très-haut,
au Dieu qui fera tout pour moi.
Du haut du ciel qu’il m’envoie son secours,
qu’il confonde celui qui me poursuit,
qu’il m’envoie un signe de sa fidèle bonté !

Pause

Je me trouve parmi des gens aussi féroces
que des lions mangeurs d’hommes.
Leurs dents sont pointues comme la lance ou la flèche,
et leur langue affilée comme un poignard.
Ô Dieu, montre ta grandeur qui dépasse le ciel,
que ta présence glorieuse brille sur la terre entière !
Ils ont préparé un filet sur mon chemin,
un noeud coulant pour mon cou ;
ils ont creusé un piège devant moi,
mais c’est eux qui y sont tombés.

Pause

Ô Dieu, me voilà plein de résolution,
je veux chanter et te célébrer.
Réveille-toi, mon coeur,
réveillez-vous aussi, ma harpe et ma lyre,
car il faut que je réveille l’aurore.
10 Seigneur, je veux te louer parmi les peuples,
je veux te célébrer par mes chants devant les nations,
11 car ta grande bonté monte jusqu’au ciel,
et ta fidélité plus haut que les nuages.
12 Ô Dieu, montre ta grandeur qui dépasse le ciel,
que ta présence glorieuse brille sur la terre entière !

Proverbes 23:9-11

N’essaie pas de te faire écouter d’un sot : il ne reconnaîtra pas la valeur de tes paroles.

10 Ne déplace pas les bornes posées autrefois, et ne cherche pas à t’emparer du terrain des orphelins.

11 En effet, ils ont un défenseur puissant, et c’est lui qui soutiendra leur cause contre toi.

Paul consacra sa vie à annoncer l’Evangile avec passion, et à en partager la vérité. Il crut au message de l’Evangile avec une telle force que chaque aspect de sa vie fut dévoué au Royaume de Dieu. Paul, Ésaïe, et bien d’autres personnes dont l’histoire nous est racontée dans la Bible sont des héros de la foi dont on peut suivre l’exemple. Mais parfois, penser à un engagement si total peut décourager, parce que ce genre d’engagement semble trop étranger à ce que l’on vit, presque irréel. Nous ne parlons pas d’un week-end ou d’un été avec un organisme missionnaire. Ces personnages Bibliques avaient placé leur entière confiance en Dieu, non seulement pour leurs besoins spirituels mais aussi matériels. Quel est votre degré d’engagement pour le Seigneur dans votre vie? Pensez-vous que votre vie réponde au plan de Dieu, ou ressentez-vous qu’Il vous appelle à faire plus?

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.