Jour 255: 12 Septembre

Aujourd’hui : Ésaïe 10:1-11:16; 2 Corinthiens 12:11-21; Psaumes 56:1-14 et Proverbes 23:6-8 en version Bible en français courant.

Quand je suis dans la crainte,
en toi je me confie.
(Psaumes 56.4)

Ésaïe 10-11

Ceux qui provoquent la colère du seigneur

Quel malheur de voir ces gens qui prennent des décrets injustes et s’empressent d’enregistrer des lois qui causent la misère !
Ils écartent ainsi la revendication des faibles, et privent de leurs droits les pauvres de mon peuple.
Ils font des veuves leur proie et dépouillent les orphelins.
Quand le Seigneur interviendra, quand l’orage accourra de loin, que ferez-vous alors ?
Chez qui fuirez-vous pour chercher du secours ?
Et où irez-vous déposer vos richesses ?
Vous n’aurez plus qu’à vous courber parmi les prisonniers, ou à tomber à terre parmi les morts.
Mais la colère du Seigneur ne cesse pas pour autant, et son poing reste menaçant.

L’Assyrie a dépassé les bornes

Quel malheur de voir l’Assyrie, l’instrument de ma colère, dit le Seigneur.
C’est elle qui tient le gourdin par lequel je montre ma fureur.
Je l’ai envoyée contre une nation d’infidèles.
Je lui ai donné mission de s’attaquer au peuple qui cause mon indignation, de le mettre au pillage et de ramasser du butin, de le piétiner comme boue dans la rue.
Mais ce n’est pas cela qu’imagine l’Assyrie ; elle a une autre idée :
elle ne pense qu’à détruire et à éliminer le plus de nations possible.
Elle dit : « N’est-il pas vrai que les chefs de mes armées valent autant de rois ?
N’est-il pas vrai que la ville de Kalné a eu le sort de Karkémich ?
que j’ai traité Hamath comme j’avais traité Arpad, et Samarie comme Damas ?
10 J’ai su mettre la main sur des royaumes dont les dieux surpassent les divinités de Jérusalem ou Samarie.
11 Le traitement que j’ai infligé à Samarie et à ses dieux, je l’infligerai de même à Jérusalem et à ses dieux. N’en suis-je pas capable ? »

12 Quand le Seigneur aura terminé tout son travail sur le mont Sion et à Jérusalem, il interviendra contre le roi d’Assyrie, contre son coeur gonflé d’orgueil et son regard insolent. 13 Celui-ci a déclaré en effet :

« Tout ce que j’ai fait,
je le dois à ma force
et à mon savoir-faire,
car je suis le plus malin.
J’ai fait disparaître
les frontières des peuples,
pillé leurs réserves,
et jeté les rois au bas de leur trône.
14 Comme on met la main sur un nid,
j’ai pris les richesses des peuples.
Comme on ramasse
des oeufs abandonnés,
j’ai tout raflé sur la terre,
et il ne s’est trouvé personne
pour oser battre des ailes,
ouvrir le bec ou piper mot. »
15 Est-ce que la hache a de quoi se vanter
plutôt que celui qui s’en sert ?
Est-ce que la scie fait la fière
devant celui qui la manie ?
C’est comme si le bâton
maniait celui qui le brandit !
ou comme si le gourdin
brandissait celui qui s’en sert !
16 C’est pourquoi le Maître suprême,
le Seigneur de l’univers,
fera perdre leur graisse
aux riches régions de l’Assyrie.
Sous leur splendeur apparente,
le feu se propagera
comme un incendie.
17 Le Seigneur, lumière d’Israël,
deviendra un feu ;
l’unique vrai Dieu
deviendra la flamme
qui allumera épines et ronces,
et les consumera en un jour,
18 anéantissant de fond en comble
forêts splendides et vergers.
On croira voir un homme
miné par la maladie.
19 Il restera si peu d’arbres
dans la forêt d’Assyrie,
qu’un gamin pourra les compter.

Les survivants d’Israël

20 Ce jour-là, les survivants d’Israël, les rescapés du peuple de Jacob, cesseront de chercher leur appui auprès de celui qui les frappait. Mais ils chercheront secours pour de bon auprès du Seigneur, l’unique vrai Dieu, le Dieu d’Israël. 21 Un reste reviendra ; oui, un reste d’Israël se tournera vers le Dieu fort. 22 Cependant, Israël, même si ta population était aussi nombreuse que les grains de sable au bord de la mer, c’est un reste seulement qui reviendra au Seigneur. La destruction est décidée, la justice suivra son cours. 23 Oui, le Seigneur, le Dieu de l’univers, accomplira sur toute la terre la destruction qu’il a décidée.

N’ayez pas peur de l’Assyrie

24 C’est pourquoi voici ce que déclare le Seigneur, Dieu de l’univers : « Mon peuple, toi qui habites à Sion, n’aie pas peur de l’Assyrie, qui te frappe à coups de bâton, levant son gourdin sur toi à la manière des Égyptiens d’autrefois. 25 Car, d’ici très peu de temps, mon indignation sera passée, ma colère complètement finie. » 26 Le Seigneur de l’univers, en effet, brandira son fouet pour frapper l’Assyrie, comme il l’a fait contre les Madianites au rocher d’Oreb ; il lèvera son bâton, comme il le fit sur la mer contre l’Égypte.

27 Ce jour-là, il soulagera ton épaule de la charge qui l’écrasait, et ton cou du joug qui pesait sur lui.

L’ennemi approche de Jérusalem

L’ennemi monte à Samarieh,
28 il arrive près d’Ayath, il passe à Migron
et laisse ses bagages à Mikmas.
29 Il franchit le défilé :
« Campons à Guéba », dit-il.
A Rama on tremble de peur.
On prend la fuite à Guibéa,
la ville de Saül.
30 Gens de Gallim, donnez l’alarme.
Reste à l’écoute, Laïcha.
Réponds, Anatoth.
31 Madména se sauve,
les habitants de Guébim
se mettent à l’abri.
32 Ce même jour, l’ennemi
doit prendre position à Nob.
Il brandit le poing
pour menacer Sion,
la colline de Jérusalem.
33 Le Maître suprême,
le Seigneur de l’univers,
fait tomber les branches à coups de serpe ;
les plus hauts arbres sont abattus,
les plus élevés jetés bas.
34 Les taillis de la forêt
tombent sous les coups de hache,
les cèdres prestigieux du Liban sont à terre.

Chapitre 11

Un nouveau David

Un rameau sort du vieux tronc de Jessé, un rejeton pousse de ses racines.
L’Esprit du Seigneur est sans cesse avec lui, l’Esprit qui donne sagesse et discernement, aptitude à décider et vaillance, l’Esprit qui fait connaître le Seigneur et enseigne à l’honorer.
Honorer le Seigneur sera tout son plaisir. Il ne jugera pas selon les apparences, il ne décidera rien d’après des racontars.
Mais il rendra justice aux défavorisés, il sera juste pour les pauvres du pays. Sa parole, comme un bâton, frappera le pays, sa sentence fera mourir le méchant.
La justice et la fidélité seront pour lui comme la ceinture qu’on porte toujours autour des reins.
Alors le loup séjournera avec l’agneau, la panthère aura son gîte avec le chevreau. Le veau et le lionceau se nourriront ensemble, et un petit garçon les conduira.
La vache et l’ourse se lieront d’amitié, leurs petits seront couchés côte à côte. Le lion comme le boeuf mangera du fourrage.
Le nourrisson jouera sur le nid du serpent, et le petit garçon pourra mettre la main dans la cachette de la vipère.
On ne commettra ni mal ni dommage sur toute la montagne consacrée au Seigneur, car la connaissance du Seigneur remplira le pays aussi parfaitement que les eaux recouvrent le fond des mers.
10 Ce jour-là, le descendant de Jessé sera comme un signal dressé
pour les peuples du monde. Les nations viendront le consulter.
Et du lieu où il s’établira rayonnera la glorieuse présence de Dieu.

Le retour des exilés

11 Ce jour-là, une fois encore, le Seigneur agira pour racheter le reste de son peuple, ceux qui auront survécu en Assyrie, en Basse-Égypte, en Haute-Égypte, au Soudan, en Élam, en Babylonie, à Hamath-en-Syrie et dans les régions maritimes.
12 Il dressera un signal pour avertir ces nations qu’il va rassembler les exilés d’Israël et regrouper les Judéens dispersés aux quatre coins du monde.
13 Alors cessera la jalousie d’Éfraïm à l’égard de Juda, et il ne sera plus question de l’hostilité de Juda envers Éfraïm.
14 Vers l’ouest, ils fonceront ensemble sur les collines de Philistie, vers l’est, ils iront piller les tribus du désert : ils étendront leur pouvoir sur Édom et sur Moab, et les Ammonites leur seront soumis.
15 Le Seigneur asséchera le golfe d’Égypte. Il menacera l’Euphrate d’un geste de la main ; par la puissance de son souffle, il le réduira en sept ruisseaux que l’on pourra passer à pied sec.

2 Corinthiens 12:11-21

L’inquiétude que Paul ressent au sujet des Corinthiens

11 Je parle comme si j’étais devenu fou, mais vous m’y avez obligé. C’est vous qui auriez dû prendre ma défense. Car même si je ne suis rien, je ne suis nullement inférieur à vos super- apôtres. 12 Les actes qui prouvent que je suis apôtre ont été réalisés parmi vous avec une patience parfaite : ils ont consisté en toutes sortes de miracles et de prodiges. 13 En quoi avez-vous été moins bien traités que les autres Églises, sinon en ce que je ne vous ai pas été à charge ? Pardonnez-moi cette injustice !

14 Me voici prêt à me rendre chez vous pour la troisième fois, et je ne vous serai pas à charge. C’est vous que je recherche et non votre argent. En effet, ce n’est pas aux enfants à amasser de l’argent pour leurs parents, mais aux parents pour leurs enfants. 15 Quant à moi, je serai heureux de dépenser tout ce que j’ai et de me dépenser moi-même pour vous. M’aimerez-vous moins si je vous aime à un tel point ?

16 Vous admettrez donc que je n’ai pas été un fardeau pour vous. Mais on prétendra que, faux comme je suis, je vous ai pris au piège par ruse. 17 Est-ce que je vous ai exploités par l’un de ceux que je vous ai envoyés ? 18 J’ai prié Tite d’aller chez vous et j’ai envoyé avec lui le frère que vous savez. Tite vous a-t-il exploités ? N’avons-nous pas agi lui et moi avec les mêmes intentions, en suivant le même chemin ?

19 Peut-être pensez-vous depuis un bon moment que nous cherchons à nous justifier devant vous ? Eh bien non ! Nous parlons en communion avec le Christ, devant Dieu, et nous vous disons tout cela, chers amis, pour vous faire progresser dans la foi. 20 Je crains qu’à mon arrivée chez vous je ne vous trouve pas tels que je voudrais et que vous ne me trouviez pas tel que vous voudriez. Je crains qu’il n’y ait des querelles et de la jalousie, de la colère et des rivalités, des insultes et des médisances, de l’orgueil et du désordre. 21 Je crains qu’à ma prochaine visite mon Dieu ne m’humilie devant vous, et que je n’aie à pleurer sur beaucoup qui continuent à pécher comme autrefois et ne se sont pas détournés de l’impureté, de l’immoralité et du vice qu’ils ont pratiqués.

Psaumes 56

Du répertoire du chef de chorale. A chanter sur l’air de « La colombe muette dans le lointain ». Poème appartenant au recueil de David. Il fait allusion à l’arrestation de David par les Philistins, à Gath.

Ô Dieu, accorde-moi ton appui, car on me poursuit ;
tous les jours, on m’assaille et on me brutalise.
Tous les jours, mes adversaires me poursuivent ;
en foule ils m’assaillent et me dominent.
Mais quand j’ai peur, je mets ma confiance en toi.
Je loue Dieu pour la parole qu’il a dite,
je lui fais confiance, je n’ai plus peur.
Quel mal pourrait me faire un simple mortel ?
Tous les jours, ils déforment ce que je dis ;
leurs projets sont tous dirigés contre moi.
Pour me nuire ils me guettent, ils m’épient ;
ils sont constamment sur mes talons,
comme des gens qui en veulent à ma vie.
Après tant d’injustice, échapperaient-ils ?
Dans ta colère, ô Dieu, jette ces gens à terre !
Toi, tu as bien noté que j’ai dû m’enfuir ;
recueille mes larmes dans ton outre,
tu en as sûrement fait le compte.
10 Le jour où je t’appellerai au secours,
mes ennemis devront faire demi-tour.
Je le sais : toi, Dieu, tu es pour moi.
11 Je loue Dieu pour la parole qu’il a dite ;
oui, je loue le Seigneur pour cette parole.
12 Je lui fais confiance, je n’ai plus peur.
Quel mal pourraient me faire les hommes ?
13 Ô Dieu, je te dois ce que je t’ai promis.
Pour m’en acquitter, je t’offrirai des sacrifices de reconnaissance.
14 Tu m’as en effet arraché à la mort,
tu m’as évité de faire le pas fatal ;
ainsi j’avance sous ton regard
dans la lumière de la vie.

Proverbes 23:6-8

Ne partage pas le repas d’un homme malintentionné et ne convoite pas ses bons plats.
Car il ne pense pas ce qu’il dit. « Mange et bois », te dit-il, mais en réalité il ne te veut aucun bien.
Par la suite, tu vomiras ce que tu as mangé et tes paroles flatteuses n’auront servi à rien.

Au cours des prochaines semaines, nous étudierons les livres prophétiques de la Bible, allant d’Esaïe à Malachie. Alors que l’on pense généralement à la prophétie comme à la prédiction de l’avenir, il s’agirait plutôt dans l’Ancien Testament de l’expression de la vérité. Pendant des générations, les peuples se sont, à plusieurs reprises, éloignés de Dieu qui a alors érigé des prophètes pour venir leur parler hardiment. Souvent ces prophètes ont été détestés parce qu’ils confrontaient les peuples avec leurs propres péchés. Les prophètes ont parfois réussi mais ils ont très souvent été abandonnés par ces gens mêmes que Dieu les avait envoyés sauver.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.