Jour 254: 11 Septembre

O Dieu, écoute ma prière! … Prête-moi attention et réponds-moi!
(Psaumes. 55:2-3)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui : Ésaïe 8:1-9:21; 2 Corinthiens 12:1-10; Psaumes 55:1-24 et Proverbes 23:4-5 en version Bible en français courant.

Ésaïe 8-9

Vite au butin, fonce au pillage !

Pour obéir à un ordre du Seigneur, je pris une tablette à écrire de grandes dimensions, et j’y gravai en lettres usuelles «A celui qui s’appelle Vite-au-butin-Fonce-au-pillage». Je montrai alors la tablette à deux témoins dignes de foi, Ouria, le prêtre, et Zacharie, fils de Yebérékia. Puis je passai la nuit avec la prophétesse, ma femme. Elle devint enceinte et mit au monde un fils. Alors le Seigneur me donna cet ordre : « Donne-lui comme nom «Vite-au-butin-Fonce-au-pillage». Car avant même que l’enfant sache dire «Papa» ou «Maman», on aura apporté au roi d’Assyrie les richesses de Damas et le butin pris à Samarie. »

Le Seigneur me dit encore : « Ce peuple dédaigne les eaux du canal de Siloé, qui coulent tout doucement ; et il perd courage face aux deux rois Ressin et Péca. C’est pourquoi je vais faire monter jusqu’à lui les flots abondants et violents de l’Euphrate — le roi d’Assyrie et le poids de sa puissance —. L’Euphrate sortira de son lit, submergera ses rives, se répandra en inondation, débordera sur Juda et lui montera jusqu’au cou. Il étendra au loin ses rives sur toute la largeur de ton pays, Emmanuel. »

Les vains projets des peuples

Peuples, vous avez beau faire alliance, c’est la terreur qui vous attend. Soyez attentifs, vous les pays lointains : Vous pouvez bien vous armer, la terreur vous attend. Oui, vous pouvez bien vous armer, la terreur vous attend. 10 Faites donc des projets, ils tomberont en miettes. Palabrez tant que vous voudrez, vos plans ne verront pas le jour, car il y a Emmanuel, «Dieu avec nous».

Un rocher contre lequel on bute

11 Le Seigneur me saisit et m’avertit de ne pas imiter le comportement de ce peuple. Voici ce qu’il me déclara :

12 « N’imitez pas ces gens quand ils parlent de menaces contre l’ordre établi, n’ayez pas peur de ce qui leur fait peur, ne le redoutez pas. »
13 C’est le Seigneur de l’univers qu’il faut reconnaître comme Dieu ; c’est de lui qu’il faut avoir peur,
c’est lui qu’il faut redouter. 14 Pour les deux familles d’Israël il peut être un refuge, mais aussi la pierre sur laquelle on bute, le rocher qui fait tomber.

Beaucoup s’y heurteront et, dans leur chute, se casseront les reins.
Il peut être un piège où se prendront les habitants de Jérusalem.
Beaucoup s’y empêtreront les pieds et ne pourront se dégager.

Une période de silence et d’attente

16 Je place mon message à l’abri, je mets sous clé les instructions que j’ai à transmettre ; je ne les confie qu’à mes disciples. 17 J’attends le Seigneur. Pour l’instant, il se détourne des descendants de Jacob, mais je compte patiemment sur lui. 18 Moi-même et les enfants que le Seigneur m’a donnés, nous servons de signes et de présages en Israël au nom du Seigneur de l’univers, qui a sa demeure sur le mont Sion.

19 Certains déclarent : « Consultez les esprits des morts, qui chuchotent et murmurent en prédisant l’avenir. Il est normal, disent-ils, qu’un peuple consulte ceux qui sont ses dieux, qu’il s’adresse aux morts en faveur des vivants. » Si l’on vous dit cela, 20 vous répondrez : « C’est aux instructions et aux messages du Seigneur qu’il faut revenir. » Celui qui n’adoptera pas ce mot d’ordre ne verra pas l’aurore.

Une obscurité oppressante

21 On passe dans le pays, accablé, l’estomac vide.
Exaspéré par la faim, on en vient à maudire et son roi et son Dieu.
On se tourne vers le ciel, 22 puis on regarde la terre,
et l’on ne voit que détresse, obscurité, sombre oppression, nuit sans la moindre lueur.

23 Celui que cette nuit étreint ne peut s’en échapper.

Un enfant nous est né

Dans le temps passé, le Seigneur a déshonoré la région de Zabulon et celle de Neftali.
Mais dans l’avenir, il mettra à l’honneur la route qui longe la mer,
le pays à l’est du Jourdain et la Galilée, district des étrangers.

Chapitre 9

Le peuple qui marche dans la nuit voit une grande lumière.
Sur ceux qui vivent au pays des ténèbres, une lumière se met à luire. 

2 Seigneur, tu fais grandir la nation, tu rends sa joie immense.
On se réjouit en ta présence comme on se réjouit à la moisson, comme on crie de joie en partageant le butin. 

3 Ainsi que tu le fis autrefois, quand tu mis les Madianites en déroute,
tu brises aujourd’hui le joug de l’oppression qui pèse sur ton peuple,
la barre qui écrase ses épaules, le gourdin dont on le frappe. 

4 Et toute botte ennemie martelant le sol, tout manteau roulé taché de sang
s’enflamment et deviennent la proie du feu. 

5 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné.
Dieu lui a confié l’autorité.
On lui donne ces titres : Conseiller merveilleux, Dieu fort, Père pour toujours, Prince de la paix. 

6 Il doit étendre son autorité et assurer une paix sans fin.
Il occupera le siège royal de David et régnera sur son empire, pour l’affermir et le maintenir en établissant le droit et l’ordre de Dieu, dès à présent et pour toujours.
Voilà ce que fera le Seigneur de l’univers dans son ardent amour.

Le poing menaçant du Seigneur

Le Seigneur a lancé une parole contre les descendants de Jacob, elle est tombée sur le royaume d’Israël.

Tout le monde est au courant, tout le royaume d’Éfraïm et la population de Samarie.
Le coeur gonflé d’orgueil, ces gens disaient :

« Les murs de briques sont tombés, mais nous les rebâtirons en pierres de taille !
Les poutres en bois de sycomore ont été abattues, mais nous les remplacerons par des poutres de cèdre ! »

10 Alors, contre Israël, le Seigneur a donné l’avantage aux ennemis de Ressin ;
il a excité leurs adversaires, 11 les Syriens par-devant, les Philistins par-derrière.
Et ceux-ci ont dévoré Israël à belles dents.
Mais la colère du Seigneur ne cesse pas pour autant, et son poing reste menaçant.

12 Ainsi Dieu a frappé son peuple.
Malgré cela Israël n’est pas revenu à son Dieu, il ne s’est pas tourné vers le Seigneur de l’univers.

13 Alors, en un seul jour, le Seigneur a tranché dans le vif du haut en bas d’Israël, 14 fauchant les conseillers, les dignitaires — c’est le haut — et les faux prophètes — le bas —.

15 Les dirigeants ont égaré ce peuple, et ceux qu’ils dirigeaient ont pris le mauvais chemin.

16 C’est pourquoi le Seigneur n’épargne pas leurs jeunes gens, il reste sans pitié pour leurs orphelins et leurs veuves. Car ce sont tous des infidèles, des gens qui font le mal ; tout ce qu’ils disent est infâme. Mais la colère du Seigneur ne cesse pas pour autant, et son poing reste menaçant. 17 Oui, la méchanceté flambe comme un feu d’épines et de ronces, qui communique l’incendie aux fourrés de la forêt, et fait monter vers le ciel des tourbillons de fumée. 18 Sous l’effet de la colère du Seigneur de l’univers, le pays est en flammes ; on dirait que son peuple devient la proie du feu.
Personne n’épargne son prochain : 19 on taille un morceau à droite, sans cesser d’avoir faim ; on en dévore un autre à gauche, sans pouvoir se rassasier.
Chacun s’attaque à son prochain : 20 la tribu de Manassé s’en prend à celle d’Éfraïm, celle-ci à Manassé, et tous deux ensemble à Juda. Mais la colère du Seigneur ne cesse pas pour autant, et son poing reste menaçant.

2 Corinthiens 12:1-10

Les visions et révélations accordées à Paul

Il faut donc que je me vante, bien que cela ne soit pas bon. Mais je vais parler maintenant des visions et révélations que le Seigneur m’a accordées. Je connais un chrétien qui, il y a quatorze ans, fut enlevé jusqu’au plus haut des cieux. (Je ne sais pas s’il fut réellement enlevé ou s’il eut une vision, Dieu seul le sait.) Oui, je sais que cet homme fut enlevé jusqu’au paradis (encore une fois, je ne sais pas s’il fut réellement enlevé ou s’il eut une vision, Dieu seul le sait), et là il entendit des paroles inexprimables et qu’il n’est permis à aucun être humain de répéter. Je me vanterai au sujet de cet homme — mais, quant à moi, je ne me vanterai que de ma faiblesse —. Si je voulais me vanter, je ne serais pas fou, car je dirais la vérité. Mais j’évite de me vanter, car je ne désire pas qu’on ait de moi une opinion qui dépasserait ce qu’on me voit faire ou m’entend dire.

Cependant, afin que je ne sois pas enflé d’orgueil pour avoir reçu des révélations si extraordinaires, une dure souffrance m’a été infligée dans mon corps, comme un messager de Satan destiné à me frapper et à m’empêcher d’être enflé d’orgueil. Trois fois j’ai prié le Seigneur de me délivrer de cette souffrance. Il m’a répondu : « Ma grâce te suffit. Ma puissance se manifeste précisément quand tu es faible. » Je préfère donc bien plutôt me vanter de mes faiblesses, afin que la puissance du Christ étende sa protection sur moi. 10 C’est pourquoi je me réjouis des faiblesses, des insultes, des détresses, des persécutions et des angoisses que j’endure pour le Christ ; car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.

Psaumes 55

Du répertoire du chef de chorale. Accompagnement sur instruments à cordes. Poème chanté appartenant au recueil de David.

Ô Dieu, entends bien ma prière,
ne te cache pas quand je te supplie.
Sois attentif et réponds-moi.
J’erre sans but, accablé d’inquiétude.
Je suis troublé par ce que dit l’ennemi
et par l’oppression qu’imposent les méchants.
Ils font tomber le malheur sur moi
et me poursuivent avec colère.
L’angoisse me serre le coeur,
et les terreurs de la mort tombent sur moi.
Je suis pris de crainte et de tremblement,
je suis submergé par l’effroi.
Je me disais : « Ah ! si je pouvais avoir des ailes comme la colombe !
Je pourrais m’envoler et me poser ailleurs.
Je m’enfuirais bien loin,
et j’irais séjourner au désert.Pause

Je me dépêcherais de trouver un abri
contre le vent qui souffle en tempête. »
10 Seigneur, embrouille les plans de mes ennemis,
fais-les se contredire.

Je ne vois dans la ville que violence et conflits
11 faisant jour et nuit le tour de ses murailles.
A l’intérieur, c’est le malheur et la misère ;
12 à l’intérieur, ce sont des crimes.
L’oppression et la fraude ne quittent pas ses places.
13 Il n’était pas un ennemi, celui qui m’insulte aujourd’hui ;
autrement je le supporterais.
Il n’avait pas de haine pour moi, celui qui m’attaque ;
sans quoi je l’aurais évité.
14 Mais c’est toi, quelqu’un de mon propre milieu,
mon ami et mon compagnon !
15 Ensemble nous discutions agréablement dans le temple de Dieu
où nous marchions d’un même pas.
16 Que la mort surprenne mes adversaires ;
qu’ils descendent tout vivants au monde des ombres,
puisque la méchanceté remplit leur coeur !
17 Moi, j’appelle Dieu au secours,
et lui, le Seigneur, me sauvera.
18 Matin, midi et soir je me plains, je soupire.
Mais il entend mon appel,
19 il paie pour me délivrer ; il s’approche de moi
quand tout le monde est contre moi.
20 Que Dieu m’entende, et qu’il les humilie,
lui qui est roi depuis toujours !

Avec ces gens-là, pas d’accord possible ;
ils n’ont aucun respect de Dieu.  Pause

21 Le traître s’en prend à ses amis,
il viole l’engagement qu’il a pris.
22 Son discours est tout sucre et tout miel,
mais il garde l’intention d’attaquer.
Ses propos sont plus onctueux que l’huile,
mais ce sont des poignards prêts à frapper.
23 Décharge-toi de ton souci sur le Seigneur ; il te maintiendra debout,
il ne laissera pas toujours le fidèle chanceler.
24 Et toi, Dieu, tu feras descendre ces gens au fond de la tombe.
Eux qui pratiquent le meurtre et la fraude
n’iront pas jusqu’à mi-chemin de la vie.
Moi, je me fie à toi.

Proverbes 23:4-5

Ne te fatigue pas à courir après la richesse : cesse même d’y penser.
L’argent disparaît avant qu’on ait eu le temps de bien le voir : on dirait qu’il se fabrique des ailes pour s’envoler au loin comme un aigle dans le ciel.

Prière: Seigneur, qui est aux cieux, je viens vers toi aujourd’hui au nom de Jésus, mon sauveur. Comme l’a dit l’apôtre Paul, ta grâce est sans limite. Ta puissance s’accomplit dans ma faiblesse. Et c’est cela qui me donne espoir. Merci d’avoir envoyé ton Fils pour nous racheter et nous restaurer. C’est Lui qui donne de la valeur et un sens à ma vie. Amen.

Cette prière est issue de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduite en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.