Jour 25: 25 Janvier

Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. 

(Matthieu 16:24)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui : Genèse 50:1-26, Exode 1:1-2:10; Matthieu 16:13-17:9; Psaumes 21:1-14 et Proverbes 5:1-6 en version Nouvelle Edition de Genève.

Genèse 50

1 Joseph se jeta sur le visage de son père, pleura sur lui, et le baisa. Il ordonna aux médecins à son service d’embaumer son père, et les médecins embaumèrent Israël. Quarante jours s’écoulèrent ainsi, et furent employés à l’embaumer. Et les Egyptiens le pleurèrent soixante-dix jours.

Quand les jours du deuil furent passés, Joseph s’adressa aux gens de la maison de Pharaon, et leur dit: Si j’ai trouvé grâce à vos yeux, rapportez, je vous prie, à Pharaon ce que je vous dis. Mon père m’a fait jurer, en disant: Voici, je vais mourir! Tu m’enterreras dans le sépulcre que je me suis acheté au pays de Canaan. Je voudrais donc y monter, pour enterrer mon père; et je reviendrai. Pharaon répondit: Monte, et enterre ton père, comme il te l’a fait jurer.

Joseph monta, pour enterrer son père. Avec lui montèrent tous les serviteurs de Pharaon, anciens de sa maison, tous les anciens du pays d’Egypte, toute la maison de Joseph, ses frères, et la maison de son père: on ne laissa dans le pays de Gosen que les enfants, les brebis et les bœufs. Il y avait encore avec Joseph des chars et des cavaliers, en sorte que le cortège était très nombreux. 10 Arrivés à l’aire d’Athad, qui est au-delà du Jourdain, ils firent entendre de grandes et profondes lamentations; et Joseph fit en l’honneur de son père un deuil de sept jours. 11 Les habitants du pays, les Cananéens, furent témoins de ce deuil dans l’aire d’Athad, et ils dirent: Voilà un grand deuil parmi les Egyptiens! C’est pourquoi l’on a donné le nom d’Abel-Mitsraïm à cette aire qui est au-delà du Jourdain. 12 C’est ainsi que les fils de Jacob exécutèrent les ordres de leur père. 13 Ils le transportèrent au pays de Canaan, et l’enterrèrent dans la caverne du champ de Macpéla, qu’Abraham avait achetée d’Ephron, le Héthien, comme propriété sépulcrale, et qui est vis-à-vis de Mamré. 14 Joseph, après avoir enterré son père, retourna en Egypte, avec ses frères et tous ceux qui étaient montés avec lui pour enterrer son père.

15 Quand les frères de Joseph virent que leur père était mort, ils dirent: Si Joseph nous prenait en haine, et nous rendait tout le mal que nous lui avons fait! 16 Et ils firent dire à Joseph: Ton père a donné cet ordre avant de mourir: 17 Vous parlerez ainsi à Joseph: Oh! pardonne le crime de tes frères et leur péché, car ils t’ont fait du mal! Pardonne maintenant le péché des serviteurs du Dieu de ton père! Joseph pleura en entendant ces paroles. 18 Ses frères vinrent eux-mêmes se prosterner devant lui, et ils dirent: Nous sommes tes serviteurs. 19 Joseph leur dit: Soyez sans crainte; car suis-je à la place de Dieu? 20 Vous aviez médité de me faire du mal: Dieu l’a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux. 21 Soyez donc sans crainte; je vous entretiendrai, vous et vos enfants. Et il les consola, en parlant à leur cœur.

Les derniers jours de Joseph; sa mort

22 Joseph demeura en Egypte, lui et la maison de son père. Il vécut cent dix ans. 23 Joseph vit les fils d’Ephraïm jusqu’à la troisième génération; et les fils de Makir, fils de Manassé, naquirent sur ses genoux. 24 Joseph dit à ses frères: Je vais mourir! Mais Dieu vous visitera, et il vous fera remonter de ce pays-ci dans le pays qu’il a juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob. 25 Joseph fit jurer les fils d’Israël, en disant: Dieu vous visitera; et vous ferez remonter mes os loin d’ici. 26 Joseph mourut, âgé de cent dix ans. On l’embauma, et on le mit dans un cercueil en Egypte.

EXODE

Exode est le second livre dans le Pentateuque. La plupart des spécialistes s’accordent pour dire que les écrits sont de Moïse. Dans la langue d’origine, Exode signifie « départ ». Comme son nom l’indique, le livre est le récit épique qui raconte comment Dieu a délivré son peuple de l’esclavage et c’est dans ce livre que Moïse devient partie prenante de l’histoire.

Alors que nous terminions Genèse, nous avons lu comment Dieu a utilisé Joseph, vendu comme esclave, pour sauver sa famille et le pays d’Égypte, de la pénurie et de la famine. La famille de Joseph a finalement été amenée en Égypte où elle a commencé à prospérer et à se multiplier rapidement. Maintenant que nous sommes arrivés à Exode, nous avons survolé plus de 400 ans. Joseph n’est plus, mais la lignée de sa grande famille est restée dans le pays et au cours des siècles, elle est devenue esclave des Égyptiens.

L’histoire des enfants d’Israël devenus esclaves, Moïse qui devient leur leader et la manière dramatique par laquelle Dieu humilie l’Égypte et libère son peuple, couvre le premier tiers du livre. La partie centrale d’Exode relate le drame dans le désert alors que les enfants d’Israël apprennent la dure manière de faire confiance à Dieu. La dernière partie du livre décrit le tabernacle et tous ses ustensiles ainsi que les types de sacrifices et les offrandes d’adoration pour Dieu.

La formation d’une culture a commencé et nous disposons grâce à ce livre, d’une approche privilégiée.

Chapitre 1

Esclavage d’Israël en Egypte

1 Voici les noms des fils d’Israël, venus en Egypte avec Jacob et la famille de chacun d’eux: Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Issacar, Zabulon, Benjamin, Dan, Nephthali, Gad et Aser. Les personnes issues de Jacob étaient au nombre de soixante-dix en tout. Joseph était alors en Egypte. Joseph mourut, ainsi que tous ses frères et toute cette génération-là. Les enfants d’Israël furent féconds et multiplièrent, ils s’accrurent et devinrent de plus en plus puissants. Et le pays en fut rempli.

Il s’éleva sur l’Egypte un nouveau roi, qui n’avait point connu Joseph. Il dit à son peuple: Voilà les enfants d’Israël qui forment un peuple plus nombreux et plus puissant que nous. 10 Allons! montrons-nous habiles à son égard; empêchons qu’il ne s’accroisse, et que, s’il survient une guerre, il ne se joigne à nos ennemis, pour nous combattre et sortir ensuite du pays. 11 Et l’on établit sur lui des chefs de corvées, afin de l’accabler de travaux pénibles. C’est ainsi qu’il bâtit les villes de Pithom et de Ramsès, pour servir de magasins à Pharaon. 12 Mais plus on l’accablait, plus il multipliait et s’accroissait; et l’on prit en aversion les enfants d’Israël. 13 Alors les Egyptiens réduisirent les enfants d’Israël à une dure servitude. 14 Ils leur rendirent la vie amère par de rudes travaux en argile et en briques, et par tous les ouvrages des champs; et c’était avec cruauté qu’ils leur imposaient toutes ces charges.

15 Le roi d’Egypte parla aussi aux sages-femmes des Hébreux, nommées l’une Schiphra, et l’autre Pua. 16 Il leur dit: Quand vous accoucherez les femmes des Hébreux et que vous les verrez sur les sièges, si c’est un garçon, faites-le mourir; si c’est une fille, laissez-la vivre. 17 Mais les sages-femmes craignirent Dieu, et ne firent point ce que leur avait dit le roi d’Egypte; elles laissèrent vivre les enfants. 18 Le roi d’Egypte appela les sages-femmes, et leur dit: Pourquoi avez-vous agi ainsi, et avez-vous laissé vivre les enfants? 19 Les sages-femmes répondirent à Pharaon: C’est que les femmes des Hébreux ne sont pas comme les Egyptiennes; elles sont vigoureuses et elles accouchent avant l’arrivée de la sage-femme. 20 Dieu fit du bien aux sages-femmes; et le peuple multiplia et devint très nombreux. 21 Parce que les sages-femmes avaient eu la crainte de Dieu, Dieu fit prospérer leurs maisons.

22 Alors Pharaon donna cet ordre à tout son peuple: Vous jetterez dans le fleuve tout garçon qui naîtra, et vous laisserez vivre toutes les filles.

Chapitre 2

Moïse; naissance et fuite en Madian

1 Un homme de la maison de Lévi avait pris pour femme une fille de Lévi. Cette femme devint enceinte et enfanta un fils. Elle vit qu’il était beau, et elle le cacha pendant trois mois. Ne pouvant plus le cacher, elle prit une caisse de jonc, qu’elle enduisit de bitume et de poix; elle y mit l’enfant, et le déposa parmi les roseaux, sur le bord du fleuve. La sœur de l’enfant se tint à quelque distance, pour savoir ce qui lui arriverait.

La fille de Pharaon descendit au fleuve pour se baigner, et ses compagnes se promenèrent le long du fleuve. Elle aperçut la caisse au milieu des roseaux, et elle envoya sa servante pour la prendre. Elle l’ouvrit, et vit l’enfant: c’était un petit garçon qui pleurait. Elle en eut pitié, et elle dit: C’est un enfant des Hébreux! Alors la sœur de l’enfant dit à la fille de Pharaon: Veux-tu que j’aille te chercher une nourrice parmi les femmes des Hébreux, pour allaiter cet enfant? Va, lui répondit la fille de Pharaon. Et la jeune fille alla chercher la mère de l’enfant. La fille de Pharaon lui dit: Emporte cet enfant, et allaite-le-moi; je te donnerai ton salaire. La femme prit l’enfant, et l’allaita. 10 Quand il eut grandi, elle l’amena à la fille de Pharaon, et il fut pour elle comme un fils. Elle lui donna le nom de Moïse, car, dit-elle, je l’ai retiré des eaux.

Matthieu 16:13-17:9

Pierre reconnaît Jésus comme le Christ

13 Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui suis-je au dire des hommes, moi le Fils de l’homme? 14 Ils répondirent: Les uns disent que tu es Jean-Baptiste; les autres, Elie; les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes.15 Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis? 16 Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

Première mention de l’Eglise

17 Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. 18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce roc je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. 19 Je te donnerai les clés du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. 20 Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu’il était le Christ.

Jésus annonce sa mort et sa résurrection

21 Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il aille à Jérusalem, qu’il souffre beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il soit mis à mort, et qu’il ressuscite le troisième jour. 22 Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t’arrivera pas. 23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.

Prix de la consécration du disciple

24 Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. 25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme? 27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. 28 Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir dans son règne.

Chapitre 17

La transfiguration

1 Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère, et il les conduisit à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici, Moïse et Elie leur apparurent, s’entretenant avec lui. Pierre, prenant la parole, dit à Jésus: Seigneur, il est bon que nous soyons ici; si tu le veux, je dresserai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie. Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection: écoutez-le! Lorsqu’ils entendirent cette voix, les disciples tombèrent sur leur face, et furent saisis d’une grande frayeur. Mais Jésus, s’approchant, les toucha, et dit: Levez-vous, n’ayez pas peur! Ils levèrent les yeux, et ne virent que Jésus seul.

Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna cet ordre: Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité des morts.

Psaumes 21

Actions de grâces du roi

1 Au chef des chantres. Psaume de David.

Eternel! le roi se réjouit de ta protection puissante.
Oh! comme ton secours le remplit d’allégresse!
Tu lui as donné ce que désirait son cœur,
et tu n’as pas refusé ce que demandaient ses lèvres. – Pause.
Car tu l’as prévenu par les bénédictions de ta grâce,
tu as mis sur sa tête une couronne d’or pur.
Il te demandait la vie, tu la lui as donnée,
une vie longue pour toujours et à perpétuité.
Sa gloire est grande à cause de ton secours;
tu places sur lui l’éclat et la magnificence.
Tu le rends à jamais un objet de bénédictions,
tu le combles de joie devant ta face.
Le roi se confie en l’Eternel;
et, par la bonté du Très-Haut, il ne chancelle pas.
Ta main trouvera tous tes ennemis,
ta droite trouvera ceux qui te haïssent.
10 Tu les rendras tels qu’une fournaise ardente,
le jour où tu te montreras;
L’Eternel les engloutira dans sa colère,
et le feu les dévorera.
11 Tu feras disparaître leur postérité de la terre,
et leur race du milieu des fils de l’homme.
12 Ils ont projeté du mal contre toi,
ils ont conçu de mauvais desseins, mais ils seront impuissants.
13 Car tu leur feras tourner le dos,
et avec ton arc tu tireras sur eux.
14 Lève-toi, Eternel, avec ta force!
Nous voulons chanter, célébrer ta puissance.

Proverbes 5:1-6

L’immoralité blâmée

1 Mon fils, sois attentif à ma sagesse,
prête l’oreille à mon intelligence,
2 afin que tu conserves la réflexion,
et que tes lèvres gardent la connaissance.
Car les lèvres de l’étrangère distillent le miel,
et son palais est plus doux que l’huile;
Mais à la fin elle est amère comme l’absinthe,
aiguë comme un glaive à deux tranchants.
Ses pieds descendent vers la mort,
ses pas atteignent le séjour des morts.
Afin de ne pas considérer le chemin de la vie,
elle est errante dans ses voies, elle ne sait où elle va.

Après avoir vécu des décennies en Egypte, la vie des Israélites était sur le point de changer. Joseph était mort, et maintenant, des années plus tard, un nouveau pharaon régnait. Au cours de leur séjour en Egypte, les enfants d’Israël s’étaient transformés en une grande nation puissante et ils étaient devenus les victimes d’une sévère oppression de la part des Égyptiens. A travers tout cela, nous continuons de voir comment la puissante main de Dieu était en train de travailler dans leur vie. La venue au monde de Moïse marque la naissance d’un nouvel espoir pour le peuple de Dieu.

Ces remarques sont issues de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Nouvelle Edition de Genève
Copyright © 1979 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation. Tous droits réservés.
www.universdelabible.net         www.societebiblique.com