Jour 244: 1er septembre

Mountain scene
Aujourd’hui : Job 40:1-42:17; 2 Corinthiens 5:11-21; Psaumes 45:1-18 et Proverbes 22:14 en version Nouvelle Edition de Genève.

Ton trône, ô Dieu, est à toujours; le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité. Tu aimes la justice, et tu hais la méchanceté.
(Psaumes 45:7-8)

Job 40-42

L’hippopotame et le crocodile

1 L’Eternel répondit à Job du milieu de la tempête et dit:

Ceins tes reins comme un vaillant homme;

Je t’interrogerai, et tu m’instruiras.

Anéantiras-tu jusqu’à ma justice?

Me condamneras-tu pour te donner droit?

As-tu un bras comme celui de Dieu,

Une voix tonnante comme la sienne?

Orne-toi de magnificence et de grandeur,

Revêts-toi de splendeur et de gloire!

Répands les flots de ta colère,

Et d’un regard abaisse les hautains!

D’un regard humilie les hautains,

Ecrase sur place les méchants,

Cache-les tous ensemble dans la poussière,

Enferme leur front dans les ténèbres!

Alors je rends hommage

A la puissance de ta droite.

10 Voici l’hippopotame, à qui j’ai donné la vie comme à toi!

Il mange de l’herbe comme le bœuf.

11 Le voici! Sa force est dans ses reins,

Et sa vigueur dans les muscles de son ventre;

12 Il plie sa queue aussi ferme qu’un cèdre;

Les nerfs de ses cuisses sont entrelacés;

13 Ses os sont des tubes d’airain,

Ses membres sont comme des barres de fer.

14 Il est la première des œuvres de Dieu;

Celui qui l’a fait l’a pourvu d’un glaive.

15 Il trouve sa pâture dans les montagnes,

Où s’ébattent toutes les bêtes des champs.

16 Il se couche sous les lotus,

Au milieu des roseaux et des marécages;

17 Les lotus le couvrent de leur ombre,

Les saules du torrent l’environnent.

18 Que le fleuve vienne à déborder, il ne s’enfuit pas:

Que le Jourdain se précipite dans sa gueule, il reste calme.

19 Est-ce à force ouverte qu’on pourra le saisir?

Est-ce au moyen de filets qu’on lui percera le nez?

20 Prendras-tu le crocodile à l’hameçon?

Saisiras-tu sa langue avec une corde?

21 Mettras-tu un jonc dans ses narines?

Lui perceras-tu la mâchoire avec un crochet?

22 Te pressera-t-il de supplications?

Te parlera-t-il d’une voix douce?

23 Fera-t-il une alliance avec toi,

Pour devenir à toujours ton esclave?

24 Joueras-tu avec lui comme avec un oiseau?

L’attacheras-tu pour amuser tes jeunes filles?

25 Les pêcheurs en trafiquent-ils?

Le partagent-ils entre les marchands?

26 Couvriras-tu sa peau de dards,

Et sa tête de harpons?

27 Dresse ta main contre lui,

Et tu ne t’aviseras plus de l’attaquer.

28 Voici, on est trompé dans son attente;

A son seul aspect n’est-on pas terrassé?

Chapitre 41

1 Nul n’est assez hardi pour l’exciter;

Qui donc me résisterait en face?

De qui suis-je le débiteur? Je le paierai.

Sous le ciel tout m’appartient.

Je veux encore parler de ses membres,

Et de sa force, et de la beauté de sa structure.

Qui soulèvera son vêtement?

Qui pénétrera entre ses mâchoires?

Qui ouvrira les portes de sa gueule?

Autour de ses dents habite la terreur.

Ses magnifiques et puissants boucliers

Sont unis ensemble comme par un sceau;

Ils se serrent l’un contre l’autre,

Et l’air ne passerait pas entre eux;

Ce sont des frères qui s’embrassent,

Se saisissent, demeurent inséparables.

Ses éternuements font briller la lumière;

Ses yeux sont comme les paupières de l’aurore.

10 Des flammes jaillissent de sa bouche,

Des étincelles de feu s’en échappent.

11 Une fumée sort de ses narines,

Comme d’un vase qui bout, d’une chaudière ardente.

12 Son souffle allume les charbons,

Sa gueule lance la flamme.

13 La force a son cou pour demeure,

Et l’effroi bondit au-devant de lui.

14 Ses parties charnues tiennent ensemble,

Fondues sur lui, inébranlables.

15 Son cœur est dur comme la pierre,

Dur comme la meule inférieure.

16 Quand il se lève, les plus vaillants ont peur,

Et l’épouvante les fait fuir.

17 C’est en vain qu’on l’attaque avec l’épée;

La lance, le javelot, la cuirasse, ne servent à rien.

18 Il regarde le fer comme de la paille,

L’airain comme du bois pourri.

19 La flèche ne le met pas en fuite,

Les pierres de la fronde sont pour lui du chaume.

20 Il ne voit dans la massue qu’un brin de paille,

Il rit au sifflement des dards.

21 Sous son ventre sont des pointes aiguës:

On dirait une herse qu’il étend sur le limon.

22 Il fait bouillir le fond de la mer comme une chaudière,

Il l’agite comme un vase rempli de parfum.

23 Il laisse après lui un sentier lumineux;

L’abîme prend l’aspect de la chevelure d’un vieillard.

24 Sur la terre nul n’est son maître;

Il a été créé pour ne rien craindre.

25 Il regarde avec dédain tout ce qui est élevé,

Il est le roi des plus fiers animaux.

Chapitre 42

Job se repent et s’humilie

1 Job répondit à l’Eternel et dit:

Je reconnais que tu peux tout,

Et que rien ne s’oppose à tes pensées.

– Quel est celui qui a la folie d’obscurcir mes desseins? –

Oui, j’ai parlé, sans les comprendre,

De merveilles qui me dépassent et que je ne conçois pas.

– Ecoute-moi, et je parlerai;

Je t’interrogerai, et tu m’instruiras. –

Mon oreille avait entendu parler de toi;

Mais maintenant mon œil t’a vu.

C’est pourquoi je me condamne et je me repens

Sur la poussière et sur la cendre.

Retour de Job à la prospérité

Après que l’Eternel eut adressé ces paroles à Job, il dit à Eliphaz de Théman: Ma colère est enflammée contre toi et contre tes deux amis, parce que vous n’avez pas parlé de moi avec droiture comme l’a fait mon serviteur Job.

Prenez maintenant sept taureaux et sept béliers, allez auprès de mon serviteur Job, et offrez pour vous un holocauste. Job, mon serviteur, priera pour vous, et c’est par égard pour lui seul que je ne vous traiterai pas selon votre folie; car vous n’avez pas parlé de moi avec droiture, comme l’a fait mon serviteur Job.

Eliphaz de Théman, Bildad de Schuach, et Tsophar de Naama allèrent et firent comme l’Eternel leur avait dit: et l’Eternel eut égard à la prière de Job.

10 L’Eternel rétablit Job dans son premier état, quand Job eut prié pour ses amis; et l’Eternel lui accorda le double de tout ce qu’il avait possédé.

11 Les frères, les sœurs, et les anciens amis de Job vinrent tous lui rendre visite, et ils mangèrent avec lui dans sa maison. Ils le plaignirent et le consolèrent de tous les malheurs que l’Eternel avait fait venir sur lui, et chacun lui donna un kesita et un anneau d’or.

12 Pendant ses dernières années, Job reçut de l’Eternel plus de bénédictions qu’il n’en avait reçu dans les premières. Il posséda quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de bœufs, et mille ânesses.

13 Il eut sept fils et trois filles: 14 il donna à la première le nom de Jemima, à la seconde celui de Ketsia, et à la troisième celui de Kéren-Happuc.

15 Il n’y avait pas dans tout le pays d’aussi belles femmes que les filles de Job. Leur père leur accorda une part d’héritage parmi leurs frères.

16 Job vécut après cela cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils jusqu’à la quatrième génération.

17 Et Job mourut âgé et rassasié de jours.

2 Corinthiens 5:11-21

Ministère de la réconciliation

11 Connaissant donc la crainte du Seigneur, nous cherchons à convaincre les hommes; Dieu nous connaît, et j’espère que dans vos consciences vous nous connaissez aussi.

12 Nous ne nous recommandons pas de nouveau nous-mêmes auprès de vous; mais nous vous donnons l’occasion de vous glorifier à notre sujet, afin que vous puissiez répondre à ceux qui tirent gloire de ce qui est dans les apparences et non dans le cœur.

13 En effet, si je suis hors de sens, c’est pour Dieu; si je suis de bon sens, c’est pour vous.

14 Car l’amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts; 15 et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.

16 Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière.

17 Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

18 Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.

19 Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.

20 Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu!

21 Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.

Psaumes 45

Les noces du Roi

1 Au chef des chantres. Sur les lis. Des fils de Koré. Cantique. Chant d’amour.

Des paroles pleines de charme bouillonnent dans mon cœur.

Je dis: Mon œuvre est pour le roi!

Que ma langue soit comme la plume d’un habile écrivain!

Tu es le plus beau des fils de l’homme,

La grâce est répandue sur tes lèvres:

C’est pourquoi Dieu t’a béni pour toujours.

Vaillant guerrier, ceins ton épée,

– Ta parure et ta gloire,

Oui, ta gloire! – Sois vainqueur, monte sur ton char,

Défends la vérité, la douceur et la justice,

Et que ta droite se signale par de merveilleux exploits!

Tes flèches sont aiguës;

Des peuples tomberont sous toi;

Elles perceront le cœur des ennemis du roi.

Ton trône, ô Dieu, est à toujours;

Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité.

Tu aimes la justice, et tu hais la méchanceté:

C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint

D’une huile de joie, par privilège sur tes collègues.

La myrrhe, l’aloès et la casse parfument tous tes vêtements;

Dans les palais d’ivoire les instruments à cordes te réjouissent.

10 Des filles de rois sont parmi tes bien-aimées;

La reine est à ta droite, parée d’or d’Ophir.

11 Ecoute, ma fille, vois, et prête l’oreille;

Oublie ton peuple et la maison de ton père.

12 Le roi porte ses désirs sur ta beauté;

Puisqu’il est ton Seigneur, rends-lui tes hommages.

13 Et, avec des présents, la fille de Tyr,

Les plus riches du peuple rechercheront ta faveur.

14 Toute resplendissante est la fille du roi dans l’intérieur du palais;

Elle porte un vêtement tissé d’or.

15 Elle est présentée au roi, vêtue de ses habits brodés,

Et suivie des jeunes filles, ses compagnes, qui sont amenées auprès de toi;

16 On les introduit au milieu des réjouissances et de l’allégresse,

Elles entrent dans le palais du roi.

17 Tes enfants prendront la place de tes pères;

Tu les établiras princes dans tout le pays.

18 Je rappellerai ton nom dans tous les âges:

Aussi les peuples te loueront-ils éternellement et à jamais.

Proverbes 22:14

14 La bouche des étrangères est une fosse profonde;

Celui contre qui l’Eternel est irrité y tombera.

Après avoir rencontré Dieu, Job a humblement réalisé que les êtres humains ne pouvaient pas vraiment comprendre les raisons qui poussaient Dieu à permettre la souffrance. Job savait qu’il avait tort de remettre en question la souveraineté et la sagesse de Dieu et il a reconnu volontiers son ignorance (voir Job 42:3).

Comme Job l’a souligné, nous avons beau essayé de les comprendre, les plans de Dieu sont bien au-delà de notre compréhension, “trop beaux” pour que nous puissions les connaître. Souvent, lorsque nos interrogations à Dieu restent (selon nous) sans réponse, nous nous fâchons, mettant à nu notre manque de confiance en lui.

Bien qu’il puisse nous arriver de nous tromper, ce qui importe le plus est la manière dont nous rectifions ces erreurs.  Prenez exemple sur Job et n’ayez pas peur de reconnaître vos erreurs devant Dieu. Une telle humilité vous amènera devant le seul qui puisse vous procurer une réelle restauration.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Nouvelle Edition de Genève
Copyright © 1979 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation. Tous droits réservés.
www.universdelabible.net         www.societebiblique.com