Jour 225: 13 août

Chantez en son honneur un cantique nouveau!
Jouez de tout votre art afin de l’acclamer!
Car la parole de l’Eternel est droite, tout son oeuvre est sûre.
(Psaumes 33:4-5)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui:  Néhémie 5:14-7:73a; 1 Corinthiens 8:1-13; Psaumes 33:1-11 et Proverbes 21:8-10 en version Bible en français courant.

Néhémie 5:14-7:72

14-18 Depuis le jour où j’avais été désigné comme gouverneur des Juifs dans la province de Juda, soit pendant douze ans, de la vingtième à la trente-deuxième année du règne d’Artaxerxès, ni moi ni mes proches n’avons usé de notre droit de prélever l’impôt destiné au gouverneur.  Mes prédécesseurs pressuraient le peuple, exigeant nourriture et vin, en plus de quarante pièces d’argent. Même les collaborateurs des gouverneurs opprimaient le peuple. Mais moi, par crainte de Dieu, je n’ai jamais agi ainsi. Au contraire, j’ai travaillé personnellement à la reconstruction de la muraille ; je n’ai pas profité de ma situation pour acheter des terrains à bon compte, et mes collaborateurs, qui participaient aussi aux travaux sur la muraille, ne l’ont pas fait non plus. Pourtant je recevais à ma table cent cinquante magistrats juifs, à côté des hôtes qui nous venaient des nations voisines. Chaque jour on préparait, à mes frais, un bœuf, six moutons de choix et de la volaille, et tous les dix jours on me livrait de grandes quantités de vin. Malgré cela je n’ai pas réclamé ce qui était normalement dû au gouverneur, car les travaux constituaient déjà une lourde charge pour le peuple.

19 « O mon Dieu, souviens-toi de tout ce que j’ai fait pour ce peuple, et accorde-moi ta faveur. »

Chapitre 6

Nouvelle intervention des adversaires

1-3 Saneballath, Tobia, Guéchem l’Arabe et nos autres ennemis apprirent que j’avais reconstruit la muraille de la ville et qu’il n’y avait plus de brèches. A ce moment-là, je n’avais pourtant pas encore mis en place les battants des portes. Alors Saneballath et Guéchem envoyèrent un messager m’inviter à une entrevue avec eux à Kefirim, dans la vallée d’Ono. Ils avaient l’intention de me faire du mal. Mais je leur fis répondre ceci : « J’ai encore beaucoup de travail à accomplir, il m’est impossible de me rendre auprès de vous. Si je partais d’ici pour vous rencontrer, le travail cesserait. »

4-9 A quatre reprises ils m’envoyèrent la même invitation, et chaque fois je leur fis la même réponse. La cinquième fois Saneballath m’envoya un de ses collaborateurs, porteur d’une lettre ouverte qui disait : « Le bruit court parmi les non-Juifs, comme Guéchem me l’a rapporté, que toi et tes compatriotes, vous songez à vous révolter. C’est la raison pour laquelle tu rebâtis la muraille. Tu désires être leur roi, paraît-il ; on dit même que tu as déjà désigné des prophètes pour proclamer à Jérusalem que tu es devenu roi de Juda. Le roi de Perse ne va pas tarder à apprendre tout cela. Alors viens t’en entretenir avec moi. » Je lui fis répondre : « Il n’y a rien d’exact dans ce que tu racontes ! Ce n’est que pure invention de ta part. » En effet, ils essayaient tous de nous effrayer ; ils espéraient que, découragés, nous cesserions le travail.

« O Seigneur, fortifie-moi dans ma tâche ! »

10-11 Un jour, j’allai trouver Chemaya, fils de Delaya et petit-fils de Métabéel, car il n’avait pas pu venir chez moi. Il me dit : « Rencontrons-nous dans le temple de Dieu, à l’intérieur du sanctuaire, et fermons-en bien les portes, car tes adversaires vont venir, de nuit, pour te tuer. » – « Je ne suis pas homme à prendre la fuite ! répondis-je. Et d’ailleurs un homme tel que moi pourrait-il pénétrer dans le sanctuaire et rester en vie ? Non, je ne m’y rendrai pas ! »

12-13 J’avais bien compris qu’il ne me transmettait pas un message de Dieu, mais que Tobia et Saneballath l’avaient payé pour qu’il me parle ainsi. Pourquoi donc ? Pour que j’aie peur, que je suive son conseil et que je commette un péché. Alors ils auraient pu compromettre ma réputation et me couvrir de honte.

14 « O mon Dieu, souviens-toi de ce qu’ont fait Tobia et Saneballath, comme aussi la prophétesse Noadia et les autres prophètes qui ont cherché à m’effrayer. »

15-16 La muraille fut achevée le vingt-cinquième jour du mois d’Éloul, après cinquante-deux jours de travail. Lorsque, dans les nations des alentours, nos ennemis l’apprirent, ils éprouvèrent de la crainte et se sentirent profondément humiliés. Ils durent reconnaître que cet ouvrage avait été réalisé avec l’aide de Dieu.

17-19 Durant toute cette période, il y eut un important échange de correspondance entre les notables de Juda et Tobia. En effet, bon nombre de Juifs conspiraient avec lui, car il était le gendre d’un Juif, Chekania fils d’Ara, et son propre fils Yohanan avait épousé la fille de Mechoullam, fils de Bérékia. On faisait son éloge devant moi, et on lui rapportait mes propos. Tobia lui-même envoyait des lettres pour m’effrayer.

Chapitre 7

Les mesures de protection de la ville

1-3 Lorsque la muraille fut achevée et que les battants des portes eurent été remis en place, les portiers, les chanteurs et les lévites furent établis dans leurs fonctions. Je confiai l’administration de Jérusalem à mon frère Hanani, ainsi qu’à Hanania, commandant militaire de la forteresse, homme de confiance, bien plus fidèle à Dieu que beaucoup d’autres. Je leur dis : « On n’ouvrira pas les portes de la ville avant que le soleil soit haut dans le ciel, et le soir on les fermera et on les verrouillera avant que les portiers quittent leur travail. On instituera un tour de garde pour les habitants de Jérusalem, les uns occupant un poste et les autres surveillant les abords de leur maison. »
Liste des Juifs revenus en Palestine

4-5 Bien que la ville de Jérusalem s’étendît sur une vaste surface, la population était peu nombreuse ; certaines maisons n’avaient pas encore été rebâties. Inspiré par mon Dieu, je rassemblai les notables, les magistrats et le reste du peuple pour en faire le recensement. Je consultai le livre contenant la liste de ceux qui, tout au début, étaient revenus d’exil, et j’y trouvai les indications suivantes :

6-38 « Parmi les familles que le roi de Babylone, Nabucodonosor, avait emmenées en exil, nombreux furent ceux qui regagnèrent Jérusalem et le pays de Juda. Chacun retourna dans sa propre ville. Ils revinrent sous la conduite de Zorobabel, Yéchoua, Nehémia, Azaria, Raamia, Nahamani, Mordokaï, Bilechan, Mispéreth, Bigvaï, Nehoum et Baana. En voici la liste, avec le nombre des Israélites formant chaque groupe :

2 172 hommes du clan de Paroch ;
372 hommes du clan de Chefatia ;
652 hommes du clan d’Ara ;
2 818 hommes du clan de Pahath-Moab, descendants de Yéchoua et de Yoab ;
1 254 hommes du clan d’Élam ;
845 hommes du clan de Zattou ;
760 hommes du clan de Zakaï ;
648 hommes du clan de Binnoui ;
628 hommes du clan de Bébaï ;
2 322 hommes du clan d’Azgad ;
667 hommes du clan d’Adonicam ;
2 067 hommes du clan de Bigvaï ;
655 hommes du clan d’Adin ;
98 hommes du clan d’Ater, descendants de Hizquia;
328 hommes du clan de Hachoum ;
324 hommes du clan de Bessaï ;
112 hommes du clan de Harif ;
95 hommes du village de Gabaon ;
188 hommes des villages de Bethléem et Netofa ;
128 hommes du village d’Anatoth ;
42 hommes du village de Beth-Azmaveth ;
743 hommes des villages de Quiriath-Yéarim, Kefira et Beéroth ;
621 hommes des villages de Rama et Guéba ;
122 hommes du village de Mikmas ;
123 hommes des villages de Béthel et Aï ;
52 hommes de l’autre village de Nébo ;
1 254 hommes du clan d’un autre Élam ;
320 hommes du clan de Harim ;
345 hommes de la ville de Jéricho ;
721 hommes des villages de Lod, Hadid et Ono ;
3 930 hommes de la ville de Senaa.


39-42
Les groupes de prêtres comprenaient :

973 hommes du clan de Yedaya, descendants de Yéchoua ;
1 052 hommes du clan d’Immer ;
1 247 hommes du clan de Pachehour ;
1 017 hommes du clan de Harim.


43
Le groupe des lévites comprenaient :

74 hommes des clans de Yéchoua, Cadmiel, Binnouiet Hodeva.

 

44 Le groupe des chanteurs du temple comprenait :

148 hommes du clan d’Assaf.

 

45 Le groupe des portiers comprenait :

138 hommes des clans de Challoum, Ater, Talmon, Accoub, Hatita et Chobaï.

 

46-56 Le groupe des employés subalternes du temple comprenait les descendants de Siha, Hassoufa, Tabbaoth, Quéros, Sia, Padon, Lebana, Hagaba, Chalmaï, Hanan, Guiddel, Gahar, Réaya, Ressin, Necoda, Gazam, Ouza, Passéa, Bésaï, Meounim, Nefouchessim, Bacbouc, Hacoufa, Harour, Baslith, Méhida, Harcha, Barcos, Sisra, Téma, Nessia et Hatifa.

57-60 Le groupe des descendants des serviteurs de Salomon comprenait les descendants de Sotaï, Soféreth, Perida, Yala, Darcon, Guiddel, Chefatia, Hattil, Pokéreth-Hassebaïm et Amon. Ensemble, les groupes des employés subalternes du temple et des descendants des serviteurs de Salomon comprenaient 392 hommes

61-62 « Les hommes qui revinrent d’exil de Tel-Méla, Tel-Harcha, Keroub-Addon et Immer, ne réussirent pas à fournir les renseignements nécessaires sur les familles de leurs ancêtres, pour prouver qu’ils étaient Israélites : ils étaient en tout 642 et descendaient de Delaya, Tobia et Necoda

63-65 « Certains prêtres se trouvèrent dans une situation analogue : c’étaient les descendants de Hobaya, Haccos et Barzillaï. – Ce dernier était appelé ainsi parce qu’il avait épousé une des filles de Barzillaï, de Galaad. – Ils avaient cherché sans succès les registres où leurs ancêtres étaient inscrits ; on les considéra donc comme impurs et on leur interdit d’exercer un ministère de prêtres. Le gouverneur lui-même leur ordonna de ne pas manger des offrandes strictement réservées à Dieu jusqu’à ce qu’un prêtre puisse prendre une décision au moyen de l’Ourim et du Toummim

66-71 « Le nombre total des Israélites revenus d’exil s’élevait à 42 360 personnes. Ils avaient avec eux 7 337 serviteurs et servantes, 245 chanteurs et chanteuses, ainsi que 435 chameaux et 6 720 ânes. Quelques-uns des chefs de famille firent des dons pour la reconstruction du temple. Le gouverneur donna 1 000 pièces d’or, 50 bols à aspersion, 30 tuniques de prêtres et 250 kilos d’argent au profit du sanctuaire. Quant aux dons des chefs de famille, ils s’élevèrent à 20 000 pièces d’or et 1 100 kilos d’argent. Les autres Israélites donnèrent 20 000 pièces d’or, 1 000 kilos d’argent et 67 tuniques de prêtres.

72 « Les prêtres, les lévites, les portiers, les chanteurs, certains laïcs, tels que les employés subalternes du temple, et tous les autres Israélites s’établirent dans leurs villes respectives. »

1 Corinthiens  8:1-13

La viande provenant de sacrifices offerts aux idoles

1-3 Examinons maintenant la question de la viande provenant de sacrifices offerts aux idoles : Il est vrai que « nous avons tous la connaissance », comme vous le dites. Mais cette connaissance rend l’homme prétentieux, tandis que l’amour renforce la communauté. Celui qui s’imagine connaître quelque chose ne connaît pas encore comme il devrait connaître. Mais celui qui aime Dieu est connu par lui.

4-6 La question est donc la suivante : peut-on manger de la viande provenant de sacrifices offerts aux idoles ? Nous savons bien qu’une idole ne représente rien de réel dans le monde et qu’il n’y a qu’un seul Dieu. Même s’il y a de prétendus dieux au ciel et sur la terre – et, en fait, il y a beaucoup de « dieux » et de « seigneurs »–, il n’en est pas moins vrai que pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, qui a créé toutes choses et pour qui nous vivons ; il n’y a également qu’un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui toutes choses existent et par qui nous vivons.

7-8 Mais tous ne connaissent pas cette vérité. Certains ont été tellement habitués aux idoles que, maintenant encore, ils mangent la viande des sacrifices comme si elle appartenait à une idole ; leur conscience est faible et ils se sentent souillés par cette viande. Ce n’est pourtant pas un aliment qui nous rapprochera de Dieu : nous ne perdrons rien si nous n’en mangeons pas, et nous ne gagnerons rien non plus si nous en mangeons.

9-13 Cependant, prenez garde que la liberté avec laquelle vous agissez n’entraîne dans l’erreur ceux qui sont faibles dans la foi. En effet, si quelqu’un de faible te voit, toi qui as la « connaissance », en train de manger dans le temple d’une idole, ne se sentira-t-il pas encouragé dans sa conscience à manger de la viande offerte aux idoles ? Et ainsi ce faible, ce frère pour qui le Christ est mort, va se perdre à cause de ta « connaissance » ! En péchant de cette façon contre vos frères et en blessant leur conscience qui est faible, vous péchez contre le Christ lui-même. C’est pourquoi, si un aliment entraîne mon frère dans l’erreur, je ne mangerai plus jamais de viande afin de ne pas égarer mon frère.

Psaumes 33:1-11

Louange au Dieu créateur et sauveur

1 Criez votre joie pour le Seigneur, vous les fidèles ;

hommes droits, le louer est votre privilège.

2 Louez le Seigneur au son de la lyre,

célébrez-le sur la harpe à dix cordes.

3 Chantez en son honneur un chant nouveau,

faites la plus belle musique en l’acclamant.

4 Ce que le Seigneur dit est sans détour,

et tout ce qu’il fait est solide et sûr.

5 Il aime l’ordre et le droit.

La terre est pleine de la bonté du Seigneur.

6 D’un mot le Seigneur a créé le ciel,

d’un ordre toute la troupe des étoiles.

7 Il rassemble l’eau des mers derrière une digue,

il retient prisonnier le grand océan.

8 Que toute la terre redoute le Seigneur,

que tous ses habitants tremblent devant lui !

9 Car il parle, et ce qu’il dit arrive ;

aussitôt dit, aussitôt fait.

10 Le Seigneur déjoue les plans des nations,

il fait obstacle aux projets des peuples.

11 Mais les plans du Seigneur sont définitifs,

ce qu’il a projeté tient de siècle en siècle.

Proverbes 21:8-10

8 Les criminels suivent des voies tortueuses, mais les honnêtes gens ont une conduite droite.

9 Mieux vaut vivre au coin d’un toit que partager sa maison avec une femme querelleuse.

10 De tout son être, l’homme malveillant désire faire du mal et il n’épargne même pas son ami.

Lorsqu’il a été confronté à des plans de plus en plus sournois visant à saper le processus d’achèvement du mur, Néhémie est resté concentré et engagé dans sa tâche. En ne cédant pas aux menaces de ses ennemis, Néhémie a démontré la solidité de sa foi en Dieu. Souvenez-vous d’une situation où d’autres ont essayé de vous empêcher d’accomplir l’œuvre de Dieu. Qu’a révélé votre réaction sur la force de votre foi?

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Comment: