Jour 199: 18 juillet

Aujourd’hui : 1 Chroniques 26:12-27:34; Romains 4:13-5:5; Psaumes 14:1-7 et Proverbes 19:17 en version Bible en français courant.

Puisque nous avons été déclarés justes en raison de notre foi, nous sommes en paix avec Dieu grâce à notre Seigneur Jésus-Christ. (Romain 5:1)

1 Chroniques 26:12-27:34

12-13 Les chefs et les membres de ces groupes de portiers accomplissaient ensemble leur tâche dans le temple du Seigneur. Ils se répartirent les portes à garder en tirant au sort d’après leurs familles, jeunes et vieux sur pied d’égalité.

14-18 Le sort attribua la porte orientale à Chélémia. Son fils Zacharie, dont les avis étaient remplis de bon sens, se vit confier par le sort la porte nord. Obed-Édom eut la garde de la porte sud, et ses fils la surveillance des entrepôts. Chouppim et Hossa se partagèrent la garde de la porte ouest et de la porte de Challéketh, qui s’ouvre sur le chemin montant.

Les équipes respectives de garde étaient réparties de la manière suivante : à la porte orientale, six lévites par jour ; à la porte nord, quatre par jour ; à la porte sud, quatre par jour ; aux entrepôts, deux équipes de deux ; pour le bâtiment annexe situé à l’ouest, quatre hommes sur la route et deux dans le bâtiment.

19 Tels étaient les groupes de portiers, recrutés dans les clans de Coré et de Merari.

Tâches spéciales confiées à certains lévites

20-28 D’autres lévites avaient la responsabilité des trésors du temple et des objets sacrés offerts à Dieu. Les descendants de Ladan, du clan de Guerchon, chefs de leurs familles respectives, étaient Yéhiéli, ainsi que les fils de Yéhiéli, Zétam et son frère Joël ; ils avaient la responsabilité des trésors du temple du Seigneur. Pour les clans d’Amram, d’Issar, d’Hébron et d’Ouziel, Chebouel, descendant de Guerchom, lui-même fils de Moïse, était le surveillant général des trésors. Dans sa parenté se trouvait la lignée des descendants d’Éliézer, frère de Guerchom : Rehabia, fils d’Éliézer, puis Yechaya, Yoram, Zikri et Chelomith. Chelomith, avec ses frères, était responsable des objets qui avaient été consacrés à Dieu par le roi David, par les chefs de familles, par les commandants de régiments et de compagnies, et par les autres chefs militaires. Ces hommes avaient consacré à Dieu une part du butin pris lors des guerres, en vue d’entretenir le temple du Seigneur. Tout ce que le prophète Samuel, Saül, fils de Quich, Abner, fils de Ner, et Joab, dont la mère s’appelait Serouia, avaient consacré à Dieu se trouvait aussi sous la responsabilité de Chelomith et de ses frères.

29 Kenania et ses fils, du clan d’Issar, s’occupaient des affaires civiles d’Israël, en tant qu’administrateurs et juges.

30-32 Hachabia et mille sept cents autres hommes de valeur du clan d’Hébron veillaient sur le territoire d’Israël situé à l’ouest du Jourdain ; ils étaient chargés de toutes les affaires, tant religieuses que civiles. Yeria était le chef du clan d’Hébron. Pendant la quarantième année du règne de David, on fit des recherches généalogiques relatives à ce clan, et on trouva à Yazer, en Galaad, des hommes de valeur qui en étaient membres. Le roi David désigna, à côté de Yeria, deux mille sept cents membres de ce clan, tous chefs de familles, pour s’occuper de l’ensemble des affaires religieuses et civiles, dans la région habitée par les tribus de Ruben et de Gad, et la demi-tribu orientale de Manassé.

Chapitre 27

Organisation militaire du royaume

1-15 Voici une liste d’Israélites au service du roi : chefs de familles, commandants de régiments ou de compagnies, et administrateurs. Leur activité concernait les divisions militaires qui, tout au long de l’année, étaient de service à tour de rôle pour un mois. Chaque division comptait vingt-quatre mille hommes ; elles étaient placées sous les ordres des chefs suivants :

Premier mois : Yachobam, fils de Zabdiel, du clan de Pérès ; il commandait lui-même l’état-major du mois.

Deuxième mois : Dodaï, d’Ahoa, secondé par le commandant Micloth.

Troisième mois : Benaya, fils du grand-prêtre Yoyada. Benaya était un membre du “groupe des Trente” ; lorsqu’il en devint le chef, c’est son fils Ammizabad qui reprit le commandement de sa division.

Quatrième mois : Assaël, frère de Joab, et par la suite son fils Zebadia.

Cinquième mois : Chamouth, du clan d’Izra.

Sixième mois : Ira, fils d’Iquèch, de Técoa.

Septième mois : Hélès, de Palon, de la tribu d’Éfraïm.

Huitième mois : Sibkaï, de Houcha, du clan de Zéra.

Neuvième mois : Abiézer, d’Anatoth, de la tribu de Benjamin.

Dixième mois : Maraï, de Netofa, du clan de Zéra.

Onzième mois : Benaya, de Piraton, de la tribu d’Éfraïm.

Douzième mois : Heldaï, de Netofa, du clan d’Otniel.

Organisation civile du royaume : les chefs de tribus

16 A la tête des tribus d’Israël se trouvaient les chefs suivants :

Tribu de Ruben : Éliézer, fils de Zikri.

Tribu de Siméon : Chefatia, fils de Maaka.
17 Tribu de Lévi : Hachabia, fils de Quemouel.

Descendant d’Aaron : Sadoc.
18 Tribu de Juda : Élihou, un des frères de David.

Tribu d’Issakar : Omri, fils de Mikaël.
19 Tribu de Zabulon : Ichemaya, fils d’Obadia.

Tribu de Neftali : Yerimoth, fils d’Azriel.
20 Tribu d’Éfraïm : Osée, fils d’Azazia.

Demi-tribu occidentale de Manassé : Joël, fils de Pedaya.
21 Demi-tribu orientale de Manassé, installée en Galaad : Iddo, fils de Zacharie.

Tribu de Benjamin : Yassiel, fils d’Abner.
22 Tribu de Dan : Azarel, fils de Yeroam.

Tels étaient les chefs des tribus d’Israël.

23-24 David ne fit pas dénombrer les jeunes de vingt ans et au-dessous, car le Seigneur avait annoncé qu’il rendrait les Israélites aussi nombreux que les étoiles du ciel. Joab, dont la mère s’appelait Serouia, avait commencé le dénombrement, mais il ne l’acheva pas, car Dieu se mit en colère contre Israël à cause de cette entreprise. C’est pourquoi le chiffre total de la population ne figure pas dans le livre intitulé Actes du roi David.

Les administrateurs des biens royaux

25 Azmaveth, fils d’Adiel, était intendant du trésor royal.

Yonatan, fils d’Ozias, était intendant des réserves entreposées dans le pays, tant dans les villes que dans les villages et les postes de garde.

26 Ezri, fils de Keloub, était responsable des ouvriers agricoles travaillant dans le pays.

27 Chiméi, de Rama, était intendant des vignobles.

Zabdi, de Chefam, était intendant des réserves de vin provenant de ces vignobles.

28 Baal-Hanan, de Beth-Guéder, était intendant des plantations d’oliviers et de sycomores dans le Bas-Pays.

Yoach était intendant des réserves d’huile.

29 Chitraï, de Saron, était responsable des troupeaux de bœufs paissant dans les pâturages de Saron.

Chafath, fils d’Adlaï, était responsable de ceux paissant ailleurs dans les plaines.

30 Obil, l’Ismaélite, était responsable des chameaux.

Yédia, de Méronoth, était responsable des ânesses.

31 Yaziz, le Hagrite, était responsable des moutons et des chèvres.

Telle est la liste des gens qui administraient les biens appartenant au roi David.

L’entourage privé de David

32-34Yonatan, oncle de David, homme intelligent et instruit, était conseiller du roi. Yéhiel, fils d’un Hakmonite, était chargé de l’éducation des enfants du roi. Ahitofel était aussi conseiller du roi. Houchaï, l’Arkite, était le confident du roi. Ahitofel eut pour successeurs Yoyada, fils de Benaya, et Abiatar. Quant au commandant en chef de l’armée royale, c’était Joab.

Romains 4:13-5:5

La promesse de Dieu reçue par la foi

13-15 Dieu a promis à Abraham et à ses descendants qu’ils recevraient le monde. Cette promesse a été faite non parce que Abraham avait obéi à la loi, mais parce que Dieu l’a considéré comme juste à cause de sa foi. Si ceux qui obéissent à la loi étaient les seuls à recevoir les biens promis, alors la foi serait inutile et la promesse de Dieu n’aurait plus de sens. En effet, la loi provoque la colère de Dieu ; mais là où il n’y a pas de loi, il n’y a pas non plus de désobéissance à la loi.

16-25 Ainsi, la promesse a été faite à cause de la foi, afin que ce soit un don gratuit de Dieu et qu’elle soit valable pour tous les descendants d’Abraham, non pas seulement pour ceux qui obéissent à la loi mais aussi pour ceux qui croient comme Abraham a cru. Abraham est notre père à tous, comme le déclare l’Écriture : « J’ai fait de toi l’ancêtre d’une foule de nations. » Il est notre père devant Dieu en qui il a cru, le Dieu qui rend la vie aux morts et fait exister ce qui n’existait pas. Abraham a cru et espéré, alors que tout espoir semblait vain, et il devint ainsi « l’ancêtre d’une foule de nations », selon ce que Dieu lui avait dit : « Tel sera le nombre de tes descendants. » Il avait environ cent ans, mais sa foi ne faiblit pas quand il pensa à son corps presque mourant et à Sara, sa femme, qui était stérile. Il ne perdit pas confiance et ne douta pas de la promesse de Dieu ; au contraire, sa foi le fortifia et il loua Dieu. Il était absolument certain que Dieu a le pouvoir d’accomplir ce qu’il a promis. Voilà pourquoi il est dit d’Abraham que, à cause de sa foi, « Dieu l’a considéré comme juste ». Mais ces mots « Dieu l’a considéré comme juste » n’ont pas été écrits pour lui seul. Ils ont été écrits aussi pour nous qui devons être considérés comme justes, nous qui croyons en Dieu qui a ramené d’entre les morts Jésus notre Seigneur. Il a été à la mort à cause de nos péchés et Dieu l’a ramené à la vie pour nous rendre justes devant lui.

Chapitre 5

En paix avec Dieu

1-5 Ainsi, nous avons été rendus justes devant Dieu à cause de notre foi et nous sommes maintenant en paix avec lui par notre Seigneur Jésus-Christ. Par Jésus nous avons pu, par la foi, avoir accès à la grâce de Dieu en laquelle nous demeurons fermement. Et ce qui nous réjouit c’est l’espoir d’avoir part à la gloire de Dieu. Bien plus, nous nous réjouissons même dans nos détresses, car nous savons que la détresse produit la patience, la patience produit la résistance à l’épreuve et la résistance l’espérance. Cette espérance ne nous déçoit pas, car Dieu a répandu son amour dans nos cœurs par le Saint-Esprit qu’il nous a donné.

Psaumes 14:1-7

Les fidèles et leur Dieu dans un monde corrompu

1 Du répertoire du chef de chorale et du recueil de David.

Ils sont stupides, ceux qui se disent que Dieu est sans pouvoir.

Ces gens sont corrompus, ce qu’ils font est abominable,

aucun d’eux n’agit comme il faut.

2 Du haut du ciel, le Seigneur se penche pour observer les humains,

pour voir s’il y a quelqu’un d’intelligent qui se tourne vers lui.

3 Tous ont quitté le bon chemin,

tous sans exception sont corrompus.

Aucun n’agit comme il faut, pas même un seul.

4 « Ils ne comprennent vraiment rien, dit le Seigneur,

tous ces gens qui font le malheur des autres,

qui se nourrissent en exploitant mon peuple

et ne s’adressent jamais à moi. »

5 Les voilà qui s’affolent,

car Dieu est du côté des fidèles.

6 « Vous avez voulu vous en prendre aux pauvres gens ;

ce sera votre honte, car le Seigneur est leur refuge. »

7 Ah, que je voudrais voir le salut d’Israël, arrivant de Sion !

Le Seigneur rétablira son peuple.

Quelle joie chez les descendants de Jacob,

quelle allégresse alors en Israël !

Proverbes 19:17

17 Donner aux pauvres revient à prêter au Seigneur, il récompensera cette générosité.

Prière: Seigneur Jésus, je viens vers toi aujourd’hui avec ce proverbe à l’esprit. C’est tellement facile facile de devenir égocentrique et de perdre de vue ceux qui ont besoin de mon aide et de mon amour. Seigneur, donne-moi un état d’esprit digne de ton royaume pour la cause de ceux dans le besoin. Aide-moi à me souvenir que me soucier des autres est un moyen de te servir, car tout ce que j’ai provient de toi. Amen.

Cette prière est issue de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduite en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Comment: