Jour 198: 17 juillet

Image of water droplet on blade of grass

Aujourd’hui : 1 Chroniques 24:1-26:11; Romains 4:1-12; Psaumes 13:1-6 et Proverbes 19:15-16 en version Bible en français courant.

Moi, j’ai compté sur ta bonté, je veux me féliciter de ton secours. Seigneur, je veux chanter en ton honneur pour tout ce que tu as fait en ma faveur. (Psaumes 13:6)

 1 Chroniques 24:1-26:11

Les groupes de prêtres

1-5 Les descendants d’Aaron furent répartis en groupes. Aaron avait eu quatre fils, Nadab, Abihou, Élazar et Itamar. Nadab et Abihou moururent avant leur père, sans avoir de fils, si bien que seuls Élazar et Itamar exercèrent le ministère de prêtres. Plus tard David, secondé par Sadoc, descendant d’Élazar, et par Ahimélek, descendant d’Itamar, répartit les prêtres en groupes, selon les devoirs de leur service. On constata qu’il y avait plus d’hommes parmi les descendants d’Élazar que parmi ceux d’Itamar. C’est pourquoi on répartit les descendants d’Élazar en seize groupes familiaux et ceux d’Itamar en huit groupes, avec leurs chefs respectifs. La répartition des uns et des autres se fit par tirage au sort, car il y avait des “princes consacrés” et des “princes de Dieu” aussi bien parmi les descendants d’Élazar que parmi ceux d’Itamar. 6-18 Le secrétaire Chemaya, fils de Netanéel, de la tribu de Lévi, inscrivit leurs noms en présence du roi, des chefs, du prêtre Sadoc, d’Ahimélek, fils d’Abiatar, et des chefs de familles sacerdotales et lévitiques. Pour le clan d’Élazar, on tirait au sort deux fois consécutives, pour celui d’Itamar, une seule fois. Voici la liste des chefs des groupes désignés par le tirage au sort : 1. Yoyarib 2. Yedaya 3. Harim 4. Séorim 5. Malkia 6. Miamin 7. Haccos 8. Abia 9. Yéchoua 10. Chekania 11. Éliachib 12. Yaquim 13. Houppa 14. Yéchébab 15. Bilga 16. Immer 17. Hézir 18. Happissès 19. Petahia 20. Ézékiel 21. Yakin 22. Gamoul 23. Delaya 24. Maazia 19 Les groupes se conformaient à cet ordre pour leur service dans le temple du Seigneur ; ils y accomplissaient leur tâche selon les directives transmises par leur ancêtre Aaron, qui les avait reçues du Seigneur, le Dieu d’Israël lui-même.

Liste complémentaire de lévites

20-30 Voici d’autres descendants de Lévi : Parmi les descendants d’Amram, il y eut Choubaël, et parmi ceux de Choubaël, Yédia. Parmi les descendants de Rehabia, il y eut Issia, le premier de sa famille. Parmi les descendants d’Issar, il y eut Chelomoth, et parmi ceux de Chelomoth, Yahath. Fils d’Hébron : Yeria, le premier, Amaria, le second, Yaziel, le troisième, et Yecamam, le quatrième. Fils d’Ouziel : Mika. Parmi les descendants de Mika, il y eut Chamir. Parmi les descendants d’Issia, frère de Mika, il y eut Zacharie. Fils de Merari : Mali, Mouchi et Yazia ; descendants de Merari, par son fils Yazia : Choham, Zakour et Ibri. Fils de Mali : Élazar, qui n’eut pas de fils, et Quich, dont Yeraméel fut un fils. Fils de Mouchi : Mali, Éder et Yerimoth. Tels furent les descendants des lévites, selon leurs familles respectives. 31 Eux aussi, tout comme leurs frères, les descendants d’Aaron, tirèrent au sort l’ordre de leur service, en présence du roi David, de Sadoc et Ahimélek, et des chefs de familles sacerdotales et lévitiques. Ainsi la famille d’un aîné fut traitée de la même façon que celle d’un frère plus jeune.

Chapitre 25

Les groupes de chanteurs

1 David, secondé par les chefs des équipes responsables du culte, mit à part les descendants d’Assaf, de Héman et de Yedoutoun ; ils chantaient les messages de Dieu en s’accompagnant de lyres, de harpes et de cymbales. Voici la liste des hommes effectuant ce service : 2 Les fils d’Assaf : Zakour, Joseph, Netania et Assaréla ; ils étaient dirigés par leur père, qui chantait les messages de Dieu selon les instructions du roi. 3 Les fils de Yedoutoun : Guedalia, Seri, Yechaya, Chiméi, Hachabia et Mattitia ; tous les six étaient dirigés par leur père, qui chantait les messages de Dieu en s’accompagnant de la lyre pour louer et acclamer le Seigneur. 4-5 Les fils de Héman : Bouquia, Mattania, Ouziel, Chebouel, Yerimoth, Hanania, Hanani, Éliata, Guidalti, Romameti-Ézer, Yochebécacha, Malloti, Hotir et Mahazioth. C’étaient là tous les fils de Héman, lequel annonçait au roi les messages de Dieu, pour exalter sa puissance. Dieu avait accordé à Héman quatorze fils et trois filles. 6-7 Tous ces gens chantaient dans le temple du Seigneur sous la direction de leur père, en s’accompagnant de cymbales, de harpes et de lyres ; ils exerçaient leur ministère au service du roi, sous la direction d’Assaf, Yedoutoun et Héman. Ces chanteurs expérimentés et les membres de leurs groupes, également formés pour louer le Seigneur par le chant, étaient deux cent quatre-vingt-huit au total. 8 On tira au sort pour déterminer l’ordre des services, sans faire de différence entre les jeunes et les vieux, ni entre les chanteurs expérimentés et les débutants. 9-31Voici la liste des chefs des groupes désignés par le tirage au sort : 1. Joseph, fils d’Assaf 2. Guedalia 3. Zakour 4. Isri 5. Netania 6. Bouquia 7. Yessaréla 8. Yechaya 9. Mattania 10. Chiméi 11. Azarel 12. Hachabia 13. Choubaël 14. Mattitia 15. Yerémoth 16. Hanania 17. Yochebécacha 18. Hanani 19. Malloti 20. Éliata 21. Hotir 22. Guidalti 23. Mahazioth 24. Romameti-Ézer Chaque chef formait avec d’autres membres de sa famille un groupe de douze.

Chapitre 26

Les groupes de portiers

1-8 Les portiers formaient aussi des groupes. Mechélémia, fils de Coré et petit-fils d’Abiassaf, du clan de Coré, eut sept fils : ce furent, dans l’ordre, Zacharie, Yediaël, Zébadia, Yatniel, Élam, Yohanan et Éliohénaï. Obed-Édom eut huit fils : ce furent, dans l’ordre, Chemaya, Yozabad, Yoa, Sakar, Netanéel, Ammiel, Issakar et Péoultaï. En effet, Dieu avait béni Obed-Édom. Son aîné Chemaya eut des fils qui occupèrent des positions dominantes dans la famille, car c’étaient des hommes de valeur. Les fils de Chemaya furent Otni, Refaël, Obed et Elzabad, ainsi que leurs frères Élihou et Semakia, tous deux particulièrement estimés. Ces descendants d’Obed-Édom, avec leurs propres fils et d’autres parents, étaient tous des hommes de valeur, pleins d’énergie dans leur service. Ils étaient au nombre de soixante-deux. 9 Le groupe de Mechélémia, constitué par ses fils et ses frères, comptait dix-huit hommes de valeur. 10-11 Hossa, du clan de Merari, eut quatre fils : Chimri, le premier de la famille, – son père lui attribua cette position, bien qu’il ne fût pas l’aîné –, Hilquia, le second, Tebalia, le troisième, et Zacharie, le quatrième ; le groupe de Hossa, constitué par tous ses fils et ses frères, comptait treize hommes.

Romains 4:1-12

L’exemple d’Abraham

1-6 Que dirons-nous donc d’Abraham, notre ancêtre ? Qu’a-t-il obtenu en tant qu’homme ? Si Abraham avait été reconnu juste aux yeux de Dieu à cause des actions qu’il a accomplies, il pourrait s’en vanter. Mais il ne peut pas le faire devant Dieu. En effet, l’Écriture déclare : « Abraham eut confiance en Dieu, et Dieu le considéra comme juste en tenant compte de sa foi. » Celui qui travaille reçoit un salaire ; ce salaire ne lui est pas compté comme un don gratuit : il lui est dû. Mais quand quelqu’un, sans accomplir de travail, croit simplement que Dieu accueille favorablement le pécheur, Dieu tient compte de sa foi pour le considérer comme juste. C’est ainsi que David parle du bonheur de l’homme que Dieu considère comme juste sans tenir compte de ses actions : 7« Heureux ceux dont Dieu a pardonné les fautes et dont il a effacé les péchés ! 8 Heureux l’homme à qui le Seigneur ne compte pas son péché ! » 9-12 Ce bonheur existe-t-il seulement pour les hommes circoncis ou aussi pour les non-circoncis ? Eh bien, nous venons de dire que « Dieu considéra Abraham comme juste en tenant compte de sa foi ». Quand cela s’est-il passé ? Après qu’Abraham eut été circoncis ou avant ? Non pas après, mais avant. Abraham reçut plus tard la circoncision comme un signe : c’était la marque indiquant que Dieu l’avait considéré comme juste à cause de sa foi, alors qu’il était encore incirconcis. Abraham est ainsi devenu le père de tous ceux qui croient en Dieu sans être circoncis et que Dieu considère eux aussi comme justes. Il est également le père de ceux qui sont circoncis, c’est-à-dire de ceux qui ne se contentent pas de l’être, mais suivent l’exemple de la foi qu’a eue notre père Abraham avant d’être circoncis.

Psaumes 13:1-6

Seigneur, jusqu’à quand m’oublieras-tu ?

1 Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de David. 2 Seigneur, jusqu’à quand persisteras-tu à m’oublier ? Jusqu’à quand refuseras-tu de me voir ? 3 Jusqu’à quand devrai-je me faire du souci et me ronger de chagrin tout le jour ? Jusqu’à quand mon ennemi aura-t-il l’avantage ? 4 Seigneur mon Dieu, regarde et réponds-moi ; rends-moi un peu de force, sinon mes yeux se fermeront pour le sommeil de la mort ; 5 sinon aussi mon ennemi se vantera d’avoir eu le dessus, et mes adversaires se féliciteront de m’avoir fait céder. 6 Moi, j’ai compté sur ta bonté, je veux me féliciter de ton secours. Seigneur, je veux chanter en ton honneur pour tout ce que tu as fait en ma faveur.

Proverbes 19:15-16

15 La paresse plonge dans l’inertie et la nonchalance ne nourrit pas son homme ! 16 Celui qui respecte les règles protège sa vie, celui qui ne surveille pas sa conduite mourra.

Dans Romains 4:1-12, Paul cite Abraham pour illustrer comment les disciples de Dieu sont justifiés par la foi et non par les œuvres. Abraham, le patriarche de la nation juive, crut à Dieu, et ”l’Éternel le déclara juste” (Gén 15:6). Nous risquons, inconsciemment de penser que c’est l’obéissance ou le service qui nous rend juste devant Dieu. Mais en regardant l’exemple d’Abraham, nous apprenons à faire confiance à Dieu et à nous rappeler que lui seul peut nous réconcilier avec lui.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant Copyright ©Société biblique française – Bibli’O 1997 avec autorisation. http://www.editionsbiblio.frLa responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.