Jour 197: 16 juillet

Image of autumn leaf

Aujourd’hui : 1 Chroniques 22:1-23:32; Romains 3:9-31; Psaumes 12:1-9 et Proverbes 19:13-14 en version Bible en français courant.

Les paroles du Seigneur sont franches comme l’or qui est passé au creuset et sept fois purifié. (Psaumes 12:7)

1 Chroniques 22:1-23:32

1 C’est pourquoi il disait : « Le sanctuaire du Seigneur Dieu se trouve ici, et voici l’autel où les Israélites doivent offrir leurs sacrifices. »

David prépare la construction du temple

2-5 David ordonna de rassembler les étrangers habitant le pays d’Israël ; il leur imposa la tâche de façonner des pierres de taille en vue de la construction du temple de Dieu. Il prépara une grande quantité de fer, destiné à la fabrication des clous pour les battants des portes, ainsi que des crochets ; il accumula une masse incalculable de bronze, de même qu’une quantité considérable de bois de cèdre, que les Sidoniens et les Tyriens lui fournissaient en abondance. En effet, David se disait : « Mon fils Salomon est jeune et sans expérience. Or le temple à construire pour le Seigneur devra être renommé dans tous les pays pour sa grandeur insurpassable et sa splendeur. Je veux donc faire des préparatifs en vue de cette construction. » Ainsi David fit de nombreux préparatifs avant sa mort.

David charge Salomon de construire le temple

6-16 David convoqua son fils Salomon et lui ordonna de construire un temple pour le Seigneur, le Dieu d’Israël. Il lui dit : « Mon fils, j’avais moi-même l’intention de construire un temple consacré au Seigneur mon Dieu. Cependant le Seigneur m’a déclaré : “Tu as fait couler beaucoup de sang au cours des grandes guerres que tu as menées. A cause de tout ce sang répandu à terre devant moi, ce n’est pas toi qui construiras un temple où l’on viendra m’adorer. Mais un fils va naître de toi : ce sera un homme de paix et je ne permettrai pas aux ennemis qui l’entourent de troubler sa tranquillité. Il portera le nom de Salomon, – ce qui signifie ‘le Pacifique’ –, car durant son règne j’accorderai à Israël paix et sécurité. C’est lui qui me construira un temple. Il sera un fils pour moi et je serai un père pour lui. Je rendrai inébranlable sa royauté sur Israël.” Eh bien, mon fils, continua David, que le Seigneur ton Dieu soit avec toi, afin que tu réussisses à lui construire un temple, comme il l’a promis à ton sujet. Qu’il t’accorde du discernement et de l’intelligence lorsqu’il te donnera l’autorité sur Israël, pour que tu puisses obéir à sa loi. Si tu respectes et accomplis les prescriptions et les règles qu’il a données à Moïse pour Israël, alors tu réussiras en tout. Sois courageux et fort ; ne crains rien, ne t’effraie pas. J’ai pris la peine d’accumuler, pour le temple du Seigneur, plus de trois mille tonnes d’or, plus de trente mille tonnes d’argent, ainsi qu’une quantité incalculable de bronze et de fer. J’ai aussi préparé du bois et des pierres. Tu pourras en ajouter encore. Tu auras à ton service des ouvriers, artisans spécialisés dans le travail de la pierre et du bois, ou experts en tout autre ouvrage. Tu disposes d’une quantité inépuisable d’or, d’argent, de bronze et de fer. Eh bien, mets-toi à l’ouvrage, et que le Seigneur soit avec toi. »

17-19 Ensuite David ordonna à tous les chefs d’Israël de venir en aide à son fils Salomon : « Le Seigneur votre Dieu n’est-il pas avec vous ? leur dit-il. Il vous a accordé la tranquillité de tous les côtés, depuis qu’il a livré les anciens habitants du pays à mon pouvoir. Les voici maintenant soumis au Seigneur et à son peuple. Alors appliquez-vous de tout votre cœur et de tout votre être à connaître la volonté du Seigneur votre Dieu. Mettez-vous à l’ouvrage et construisez le sanctuaire du Seigneur Dieu ; vous pourrez ainsi déposer le coffre de l’alliance du Seigneur et les objets consacrés à Dieu dans le temple que vous aurez construit en son honneur. »

Chapitre 23

David organise les groupes de lévites

1-2 David, devenu très vieux, désigna son fils Salomon comme roi d’Israël. Puis il fit venir tous les chefs d’Israël, ainsi que les prêtres et les lévites.

3-6 On compta un à un les lévites adultes, âgés de trente ans et plus ; leur nombre s’éleva à trente-huit mille. David en désigna vingt-quatre mille pour surveiller la construction du temple du Seigneur, six mille comme administrateurs et juges, quatre mille comme portiers et les quatre mille autres pour acclamer le Seigneur avec les instruments de musique qu’il avait fait fabriquer pour cet usage. Il répartit les lévites en différents groupes, selon qu’ils appartenaient aux clans de Guerchon, Quéhath ou Merari, les fils de Lévi.

7-11 Guerchon eut pour fils Ladan et Chiméi. Ladan eut trois fils : Yéhiel, le premier, puis Zétam et Joël. Chiméi eut trois fils : Chelomith, Haziel et Haran, qui furent les chefs des familles issues de Ladan. Chiméi eut encore quatre fils : Yahath, Ziza, Yéouch et Beria. Yahath était le premier, Ziza le second ; Yéouch et Beria eurent peu de fils, si bien qu’ils furent enregistrés comme une seule famille.

12-20 Quéhath eut quatre fils : Amram, Issar, Hébron et Ouziel. Fils d’Amram : Aaron et Moïse. Aaron fut mis à part à titre définitif, de même que ses descendants, pour s’occuper du “lieu très saint” ; ils devaient présenter au Seigneur les offrandes de parfum, accomplir le service divin et prononcer la bénédiction au nom du Seigneur. Quant à Moïse, il fut l’homme de Dieu ; cependant ses fils furent considérés comme de simples membres de la tribu de Lévi. Fils de Moïse : Guerchom et Éliézer. Fils de Guerchom : Chebouel, le premier. Éliézer eut un fils, Rehabia ; il n’en eut pas d’autres, mais Rehabia eut de très nombreux descendants. Fils d’Issar : Chelomith, le premier. Fils d’Hébron : Yeria, le premier, Amaria, le second, Yaziel, le troisième, et Yecamam, le quatrième. Fils d’Ouziel : Mika, le premier, et Issia, le second.

21-23 Fils de Merari : Mali et Mouchi. Mali eut deux fils, Élazar et Quich. Élazar mourut sans avoir eu de fils. Il ne laissait que des filles et ce furent leurs cousins, les fils de Quich, qui les épousèrent. Mouchi eut trois fils, Mali, Éder et Yerémoth.

24-32 Tels furent les descendants de Lévi, chefs de leurs familles respectives, enregistrés un à un dans les listes nominatives. Ils étaient chargés, dès l’âge de vingt ans, de s’occuper du service dans le temple du Seigneur. En effet, David avait déclaré : « Le Seigneur, le Dieu d’Israël, a accordé la paix à son peuple ; lui-même demeure pour toujours à Jérusalem. Ainsi les lévites n’ont plus à transporter la tente de la rencontre et tous les objets du culte. » Selon la décision finale de David, les lévites sont inscrits sur les listes dès l’âge de vingt ans. Ils sont aux ordres des descendants d’Aaron pour le service dans le temple du Seigneur, dans les cours et dans les locaux adjacents ; ils purifient les objets sacrés et accomplissent des tâches particulières dans le sanctuaire : confectionner les pains sacrés offerts à Dieu, préparer la farine destinée aux offrandes végétales – galettes sans levain, gâteaux cuits sur une plaque et autres pâtisseries –, et contrôler les mesures de capacité et de longueur. Ils doivent être présents matin et soir pour louer et acclamer le Seigneur, ainsi que chaque fois qu’on lui offre des sacrifices complets, le jour du sabbat, le premier jour du mois ou les autres jours de fêtes. En tout temps, ils accompliront, en nombre réglementaire, leur tâche devant le Seigneur. Ils prendront soin de la tente de la rencontre et du sanctuaire, et collaboreront avec les descendants d’Aaron, leurs frères, au service dans le temple du Seigneur.

Romains 3:9-31

Personne n’est juste

9-10 Mais quoi ? Sommes-nous, nous les Juifs, supérieurs aux autres ? Pas du tout ! J’ai déjà démontré que tous, Juifs et non-Juifs, sont également sous la domination du péché. L’Écriture le déclare :

« Il n’y a pas d’homme juste, pas même un seul,

11 il n’y a personne qui comprenne,

personne qui recherche Dieu.

12 Tous ont quitté le bon chemin, ensemble ils se sont égarés.

Il n’y a personne qui fasse le bien, pas même un seul.

13 Leur gorge est comme une tombe ouverte,

leur langue leur sert à tromper,

c’est du venin de serpent qui sort de leurs lèvres,

14 leur bouche est pleine de malédictions amères.

15 Ils courent à toutes jambes pour assassiner,

16 ils laissent la destruction et le malheur partout où ils passent,

17 ils n’ont pas connu le chemin de la paix.

18 Ils vivent sans aucune crainte de Dieu. »

19-20 Nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont soumis à la loi, afin que nul ne puisse ouvrir la bouche pour se justifier et que le monde entier soit reconnu coupable devant Dieu. Car personne ne sera reconnu juste aux yeux de Dieu pour avoir obéi en tout à la loi ; la loi permet seulement de prendre connaissance du péché.

Comment Dieu sauve les êtres humains

21-26 Mais maintenant, Dieu nous a montré comment il nous rend justes devant lui, et cela sans l’intervention de la loi. Les livres de la Loi et des Prophètes l’avaient déjà attesté : Dieu rend les hommes justes à ses yeux par leur foi en Jésus-Christ. Il le fait pour tous ceux qui croient au Christ, car il n’y a pas de différence entre eux : tous ont péché et sont privés de la présence glorieuse de Dieu. Mais Dieu, dans sa bonté, les rend justes à ses yeux, gratuitement, par Jésus-Christ qui les délivre du péché. Dieu l’a offert comme un sacrifice afin que, par sa mort, le Christ obtienne le pardon des péchés en faveur de ceux qui croient en lui. Dieu a montré ainsi qu’il est toujours juste : il l’était autrefois quand il a patienté et laissé impunis les péchés des hommes ; il l’est dans le temps présent, puisqu’il veut à la fois être juste et rendre justes tous ceux qui croient en Jésus.

27-31 Y a-t-il donc encore une raison de nous enorgueillir ? Non, aucune ! Pourquoi ? Parce que ce qui compte, ce n’est plus d’obéir à la loi, mais c’est de croire. Nous estimons, en effet, qu’un être humain est rendu juste devant Dieu à cause de sa foi et non parce qu’il obéirait en tout à la loi. Ou alors, Dieu serait-il seulement le Dieu des Juifs ? N’est-il pas aussi le Dieu des autres peuples ? Bien sûr, il l’est aussi des autres peuples, puisqu’il n’y a qu’un seul Dieu. Il va rendre justes à ses yeux les Juifs par la foi et les non-Juifs également par la foi. Cela signifie-t-il que par la foi nous enlevons toute valeur à la loi ? Bien au contraire, nous lui donnons sa vraie valeur.

Psaumes 12:1-9

La Parole du Seigneur dans un monde corrompu

1 Du répertoire du chef de chorale. Accompagnement à l’octave. Psaume appartenant au recueil de David.

2 Seigneur, au secours ! Les fidèles sont en voie de disparition,

il n’y a plus de gens dignes de confiance.

3 Chacun n’a que des calomnies à raconter ;

les lèvres flattent, mais le cœur joue double jeu.

4 Que le Seigneur supprime tous les flatteurs

et ceux qui parlent haut,

5 ceux qui déclarent : « Nous savons bien que dire pour gagner,

nous savons parler, nous ne craignons personne. »

6 « Mais maintenant j’interviens, dit le Seigneur,

à cause des pauvres qu’on opprime

et des malheureux qui gémissent.

Je porte secours à celui qu’on écarte d’un revers de main. »

7 Les paroles du Seigneur sont franches comme l’or

qui est passé au creuset et sept fois purifié.

8 Toi, Seigneur, tu garderas les opprimés,

tu nous préserveras toujours

de ces individus,

9 même si ces gens sans foi ni loi rôdent tout autour,

et si l’humanité se corrompt davantage.

Proverbes 19:13-14

13 Le sot fait le malheur de son père. La femme querelleuse est comme une gouttière qui coule sans cesse.

14 On peut hériter maison et argent de ses ancêtres, mais seul le Seigneur peut donner une femme sensée.

Le psaume 12 est une prière des disciples de Dieu pour être délivré des impies qui trompent le monde. Sans l’aide de Dieu, il serait très facile de se retrouver victime de leur malhonnêteté, car ils sont partout présents. Heureusement, Dieu promet de nous protéger (voir Ps 12:5) et il est notre source infaillible de vérité (voir verset 6).

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.