Jour 193: 12 juillet

Car je n’ai point honte de l’Evangile: c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec.

(Romains 1:16)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui : 1 Chroniques 12:19-14:17; Romains 1:1-17; Psaumes 9:14-21 et Proverbes 19:4-5 en version Nouvelle Edition de Genève.

1 Chroniques 12:19-14:17

19 Des hommes de Manassé se joignirent à David, lorsqu’il alla faire la guerre à Saül avec les Philistins. Mais ils ne furent pas en aide aux Philistins; car, après s’être consultés, les princes des Philistins renvoyèrent David, en disant: Il passerait du côté de son maître Saül, au péril de nos têtes.

20 Quand il retourna à Tsiklag, voici ceux de Manassé qui se joignirent à lui: Adnach, Jozabad, Jediaël, Micaël, Jozabad, Elihu et Tsilthaï, chefs des milliers de Manassé.

21 Ils prêtèrent leur secours à David contre la troupe (des pillards amalécites), car ils étaient tous de vaillants hommes, et ils furent chefs dans l’armée.

22 Et de jour en jour des gens arrivaient auprès de David pour le secourir, jusqu’à ce qu’il ait un grand camp, comme un camp de Dieu.

Hommes d’Israël venus pour couronner David à Hébron

23 Voici le nombre des hommes armés pour la guerre qui se rendirent auprès de David à Hébron, afin de lui transférer la royauté de Saül, selon l’ordre de l’Eternel.

24 Fils de Juda, portant le bouclier et la lance, six mille huit cents, armés pour la guerre.

25 Des fils de Siméon, hommes vaillants à la guerre, sept mille cent.

26 Des fils de Lévi, quatre mille six cents; 27 et Jehojada, prince d’Aaron, et avec lui trois mille sept cents; 28 et Tsadok, vaillant jeune homme, et la maison de son père, vingt-deux chefs.

29 Des fils de Benjamin, frères de Saül, trois mille; car jusqu’alors la plus grande partie d’entre eux étaient restés fidèles à la maison de Saül.

30 Des fils d’Ephraïm, vingt mille huit cents, hommes vaillants, gens de renom, d’après les maisons de leurs pères.

31 De la demi-tribu de Manassé, dix-huit mille, qui furent nominativement désignés pour aller établir roi David.

32 Des fils d’Issacar, qui savaient discerner les temps pour comprendre ce que devait faire Israël, deux cents chefs, et tous leurs frères sous leurs ordres.

33 De Zabulon, cinquante mille, en état d’aller à l’armée, munis pour le combat de toutes les armes de guerre, et prêts à livrer bataille d’un cœur résolu.

34 De Nephthali, mille chefs, et avec eux trente-sept mille, portant le bouclier et la lance.

35 Des Danites, armés pour la guerre, vingt-huit mille six cents.

36 D’Aser, en état d’aller à l’armée et prêts à combattre: quarante mille.

37 Et de l’autre côté du Jourdain, des Rubénites, des Gadites, et de la demi-tribu de Manassé, avec toutes les armes de guerre, cent vingt mille.

38 Tous ces hommes, gens de guerre, prêts à combattre, arrivèrent à Hébron en sincérité de cœur pour établir David roi sur tout Israël. Et tout le reste d’Israël était également unanime pour faire régner David.

39 Ils furent là trois jours avec David, mangeant et buvant, car leurs frères leur avaient préparé des vivres.

40 Et même ceux qui habitaient près d’eux jusqu’à Issacar, à Zabulon et à Nephthali, apportaient des aliments sur des ânes, sur des chameaux, sur des mulets et sur des bœufs, des mets de farine, des masses de figues sèches et de raisins secs, du vin, de l’huile, des bœufs et des brebis en abondance, car Israël était dans la joie.

Chapitre 13

L’arche déposée par David dans la maison d’Obed-Edom

1 David tint conseil avec les chefs de milliers et de centaines, avec tous les princes.

Et David dit à toute l’assemblée d’Israël: Si vous le trouvez bon, et si cela vient de l’Eternel, notre Dieu, envoyons des messagers de tous côtés vers nos frères qui restent dans toutes les contrées d’Israël, et aussi vers les sacrificateurs et les Lévites dans les villes où sont leurs banlieues, afin qu’ils se réunissent à nous, et ramenons auprès de nous l’arche de notre Dieu, car nous ne nous en sommes pas occupés du temps de Saül.

Toute l’assemblée décida de faire ainsi, car la chose parut convenable à tout le peuple.

David assembla tout Israël, depuis le Schichor d’Egypte jusqu’à l’entrée de Hamath, pour faire venir de Kirjath-Jearim l’arche de Dieu.

Et David, avec tout Israël, monta à Baala, à Kirjath-Jearim, qui est à Juda, pour faire monter de là l’arche de Dieu, devant laquelle est invoqué le nom de l’Eternel qui réside entre les chérubins.

Ils mirent sur un char neuf l’arche de Dieu, qu’ils emportèrent de la maison d’Abinadab: Uzza et Achjo conduisaient le char.

David et tout Israël dansaient devant Dieu de toute leur force, en chantant, et en jouant des harpes, des luths, des tambourins, des cymbales et des trompettes.

Lorsqu’ils furent arrivés à l’aire de Kidon, Uzza étendit la main pour saisir l’arche, parce que les bœufs la faisaient pencher.

10 La colère de l’Eternel s’enflamma contre Uzza, et l’Eternel le frappa parce qu’il avait étendu la main sur l’arche. Uzza mourut là, devant Dieu.

11 David fut irrité de ce que l’Eternel avait frappé Uzza d’un tel châtiment. Et ce lieu a été appelé jusqu’à ce jour Pérets-Uzza.

12 David eut peur de Dieu en ce jour-là, et il dit: Comment ferais-je entrer chez moi l’arche de Dieu?

13 David ne retira pas l’arche chez lui dans la cité de David, et il la fit conduire dans la maison d’Obed-Edom de Gath.

14 L’arche de Dieu resta trois mois dans la maison d’Obed-Edom, dans sa maison. Et l’Eternel bénit la maison d’Obed-Edom et tout ce qui lui appartenait.

Chapitre 14

Prospérité de David; victoires sur les Philistins

1 Hiram, roi de Tyr, envoya des messagers à David, et du bois de cèdre, des tailleurs de pierres et des charpentiers, pour lui bâtir une maison.

David reconnut que l’Eternel l’affermissait comme roi d’Israël, et que son royaume était haut élevé, à cause de son peuple d’Israël.

David prit encore des femmes à Jérusalem, et il engendra encore des fils et des filles.

Voici les noms de ceux qui lui naquirent à Jérusalem: Schammua, Schobab, Nathan, Salomon, Jibhar, Elischua, Elphéleth, Noga, Népheg, Japhia, Elischama, Beéliada et Eliphéleth.

Les Philistins apprirent que David avait été oint pour roi sur tout Israël, et ils montèrent tous à sa recherche. David, qui en fut informé, sortit au-devant d’eux.

Les Philistins arrivèrent, et se répandirent dans la vallée des Rephaïm.

10 David consulta Dieu, en disant: Monterai-je contre les Philistins, et les livreras-tu entre mes mains? Et l’Eternel lui dit: Monte, et je les livrerai entre tes mains.

11 Ils montèrent à Baal-Peratsim, où David les battit. Puis il dit: Dieu a dispersé mes ennemis par ma main, comme des eaux qui s’écoulent. C’est pourquoi l’on a donné à ce lieu le nom de Baal-Peratsim.

12 Ils laissèrent là leurs dieux, qui furent brûlés au feu d’après l’ordre de David.

13 Les Philistins se répandirent de nouveau dans la vallée.

14 David consulta encore Dieu. Et Dieu lui dit: Tu ne monteras pas après eux; détourne-toi d’eux, et tu arriveras sur eux vis-à-vis des mûriers.

15 Quand tu entendras un bruit de pas dans les cimes des mûriers, alors tu sortiras pour combattre, car c’est Dieu qui marche devant toi pour battre l’armée des Philistins.

16 David fit ce que Dieu lui avait ordonné, et l’armée des Philistins fut battue depuis Gabaon jusqu’à Guézer.

17 La renommée de David se répandit dans tous les pays, et l’Eternel le rendit redoutable à toutes les nations.

LA LETTRE AUX ROMAINS

Romains est la première lettre de l’apôtre dont nous avons déjà parlé, l’apôtre Paul. C’est la première de ses lettres qui apparaît dans le Nouveau Testament. La plupart des spécialistes reconnaissent que ce livre est son joyau, son chef d’œuvre, le plus bel écrit de sa vie. Paul l’a probablement écrit de la ville de Corinthe où il a accompli la plus grande partie de son œuvre missionnaire, et il aurait été écrit au milieu des années 50 après Jésus-Christ. Quand Paul a terminé la lettre  probablement depuis l’église de Kentrea qui se situe juste à la sortie de Corinthe, il a envoyé Phoebe la remettre en main propre et parler aux gens de l’Apôtre Paul.  

Paul était bien-sûr un citoyen Romain et était passionné par son peuple. Il était pressé de visiter Rome, mais il avait d’autres choses à régler avant de pouvoir aller là-bas, la première chose étant un voyage à Jérusalem où ses plans ont pris une tournure différente . Il y a été arrêté et gardé en captivité pendant plusieurs années.

Paul a pu parvenir à Rome, mais il y a fait son premier voyage en tant que prisonnier. Paul n’est pas à l’origine d l’Église de Rome. On ne sait pas vraiment qui a porté l’Évangile de Jésus-Christ à Rome, mais la spéculation la plus forte est que quelqu’un, ou un groupe de personnes qui se trouvaient dans la chambre à l’étage, ou autour de l’effusion du Saint-esprit le jour de la Pentecôte, ont amené l’Évangile à Rome et y ont établi l’Église.

Le thème central de l’épître aux Romains est la justice, notre besoin de justice, la justice qu’offre l’œuvre du Christ, et notre devoir de vivre comme des justes.

Le livre montre qui est Dieu, l’œuvre du Christ et reflète comme un miroir nos visages pour nous montrer ce que nous sommes sans l’œuvre du Christ. Peu importe la bienveillance dont nous faisons preuve, la bonté que nous manifestons ou l’amour que nous prodiguons, sans Jésus, tout cela n’a aucune valeur.

Alors, préparez vous à profiter de l’une des plus grandes œuvres doctrinales de la Chrétienté au cours de ce voyage ensemble à travers l’Épître aux Romains.

Romains 1:1-17

Adresse et salutation

1 Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu – Evangile qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Ecritures; il concerne son Fils, né de la postérité de David, selon la chair, déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l’Esprit de sainteté, par sa résurrection d’entre les morts, Jésus-Christ notre Seigneur; par lui nous avons reçu la grâce et l’apostolat, pour amener en son nom à l’obéissance de la foi tous les païens, parmi lesquels vous êtes aussi, vous qui avez été appelés par Jésus-Christ – à tous ceux qui, à Rome, sont bien-aimés de Dieu, saints par vocation: Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ!

Sentiments de Paul pour les chrétiens de Rome

Je rends d’abord grâces à mon Dieu par Jésus-Christ, au sujet de vous tous, de ce que votre foi est renommée dans le monde entier.

Dieu, que je sers en mon esprit dans l’Evangile de son Fils, m’est témoin que je fais sans cesse mention de vous, 10 demandant continuellement dans mes prières d’avoir enfin, par sa volonté, le bonheur d’aller vers vous.

11 Car je désire vous voir, pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis, 12 ou plutôt, afin que nous soyons encouragés ensemble au milieu de vous par la foi qui nous est commune, à vous et à moi.

13 Je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que j’ai souvent formé le projet d’aller vous voir, afin de recueillir quelque fruit parmi vous, comme parmi les autres nations; mais j’en ai été empêché jusqu’ici.

14 Je me dois aux Grecs et aux barbares, aux savants et aux ignorants.

15 Ainsi j’ai un vif désir de vous annoncer aussi l’Evangile, à vous qui êtes à Rome.

La justice par la foi, sujet de l’épître

16 Car je n’ai point honte de l’Evangile: c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, 17 parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi; selon qu’il est écrit: Le juste vivra par la foi.

Psaumes 9:13-20

14 Aie pitié de moi, Eternel!

Vois la misère où me réduisent mes ennemis,

Enlève-moi des portes de la mort,

15 Afin que je publie toutes tes louanges,

Dans les portes de la fille de Sion,

Et que je me réjouisse de ton salut.

16 Les nations tombent dans la fosse qu’elles ont faite,

Leur pied se prend au filet qu’elles ont caché.

17 L’Eternel se montre, il fait justice,

Il enlace le méchant dans l’œuvre de ses mains.

– Jeu d’instruments. Pause.

18 Les méchants se tournent vers le séjour des morts,

Toutes les nations qui oublient Dieu.

19 Car le malheureux n’est point oublié à jamais,

L’espérance des misérables ne périt pas à toujours.

20 Lève-toi, ô Eternel! Que l’homme ne triomphe pas!

Que les nations soient jugées devant ta face!

21 Frappe-les d’épouvante, ô Eternel!
Que les peuples sachent qu’ils sont des hommes! – Pause.

Proverbes 19:4-5

La richesse procure un grand nombre d’amis,

Mais le pauvre est séparé de son ami.

Le faux témoin ne restera pas impuni,

Et celui qui dit des mensonges n’échappera pas.

Aujourd’hui, les versets de 1 Chroniques 14 racontent comment les Philistins ont contesté David quand il a été oint roi d’Israël. Dieu ordonna à David de répondre aux Philistins, avec la promesse qu’Il irait devant David et vaincrait leur armée. Après que David ait gagné la bataille, il rassembla les idoles que les Philistins avaient abandonnées et les brûla. David mit son entière confiance dans le Seigneur. Et quand le Seigneur accomplit sa promesse, David fit ce qu’un vrai serviteur du Seigneur devrait faire: il rendit gloire à Dieu. David s’écria: “Dieu a fait une brèche, par ma main, dans le rang de mes ennemis, comme les eaux rompent une digue” (1 Chroniques 14:11). Nous aussi sommes chaque jour confrontés à des situations pour lesquelles nous devrions rendre gloire à Dieu. La question importante est : est-ce que nous Lui rendons toujours gloire ?

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Nouvelle Edition de Genève
Copyright © 1979 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation. Tous droits réservés.
www.universdelabible.net         www.societebiblique.com

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Comment: