Jour 169: 18 juin

Louez le souverain Seigneur, car son amour n’a pas de fin.
(Psaumes 136:3)

Aujourd’hui : 1 Rois 19:1-21; Actes 12:1-23; Psaumes 136:1-26 et Proverbes 17:14-15 en version Bible en français courant.

1 Rois 19 : 1-21

Élie est découragé

1-8 Le roi Achab raconta à Jézabel, sa femme, tout ce qu’Élie avait fait, et comment il avait mis à mort tous les prophètes de Baal. Jézabel envoya alors un messager pour avertir Élie en ces termes : « Si demain à pareille heure je ne t’ai pas traité comme tu as traité ces prophètes, que les dieux m’infligent la plus terrible des punitions ! » Élie prit peur et s’enfuit pour sauver sa vie. Il se rendit à Berchéba, dans le pays de Juda ; là, il laissa son serviteur, puis il marcha pendant une journée dans le désert, et alla s’asseoir sous un arbuste, un genêt. Il souhaitait mourir et dit : « Maintenant, Seigneur, j’en ai assez ! Reprends ma vie, car je ne vaux pas mieux que mes ancêtres. » Puis il se coucha et s’endormit sous le genêt ; mais un ange vint le toucher et lui dit : « Lève-toi et mange. » Et il vit en effet près de lui une de ces galettes, que l’on cuit sur des pierres chauffées, et un pot d’eau. Après avoir mangé et bu, il se recoucha ; mais l’ange du Seigneur revint le toucher et lui dit : « Lève-toi et mange, car tu devras faire un très long voyage. » Élie se leva donc pour manger et boire, puis avec les forces trouvées dans ce repas, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à l’Horeb, la montagne de Dieu.

Dieu redonne du courage à Élie

9-14 Arrivé à l’Horeb, Élie entra dans une caverne, où il passa la nuit. Alors le Seigneur lui adressa la parole : « Pourquoi es-tu ici, Élie ? » Il répondit : « Seigneur, Dieu de l’univers, je t’aime tellement que je ne peux plus supporter la façon d’agir des Israélites. En effet, ils ont rompu ton alliance, ils ont démoli tes autels, ils ont tué tes prophètes ; je suis resté moi seul et ils cherchent à m’ôter la vie. » – « Sors, lui dit le Seigneur ; tu te tiendras sur la montagne, devant moi ; je vais passer. »

Aussitôt un grand vent souffla, avec une violence telle qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers devant le Seigneur ; mais le Seigneur n’était pas présent dans ce vent. Après le vent, il y eut un tremblement de terre ; mais le Seigneur n’était pas présent dans le tremblement de terre. Après le tremblement de terre, il y eut un feu ; mais le Seigneur n’était pas présent dans le feu. Après le feu, il y eut le bruit d’un léger souffle. Dès qu’Élie l’entendit, il se couvrit le visage avec son manteau, il sortit de la caverne et se tint devant l’entrée. Il entendit de nouveau une voix qui disait : « Pourquoi es-tu ici, Élie ? » Il répondit : « Seigneur, Dieu de l’univers, je t’aime tellement que je ne peux plus supporter la façon d’agir des Israélites. En effet, ils ont rompu ton alliance, ils ont démoli tes autels, ils ont tué tes prophètes ; je suis resté moi seul et ils cherchent à m’ôter la vie. »

Mais le Seigneur lui dit : « Va, retourne par le même chemin à travers le désert, et rends-toi à Damas. Tu iras y consacrer de ma part Hazaël comme roi de Syrie. Puis tu iras consacrer Jéhu, fils de Nimchi, comme roi d’Israël, et Élisée, fils de Chafath, d’Abel-Mehola, pour te succéder comme prophète. Ceux qui échapperont à l’épée d’Hazaël seront mis à mort par Jéhu, et ceux qui échapperont à l’épée de Jéhu seront mis à mort par Élisée. Mais je laisserai survivre sept mille hommes du peuple d’Israël, à savoir tous ceux qui ne se seront pas mis à genoux devant le dieu Baal et n’auront pas donné de baisers à ses statues. »

Élie désigne Élisée pour lui succéder

19-21 Élie partit de là. Il trouva Élisée, fils de Chafath, en train de labourer un champ avec douze paires de bœufs ; Élisée conduisait lui-même la douzième paire. Élie, en passant près d’Élisée, jeta son manteau sur lui. Alors Élisée abandonna ses bêtes et courut dire à Élie : « Laisse-moi aller embrasser mon père et ma mère, après quoi je te suivrai. » – « Mais tu peux retourner à ton travail, répondit Élie. Est-ce que je t’ai demandé quelque chose ? » Élisée retourna à son champ. Là il prit ses deux bœufs et il les sacrifia. Avec la charrue il fit du feu pour cuire la viande ; il la donna ensuite aux gens qui étaient présents, et ils la mangèrent. Puis il suivit Élie et devint son serviteur.

Actes 12:1-23

Jacques est tué et Pierre emprisonné

1-5 En ce temps-là, le roi Hérode se mit à persécuter quelques-uns des membres de l’Église. Il fit mourir par l’épée Jacques, le frère de Jean. Puis, quand il vit que cela plaisait aux Juifs, il fit encore arrêter Pierre, au moment de la fête des pains sans levain. Hérode le fit donc saisir et jeter en prison, et il chargea quatre groupes de quatre soldats de le garder. Il pensait le faire juger en public après la Pâque. Pierre était donc gardé dans la prison, mais les membres de l’Église priaient Dieu pour lui avec ardeur.

Pierre est délivré

6-10 Durant la nuit, alors qu’Hérode était sur le point de le faire juger en public, Pierre dormait entre deux soldats. Il était ligoté avec deux chaînes et des gardiens étaient à leur poste devant la porte de la prison. Soudain, un ange du Seigneur apparut et la cellule resplendit de lumière. L’ange toucha Pierre au côté, le réveilla et lui dit : « Lève-toi vite ! » Les chaînes tombèrent alors de ses mains. Puis l’ange lui dit : « Mets ta ceinture et attache tes sandales. » Pierre lui obéit et l’ange ajouta : « Mets ton manteau et suis-moi. » Pierre sortit de la prison en suivant l’ange. Il ne pensait pas que ce que l’ange faisait était réel : il croyait avoir une vision. Ils passèrent le premier poste de garde, puis le second et arrivèrent à la porte de fer qui donne sur la ville. Cette porte s’ouvrit d’elle-même devant eux et ils sortirent. Ils s’avancèrent dans une rue et, tout à coup, l’ange quitta Pierre.

11 Alors Pierre se rendit compte de ce qui était arrivé et dit : « Maintenant, je vois bien que c’est vrai : le Seigneur a envoyé son ange, il m’a délivré du pouvoir d’Hérode et de tout le mal que le peuple juif me souhaitait. »

12-19 Quand il eut compris la situation, il se rendit à la maison de Marie, la mère de Jean surnommé Marc. De nombreuses personnes s’y étaient réunies pour prier. Pierre frappa à la porte d’entrée et une servante, nommée Rhode, s’approcha pour ouvrir. Elle reconnut la voix de Pierre et en fut si joyeuse que, au lieu d’ouvrir la porte, elle courut à l’intérieur annoncer que Pierre se trouvait dehors. Ils lui dirent : « Tu es folle ! » Mais elle assurait que c’était bien vrai. Ils dirent alors : « C’est son ange. » Cependant, Pierre continuait à frapper. Quand ils ouvrirent enfin la porte, ils le virent et furent stupéfaits. De la main, il leur fit signe de se taire et leur raconta comment le Seigneur l’avait conduit hors de la prison. Il dit encore : « Annoncez-le à Jacques et aux autres frères. » Puis il sortit et s’en alla ailleurs. Quand il fit jour, il y eut une grande agitation parmi les soldats : ils se demandaient ce que Pierre était devenu. Hérode le fit rechercher, mais on ne le trouva pas. Il fit interroger les gardes et donna l’ordre de les exécuter. Ensuite, il se rendit de Judée à Césarée où il resta un certain temps.

La mort d’Hérode

20-23 Hérode était très irrité contre les habitants de Tyr et de Sidon. Ceux-ci se mirent d’accord pour se présenter devant lui. Ils gagnèrent à leur cause Blastus, l’officier de la chambre du roi ; puis ils allèrent demander à Hérode de faire la paix, car leur pays s’approvisionnait dans celui du roi. Au jour fixé, Hérode mit son vêtement royal, s’assit sur son trône et leur adressa publiquement un discours. Le peuple s’écria : « C’est un dieu qui parle et non pas un homme ! » Mais, au même moment, un ange du Seigneur frappa Hérode, parce qu’il s’était réservé l’honneur dû à Dieu : il fut rongé par les vers et mourut.

Psaumes 136:1-26

Merci au Sauveur d’Israël

1 Louez le Seigneur, car il est bon,

et son amour n’a pas de fin.

2 Louez le Dieu suprême,

car son amour n’a pas de fin.

3 Louez le souverain Seigneur,

car son amour n’a pas de fin.

4 Lui seul fait de grandes merveilles,

car son amour n’a pas de fin.

5 Il est l’artiste qui a fait le ciel,

car son amour n’a pas de fin.

6 Il a disposé la terre au-dessus des mers,

car son amour n’a pas de fin.

7 Il a fait les grands astres :

car son amour n’a pas de fin,

8 le soleil pour présider au jour,

car son amour n’a pas de fin,

9 étoiles et lune pour présider à la nuit,

car son amour n’a pas de fin.

10 Il fit mourir les fils aînés des Égyptiens,

car son amour n’a pas de fin.

11 Il retira d’Égypte Israël, son peuple,

car son amour n’a pas de fin.

12 Ce fut là un coup de maître,

car son amour n’a pas de fin.

13 Il coupa en deux la mer des Roseaux,

car son amour n’a pas de fin,

14 pour y faire passer le peuple d’Israël,

car son amour n’a pas de fin,

15 mais il y fit tomber l’armée du Pharaon,

car son amour n’a pas de fin.

16 Il accompagna son peuple au désert,

car son amour n’a pas de fin.

17 Il abattit de grands rois,

car son amour n’a pas de fin,

18 il massacra des rois puissants,

car son amour n’a pas de fin :

19 c’était Sihon, roi des Amorites,

car son amour n’a pas de fin,

20 et Og, roi du Bachan,

car son amour n’a pas de fin.

21 Il donna leur pays en patrimoine,

car son amour n’a pas de fin,

22 en patrimoine à Israël, son serviteur,

car son amour n’a pas de fin.

23 Dans notre malheur il a pensé à nous,

car son amour n’a pas de fin,

24 il nous a délivrés de nos adversaires,

car son amour n’a pas de fin.

25 Il donne à manger à toutes les créatures,

car son amour n’a pas de fin.

26 Louez le Dieu du ciel,

car son amour n’a pas de fin !

Proverbes 17:14-15

14 Commencer une dispute c’est ouvrir une digue. Arrête-toi avant que la querelle ne se déchaîne.

15 Le Seigneur déteste autant celui qui déclare innocent un coupable que celui qui condamne un innocent.

Par moments, nous pouvons être las d’aimer les gens. Même la patience et la force de l’amour que nous montrons a ceux qui nous sont le plus proches a ses limites. Nous sommes donc tentés d’interpréter l’amour de Dieu de la même manière. Pourtant, dans le Psaume 136, nous lisons le refrain continuel, “Son amour dure à jamais.” Cette vérité est répétée tout au long du Psaume afin que nous ne manquions pas de saisir la profondeur illimitée de son amour. C’est le  passage parfait à se rappeler quand on est épuisé par la vie ou quand on pense que Dieu  en a assez de nous. L’amour de Dieu ne se termine jamais, ne se lasse jamais et ne trompe jamais.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.