Jour 158: 7 juin

M_07

Ceux qui se confient en l’Eternel sont comme le mont Sion: il est inébranlable, il demeure pour toujours.
Pareil aux montagnes qui entourent Jérusalem, l’Eternel entoure son peuple, dès maintenant et pour toujours.
(Psaumes 125:1-2)

Aujourd’hui : 1 Rois 2:1-3:2; Actes 5:1-42; Psaumes 125:1-5 et Proverbes 16:25 en version Segond 21.

1 Rois 2-3:2

Derniers instants et mort de David

1 David approchait du moment de sa mort et il donna les instructions suivantes à son fils Salomon:

«Je m’en vais par le chemin commun à toute la terre. Fortifie-toi et sois un homme!

Respecte les ordres de l’Eternel, ton Dieu, marche dans ses voies et garde ses prescriptions, ses commandements, ses règles et ses instructions, en te conformant à ce qui est écrit dans la loi de Moïse. Ainsi tu réussiras dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras, et l’Eternel accomplira cette parole qu’il a prononcée à propos de moi: ‘Si tes descendants veillent sur leur conduite pour marcher avec fidélité devant moi, de tout leur cœur et de toute leur âme, tu ne manqueras jamais d’un successeur sur le trône d’Israël.’

»Tu sais ce que m’a fait Joab, le fils de Tseruja, ce qu’il a fait à deux chefs de l’armée d’Israël, à Abner, le fils de Ner, et à Amasa, le fils de Jéther: il les a tués. Il a versé pendant la paix le sang de la guerre, et il l’a mis sur la ceinture qu’il portait à la taille et sur les chaussures qu’il portait aux pieds.

Tu agiras conformément à ta sagesse et tu ne laisseras pas ses cheveux blancs descendre en paix au séjour des morts.

»Quant aux fils de Barzillaï, le Galaadite, tu les traiteras avec bonté et ils feront partie de ceux qui mangent à ta table. En effet, ils ont agi de la même manière envers moi en venant à ma rencontre lorsque je fuyais devant ton frère Absalom.

»Voici, il y a près de toi Shimeï, le fils de Guéra, le Benjaminite, de Bachurim. Il a prononcé de violentes malédictions contre moi le jour où je me suis rendu à Mahanaïm. Mais il est descendu à ma rencontre vers le Jourdain et je lui ai juré par l’Eternel que je ne le ferais pas mourir par l’épée.

Mais désormais, ne le laisse pas impuni, car tu es un homme sage et tu sais comment tu dois le traiter pour faire descendre dans le sang ses cheveux blancs au séjour des morts.»

10 David se coucha avec ses ancêtres et il fut enterré dans la ville de David.

11 Le règne de David sur Israël dura 40 ans. Il régna 7 ans à Hébron, et 33 ans à Jérusalem.

12 Salomon s’assit sur le trône de son père David, et sa royauté fut solidement établie.

Premières décisions du roi Salomon

13 Adonija, le fils de Haggith, alla trouver Bath-Shéba, la mère de Salomon. Elle lui demanda: «Es-tu venu avec des intentions de paix?» Il répondit: «Oui.»

14 Puis il ajouta: «J’ai un mot à te dire.» Elle lui dit: «Parle!»

15 Et il dit: «Tu sais que la royauté aurait dû m’appartenir et que tout Israël portait les regards sur moi pour me faire régner. Mais la royauté s’est détournée de moi et elle est revenue à mon frère, parce que l’Eternel la lui a donnée.

16 Maintenant, j’ai une demande à te faire. Ne me repousse pas!» Elle lui répondit: «Parle!»

17 Et il dit: «Je t’en prie, dis au roi Salomon de me donner pour femme Abishag, la Sunamite, car il ne te repoussera pas.»

18 Bath-Shéba dit: «Bien! Je parlerai au roi en ta faveur.»

19 Bath-Shéba alla donc trouver le roi Salomon pour lui parler en faveur d’Adonija. Le roi se leva pour aller à sa rencontre et se prosterna devant elle, puis il s’assit sur son trône. Le roi fit placer un trône pour sa mère et elle s’assit à sa droite.

20 Elle dit alors: «J’ai une petite demande à te faire. Ne me repousse pas!» Le roi lui dit: «Fais ta demande, ma mère, car je ne te repousserai pas.»

21 Elle dit: «Qu’Abishag, la Sunamite, soit donnée pour femme à ton frère Adonija!»

22 Le roi Salomon répondit à sa mère: «Pourquoi demandes-tu Abishag, la Sunamite, pour Adonija? Demande donc la royauté pour lui, puisqu’il est mon frère aîné! Demande-la pour lui, pour le prêtre Abiathar et pour Joab, le fils de Tseruja!»

23 Alors le roi Salomon prêta ce serment par l’Eternel: «Que Dieu me traite avec la plus grande sévérité, si ce n’est pas au prix de sa vie qu’Adonija a prononcé cette parole!

24 Maintenant, l’Eternel est vivant, lui qui m’a solidement établi et m’a fait asseoir sur le trône de mon père David et qui m’a donné une maison, conformément à sa promesse! Aujourd’hui Adonija mourra.»

25 Puis le roi Salomon fit frapper Adonija par l’intermédiaire de Benaja, le fils de Jehojada, et il mourut.

26 Le roi dit ensuite au prêtre Abiathar: «Va-t’en à Anathoth dans tes terres. En effet, tu mérites la mort, mais je ne te ferai pas mourir aujourd’hui, parce que tu as porté l’arche du Seigneur, de l’Eternel, devant mon père David et parce que tu as pris part à toutes ses souffrances.»

27 Salomon démit Abiathar de ses fonctions de prêtre de l’Eternel, et ainsi s’accomplit la parole que l’Eternel avait prononcée contre la famille d’Eli à Silo.

28 La nouvelle en parvint à Joab, et il se réfugia dans la tente de l’Eternel et s’accrocha aux cornes de l’autel. En effet, il avait suivi le parti d’Adonija, alors qu’il n’avait pas suivi celui d’Absalom.

29 On annonça au roi Salomon que Joab s’était réfugié dans la tente de l’Eternel et qu’il se trouvait à côté de l’autel. Salomon envoya Benaja, le fils de Jehojada, en lui disant: «Va le frapper!»

30 Benaja arriva à la tente de l’Eternel et dit à Joab: «Sors! C’est le roi qui l’ordonne.» Mais il répondit: «Non! Je veux mourir ici.» Benaja rapporta cette parole au roi en disant: «Voilà ce qu’a dit Joab, voilà ce qu’il m’a répondu.»

31 Le roi dit à Benaja: «Fais comme il l’a dit, frappe-le et enterre-le. Tu écarteras ainsi de moi et de ma famille le sang que Joab a versé sans raison.

32 L’Eternel fera retomber son sang sur sa tête, parce qu’il a frappé deux hommes plus justes et meilleurs que lui et les a tués par l’épée, sans que mon père David le sache. Je veux parler d’Abner, le fils de Ner, qui était le chef de l’armée d’Israël et d’Amasa, le fils de Jéther, qui était le chef de l’armée de Juda.

33 Leur sang retombera pour toujours sur la tête de Joab et de sa descendance. En revanche, l’Eternel accordera pour toujours la paix à David, à sa descendance, à sa famille et à son trône.»

34 Benaja, le fils de Jehojada, monta à la tente de l’Eternel et frappa Joab à mort. Il fut enterré chez lui, dans le désert.

35 Le roi mit Benaja, le fils de Jehojada, à la tête de l’armée à la place de Joab et il établit le prêtre Tsadok à la place d’Abiathar.

36 Le roi fit appeler Shimeï et lui dit: «Construis-toi une maison à Jérusalem. Tu y habiteras et tu n’en sortiras pas pour aller ici ou là.

37 Sache bien que tu mourras le jour où tu sortiras de la ville et passeras le torrent du Cédron. Tu seras toi-même responsable de ta mort.»

38 Shimeï répondit au roi: «C’est bien! Moi, ton serviteur, je ferai ce que dit mon seigneur le roi.» Et Shimeï habita longtemps à Jérusalem.

39 Au bout de 3 ans, deux de ses esclaves s’enfuirent chez Akish, fils de Maaca et roi de Gath. On annonça à Shimeï: «Tes esclaves sont à Gath.»

40 Shimeï se leva, sella son âne et se rendit à Gath chez Akish pour aller chercher ses esclaves. Shimeï partit donc et il ramena ses esclaves de Gath.

41 On informa Salomon que Shimeï était allé de Jérusalem à Gath et qu’il était de retour.

42 Le roi fit appeler Shimeï et lui dit: «Je t’avais fait prêter serment par l’Eternel et je t’avais fait cette déclaration formelle: ‘Sache bien que tu mourras le jour où tu sortiras de la ville pour aller ici ou là.’ Tu m’avais répondu: ‘C’est bien! J’ai compris’, n’est-ce pas?

43 Pourquoi donc n’as-tu pas respecté le serment prêté au nom de l’Eternel et l’ordre que je t’avais donné?»

44 Puis le roi dit à Shimeï: «Tu sais bien, dans ton cœur, tout le mal que tu as fait à mon père David. L’Eternel fait retomber ta méchanceté sur ta tête.

45 Quant au roi Salomon, il sera béni et le trône de David sera affermi pour toujours devant l’Eternel.»

46 Le roi donna ses instructions à Benaja, le fils de Jehojada. Il sortit et frappa Shimeï à mort.

La royauté fut ainsi affermie entre les mains de Salomon.

Chapitre 3

Apparition de Dieu à Salomon

1 Salomon s’allia par mariage avec le pharaon, le roi d’Egypte. Il prit pour femme la fille du pharaon et il l’installa dans la ville de David en attendant d’avoir fini de construire son palais ainsi que la maison de l’Eternel et le mur d’enceinte de Jérusalem.

Le peuple n’offrait des sacrifices que sur les hauts lieux, car jusque-là on n’avait pas encore construit de maison en l’honneur de l’Eternel.

Actes 5

1 Cependant, un homme appelé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété et garda une partie du prix, en accord avec sa femme. Il apporta le reste et le déposa aux pieds des apôtres.

Pierre lui dit: «Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu aies menti au Saint-Esprit et gardé une partie du prix du champ?

S’il n’avait pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après l’avoir vendu, n’avais-tu pas le droit de disposer du prix? Comment as-tu pu former dans ton cœur un projet pareil? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu.»

Quand Ananias entendit ces paroles, il tomba et expira. Une grande crainte s’empara de tous ceux qui l’apprirent.

Les jeunes gens se levèrent pour envelopper le corps, puis ils l’emportèrent pour l’enterrer.

Environ trois heures plus tard, sa femme entra sans savoir ce qui était arrivé.

Pierre lui adressa la parole: «Dis-moi, est-ce bien à ce prix que vous avez vendu le champ?» «Oui, répondit-elle, c’est à ce prix-là.»

Alors Pierre lui dit: «Comment avez-vous pu vous mettre d’accord pour provoquer l’Esprit du Seigneur? Ceux qui ont enterré ton mari sont à la porte et ils vont t’emporter, toi aussi.»

10 Elle tomba immédiatement aux pieds de l’apôtre et expira. Quand les jeunes gens rentrèrent, ils la trouvèrent morte et l’emportèrent pour l’enterrer à côté de son mari.

11 Une grande crainte s’empara de toute l’Eglise et de tous ceux qui apprirent ces événements.

Arrestation des apôtres

12 Beaucoup de signes miraculeux et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par l’intermédiaire des apôtres. Ils se tenaient tous d’un commun accord au portique de Salomon.

13 Personne d’autre n’osait se joindre à eux, mais le peuple les tenait en grande estime.

14 Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, augmentait de plus en plus.

15 On en venait à sortir les malades dans les rues et à les placer sur des civières et des brancards afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvre l’un d’eux.

16 Une foule de gens accouraient aussi des villes voisines vers Jérusalem; ils amenaient des malades et des personnes tourmentées par des esprits impurs, et tous étaient guéris.

17 Alors le grand-prêtre et tous ceux qui étaient avec lui, c’est-à-dire le parti des sadducéens, se levèrent, remplis de jalousie.

18 Ils firent arrêter les apôtres et les jetèrent dans la prison publique.

19 Mais, pendant la nuit, un ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison, les fit sortir et leur dit:

20 «Allez-y, tenez-vous dans le temple et annoncez au peuple toutes les paroles de la vie nouvelle.»

21 Après avoir entendu cela, ils entrèrent de bonne heure dans le temple et se mirent à enseigner. Quand le grand-prêtre et ceux qui étaient avec lui arrivèrent, ils convoquèrent le sanhédrin et tout le conseil des anciens d’Israël, et ils envoyèrent chercher les apôtres à la prison.

22 Cependant, les gardes, à leur arrivée, ne les trouvèrent pas dans la prison. Ils repartirent et firent leur rapport 23 en disant: «Nous avons trouvé la prison soigneusement fermée, et les gardiens devant les portes, mais quand nous avons ouvert, nous n’avons trouvé personne à l’intérieur.»

24 A l’écoute de ces paroles, le commandant des gardes du temple et les chefs des prêtres se montrèrent perplexes, ne sachant que penser de cette affaire.

25 Quelqu’un vint leur dire: «Les hommes que vous avez mis en prison sont dans le temple et enseignent le peuple.»

26 Alors le commandant partit avec les gardes et les ramena, mais sans violence car ils avaient peur d’être lapidés par le peuple.

27 Après les avoir ramenés, ils les présentèrent au sanhédrin. Le grand-prêtre les interrogea 28 en disant: «Nous vous avions formellement interdit d’enseigner en ce nom-là, et voilà que vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement et que vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme!»

29 Pierre et les apôtres répondirent: «Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.

30 Le Dieu de nos ancêtres a ressuscité Jésus, que vous avez tué en le clouant sur le bois.

31 Dieu l’a élevé à sa droite comme Prince et Sauveur pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés.

32 Nous sommes témoins de ces événements, de même que le Saint-Esprit que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent.»

33 Furieux de ces paroles, ils voulaient les faire mourir.

34 Mais un pharisien du nom de Gamaliel, professeur de la loi estimé de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin et ordonna de faire sortir un instant les apôtres.

35 Puis il leur dit: «Israélites, faites attention à ce que vous allez faire vis-à-vis de ces hommes.

36 En effet, il y a quelque temps, Theudas est apparu; il prétendait être quelqu’un et environ 400 hommes se sont ralliés à lui. Il a été tué et tous ses partisans ont été mis en déroute, il n’en est rien resté.

37 Après lui est apparu Judas le Galiléen, à l’époque du recensement, et il a attiré du monde à sa suite. Lui aussi est mort et tous ses partisans ont été dispersés.

38 Maintenant, je vous le dis, ne vous occupez plus de ces hommes et laissez-les faire. Si cette entreprise ou cette activité vient des êtres humains, elle se détruira; 39 en revanche, si elle vient de Dieu, vous ne pourrez pas la détruire. Ne courez pas le risque de combattre contre Dieu!»

40 Ils se rangèrent à son avis. Ils appelèrent les apôtres, les firent fouetter, leur interdirent de parler au nom de Jésus et les relâchèrent.

41 Les apôtres quittèrent le sanhédrin, joyeux d’avoir été jugés dignes d’être maltraités pour le nom [de Jésus].

42 Et chaque jour, dans le temple et dans les maisons, ils ne cessaient pas d’enseigner et d’annoncer la bonne nouvelle de Jésus le Messie.

Psaumes 125

Dieu, un rempart pour son peuple

Chant des montées.

Ceux qui se confient en l’Eternel

sont comme le mont Sion: il est inébranlable,

il demeure pour toujours.

Pareil aux montagnes qui entourent Jérusalem,

l’Eternel entoure son peuple,

dès maintenant et pour toujours.

Un pouvoir méchant ne pèsera pas sur la part des justes,

afin qu’ils ne tendent pas les mains vers le mal.

Eternel, montre-toi bon pour les hommes bons,

pour ceux dont le cœur est droit!

Mais ceux qui s’engagent dans des voies tortueuses,

que l’Eternel les détruise avec ceux qui font le mal!

Que la paix soit sur Israël!

Proverbes 16:25

25 La voie qui paraît droite à un homme

peut finalement conduire à la mort.

Prière: Père céleste, aide-moi à reconnaître la vérité au cœur du proverbe d’aujourd’hui. L’unique chemin vers la vie est par Jésus. Il est le chemin étroit dans lequel je désire marcher car là je vais trouver le plus merveilleux des cadeaux, celui de la vie éternelle. Alors, viens, Seigneur, dirige-moi aujourd’hui sur ton chemin. Conduis-moi à la vérité. Révèle-toi à moi. Ce que je recherche, c’est une intimité et une véritable amitié avec toi. Amen.

Cette prière est issue de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduite en français par nos soins.

Texte biblique de la Bible Version Segond 21
Copyright © 2007 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation.
Tous droits réservés.
www.universdelabible.net    www.societebiblique.com