Jour 145: 25 mai

Je veux avancer libre dans la vie, car je me soucie de tes exigences.
Devant les rois je parlerai sans honte de ce que tu as ordonné.
J’aime tes commandements, je suis ravi d’y obéir.
(Psaumes 119:45-47)

Aujourd’hui : 2 Samuel 7:1-8:18; Jean 14:15-31; Psaumes 119:33-48 et Proverbes 15:33 en version Bible en français courant.

2 Samuel 7-8

Une promesse de Dieu pour David et ses descendants

1-3  Le roi David s’installa dans son palais. Le Seigneur le protégeait de tous les ennemis qui entouraient son royaume. Un jour, le roi dit au prophète Natan : « J’habite une maison en bois de cèdre et le coffre sacré de Dieu n’a pour abri qu’une tente de toile. Qu’en penses-tu ? » — « Tu as certainement une idée à ce sujet, répondit Natan. Vas-y, réalise-la, car le Seigneur est avec toi. »

4-17  Mais la nuit suivante, le Seigneur adressa la parole à Natan pour lui dire : « Va trouver David, mon serviteur. Tu lui diras : Voici ce que te déclare le Seigneur : “Ce n’est pas toi qui me construiras un temple où je puisse habiter. Je n’ai d’ailleurs jamais habité dans un temple, depuis le jour où j’ai fait sortir d’Égypte le peuple d’Israël et jusqu’à présent. Au contraire, j’ai accompagné les Israélites en n’ayant qu’une tente comme demeure. Bien plus, durant tout ce temps, j’ai confié à plusieurs chefs le soin de gouverner Israël, mon peuple, mais je n’ai reproché à aucun d’entre eux de ne pas m’avoir construit un temple en bois de cèdre.” C’est pourquoi tu diras encore à David : Voici ce que te déclare le Seigneur, le Dieu de l’univers : “Lorsque tu n’étais qu’un gardien de moutons, je t’ai pris au pâturage pour faire de toi le chef d’Israël, mon peuple. Je t’ai soutenu dans toutes tes entreprises, j’ai exterminé tes ennemis devant toi. Grâce à moi, tu vas acquérir un renom semblable à celui des plus grands rois de la terre. Je vais donner à Israël, mon peuple, un lieu où je l’installerai pour qu’il y demeure sans rien avoir à craindre. Aucune nation malveillante ne recommencera à l’opprimer comme autrefois, à l’époque où j’ai confié à des juges le soin de gouverner Israël, mon peuple. Je te protégerai toi-même de tous tes ennemis. Enfin, je t’annonce que moi, le Seigneur, je vais t’accorder des descendants. Lorsque sera venu pour toi le moment de mourir, je désignerai l’un de tes propres enfants pour te succéder comme roi, et j’établirai fermement son autorité. C’est lui qui me construira un temple, et moi je l’installerai sur un trône inébranlable. Je serai un père pour lui et il sera un fils pour moi. S’il agit mal, je le punirai comme un père punit son fils. Cependant je ne lui retirerai pas mon appui, comme je l’ai fait pour Saül lorsque je l’ai rejeté et que je l’ai remplacé par toi. Un de tes descendants régnera toujours après toi, car le pouvoir royal de ta famille sera inébranlable.”  » Natan rapporta à David tout ce que Dieu lui avait dit dans cette vision.

Prière de David

18-29  Alors le roi David alla se présenter devant le Seigneur, dans la tente sacrée, et dit : « Seigneur mon Dieu, je sais que ni moi ni ma famille n’avons mérité tout ce que tu nous as déjà accordé. Mais pour toi, Seigneur, ce n’est pas encore suffisant. Voilà que tu fais des promesses pour l’avenir de ma famille ; de plus tu m’en informes, moi qui ne suis qu’un homme. Seigneur, que pourrais-je ajouter, puisque tu me connais, moi, ton serviteur ? Parce que tu l’as promis et que tu m’aimes, tu as accompli toutes ces choses merveilleuses et tu me les as révélées. Seigneur mon Dieu, comme tu es grand ! Personne n’est semblable à toi. Il n’existe vraiment pas d’autre Dieu que toi, comme nous l’avons toujours entendu dire. De même, aucun peuple sur terre n’est semblable à Israël. Tu es venu le libérer, lui seul, de l’oppression des Égyptiens et de leurs dieux, pour en faire ton peuple. Tu l’as rendu célèbre, en accomplissant pour lui des choses merveilleuses ou effrayantes dans ton pays. Tu en as fait ton peuple pour toujours, Seigneur, et tu es devenu son Dieu. Maintenant, Seigneur mon Dieu, accomplis ce que tu as dit, réalise en tout temps ce que tu as promis à mon sujet et au sujet de mes descendants. Ainsi ta renommée sera établie pour toujours ; on dira : “Le Dieu d’Israël, c’est le Seigneur de l’univers ! ” Assure la durée de ma dynastie. En effet, Seigneur de l’univers et Dieu d’Israël, tu m’as révélé ton intention de m’accorder des descendants qui régneront après moi. C’est pourquoi j’ai trouvé le courage de t’adresser cette prière. Seigneur Dieu, c’est toi qui es Dieu, ce que tu dis se réalise ! Et tu me promets maintenant ce bonheur ! Veuille donc bénir ma famille afin que mes descendants règnent toujours devant toi. Comme tu l’as promis, Seigneur mon Dieu, que ta bénédiction repose toujours sur ma famille ! »

Chapitre 8

Victoires de David sur des nations voisines

1-8  Par la suite, David battit les Philistins et les humilia en les privant de leur domination sur la région. Il battit aussi les Moabites. Il les obligea à s’étendre par terre et fit mourir les deux tiers d’entre eux, ne laissant en vie qu’un homme sur trois. Dès lors, les Moabites furent des sujets de David, soumis au payement d’un tribut. Il battit encore Hadadézer, fils de Rehob et roi de l’État syrien de Soba, au moment où Hadadézer tentait de reprendre la région de l’Euphrate. Il fit prisonniers mille sept cents cavaliers et vingt mille fantassins de son armée ; il garda pour lui une centaine d’attelages, mais fit couper les jarrets de tous les autres chevaux. Là-dessus, les Syriens de Damas vinrent au secours de Hadadézer ; David les battit également et tua vingt-deux mille d’entre eux. Il leur imposa des gouverneurs, et les Syriens furent ses sujets, soumis au payement d’un tribut. Ainsi le Seigneur donna la victoire à David dans toutes ses campagnes militaires. David s’empara des boucliers d’or que portaient les gardes de Hadadézer et les emporta à Jérusalem. Il s’empara aussi de grandes quantités de bronze qui se trouvaient à Bétah et à Bérotaï, deux villes du royaume de Hadadézer.

9-14  Toou, roi de Hamath, apprit que David avait battu toute l’armée de Hadadézer. Il envoya son fils Yoram saluer le roi David et le féliciter de sa campagne victorieuse contre Hadadézer. En effet, Hadadézer était un adversaire de Toou. Yoram apporta à David des objets d’or, d’argent et de bronze. Le roi les consacra au Seigneur, comme il avait consacré l’argent et l’or provenant des nations qu’il avait déjà soumises — Édomites, Moabites, Ammonites, Philistins et Amalécites —, ainsi que du butin pris à Hadadézer. C’est de cette manière que David acquit sa réputation. Après avoir battu les Syriens, David revint et battit encore les Édomites dans la vallée du Sel, tuant dix-huit mille d’entre eux. Il leur imposa des gouverneurs, et les Édomites furent ses sujets. Ainsi le Seigneur donna la victoire à David dans toutes ses campagnes militaires.

Liste des fonctionnaires de David

15-18  David régna sur l’ensemble d’Israël. Il rendait la justice avec impartialité à l’égard de tout le peuple. Joab, dont la mère s’appelait Serouia, était chef de l’armée ; Yochafath, fils d’Ahiloud, était porte-parole du roi ; Sadoc, fils d’Ahitoub, et Ahimélek, fils d’Abiatar, étaient prêtres ; Seraya était secrétaire ; Benaya, fils de Yoyada, commandait les Crétois et les Pélétiens de la garde royale ; les fils de David étaient aussi des prêtres.

Jean 14:15-31

La promesse de l’envoi du Saint-Esprit

15-21  « Si vous m’aimez, vous obéirez à mes commandements. Je demanderai au Père de vous donner quelqu’un d’autre pour vous venir en aide, afin qu’il soit toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité. Le monde ne peut pas le recevoir, parce qu’il ne peut ni le voir ni le connaître. Mais vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure avec vous et qu’il sera toujours en vous. Je ne vous laisserai pas seuls comme des orphelins ; je reviendrai auprès de vous. Dans peu de temps le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez, parce que je vis et que vous vivrez aussi. Ce jour-là, vous comprendrez que je vis uni à mon Père et que vous êtes unis à moi et moi à vous. Celui qui retient mes commandements et leur obéit, voilà celui qui m’aime. Mon Père aimera celui qui m’aime ; je l’aimerai aussi et je me montrerai à lui. »

22-26  Jude — non pas Judas Iscariote — lui dit : « Seigneur, comment se fait-il que tu doives te montrer à nous et non au monde ? » Jésus lui répondit : « Celui qui m’aime obéira à ce que je dis. Mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, mon Père et moi, et nous habiterons chez lui. Celui qui ne m’aime pas n’obéit pas à mes paroles. Ce que vous m’entendez dire ne vient pas de moi, mais de mon Père qui m’a envoyé. Je vous ai dit cela pendant que je suis encore avec vous. Celui qui doit vous venir en aide, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

27-31  « C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne. Je ne vous la donne pas à la manière du monde. Ne soyez pas inquiets, ne soyez pas effrayés. Vous m’avez entendu dire : “Je m’en vais, mais je reviendrai auprès de vous.” Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de savoir que je vais auprès du Père, parce que le Père est plus grand que moi. Je vous l’ai dit maintenant, avant que ces choses arrivent, afin que lorsqu’elles arriveront vous croyiez. Je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car le dominateur de ce monde vient. Il n’a aucun pouvoir sur moi, mais il faut que le monde sache que j’aime le Père et que j’agis comme le Père me l’a ordonné. Levez-vous, partons d’ici ! »

Psaumes 119: 33-48

33  Montre-moi, Seigneur, la voie que je dois suivre,

et je m’y engagerai jusqu’au bout.

34  Fais-moi comprendre ta loi, et je la suivrai,

je m’y appliquerai de tout mon cœur.

35  Fais-moi suivre la voie que tu m’ordonnes,

ce sera un plaisir pour moi.

36  Mets en mon cœur plus d’attrait

pour tes ordres que pour le profit.

37  Détourne mon regard des affirmations creuses,

et fais-moi vivre à la manière qui te plaît.

38  Réalise pour moi, ton serviteur,

ce que tu as promis à tes fidèles.

39  Préserve-moi du mépris, il me fait peur,

car ce sont tes décisions qui sont bonnes.

40  Mon vrai désir, c’est de suivre tes exigences ;

puisque tu es juste, rends-moi la vie.

41  Que ta bonté s’étende jusqu’à moi, Seigneur ;

sauve-moi, comme tu l’as promis.

42  Que j’aie de quoi répondre à ceux qui m’insultent,

puisque je fais confiance à ce que tu as dit.

43  Ne me laisse jamais trahir la vérité,

car j’attends avec espoir tes décisions.

44  Je veux observer ta loi,

sans relâche et pour toujours.

45  Je veux avancer libre dans la vie,

car je me soucie de tes exigences.

46  Devant les rois je parlerai sans honte

de ce que tu as ordonné.

47  J’aime tes commandements,

je suis ravi d’y obéir.

48  En te priant, les mains levées vers les commandements que j’aime,

je veux réfléchir à ta volonté.

Proverbes 15:33

33  Reconnaître l’autorité du Seigneur est une école de sagesse. Avant d’accéder aux honneurs, il convient d’être humble.

Priez les paroles du Psaume 119:33-48 et demandez de l’aide à Dieu pour vous aider à être un serviteur aimant et craintif de Dieu.

Textes bibliques tirés de la Bible en français courant
Copyright ©
Société biblique française – Bibli’O 1997
avec autorisation.

http://www.editionsbiblio.fr
La responsabilité de la Société biblique française – Bibli’O est engagé uniquement sur le texte biblique cité.