Jour 133: 13 mai

Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.

(Jean 7:37)

Bouton Web ECOUTER (audio radio live musique en direct lecture)

Aujourd’hui : 1 Samuel 14:1-14:52; Jean 7:31-53; Psaumes 109:1-31 et Proverbes 15:5-7 en version Nouvelle Edition de Genève.

1 Samuel 14

Exploit de Jonathan; victoire d’Israël

1 Un jour, Jonathan, fils de Saül, dit au jeune homme qui portait ses armes: Viens, et poussons jusqu’au poste des Philistins, qui est là de l’autre côté. Et il n’en dit rien à son père.

Saül se tenait à l’extrémité de Guibea, sous le grenadier de Migron, et le peuple qui était avec lui formait environ six cents hommes.

Achija, fils d’Achithub, frère d’I-Kabod, fils de Phinées, fils d’Eli, sacrificateur de l’Eternel à Silo, portait l’éphod. Le peuple ne savait pas que Jonathan s’en était allé.

Entre les passages par lesquels Jonathan cherchait à arriver au poste des Philistins, il y avait une dent de rocher d’un côté et une dent de rocher de l’autre côté, l’une portant le nom de Botsets et l’autre celui de Séné.

L’une de ces dents est au nord vis-à-vis de Micmasch, et l’autre au midi vis-à-vis de Guéba.

Jonathan dit au jeune homme qui portait ses armes: Viens, et poussons jusqu’au poste de ces incirconcis. Peut-être l’Eternel agira-t-il pour nous, car rien n’empêche l’Eternel de sauver au moyen d’un petit nombre comme d’un grand nombre.

Celui qui portait ses armes lui répondit: Fais tout ce que tu as dans le cœur, n’écoute que ton sentiment, me voici avec toi prêt à te suivre.

Eh bien! dit Jonathan, allons vers ces gens et montrons-nous à eux.

S’ils nous disent: Arrêtez, jusqu’à ce que nous venions à vous! nous resterons en place, et nous ne monterons point vers eux.

10 Mais s’ils disent: Montez vers nous! nous monterons, car l’Eternel les livre entre nos mains. C’est là ce qui nous servira de signe.

11 Ils se montrèrent tous deux au poste des Philistins, et les Philistins dirent: Voici les Hébreux qui sortent des trous où ils se sont cachés.

12 Et les hommes du poste s’adressèrent ainsi à Jonathan et à celui qui portait ses armes: Montez vers nous, et nous vous ferons savoir quelque chose. Jonathan dit à celui qui portait ses armes: Monte après moi, car l’Eternel les livre entre les mains d’Israël.

13 Et Jonathan monta en s’aidant des mains et des pieds, et celui qui portait ses armes le suivit. Les Philistins tombèrent devant Jonathan, et celui qui portait ses armes donnait la mort derrière lui.

14 Dans cette première victoire, Jonathan et celui qui portait ses armes tuèrent une vingtaine d’hommes, sur l’espace d’environ la moitié d’un arpent de terre.

15 L’effroi se répandit au camp, dans la contrée et parmi tout le peuple; le poste et ceux qui ravageaient furent également saisis de peur; le pays fut dans l’épouvante. C’était comme une terreur de Dieu.

16 Les sentinelles de Saül, qui étaient à Guibea de Benjamin, virent que la multitude se dispersait et allait de côté et d’autre.

17 Alors Saül dit au peuple qui était avec lui: Comptez, je vous prie, et voyez qui s’en est allé du milieu de nous. Ils comptèrent, et voici, il manquait Jonathan et celui qui portait ses armes.

18 Et Saül dit à Achija: Fais approcher l’arche de Dieu! – Car en ce temps, l’arche de Dieu était avec les enfants d’Israël. –

19 Pendant que Saül parlait au sacrificateur, le tumulte dans le camp des Philistins allait toujours croissant; et Saül dit au sacrificateur: Retire ta main!

20 Puis Saül et tout le peuple qui était avec lui se rassemblèrent, et ils s’avancèrent jusqu’au lieu du combat; et voici, les Philistins tournèrent l’épée les uns contre les autres, et la confusion était extrême.

21 Il y avait parmi les Philistins, comme auparavant, des Hébreux qui étaient montés avec eux dans le camp, où ils se trouvaient disséminés, et ils se joignirent à ceux d’Israël qui étaient avec Saül et Jonathan.

22 Tous les hommes d’Israël qui s’étaient cachés dans la montagne d’Ephraïm, apprenant que les Philistins fuyaient, se mirent aussi à les poursuivre dans la bataille.

23 L’Eternel délivra Israël ce jour-là, et le combat se prolongea jusqu’au-delà de Beth-Aven.

Jonathan délivré des effets d’un vœu irréfléchi de Saül

24 La journée fut fatigante pour les hommes d’Israël. Saül avait fait jurer le peuple, en disant: Maudit soit l’homme qui prendra de la nourriture avant le soir, avant que je me sois vengé de mes ennemis! Et personne n’avait pris de nourriture.

25 Tout le peuple était arrivé dans une forêt, où il y avait du miel à la surface du sol.

26 Lorsque le peuple entra dans la forêt, il vit du miel qui coulait; mais nul ne porta la main à la bouche, car le peuple respectait le serment.

27 Jonathan ignorait le serment que son père avait fait faire au peuple; il avança le bout du bâton qu’il avait à la main, le plongea dans un rayon de miel, et ramena la main à la bouche; et ses yeux furent éclaircis.

28 Alors quelqu’un du peuple, lui adressant la parole, dit: Ton père a fait jurer le peuple, en disant: Maudit soit l’homme qui prendra de la nourriture aujourd’hui! Or le peuple était épuisé.

29 Et Jonathan dit: Mon père trouble le peuple; voyez donc comme mes yeux se sont éclaircis, parce que j’ai goûté un peu de ce miel.

30 Certes, si le peuple avait aujourd’hui mangé du butin qu’il a trouvé chez ses ennemis, la défaite des Philistins n’aurait-elle pas été plus grande?

31 Ils battirent ce jour-là les Philistins depuis Micmasch jusqu’à Ajalon. Le peuple était très fatigué, 32 et il se jeta sur le butin. Il prit des brebis, des bœufs et des veaux, il les égorgea sur la terre, et il en mangea avec le sang.

33 On le rapporta à Saül, et l’on dit: Voici, le peuple pèche contre l’Eternel, en mangeant avec le sang. Saül dit: Vous commettez une infidélité; roulez à l’instant vers moi une grande pierre.

34 Puis il ajouta: Répandez-vous parmi le peuple, et dites à chacun de m’amener son bœuf ou sa brebis, et de l’égorger ici. Vous mangerez ensuite, et vous ne pécherez point contre l’Eternel, en mangeant avec le sang. Et pendant la nuit, chacun parmi le peuple amena son bœuf à la main, afin de l’égorger sur la pierre.

35 Saül bâtit un autel à l’Eternel: ce fut le premier autel qu’il bâtit à l’Eternel.

36 Saül dit: Descendons cette nuit après les Philistins, pillons-les jusqu’à la lumière du matin, et n’en laissons pas un de reste. Ils dirent: Fais tout ce qui te semblera bon. Alors le sacrificateur dit: Approchons-nous ici de Dieu.

37 Et Saül consulta Dieu: Descendrai-je après les Philistins? Les livreras-tu entre les mains d’Israël? Mais à ce moment-là il ne lui donna point de réponse.

38 Saül dit: Approchez ici, vous tous chefs du peuple; recherchez et voyez comment ce péché a été commis aujourd’hui.

39 Car l’Eternel, le libérateur d’Israël, est vivant! Même si Jonathan, mon fils, en est l’auteur, il mourra. Et dans tout le peuple personne ne lui répondit.

40 Il dit à tout Israël: Mettez-vous d’un côté; et moi et Jonathan, mon fils, nous serons de l’autre. Et le peuple dit à Saül: Fais ce qui te semblera bon.

41 Saül dit à l’Eternel: Dieu d’Israël! fais connaître la vérité. Jonathan et Saül furent désignés, et le peuple fut libéré.

42 Saül dit: Jetez le sort entre moi et Jonathan, mon fils. Et Jonathan fut désigné.

43 Saül dit à Jonathan: Déclare-moi ce que tu as fait. Jonathan le lui déclara, et dit: J’ai goûté un peu de miel, avec le bout du bâton que j’avais à la main: me voici, je mourrai.

44 Et Saül dit: Que Dieu me traite dans toute sa rigueur, si tu ne meurs pas, Jonathan!

45 Le peuple dit à Saül: Quoi! Jonathan mourrait, lui qui a opéré cette grande délivrance en Israël! Loin de là! L’Eternel est vivant! il ne tombera pas à terre un cheveu de sa tête, car c’est avec Dieu qu’il a agi dans cette journée. Ainsi le peuple sauva Jonathan, et il ne mourut point.

46 Saül cessa de poursuivre les Philistins, et les Philistins s’en allèrent chez eux.

Guerres de Saül

47 Après que Saül eut pris possession de la royauté sur Israël, il fit de tous côtés la guerre à tous ses ennemis, à Moab, aux enfants d’Ammon, à Edom, aux rois de Tsoba, et aux Philistins; et partout où il se tournait, il était vainqueur.

48 Il manifesta sa force, battit Amalek, et délivra Israël de la main de ceux qui le pillaient.

49 Les fils de Saül étaient Jonathan, Jischvi et Malkischua. Ses deux filles s’appelaient: l’aînée Mérab, et la plus jeune Mical.

50 Le nom de la femme de Saül était Achinoam, fille d’Achimaats. Le nom du chef de son armée était Abner, fils de Ner, oncle de Saül.

51 Kis, père de Saül, et Ner, père d’Abner, étaient fils d’Abiel.

52 Pendant toute la vie de Saül, il y eut une guerre acharnée contre les Philistins; et dès que Saül apercevait quelque homme fort et vaillant, il le prenait à son service.

Jean 7:31-53

31 Plusieurs parmi la foule crurent en lui, et ils disaient: Le Christ, quand il viendra, fera-t-il plus de miracles que n’en a fait celui-ci?

32 Les pharisiens entendirent la foule murmurant de lui ces choses. Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens envoyèrent des huissiers pour le saisir.

33 Jésus dit: Je suis encore avec vous pour un peu de temps, puis je m’en vais vers celui qui m’a envoyé.

34 Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et vous ne pouvez venir où je serai.

35 Sur quoi les Juifs dirent entre eux: Où ira-t-il, pour que nous ne le trouvions pas? Ira-t-il parmi ceux qui sont dispersés chez les Grecs, et enseignera-t-il les Grecs?

36 Que signifie cette parole qu’il a dite: Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et vous ne pouvez venir où je serai?

Des fleuves d’eau vive

37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.

38 Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture.

39 Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.

Diversité d’opinions au sujet de Jésus

40 Des gens de la foule, ayant entendu ces paroles, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète.

41 D’autres disaient: C’est le Christ. Et d’autres disaient: Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ?

42 L’Ecriture ne dit-elle pas que c’est de la postérité de David, et du village de Bethléhem, où était David, que le Christ doit venir?

43 Il y eut donc, à cause de lui, division parmi la foule.

44 Quelques-uns d’entre eux voulaient le saisir, mais personne ne mit la main sur lui.

45 Ainsi les huissiers retournèrent vers les principaux sacrificateurs et les pharisiens. Et ceux-ci leur dirent: Pourquoi ne l’avez-vous pas amené?

46 Les huissiers répondirent: Jamais homme n’a parlé comme cet homme.

47 Les pharisiens leur répliquèrent: Est-ce que vous aussi, vous avez été séduits?

48 Y a-t-il quelqu’un des chefs ou des pharisiens qui ait cru en lui?

49 Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits!

50 Nicodème, qui était venu de nuit vers Jésus, et qui était l’un d’entre eux, leur dit:

51 Notre loi condamne-t-elle un homme avant qu’on l’entende et qu’on sache ce qu’il a fait?

52 Ils lui répondirent: Es-tu aussi Galiléen? Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète.

53 [Et chacun s’en retourna dans sa maison.

Psaumes 109

Imprécation contre le méchant

1 Au chef des chantres. De David. Psaume.

Dieu de ma louange, ne te tais point!

Car ils ouvrent contre moi une bouche méchante et trompeuse,

Ils me parlent avec une langue mensongère,

Ils m’environnent de discours haineux

Et ils me font la guerre sans cause.

Tandis que je les aime, ils sont mes adversaires;

Mais moi je recours à la prière.

Ils me rendent le mal pour le bien,

Et de la haine pour mon amour.

Place-le sous l’autorité d’un méchant,

Et qu’un accusateur se tienne à sa droite!

Quand on le jugera, qu’il soit déclaré coupable,

Et que sa prière passe pour un péché!

Que ses jours soient peu nombreux,

Qu’un autre prenne sa charge!

Que ses enfants deviennent orphelins,

Et sa femme veuve!

10 Que ses enfants soient vagabonds et qu’ils mendient,

Qu’ils cherchent du pain loin de leur demeure en ruines!

11 Que le créancier s’empare de tout ce qui est à lui,

Et que les étrangers pillent le fruit de son travail!

12 Que nul ne conserve pour lui de l’affection,

Et que personne n’ait pitié de ses orphelins!

13 Que ses descendants soient exterminés,

Et que leur nom s’éteigne dans la génération suivante!

14 Que l’iniquité de ses pères reste en souvenir devant l’Eternel,

Et que le péché de sa mère ne soit point effacé!

15 Qu’ils soient toujours présents devant l’Eternel,

Et qu’il retranche de la terre leur mémoire,

16 Parce qu’il ne s’est pas souvenu d’exercer la miséricorde,

Parce qu’il a persécuté le malheureux et l’indigent,

Jusqu’à faire mourir l’homme au cœur brisé!

17 Il aimait la malédiction: qu’elle tombe sur lui!

Il ne se plaisait pas à la bénédiction: qu’elle s’éloigne de lui!

18 Qu’il revête la malédiction comme son vêtement,

Qu’elle pénètre comme de l’eau dans ses entrailles,

Comme de l’huile dans ses os!

19 Qu’elle lui serve de vêtement pour se couvrir,

De ceinture dont il soit toujours ceint!

20 Tel soit, de la part de l’Eternel, le salaire de mes ennemis,

Et de ceux qui parlent méchamment de moi!

21 Et toi, Eternel, Seigneur! agis en ma faveur à cause de ton nom,

Car ta bonté est grande; délivre-moi!

22 Je suis malheureux et indigent,

Et mon cœur est blessé au-dedans de moi.

23 Je m’en vais comme l’ombre à son déclin,

Je suis chassé comme la sauterelle.

24 Mes genoux sont affaiblis par le jeûne,

Et mon corps est épuisé de maigreur.

25 Je suis pour eux un objet d’opprobre;

Ils me regardent, et secouent la tête.

26 Secours-moi, Eternel, mon Dieu!

Sauve-moi par ta bonté!

27 Et qu’ils sachent que c’est ta main,

Que c’est toi, Eternel, qui l’as fait!

28 S’ils maudissent, toi tu béniras;

S’ils se lèvent, ils seront confus,

Et ton serviteur se réjouira.

29 Que mes adversaires revêtent l’ignominie,

Qu’ils se couvrent de leur honte comme d’un manteau!

30 Je louerai de ma bouche hautement l’Eternel,

Je le célébrerai au milieu de la multitude;

31 Car il se tient à la droite du pauvre,

Pour le délivrer de ceux qui le condamnent.

Proverbes 15:5-7

L’insensé dédaigne l’instruction de son père,

Mais celui qui a égard à la réprimande agit avec prudence.

Il y a grande abondance dans la maison du juste,

Mais il y a du trouble dans les profits du méchant.

Les lèvres des sages répandent la science,

Mais le cœur des insensés n’est pas droit.

Dans la lecture d’aujourd’hui de 1 Samuel 14, Saul a lié les soldats à un serment leur interdisant de manger quoi que ce soit jusqu’à ce que les Israélites aient vaincu les Philistins. Dans son zèle pour la victoire, Saul était plus préoccupé par prouver qu’il était un puissant leader que par les conséquences potentielles d’un tel serment insensé. En conséquence, ses exigences n’ont fait qu’affaiblir l’armée israélite.
Comme Saul, chacun de nous a pris des décisions par propre intérêt au lieu d’attendre que Dieu nous guide. Quand nous prenons de telles décisions hâtives, nous avons parfois à subir leurs conséquences indésirables. Et pourtant, nous faisons encore ces mêmes erreurs, d’une part parce que nous voulons diriger nos propres vies et d’autre part parce que nous ne ralentissons jamais assez pour écouter ce que Dieu nous dit. Saul appris à la dure qu’il était plus sage de demander une indication au Seigneur au moment de prendre une décision.

Ces remarques sont issues de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Nouvelle Edition de Genève
Copyright © 1979 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation. Tous droits réservés.
www.universdelabible.net         www.societebiblique.com