Jour 120: 30 avril

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

(Jean 1:1)

Aujourd’hui : Juges 11:1-12:15; Jean 1:1-28; Psaumes 101:1-8 et Proverbes 14:13-14 en version Louis Segond.

Juges 11-12

Jephthé, le Galaadite, était un vaillant héros. Il était fils d’une femme prostituée; et c’est Galaad qui avait engendré Jephthé.

La femme de Galaad lui enfanta des fils, qui, devenus grands, chassèrent Jephthé, et lui dirent: Tu n’hériteras pas dans la maison de notre père, car tu es fils d’une autre femme.

Et Jephthé s’enfuit loin de ses frères, et il habita dans le pays de Tob. Des gens de rien se rassemblèrent auprès de Jephthé, et ils faisaient avec lui des excursions.

Quelque temps après, les fils d’Ammon firent la guerre à Israël.

Et comme les fils d’Ammon faisaient la guerre à Israël, les anciens de Galaad allèrent chercher Jephthé au pays de Tob.

Ils dirent à Jephthé: Viens, tu seras notre chef, et nous combattrons les fils d’Ammon.

Jephthé répondit aux anciens de Galaad: N’avez-vous pas eu de la haine pour moi, et ne m’avez-vous pas chassé de la maison de mon père? Pourquoi venez-vous à moi maintenant que vous êtes dans la détresse?

Les anciens de Galaad dirent à Jephthé: Nous revenons à toi maintenant, afin que tu marches avec nous, que tu combattes les fils d’Ammon, et que tu sois notre chef, celui de tous les habitants de Galaad.

Jephthé répondit aux anciens de Galaad: Si vous me ramenez pour combattre les fils d’Ammon, et que l’Éternel les livre devant moi, je serai votre chef.

10 Les anciens de Galaad dirent à Jephthé: Que l’Éternel nous entende, et qu’il juge, si nous ne faisons pas ce que tu dis.

11 Et Jephthé partit avec les anciens de Galaad. Le peuple le mit à sa tête et l’établit comme chef, et Jephthé répéta devant l’Éternel, à Mitspa, toutes les paroles qu’il avait prononcées.

12 Jephthé envoya des messagers au roi des fils d’Ammon, pour lui dire: Qu’y a-t-il entre moi et toi, que tu viennes contre moi pour faire la guerre à mon pays?

13 Le roi des fils d’Ammon répondit aux messagers de Jephthé: C’est qu’Israël, quand il est monté d’Égypte, s’est emparé de mon pays, depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok et au Jourdain. Rends-le maintenant de bon gré.

14 Jephthé envoya de nouveau des messagers au roi des fils d’Ammon,

15 pour lui dire: Ainsi parle Jephthé: Israël ne s’est point emparé du pays de Moab, ni du pays des fils d’Ammon.

16 Car lorsque Israël est monté d’Égypte, il a marché dans le désert jusqu’à la mer Rouge, et il est arrivé à Kadès.

17 Alors Israël envoya des messagers au roi d’Édom, pour lui dire: Laisse-moi passer par ton pays. Mais le roi d’Édom n’y consentit pas. Il en envoya aussi au roi de Moab, qui refusa. Et Israël resta à Kadès.

18 Puis il marcha par le désert, tourna le pays d’Édom et le pays de Moab, et vint à l’orient du pays de Moab; ils campèrent au delà de l’Arnon, sans entrer sur le territoire de Moab, car l’Arnon est la frontière de Moab.

19 Israël envoya des messagers à Sihon, roi des Amoréens, roi de Hesbon, et Israël lui dit: Laisse-nous passer par ton pays jusqu’au lieu où nous allons.

20 Mais Sihon n’eut pas assez confiance en Israël pour le laisser passer sur son territoire; il rassembla tout son peuple, campa à Jahats, et combattit Israël.

21 L’Éternel, le Dieu d’Israël, livra Sihon et tout son peuple entre les mains d’Israël, qui les battit. Israël s’empara de tout le pays des Amoréens établis dans cette contrée.

22 Ils s’emparèrent de tout le territoire des Amoréens, depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok, et depuis le désert jusqu’au Jourdain.

23 Et maintenant que l’Éternel, le Dieu d’Israël, a chassé les Amoréens devant son peuple d’Israël, est-ce toi qui aurais la possession de leur pays?

24 Ce que ton dieu Kemosch te donne à posséder, ne le posséderais-tu pas? Et tout ce que l’Éternel, notre Dieu, a mis en notre possession devant nous, nous ne le posséderions pas!

25 Vaux-tu donc mieux que Balak, fils de Tsippor, roi de Moab? A-t-il contesté avec Israël, ou lui a-t-il fait la guerre?

26 Voilà trois cents ans qu’Israël habite à Hesbon et dans les villes de son ressort, à Aroër et dans les villes de son ressort, et dans toutes les villes qui sont sur les bords de l’Arnon: pourquoi ne les lui avez-vous pas enlevées pendant ce temps-là?

27 Je ne t’ai point offensé, et tu agis mal avec moi en me faisant la guerre. Que l’Éternel, le juge, soit aujourd’hui juge entre les enfants d’Israël et les fils d’Ammon!

28 Le roi des fils d’Ammon n’écouta point les paroles que Jephthé lui fit dire.

29 L’esprit de l’Éternel fut sur Jephthé. Il traversa Galaad et Manassé; il passa à Mitspé de Galaad; et de Mitspé de Galaad, il marcha contre les fils d’Ammon.

30 Jephthé fit un voeu à l’Éternel, et dit: Si tu livres entre mes mains les fils d’Ammon,

31 quiconque sortira des portes de ma maison au-devant de moi, à mon heureux retour de chez les fils d’Ammon, sera consacré à l’Éternel, et je l’offrirai en holocauste.

32 Jephthé marcha contre les fils d’Ammon, et l’Éternel les livra entre ses mains.

33 Il leur fit éprouver une très grande défaite, depuis Aroër jusque vers Minnith, espace qui renfermait vingt villes, et jusqu’à Abel Keramim. Et les fils d’Ammon furent humiliés devant les enfants d’Israël.

34 Jephthé retourna dans sa maison à Mitspa. Et voici, sa fille sortit au-devant de lui avec des tambourins et des danses. C’était son unique enfant; il n’avait point de fils et point d’autre fille.

35 Dès qu’il la vit, il déchira ses vêtements, et dit: Ah! ma fille! tu me jettes dans l’abattement, tu es au nombre de ceux qui me troublent! J’ai fait un voeu à l’Éternel, et je ne puis le révoquer.

36 Elle lui dit: Mon père, si tu as fait un voeu à l’Éternel, traite-moi selon ce qui est sorti de ta bouche, maintenant que l’Éternel t’a vengé de tes ennemis, des fils d’Ammon.

37 Et elle dit à son père: Que ceci me soit accordé: laisse-moi libre pendant deux mois! Je m’en irai, je descendrai dans les montagnes, et je pleurerai ma virginité avec mes compagnes.

38 Il répondit: Va! Et il la laissa libre pour deux mois. Elle s’en alla avec ses compagnes, et elle pleura sa virginité sur les montagnes.

39 Au bout des deux mois, elle revint vers son père, et il accomplit sur elle le voeu qu’il avait fait. Elle n’avait point connu d’homme. Dès lors s’établit en Israël la coutume

40 que tous les ans les filles d’Israël s’en vont célébrer la fille de Jephthé, le Galaadite, quatre jours par année.

Chapitre 12 

1 Les hommes d’Éphraïm se rassemblèrent, partirent pour le nord, et dirent à Jephthé: Pourquoi es-tu allé combattre les fils d’Ammon sans nous avoir appelés à marcher avec toi? Nous voulons incendier ta maison et te brûler avec elle.

Jephthé leur répondit: Nous avons eu de grandes contestations, moi et mon peuple, avec les fils d’Ammon; et quand je vous ai appelés, vous ne m’avez pas délivré de leurs mains.

Voyant que tu ne venais pas à mon secours, j’ai exposé ma vie, et j’ai marché contre les fils d’Ammon. L’Éternel les a livrés entre mes mains. Pourquoi donc aujourd’hui montez-vous contre moi pour me faire la guerre?

Jephthé rassembla tous les hommes de Galaad, et livra bataille à Éphraïm. Les hommes de Galaad battirent Éphraïm, parce que les Éphraïmites disaient: Vous êtes des fugitifs d’Éphraïm! Galaad est au milieu d’Éphraïm, au milieu de Manassé!

Galaad s’empara des gués du Jourdain du côté d’Éphraïm. Et quand l’un des fuyards d’Éphraïm disait: Laissez-moi passer! les hommes de Galaad lui demandaient: Es-tu Éphraïmite? Il répondait: Non.

Ils lui disaient alors: Hé bien, dis Schibboleth. Et il disait Sibboleth, car il ne pouvait pas bien prononcer. Sur quoi les hommes de Galaad le saisissaient, et l’égorgeaient près des gués du Jourdain. Il périt en ce temps-là quarante-deux mille hommes d’Éphraïm.

Jephthé fut juge en Israël pendant six ans; puis Jephthé, le Galaadite, mourut, et fut enterré dans l’une des villes de Galaad.

Après lui, Ibtsan de Bethléhem fut juge en Israël.

Il eut trente fils, il maria trente filles au dehors, et il fit venir pour ses fils trente filles du dehors. Il fut juge en Israël pendant sept ans;

10 puis Ibtsan mourut, et fut enterré à Bethléhem.

11 Après lui, Élon de Zabulon fut juge en Israël. Il fut juge en Israël pendant dix ans;

12 puis Élon de Zabulon mourut, et fut enterré à Ajalon, dans le pays de Zabulon.

13 Après lui, Abdon, fils d’Hillel, le Pirathonite, fut juge en Israël.

14 Il eut quarante fils et trente petits-fils, qui montaient sur soixante dix ânons. Il fut juge en Israël pendant huit ans;

15 puis Abdon, fils d’Hillel, le Pirathonite, mourut, et fut enterré à Pirathon, dans le pays d’Éphraïm, sur la montagne des Amalécites.

images-14 L’évangile de Jean est le dernier des évangiles, les évangiles étant bien sûr celles de Matthieu, Marc Luc et Jean. Comme nous l’avons évoqué plus tôt pendant que nous les parcourions, les trois évangiles de Matthieu Marc et Luc sont connus comme les Évangiles synoptiques, en grande partie à cause de l’harmonie évidente qu’il y a entre elles. À bien des égards, elles couvrent un terrain très similaire. Elles semblent partager les mêmes traditions et les mêmes histoires. L’évangile de Jean est par ailleurs un peu différent. Elle l’est en fait à 90%. Il n’y a qu’environ 10% de Jean qui renvoie à des matériaux des évangiles synoptiques. Et Jean était l’un des disciples de Jésus, il n’y a vraiment aucune prétention sur l’auteur du livre de Jean. Il y a beaucoup de faits convaincants, même dans d’autres histoires de l’église, sur le fait que Jean était l’auteur de l’évangile de Jean, et qu’il a écrit ces choses, après avoir déménagé de Jérusalem à Ephèse au cours des dernières années de sa vie. Après la mort de Jésus, sa résurrection d’entre les morts et son ascension au ciel, Jean est resté l’un chef de file de l’église à Jérusalem. Il était connu comme un pilier de l’église de Jérusalem, un chef fondamental. Mais il quitta Jérusalem en 66 après JC. En 70 après JC, soient 4 ans plus tard, les Romains en eurent juste assez des Juifs et ils vinrent pour raser Jérusalem. Mais on pense que Jean avait quitté Jérusalem juste quelques années avant que cela n’arrive.  Il déménagea à Ephèse, où il devint un dirigeant de l’église là-bas, mais il y a peu de preuves historiques pour le prouver. Pour de nombreux jeunes disciples du vieil homme, Jean a continué à aimer les vies après la mort du Christ et à écrire des histoires qui subsistent encore aujourd’hui, sur sa vie et sur l’Église initiale. Ainsi Jean écrivit son évangile, plus tard dans sa vie, à Ephèse et il y fit référence à certaines histoires présentes dans les évangiles synoptiques. Il semblerait donc qu’il les connaissait et que cela était donc le dernier évangile écrit. Il connaissait les traditions de l’Évangile, il était de toute évidence un disciple du Seigneur Jésus-Christ. Il connaissait ces histoires parce qu’il était vraiment présent, mais il connaissait aussi ce qui avait été déjà écrit, et plutôt que de raconter ces mêmes histoires il raconta principalement le reste de l’histoire. Ceci est important parce que, alors que les autres évangiles étaient destinés à raconter l’histoire du Christ et de donner une bonne raison de croire en Jésus-Christ, l’évangile de Jean a été écrit pour ceux qui croyaient déjà en lui. Il l’a écrit pour renforcer et approfondir la foi de ceux qui  en étaient déjà venus à connaître Jésus.  Vous remarquerez le long de la lecture le style particulier de Jean.  Le livre n’est pas écrit de façon linéaire, il n’est pas écrit de A à Z. Jean peut souligner un point puis y revenir plus tard. En fait, c’est ce qu’il fait en permanence. Si vous vous y appliquez, plutôt que d’y voir un simple récit des événement, vous vous rendrez compte du caractère conversationnel et de la beauté du langage,. Vous réaliserez que l’esprit du livre de Jean est écrit avec une grande passion et beaucoup d’attention, et c’est si beau de découvrir la suite de Matthieu, Marc et Luc. L’évangile de Jean est écrit de manière intime et sa lecture nous donne le sentiment d’être assis aux pieds du vieux saint lorsqu’il se rappelle les histoires  auxquelles il a réellement participé. Ces histoires qui ont façonné sa vie et qui se sont bonifiées avec l’âge, racontées par un grand homme qui a connu de grandes choses.

Jean 1:1-28

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

Elle était au commencement avec Dieu.

Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.

En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.

Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean.

Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui.

Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière.

Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.

10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue.

11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.

12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés,

13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.

15 Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié: C’est celui dont j’ai dit: Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi.

16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce;

17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

18 Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître.

19 Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander: Toi, qui es-tu?

20 Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu’il n’était pas le Christ.

21 Et ils lui demandèrent: Quoi donc? es-tu Élie? Et il dit: Je ne le suis point. Es-tu le prophète? Et il répondit: Non.

22 Ils lui dirent alors: Qui es-tu? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même?

23 Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète.

24 Ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens.

25 Ils lui firent encore cette question: Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es pas le Christ, ni Élie, ni le prophète?

26 Jean leur répondit: Moi, je baptise d’eau, mais au milieu de vous il y a quelqu’un que vous ne connaissez pas, qui vient après moi;

27 je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers.

28 Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait.

Psaumes 101

1 De David. Psaume. Je chanterai la bonté et la justice; c’est à toi, Éternel! que je chanterai.

Je prendrai garde à la voie droite. Quand viendras-tu à moi? Je marcherai dans l’intégrité de mon coeur, au milieu de ma maison.

Je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux; je hais la conduite des pécheurs; elle ne s’attachera point à moi.

Le coeur pervers s’éloignera de moi; je ne veux pas connaître le méchant.

Celui qui calomnie en secret son prochain, je l’anéantirai; celui qui a des regards hautains et un coeur enflé, je ne le supporterai pas.

J’aurai les yeux sur les fidèles du pays, pour qu’ils demeurent auprès de moi; celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur.

Celui qui se livre à la fraude n’habitera pas dans ma maison; celui qui dit des mensonges ne subsistera pas en ma présence.

Chaque matin j’anéantirai tous les méchants du pays, afin d’exterminer de la ville de l’Éternel tous ceux qui commettent l’iniquité.

Proverbes 14:13-14

13 Au milieu même du rire le coeur peut être affligé, et la joie peut finir par la détresse.

14 Celui dont le coeur s’égare se rassasie de ses voies, et l’homme de bien se rassasie de ce qui est en lui.

Prière: Mon Dieu, tu a créé ton peuple avec une telle gamme complexe d’émotions et de sentiments. S’il te plaît aide-moi à traverser ces sentiments. Aide-moi à les comprendre. Aide-moi à rester en contact avec toi à travers tout cela. C’est grâce à toi que j’ai toujours quelque part où me tourner quand je me sens accablé. Je te remercie de t’offrir à moi et à tous ceux qui croient en toi. Amen.

Cette prière est issue de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduite en français par nos soins.

Texte biblique de la Bible Louis Segond. Domaine public.