Jour 114: 24 avril

Dès l’origine, ton trône est ferme, oui, tu existes depuis toujours!
Eternel, les eaux élèvent, les eaux élèvent leur voix, les eaux élèvent leur grondement.
Et pourtant, plus que la voix des grandes eaux, plus que les flots de la mer, si magnifiques, l’Eternel est imposant dans les hauteurs!
(Psaumes 93:2-4)

Aujourd’hui : Juges 2:10-3:31; Luc 22:14-34; Psaumes 92:1-93:5; et Proverbes 14:1-2 en version La Bible du Semeur.

Juges 2:10-3:31

10 Tous ceux de sa génération disparurent à leur tour. Une nouvelle génération se leva, qui ne connaissait pas l’Eternel, et n’avait pas vu les œuvres qu’il avait accomplies en faveur d’Israël.

11 Alors les Israélites firent ce que l’Eternel considère comme mal, et ils se mirent à rendre un culte aux dieux Baals.

12 Ils abandonnèrent l’Eternel, le Dieu de leurs ancêtres qui les avait fait sortir d’Egypte, et se rallièrent à d’autres dieux, à ceux des peuples qui vivaient autour d’eux. Ils se prosternèrent devant ces dieux et irritèrent l’Eternel.

13 Ainsi, ils abandonnèrent l’Eternel pour rendre un culte aux Baals et aux Astartés.

14 Alors l’Eternel se mit en colère contre les Israélites et il les abandonna aux violences de pillards qui les dépouillèrent; il les livra au pouvoir de leurs ennemis d’alentour, de sorte qu’ils ne furent plus capables de leur résister.

15 Chaque fois qu’ils entreprenaient une campagne, l’Eternel intervenait contre eux pour leur malheur, comme il le leur avait déclaré, et même annoncé par serment. Ainsi ils furent réduits à la plus grande détresse.

16 Alors l’Eternel leur suscita des chefs qui les délivrèrent des pillards.

17 Mais les Israélites n’obéirent pas non plus à ces chefs, ils se prostituaient avec d’autres dieux et se prosternaient devant eux. Ils s’écartèrent très vite du chemin qu’avaient suivi leurs ancêtres qui obéissaient aux commandements de l’Eternel; ils ne suivirent pas leur exemple.

18 Chaque fois que l’Eternel leur suscitait un chef, il aidait cet homme, et il délivrait les Israélites de leurs ennemis pendant toute la vie de ce chef. En effet, lorsque l’Eternel entendait son peuple gémir sous le joug de ses oppresseurs et de ceux qui le maltraitaient, il avait pitié d’eux.

19 Mais après la mort du chef, le peuple recommençait à se corrompre encore plus que les générations précédentes, en se ralliant à d’autres dieux pour leur rendre un culte et se prosterner devant eux; ils refusaient d’abandonner leurs pratiques et s’obstinaient dans leur conduite.

Dieu met son peuple à l’épreuve

20 L’Eternel se mit donc en colère contre Israël et déclara:

—Puisque ce peuple a violé l’alliance que j’avais conclue avec leurs ancêtres et qu’il ne m’écoute pas, 21 désormais, je ne déposséderai plus devant eux une seule des nations qui subsistaient dans le pays à la mort de Josué.

22 Elles me serviront à éprouver les Israélites pour voir si oui ou non ils suivent la voie que je leur ai prescrite et m’obéissent comme l’ont fait leurs ancêtres.

23 L’Eternel laissa donc subsister, sans se presser de les déposséder, ces nations qu’il n’avait pas livrées au pouvoir de Josué.

Chapitre 3

1 Voici quelles nations l’Eternel laissa subsister pour mettre à l’épreuve les Israélites qui n’avaient pas participé aux guerres pour la conquête de Canaan.

Il voulait que les nouvelles générations d’Israélites, qui n’avaient pas connu la guerre, apprennent ce qu’est la guerre.

L’Eternel laissa donc dans le pays les cinq principautés philistines, tous les Cananéens et les Sidoniens, les Héviensqui habitaient la chaîne du Liban depuis la montagne de Baal-Hermon jusqu’à Lebo-Hamath.

Ces nations servirent à éprouver les Israélites pour savoir s’ils obéiraient aux commandements que l’Eternel avait donnés à leurs ancêtres par Moïse.

Ainsi les Israélites habitèrent au milieu des Cananéens, des Hittites, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Yebousiens.

Ils épousèrent leurs filles, donnèrent leurs propres filles à leurs fils et adorèrent leurs dieux.

Otniel

Les Israélites firent ce que l’Eternel considère comme mal: ils oublièrent l’Eternel leur Dieu et rendirent un culte aux dieux Baals et Achéras.

L’Eternel se mit en colère contre Israël et il les livra au pouvoir de Kouchân-Richeatayim, roi de Mésopotamie. Les Israélites lui furent assujettis pendant huit ans.

Ils implorèrent l’Eternel et celui-ci leur suscita un libérateur en la personne d’Otniel, fils de Qenaz, qui était le frère cadet de Caleb. Et Otniel les délivra.

10 L’Esprit de l’Eternel vint sur lui et il prit la direction d’Israël. Il partit en guerre contre Kouchân-Richeatayim, roi de Mésopotamie, et l’Eternel lui donna la victoire sur lui.

11 Après cela, la région fut en paix pendant quarante ans; puis Otniel, fils de Qenaz, mourut.

Ehoud

12 Les Israélites recommencèrent à faire ce que l’Eternel considère comme mal. A cause de cela, l’Eternel fortifia Eglôn, roi de Moab, et le dressa contre Israël.

13 Eglôn s’allia aux Ammonites et aux Amalécites, et ils attaquèrent les Israélites, les battirent et s’emparèrent de la ville des palmiers.

14 Pendant dix-huit ans, les Israélites furent assujettis à Eglôn, roi de Moab.

15 Alors ils implorèrent l’Eternel, et celui-ci leur suscita un libérateur en la personne d’Ehoud, fils de Guéra, de la tribu de Benjamin, un homme qui était gaucher. Les Israélites le chargèrent de porter le tribut à Eglôn, roi de Moab.

16 Ehoud se fabriqua une épée à deux tranchants d’environ cinquante centimètres de long et il la ceignit sous ses vêtements, le long de la cuisse droite.

17 Il alla remettre le tribut à Eglôn, roi de Moab qui était très gros.

18 Lorsqu’il eut fini de présenter le tribut, il renvoya les hommes qui l’avaient apporté.

19 Arrivé aux idoles de pierre à côté de Guilgal, il revint sur ses pas et dit au roi: «Majesté, j’ai un message secret à te communiquer.» Le roi ordonna à tous ceux qui se tenaient autour de lui de le laisser, et tous ses familiers se retirèrent.

20 Alors Ehoud s’approcha du roi qui était assis dans la chambre haute qu’il s’était réservée sur la terrasse, au frais. Ehoud lui dit:

—J’ai pour toi un message de Dieu.

Le roi se leva de son siège.

21 De sa main gauche, Ehoud saisit l’épée qu’il portait sur sa cuisse droite et l’enfonça dans le ventre du roi.

22 La poignée elle-même pénétra après la lame, et la graisse se referma sur la lame, car Ehoud laissa l’arme dans le ventre du roi, 23 puis il sortit par le vestibule, après avoir fermé les portes de la chambre haute à clé derrière lui.

24 Quand il fut sorti, les serviteurs du roi revinrent et ils constatèrent que les portes de la chambre haute étaient fermées à clé. Ils attendirent, se disant que le roi était en train de faire ses besoins dans la chambre d’été.

25 Ils attendirent un bon moment. Enfin, ne sachant plus que penser, et comme il n’ouvrait toujours pas les portes, ils prirent la clé et ouvrirent eux-mêmes et voici que leur maître était étendu à terre, mort.

26 Pendant qu’ils s’étaient ainsi attardés, Ehoud s’était échappé. Il dépassa les idoles de pierre et s’enfuit vers Sëira.

27 Dès qu’il fut arrivé là, il sonna du cor dans les montagnes d’Ephraïm. Les Israélites descendirent des collines et il se mit à leur tête.

28 —Suivez-moi, leur dit-il, car l’Eternel vous donne la victoire sur vos ennemis les Moabites.

Ils le suivirent donc et ils occupèrent les gués du Jourdain pour couper le passage aux Moabites, ne laissant personne traverser la rivière.

29 Ils tuèrent ce jour-là environ dix-mille hommes de Moab, tous robustes et aguerris et ils ne laissèrent aucun rescapé.

30 Moab fut affaibli à partir de là par les Israélites et la région connut la paix pendant quatre-vingts ans.

Chamgar

31 Après Ehoud, vint Chamgar, fils d’Anath. Il tua six cents Philistins avec un aiguillon à bœufs. Lui aussi fut un libérateur d’Israël.

Luc 22:14-34

14 Quand ce fut l’heure, Jésus se mit à table, avec les apôtres.

15 Il leur dit:

J’ai vivement désiré célébrer cette Pâque avec vous avant de souffrir.

16 En effet, je vous le déclare, je ne la mangerai plus jusqu’au jour où tout ce qu’elle signifie sera accompli dans le royaume de Dieu.

17 Puis il prit une coupe, prononça la prière de reconnaissance et dit:

Prenez cette coupe et partagez-la entre vous, 18 car, je vous le déclare, dorénavant, je ne boirai plus du fruit de la vigne jusqu’à ce que le royaume de Dieu soit établi.

19 Ensuite il prit du pain, remercia Dieu, le partagea en morceaux qu’il leur donna en disant:

Ceci est mon corps [qui est donné pour vous. Faites cela en souvenir de moi.

20 Après le repas, il fit de même pour la coupe, en disant:

Ceci est la coupe de la nouvelle alliance conclue par mon sang qui va être versé pour vous…].

21 D’ailleurs, voici, celui qui va me trahir est ici, à table avec moi.

22 Certes, le Fils de l’homme s’en va selon ce que Dieu a décidé, mais malheur à l’homme par qui il est trahi!

23 Alors les disciples se demandèrent les uns aux autres lequel d’entre eux allait faire cela.

Grandeur et service

24 Les disciples eurent une vive discussion: il s’agissait de savoir lequel d’entre eux devait être considéré comme le plus grand.

25 Jésus intervint:

Les rois des nations, dit-il, dominent leurs peuples, et ceux qui exercent l’autorité sur elles se font appeler leurs «bienfaiteurs».

26 Il ne faut pas que vous agissiez ainsi. Au contraire, que le plus grand parmi vous soit comme le plus jeune, et que celui qui gouverne soit comme le serviteur.

27 A votre avis, qui est le plus grand? Celui qui est assis à table, ou celui qui sert? N’est-ce pas celui qui est assis à table? Eh bien, moi, au milieu de vous, je suis comme le serviteur…

28 Vous êtes restés fidèlement avec moi au cours de mes épreuves.

29 C’est pourquoi, comme mon Père m’a donné le royaume, je vous le donne, à mon tour:

30 vous mangerez et vous boirez à ma table, dans mon royaume, et vous siégerez sur des trônes pour gouverner les douze tribus d’Israël.

Jésus annonce le reniement de Pierre

31 Simon, Simon! fais attention: Satan vous a réclamés pour vous passer tous au crible, comme on secoue le blé pour le séparer de la bale.

32 Mais moi, j’ai prié pour toi, pour que la foi ne vienne pas à te manquer. Et toi, le jour où tu seras revenu à moi, fortifie tes frères.

33 —Seigneur, lui dit Simon, je suis prêt, s’il le faut, à aller en prison avec toi, ou même à mourir.

34 Pierre, reprit Jésus, je te l’assure: aujourd’hui même, avant que le coq ne chante, tu auras, par trois fois, nié de me connaître.

Psaumes 92

Il est bon de louer l’Eternel

Psaume à chanter le jour du sabbat.

Il est bon de louer l’Eternel,

de célébrer par des chants le Très-Haut!

Et de proclamer, dès le point du jour, ton amour,

tout au long des nuits, ta fidélité,

sur la cithare à dix cordes,

sur le luth et sur la lyre.

Ce que tu fais, Eternel, me remplit de joie

et j’acclamerai

les ouvrages de tes mains.

Que tes œuvres sont grandioses, Eternel!

Que tes pensées sont profondes!

L’insensé n’y connaît rien,

le sot ne peut les comprendre.

Si les malfaisants croissent comme l’herbe,

si tous les méchants sont si florissants,

c’est pour périr à jamais.

Mais toi, Eternel,

tu es souverain pour l’éternité.

10 Car voici tes ennemis, Eternel,

car voici tes ennemis: ils périssent,

et tous ceux qui font le mal seront dispersés!

11 Mais tu me remplis de force, je suis comme un buffle,

tu répands sur moi l’huile parfumée.

12 Mon œil regarde sans peur tous mes détracteurs,

mon oreille entend sans crainte

tous mes agresseurs qui s’emploient au mal.

13 Car les justes poussent comme le palmier,

ils s’élèvent comme un cèdre du Liban.

14 Bien plantés dans ta maison, Eternel,

ils fleurissent sur les parvis de ton temple, notre Dieu.

15 Ils seront féconds jusqu’en leur vieillesse

et ils resteront pleins de sève et de vigueur,

16 ils proclameront combien l’Eternel est droit:

il est mon rocher, on ne trouve en lui aucune injustice.

Psaumes 93

L’Eternel règne depuis toujours et pour toujours

1 L’Eternel règne, revêtu de majesté,

oui, il en est revêtu. Il a noué la puissance autour des reins.

C’est pourquoi la terre est ferme, elle ne peut vaciller.

Dès l’origine, ton trône est ferme,

oui, tu existes depuis toujours!

Eternel, les eaux élèvent,

les eaux élèvent leur voix,

les eaux élèvent leur grondement.

Et pourtant, plus que la voix des grandes eaux,

plus que les flots de la mer, si magnifiques,

l’Eternel est imposant dans les hauteurs!

Tes décrets sont vraiment sûrs;

la sainteté est l’ornement de ton temple,

ô Eternel, pour tous les temps à venir.

Proverbes 14:1-2

14  Une femme pleine de sagesse construit sa maison,

mais celle qui est insensée la renverse de ses propres mains.

Celui qui se conduit avec droiture respecte l’Eternel,

mais celui qui suit des voies perverses le méprise.

En lisant le passage des Juges d’aujourd’hui, avez-vous remarqué une fois de plus le modèle récurrent du péché, du jugement et de la restauration dans la vie des Israélites? Les générations qui ont suivies les premières rentrées dans la terre promise était devenues paresseuses et s’étaient mises à adorer les idoles, brisant ainsi leur alliance avec le Seigneur. Ils avaient oublié ce que Dieu avait fait pour tous ceux qui étaient venus avant eux. Ainsi Dieu les punit à travers leurs ennemis, mais envoya ensuite un leader pour les sauver. C’est ainsi qu’ils continuèrent la tendance cyclique du péché et de la rébellion que pratiquaient leurs ancêtres.

Ces remarques sont issues de la PASSAGES BIBLE, publiée par Zondervan, avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Bible du Semeur
Copyright © 1999 Biblica
www.biblica.com
Demande de reproduction en cours.