Jour 238: 26 août

Flowers
Aujourd’hui : Job 20:1-22:30; 2 Corinthiens 1:1-11; Psaumes 40:12-18 et Proverbes 22:2-4 en version Segond 21.

Que tous ceux qui te cherchent soient dans l’allégresse et se réjouissent en toi !   (Psaumes 40:16)

Job 20-22

Intervention n° 2 de Tsophar

1 Tsophar de Naama prit la parole et dit:

«Mes pensées me forcent à répondre,

je bouillonne d’impatience.

J’ai entendu des reproches que je considère comme un affront.

Mon intelligence inspirera ma réplique.

»Ne sais-tu pas que depuis toujours,

depuis que l’homme a été placé sur la terre,

le triomphe des méchants a été de courte durée

et la joie de l’impie momentanée?

Même s’il s’élevait jusqu’au ciel

et si sa tête touchait les nuages,

il disparaîtra définitivement comme ses excréments

et ceux qui le voyaient diront: ‘Où est-il?’

Il s’envolera comme un rêve et on ne le trouvera plus.

Il disparaîtra comme une vision nocturne.

L’œil qui le regardait ne le regardera plus,

l’endroit qu’il habitait ne l’apercevra plus.

10 Ses fils devront solliciter la pitié des pauvres

et ses mains restitueront ce qu’il a acquis par la force.

11 La vigueur de la jeunesse qui remplissait ses membres

se couchera avec lui dans la poussière.

12 »Le mal était doux à sa bouche,

il le cachait sous sa langue,

13 il le savourait sans l’abandonner,

il le retenait au milieu de son palais,

14 mais sa nourriture se transformera dans ses intestins,

elle deviendra à l’intérieur de lui un venin de vipère.

15 Il a englouti des richesses, il les vomira:

Dieu les chassera de son ventre.

16 Il a sucé du venin de vipère,

la langue du cobra le tuera.

17 »Qu’il ne fixe plus les regards sur les ruisseaux,

sur les rivières, sur les torrents de miel et de lait caillé!

18 Il rendra ce qu’il a péniblement acquis et n’en profitera plus,

il restituera toute la fortune de son commerce et n’en jouira plus.

19 »En effet, il a opprimé et abandonné les pauvres,

il s’est approprié des maisons au lieu d’en construire.

20 Son appétit n’a pas connu de limite.

Dans son avidité, il ne laissait rien échapper,

21 rien n’était soustrait à sa voracité.

C’est pourquoi son bien-être ne durera pas.

22 Au milieu de l’abondance il sera dans la détresse,

les coups de tous les malheureux s’abattront sur lui.

23 Pour lui remplir le ventre,

Dieu enverra sur lui sa colère ardente;

il la fera pleuvoir sur lui et l’en rassasiera.

24 »S’il échappe à l’armure de fer,

l’arc de bronze le transpercera.

25 S’il arrache de son dos une flèche,

ou une lame étincelante de son ventre,

il sera en proie aux terreurs de la mort.

26 Toutes les calamités sont réservées à ses trésors.

Il sera brûlé par un feu que personne n’attise

et qui dévorera ce qui restera dans sa tente.

27 Le ciel dévoilera sa faute

et la terre se dressera contre lui.

28 Les biens amassés dans sa maison seront balayés,

ils seront emportés, le jour de la colère de Dieu.

29 Telle est la part que Dieu réserve au méchant,

tel est l’héritage que Dieu lui destine.»

Chapitre 21

Intervention n° 7 de Job

1 Job prit la parole et dit:

«Ecoutez attentivement mon propos,

donnez-moi seulement cette consolation!

Permettez-moi de parler

et, quand j’aurai parlé, tu pourras te moquer.

»Est-ce contre un homme que ma plainte est dirigée?

Et pourquoi mon esprit ne serait-il pas à bout de patience?

Tournez-vous vers moi, soyez stupéfaits,

puis mettez la main sur votre bouche!

Quand je pense à cela, je suis terrifié

et un tremblement s’empare de mon corps.

»Pourquoi les méchants vivent-ils?

Pourquoi les voit-on vieillir et même développer leur force?

Ils voient leur descendance s’affermir à leurs côtés,

leurs rejetons prospèrent sous leurs yeux.

Dans leurs maisons règne la paix, sans aucune peur:

le bâton de Dieu ne vient pas les frapper.

10 Leurs taureaux transmettent leur sperme à coup sûr,

leurs vaches mettent bas et n’avortent pas.

11 Ils laissent courir leurs enfants comme des brebis,

et leurs jeunes garçons peuvent gambader librement.

12 Ils chantent au son du tambourin et de la harpe,

ils se réjouissent au son des instruments à vent.

13 Ils finissent leurs jours dans le bonheur

et ils descendent en un instant au séjour des morts.

14 Pourtant, ils disaient à Dieu: ‘Eloigne-toi de nous!

Nous ne désirons pas connaître tes voies.

15 Qu’est donc le Tout-Puissant pour que nous le servions?

Que gagnerons-nous à lui adresser nos prières?’

16 »Certes, leur bonheur ne dépend pas d’eux-mêmes.

Ainsi, les projets des méchants sont bien loin de moi.

17 Cependant, arrive-t-il souvent que leur lampe s’éteigne,

que la misère s’abatte sur eux,

que Dieu leur distribue leur part en fonction de sa colère,

18 qu’ils soient pareils à la paille emportée par le vent,

à la bale enlevée par le tourbillon?

19 Est-ce aux fils du méchant que Dieu réserve le malheur?

C’est le méchant lui-même que Dieu devrait punir, pour qu’il le reconnaisse,

20 c’est lui qui devrait contempler sa propre ruine,

c’est lui qui devrait être touché par la fureur du Tout-Puissant.

21 »En effet, que lui importe ce que deviendra sa famille,

quand le nombre de mois qu’il lui reste à vivre est abrégé?

22 Est-ce à Dieu qu’on enseignera la connaissance?

C’est lui qui gouverne les êtres célestes!

23 L’un meurt au milieu du bien-être,

dans une tranquillité totale et dans l’insouciance,

24 alors que ses récipients sont remplis de lait

et ses os pleins de moelle,

25 l’autre meurt dans l’amertume,

sans avoir goûté au bonheur.

26 Tous les deux se couchent dans la poussière

et ce sont les vers qui les recouvrent.

27 »Je sais bien quelles sont vos réflexions

et les pensées violentes qui vous animent vis-à-vis de moi.

28 Vous dites: ‘Où est la maison du grand homme?

Où est la tente qu’habitaient les méchants?’

29 N’avez-vous pas interrogé les voyageurs?

Allez-vous négliger leur témoignage?

30 Lorsque vient la misère, celui qui fait le mal est épargné.

Lorsque la colère déferle, il y échappe.

31 Qui lui reproche en face sa conduite?

Qui lui rend ce qu’il a fait?

32 Quand il est emmené au cimetière,

on veille sur l’emplacement de sa tombe.

33 Les mottes de la vallée sont légères pour lui.

Chacun se joint au cortège qui le suit,

une foule innombrable le précède.

34 Pourquoi donc m’offrir des consolations sans consistance?

Vos réponses ne sont que tromperie.»

Chapitre 22

Intervention n° 3 d’Eliphaz

1 Eliphaz de Théman prit la parole et dit:

«Un homme peut-il être utile à Dieu?

Non, le sage n’est utile qu’à lui-même.

Cela fait-il particulièrement plaisir au Tout-Puissant que tu sois juste?

Si tu es intègre dans ta conduite, qu’y gagne-t-il?

Est-ce à cause de ta piété qu’il te corrige,

qu’il entre en jugement avec toi?

N’as-tu pas fait beaucoup de mal?

Tes fautes ne sont-elles pas sans limite?

»En effet, sans raison tu réclamais des gages à tes frères,

tu privais de leurs habits ceux qui étaient presque nus.

Tu ne donnais pas d’eau à l’homme épuisé,

tu refusais du pain à l’homme affamé.

La terre appartenait au plus fort

et c’était le favoritisme qui permettait de s’y installer.

Tu renvoyais les veuves les mains vides,

les bras des orphelins étaient brisés.

10 Voilà pourquoi tu es entouré de pièges

et la terreur s’est tout à coup emparée de toi.

11 »Ne vois-tu donc pas ces ténèbres,

ce débordement d’eau qui te recouvre?

12 Dieu n’est-il pas aussi élevé que le ciel?

Regarde les plus éloignées des étoiles: comme elles sont hautes!

13 Et tu dis: ‘Qu’est-ce que Dieu sait?

Peut-il juger à travers l’obscurité?

14 Les nuages l’enveloppent et il ne voit rien

quand il parcourt la voûte céleste.’

15 »Voudrais-tu prendre l’ancienne route,

celle qu’ont suivie les hommes adonnés au mal?

16 Ils ont été emportés plus tôt que la normale,

un fleuve a balayé leurs fondations.

17 Ils disaient à Dieu: ‘Eloigne-toi de nous!’

En effet, que pourrait faire pour eux le Tout-Puissant?

18 Pourtant, lui, il avait rempli de biens leurs maisons.

Combien les projets des méchants sont loin de moi!

19 Les justes le verront et se réjouiront,

et l’innocent se moquera d’eux:

20 ‘Voilà nos adversaires qui disparaissent!

Voilà leurs richesses dévorées par le feu!’

21 »Réconcilie-toi avec Dieu, sois en paix avec lui!

C’est ainsi que tu connaîtras le bonheur.

22 Accepte donc l’enseignement qui vient de sa bouche

et mets ses paroles dans ton cœur.

23 Tu seras restauré si tu reviens au Tout-Puissant,

si tu éloignes l’injustice de ta tente.

24 »Jette l’or dans la poussière,

l’or d’Ophir parmi les cailloux des torrents,

25 et le Tout-Puissant sera ton or,

ta réserve d’argent.

26 Alors tu feras du Tout-Puissant tes délices,

tu lèveras ton visage vers Dieu.

27 Tu le prieras et il t’exaucera,

et tu accompliras tes vœux.

28 Tu prendras une décision et tu la verras se concrétiser.

La lumière brillera sur tes chemins.

29 Quand viendra l’abaissement, tu diras: ‘Debout!’

Dieu sauvera celui qui est humble.

30 Il délivrera même le coupable,

qui devra sa délivrance à la pureté de tes mains.»

Nous commençons aujourd’hui le second épître de Paul aux Corinthiens qui se trouve être la troisième lettre qu’il adresse à l’Église de Corinthe. Sa première lettre est citée dans 1 Corinthiens. 

Cette lettre a probablement été écrite lors du troisième voyage missionnaire  de Paul en Macédoine, probablement en 57 après Jésus Christ ou au printemps 58. Paul a rencontré au cours de ce voyage Tite qui, revenant juste de là-bas, lui a donné des nouvelles de l’Église. Paul a ainsi pu se rendre compte de l’impact qu’avait eue sa première lettre, ce qui l’a incité à écrire cette seconde lettre.

L’église de Corinthe se trouvait dans une ville très sensuelle. Elle abritait un creuset d’idées et était par beaucoup d’égards très rebelle. Jusque dans l’église où sévissaient de grandes divisons à cause d’une poignée d’individus qui s’accaparaient véritablement le pouvoir et “politisaient” pour s’octroyer l’autorité… au point de contester l’apostolat de Pierre, son autorité sur l’Église, ses règles, et dans bien des égards, l’Évangile lui-même. C’est donc dans ce contexte que Paul a écrit 2 Corinthiens.

Ainsi, d’un point de vue scolaire, 2 Corinthiens est controversée du fait du changement radical de ton entre la première et la seconde partie de l’ouvrage : on ne sait pas s’il s’agit d’une lettre entière ou peut-être de la combinaison de deux lettres.

De toutes les façons, les problèmes dont Paul avait à faire face se sont frayés un chemin tout au long de l’histoire pour se retrouver dans nos préoccupations d’aujourd’hui. C’est certes une époque différente et les problèmes comportent de nombreuses différences culturelles mais les problèmes qui tenaient Paul à cœur sont exactement les mêmes. En lisant donc cette lettre aux Corinthiens, nous prions que le Saint-Esprit soit le miroir qui expose les choses de nos vies que nous devrions examiner de très près et afin qu’il nous encourage à approfondir chaque jour  notre recherche de relation intime avec Jésus.

2 Corinthiens 1:1-11

Salutation et louange

1 De la part de Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et du frère Timothée à l’Eglise de Dieu qui est à Corinthe et à tous les saints qui sont dans toute l’Achaïe: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ!

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père plein de compassion et le Dieu de tout réconfort!

Il nous réconforte dans toutes nos détresses afin que nous puissions réconforter ceux qui se trouvent dans la détresse, grâce à l’encouragement que nous recevons nous-mêmes de la part de Dieu.

En effet, de même que les souffrances de Christ abondent pour nous, de même aussi, c’est par Christ que notre réconfort abonde.

Si nous sommes dans la détresse, c’est pour votre réconfort et pour votre salut; si nous sommes encouragés, c’est pour votre encouragement, pour vous permettre de supporter les mêmes souffrances que celles que nous endurons.

Et notre espérance à votre sujet est ferme, parce que nous savons que si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi au réconfort.

En ce qui concerne la détresse que nous avons connue en Asie, nous ne voulons en effet pas vous laisser ignorer, frères et sœurs, que nous avons été accablés à l’extrême, au-delà de nos forces, au point que nous désespérions même de rester en vie.

Nous avions intérieurement accepté notre arrêt de mort afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes mais en Dieu qui ressuscite les morts.

10 C’est lui qui nous a délivrés d’une telle mort et qui nous en délivre encore. Oui, nous avons en lui cette espérance qu’il nous en délivrera encore, 11 et vous y contribuerez vous-mêmes par la prière. Ainsi, la grâce obtenue pour nous par beaucoup de personnes sera pour beaucoup une occasion de remercier Dieu à notre sujet.

Psaumes 40:12-18

12 Toi, Eternel, tu ne me refuseras pas tes compassions;

ta bonté et ta fidélité me garderont toujours.

13 Oui, des maux sans nombre m’environnent:

je subis les conséquences de mes fautes,

et je n’en supporte pas la vue;

elles sont plus nombreuses que les cheveux de ma tête,

et mon courage m’abandonne.

14 Veuille me délivrer, Eternel!

Eternel, viens vite à mon secours!

15 Que tous ensemble ils soient honteux et rougissent,

ceux qui cherchent à m’enlever la vie!

Qu’ils reculent et rougissent,

ceux qui désirent ma perte!

16 Qu’ils soient pétrifiés de honte,

ceux qui me disent: «Ha! ha!»

17 Que tous ceux qui te cherchent

soient dans l’allégresse et se réjouissent en toi!

Que ceux qui aiment ton salut

disent sans cesse: «Que l’Eternel est grand!»

18 Moi, je suis pauvre et malheureux,

mais le Seigneur pense à moi.

Tu es mon aide et mon libérateur,

mon Dieu, ne tarde pas!

Proverbes 22:2-4

Le riche et le pauvre se rencontrent:

c’est l’Eternel qui les a faits l’un et l’autre.

L’homme prudent voit le mal et se met à l’abri,

mais ceux qui manquent d’expérience vont de l’avant et en subissent les conséquences.

Le fruit de l’humilité, de la crainte de l’Eternel,

c’est la richesse, la gloire et la vie.

Il semble que Mère Térésa était un peu comme une Job des temps modernes. Nous avons appris à partir de ses écrits et de ses journaux intimes que, si elle avait eu une relation vivante et intime avec Dieu durant ses jeunes années, elle a eu l’impression de ne rien entendre de lui pendant les 50 dernières années de sa vie. Elle se sentait seule et abandonnée, mais elle ne maudit pas Dieu. Même si Dieu se taisait, elle lui restait fidèle.

Comme en témoigne la vie de Job, Dieu travaille souvent d’une manière que nous ne percevons pas. Alors si vous vous sentez pris dans une situation à la Job, incertaine, peu sûre, que vous êtes découragés, soyez assurés que Dieu ne vous a pas abandonné. Il n’est pas parti. Dieu est souverain et que nous soyons bien ou en détresse, notre unique espoir est de placer notre entière confiance en lui, parce qu’il est le seul à savoir réellement ce qui se passe. Dieu nous connaît mieux que nous-mêmes, plus intimement que  jamais personne ne saurait nous connaître, et sa volonté est pour notre bien ultime.

Ces remarques sont issues du livre PASSAGES BIBLE, publié par Zondervan avec Daily Audio Bible, et traduites en français par nos soins.

Texte biblique de la Bible Version Segond 21
Copyright © 2007 Société Biblique de Genève
Reproduit avec aimable autorisation.
Tous droits réservés.
www.universdelabible.net    www.societebiblique.com